Lisez! icon: Search engine
La cité des Ténèbres, renaissance - tome 1 : La princesse de la nuit
Julie Lafon (traduit par)
Date de parution : 08/06/2017
Éditeurs :
12-21
En savoir plus
En savoir plus

La cité des Ténèbres, renaissance - tome 1 : La princesse de la nuit

Julie Lafon (traduit par)
Date de parution : 08/06/2017
Cinq ans après les événements de La cité des ténèbres, Emma Carstairs est prête à venger la mort de ses parents...
Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver... Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger.
 Mais  dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges...
Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger.
 Mais  dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges inscriptions sur les corps ? Pourquoi l'Enclave leur a-t-elle interdit de chercher le coupable ? Et surtout, pourquoi ses pouvoirs de parabatai deviennent-ils aussi puissants en présence de Julian ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823861129
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus
En savoir plus
EAN : 9782823861129
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tourne_la_page 02/11/2022
    Ah là là, mais qu'est-ce que j'avais hâte de les commencer ceux-là ! Il faut dire que je les ai eu pour Noël dernier et que ça fait 10 mois qu'ils sont dans ma PAL... (oui j'ai honte). Ils me faisaient de l'oeil mais avant de les lire, je voulais relire tous les The Mortal Instruments pour me remettre dans l'univers et je n'avais pas la motivation de relire 9 tomes. Mais, maintenant que je me suis replongée (avec grand plaisir d'ailleurs) dans les romans précédents, je peux commencer cette nouvelle série, The Mortal Instruments Renaissance, qui au niveau chronologique se passe 5 ans après la fin de la saga principale The Mortal Instruments. Dans ce livre, on va suivre Emma et Julian, qu'on avait déjà rencontré dans le tome 6 de The Mortal Instruments, qui ont maintenant 17 ans et qui enquêtent sur le meurtre des parents d'Emma. Quand je les avais découvert à la fin de la série principale, je les avais tout de suite beaucoup aimé, et on sentait le fort potentiel qu'il y avait à développer ces deux protagonistes. Et, est-ce que ça étonne quelqu'un si je dis que Cassandra Clare s'est encore une fois extrêmement bien... Ah là là, mais qu'est-ce que j'avais hâte de les commencer ceux-là ! Il faut dire que je les ai eu pour Noël dernier et que ça fait 10 mois qu'ils sont dans ma PAL... (oui j'ai honte). Ils me faisaient de l'oeil mais avant de les lire, je voulais relire tous les The Mortal Instruments pour me remettre dans l'univers et je n'avais pas la motivation de relire 9 tomes. Mais, maintenant que je me suis replongée (avec grand plaisir d'ailleurs) dans les romans précédents, je peux commencer cette nouvelle série, The Mortal Instruments Renaissance, qui au niveau chronologique se passe 5 ans après la fin de la saga principale The Mortal Instruments. Dans ce livre, on va suivre Emma et Julian, qu'on avait déjà rencontré dans le tome 6 de The Mortal Instruments, qui ont maintenant 17 ans et qui enquêtent sur le meurtre des parents d'Emma. Quand je les avais découvert à la fin de la série principale, je les avais tout de suite beaucoup aimé, et on sentait le fort potentiel qu'il y avait à développer ces deux protagonistes. Et, est-ce que ça étonne quelqu'un si je dis que Cassandra Clare s'est encore une fois extrêmement bien débrouillée ? Le personnage d'Emma est super, très attachant et avec un caractère bien à elle. Personnellement, j'ai préféré Julian car, même si au premier abord on pourrait le trouver un peu ''simple'', il est très complexe : c'est un garçon qui a grandi trop vite en passant son enfance à s'occuper de ses frères et soeurs, sa dévotion et son amour inconditionnel envers sa famille force l'admiration. La relation d'Emma et Julian en tant que parabataï est très bien abordée, leur complicité et le fait qu'ils se complètent parfaitement est visible et prend une grande place dans le roman (contrairement à la relation Jace-Alec que j'avais trouvée très peu utile et marquée dans The Mortal Instruments). D'ailleurs, en parlant des anciens personnages, j'avais un peu de la peine de les quitter à la fin de The Mortal Instruments 6, mais on les retrouve parfois en un coup de vent à certains moments du récit (la seule chose qui m'ait vraiment déçu, c'est Magnus, qui brille par sa quasi absence dans le roman... c'est le seul personnage de la saga principale qui me manque beaucoup). Malgré l'épaisseur du roman qui peut intimider, l'intrigue est remplie d'action et de rebondissements (davantage que dans The Mortal Instruments), ce qui nous fait dévorer les 800 pages en un temps record ! Le seul point négatif que je pourrais trouver c'est l'amour interdit qui refait son apparition et qui ressemble beaucoup à l'histoire de Clary et Jace à certains moments. Mais, à part ça, c'est un excellent premier tome, que je peux recommander à toutes les personnes ayant aimé The Mortal Instruments, on y retrouve les mêmes ingrédients qui nous font passer un superbe moment avec des personnages complexes et attachants, dans un univers absolument fascinant (je me répète sans doute mais qu'est-ce que j'aime cet univers ! Il est vraiment bien développé et se complexifie au fur et à mesure qu'on tourne les pages). Je fonce lire le deuxième tome maintenant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Labibliothequedelodie 27/07/2022
    Autant vous dire que j’ai eu énormément de mal à attaquer cette brique 🤣 du coup, comme je suis partie une semaine en vacances, je me suis dit que c’était clairement l’occasion d’en profiter ! Emma Carstairs a perdu ses parents qui ont été tué. Du coup, à la suite de ça, elle est devenue une Chasseuse d’Ombres. Elle ne sait l’expliquer, mais lorsqu’elle est avec Julian, son parabataï, elle sent ses pouvoirs plus forts, et ses sentiments aussi. Sauf que c’est interdit de tomber amoureux de son parabataï, car c’est très dangereux… Depuis qu’elle est en âge de le faire, Emma enquête sur le meurtre de ses parents. Alors quand des meurtres similaires surviennent, elle décide de retrouver le coupable et de se venger. L’histoire est écrite à la troisième personne. Le style d’écriture est fluide et agréable à lire, il y a beaucoup d’actions et heureusement parce que sinon ce pavé serait encore plus compliqué à lire. En bref, j’ai beaucoup aimé qu’on recroise ou qu’on entende parler de personnages des autres tomes (Clary et Jace 🥰). L’enquête que mène Emma occupe bien l’histoire et permet d’avoir une belle intrigue. Et évidemment, la fin donne envie de découvrir la suite !
  • LesJoliesLecturesdePapier 29/03/2021
    Note globale : 4,5/5 Après TMI et TMI - Les Origines, je poursuis ma relecture de la saga avec la trilogie TMI - Renaissance (The Dark Artifices pour les amateurs de VO). Sachez que le dernier tome de cette trilogie a été découpé en deux parties, c'est pour cela qu'au lieu d'avoir trois tomes, il y en a quatre. Cette trilogie fait suite aux six principaux tomes de la saga et débute cinq ans après les évènements du sixième tome (La Cité du Feu Sacré). Pour tout vous dire, de toutes les trilogies, celle-ci est ma préférée. Pourquoi me direz-vous ? Installez-vous confortablement, je vais tout vous expliquer… Premièrement, de nouveaux personnages font leur apparition. Exit Clary, Jace et compagnie, ici on suit principalement la famille Blackthorn et la jeune Emma Carstairs. Ça permet de redynamiser la saga et d’apporter de la nouveauté. Rassurez-vous, les anciens font évidemment partie de la fête. The Mortal Instruments sans Magnus et Alec, ce ne serait plus vraiment The Mortal Instruments, n’est-ce pas ? C’est justement ce point que j’adore avec cette saga, Cassandra Clare se débrouille toujours pour entremêler et lier ses personnages à travers le temps et l’espace. Ainsi, on a l’impression de... Note globale : 4,5/5 Après TMI et TMI - Les Origines, je poursuis ma relecture de la saga avec la trilogie TMI - Renaissance (The Dark Artifices pour les amateurs de VO). Sachez que le dernier tome de cette trilogie a été découpé en deux parties, c'est pour cela qu'au lieu d'avoir trois tomes, il y en a quatre. Cette trilogie fait suite aux six principaux tomes de la saga et débute cinq ans après les évènements du sixième tome (La Cité du Feu Sacré). Pour tout vous dire, de toutes les trilogies, celle-ci est ma préférée. Pourquoi me direz-vous ? Installez-vous confortablement, je vais tout vous expliquer… Premièrement, de nouveaux personnages font leur apparition. Exit Clary, Jace et compagnie, ici on suit principalement la famille Blackthorn et la jeune Emma Carstairs. Ça permet de redynamiser la saga et d’apporter de la nouveauté. Rassurez-vous, les anciens font évidemment partie de la fête. The Mortal Instruments sans Magnus et Alec, ce ne serait plus vraiment The Mortal Instruments, n’est-ce pas ? C’est justement ce point que j’adore avec cette saga, Cassandra Clare se débrouille toujours pour entremêler et lier ses personnages à travers le temps et l’espace. Ainsi, on a l’impression de les avoir quittés sans pour autant que ça soit le cas. Le cadre change également, l’action ne se déroule plus à New-York, mais à Los Angeles. (…) L'avis complet de la saga sur le blog ;)
    Lire la suite
    En lire moins
  • MariineJ 22/01/2021
    Énorme coup de 💙 dès les toutes premières pages ! ➰ J'ai 𝗔𝗗𝗢𝗥𝗘#769; me replonger dans l'univers des Chasseurs d'Ombres, des démons, des fées, des sorciers, des vampires et des lycanthropes. Tout y est formidables que ce soit la présence des anciens shadowhunters comme Clary, Jace, Magnus, Alec, Simon et Isabelle, les nouveaux personnages avec la famille Blackthorn, Cristina et Emma Carstairs, l'intrigue, les combats, l'action, les aventures et mésaventures, les scènes plus intimes, les retournements de situation et les découvertes que je n'ai pas vu venir. J'ai lu ce livre tellement rapidement que je n'en reviens pas moi-même, je ne pouvais pas lâcher cette histoire 🎆 Très hâte de savoir ce qui va se passer entre tous ses personnages ✨ Une belle découverte toujours en lien avec ce qui s'est passé il y a cinq ans, la Guerre Obscure. Et, je sais pourquoi j'ai entendu plusieurs mois avant de commencer cette saga : je n'aurais pas pu m'arrêter et j'aurai été obligé d'acheter les autres tomes pour ne pas attendre ! ✨
  • OLDB 31/12/2020
    (Passez au troisième paragraphe pour passer à l'essentiel, si vous ne voulez pas lire mon histoire avec ce livre et cette saga) En 2015, j'ai eu un énorme coup de coeur sur la saga The Mortal Instruments, vraiment, elle m'a sorti du trou dans lequel j'étais depuis plus de trois ans, elle m'a donné envie d'avancer dans la vie mais aussi elle m'a encore plus encouragée dans ma passion de la lecture, vraiment pour moi, c'était le Saint Graal, la meilleure lecture que j'avais pu lire. Mais je dois bien avouer que j'ai grandi, j'ai vieilli, j'ai peut-être pris que cinq ans, mais passer de 18 à 24 ans (née en fin d'année, c'est pour ça que ça fait 6 ans haha) eh bien c'est un gros changement. En 2017, lorsque ce livre est sorti, je l'ai précommandé, je comptais le lire immédiatement et puis après une centaine de pages, j'ai arrêté... Deux ans après avoir lu la saga principale et Les Origines, je me souvenais des grandes lignes évidemment, c'était ma saga préférée, mais pour ce qui est des détails... Alors j'avais décidé que j'aurais besoin de relire tous les livres d'avant afin de pouvoir tout comprendre. Chose faite... (Passez au troisième paragraphe pour passer à l'essentiel, si vous ne voulez pas lire mon histoire avec ce livre et cette saga) En 2015, j'ai eu un énorme coup de coeur sur la saga The Mortal Instruments, vraiment, elle m'a sorti du trou dans lequel j'étais depuis plus de trois ans, elle m'a donné envie d'avancer dans la vie mais aussi elle m'a encore plus encouragée dans ma passion de la lecture, vraiment pour moi, c'était le Saint Graal, la meilleure lecture que j'avais pu lire. Mais je dois bien avouer que j'ai grandi, j'ai vieilli, j'ai peut-être pris que cinq ans, mais passer de 18 à 24 ans (née en fin d'année, c'est pour ça que ça fait 6 ans haha) eh bien c'est un gros changement. En 2017, lorsque ce livre est sorti, je l'ai précommandé, je comptais le lire immédiatement et puis après une centaine de pages, j'ai arrêté... Deux ans après avoir lu la saga principale et Les Origines, je me souvenais des grandes lignes évidemment, c'était ma saga préférée, mais pour ce qui est des détails... Alors j'avais décidé que j'aurais besoin de relire tous les livres d'avant afin de pouvoir tout comprendre. Chose faite 3 ans plus tard, puisque j'ai enfin tout relu cet été, puis j'ai continué avec les chroniques de Bane et le roman dédié à l'académie avec Simon et d'autres nouveaux personnages. Alors début novembre, je me suis enfin lancée dans ce premier tome de cette nouvelle trilogie avec les personnages rencontrés dans le sixième tome de la saga de base, et je l'ai terminé... presque un mois et demi plus tard. Comme vous pouvez le constater, j'ai une relation plutôt particulière avec ce livre. Première fois que je tente de le lire à sa sortie, je ne suis plus trop dedans parce que j'ai oublié certains détails des livres précédents, trois ans plus tard je m'y replonge mais je suis dans une panne de lecture, puis une fois cette dernière terminée, je m'y remet à fond puis annonce des partiels alors gros gros stress, et ces derniers jours j'ai enfin réussi à le terminer en m'y mettant à fond et en lisant plus d'une centaine de pages par jour, parce que oui, c'est quand même un beau pavé de plus de 800 pages. Et justement, parlons en de sa longueur... Contrairement à tous les avis que j'ai vu passé dans lesquels je n'ai jamais vu cette remarque, mais pourquoi il y a 800 pages ??? Il y a finalement très peu d'actions dans la première partie du livre (qui dure quand même 400 pages), et il commence à se passer des choses vers les 500 pages ce qui fait quand même un gros bout à lire avant. Bien sûr, on refait connaissance avec nos personnages, d'autres reviennent, la petite histoire principale se met en place, et évidemment - sinon ce ne serait pas du Cassandra Clare - des histoires d'amour se mettent aussi en place. Je dois bien avouer que ces longueurs ont été une des causes qui ont fait que j'ai mis si longtemps à le lire, je voulais de l'action, je voulais qu'il se passe quelque chose, et il se passait rien du tout, c'était long, autant de temps et de pages pour si peu. Mais la deuxième partie arrivée, j'ai bien aimé. Le plotline, les révélations, c'était plutôt chouette, mais finalement, j'ai plutôt l'impression que ce premier tome (de 800 pages quand même je le répète) était plutôt une mise en bouche, un avant-goût de ce qu'il va se passer ensuite, mais c'est quand même un avant-goût assez long. Mais finalement, j'ai aimé replonger dans cet univers si familier, avec des personnages qu'on avait vaguement vu avant mais qu'on a pu enfin connaître en profondeur. Mais en plus des longueurs, je reprocherais aussi la romance... Oh la la, bon sang... Je ne sais pas si c'est parce que j'ai grandi depuis ma première lecture de la série de base et que j'ai changé d'avis sur ce type de romance, mais là franchement l'intention est vraiment de mettre de la romance pour rien... J'aimerais pouvoir lire des histoires où des fois, les meilleurs amis ne sont que meilleurs amis, ou où l'amour n'est pas forcément réciproque, c'est lourd qu'il y ait toujours une attente d'un des deux côtés, et qui, oh miraculeusement, est réciproque. J'ai trouvé ces moments trop cucul, mais bon, c'est du Cassandra Clare, on est habitué à ce côté-là. Finalement pour terminer cette chronique terriblement longue (et un peu longue pour rien, on va pas se mentir), je sais que j'ai parlé principalement des choses que je reprochais, mais c'est parce que c'est les choses principales que j'ai noté, mais j'ai aussi beaucoup aimé l'histoire, et j'espère que Cassandra Clare se concentrera plus sur les autres personnages de la fratrie pour les prochains tomes, parce que je vais pas vous mentir que Julian et Emma j'en ai déjà un peu ma claque... Et je ne vais pas vous cacher que malgré mon envie de me lancer dans le second tome, sa longueur me fait déjà peur...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter des lecteurs numériques : 12-21
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !