Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823861648
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

La Trilogie de Shiva - tome 2 : Le secret des Nagas

Annaïg HOUESNARD (Traducteur)
Date de parution : 12/03/2020
« Et si nous nous trompions ? Et si le Seigneur Shiva n’était pas le produit d’une imagination débordante, mais un individu de chair et de sang comme vous et moi ? Un homme qui s’est élevé jusqu’à devenir l’égal d’un dieu. »

Une épopée incroyable autour du personnage de Shiva, immigré tibétain et destructeur...
« Et si nous nous trompions ? Et si le Seigneur Shiva n’était pas le produit d’une imagination débordante, mais un individu de chair et de sang comme vous et moi ? Un homme qui s’est élevé jusqu’à devenir l’égal d’un dieu. »

Une épopée incroyable autour du personnage de Shiva, immigré tibétain et destructeur prophétique du mal qui doit affronter un adversaire capable de mettre en danger ceux qui l’entourent. Mû par une vengeance sourde, il est prêt à se lancer sur le chemin du mal, jusqu’aux portes des Nagas, le peuple serpent.

Amish, né en 1974, a travaillé quatorze ans dans le secteur de la finance avant de se consacrer à l’écriture. Le magazine Forbes India l’a élu parmi les 100 célébrités les plus influentes en Inde de 2012 à 2015. Il a reçu le prix Society Young Achievers, le prix Pride of India, et le prix Raymond Crossword de la fiction populaire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823861648
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Alfaric Posté le 26 Avril 2020
    ROMAN FANTASY / HIGH FANTASY. L'auteur a fait le choix de la fantasy pour passer à la moulinette la mythologie hindouiste et réaliser un conte philosophique s'attaquant à tous les problèmes actuels du sous-continent indien. Dommage que dans sa démarche grand public certains n'aient pas vu les différents niveaux de lecture d'un l'ensemble présentant un 2e degré "bollywoodien" (peut-être attendent-ils qu'un prescripteur d'opinion ayant pignon sur rue les prennent par la main ?)...
  • Sahyuri Posté le 21 Avril 2020
    Tout d’abord, je tiens à remercier les équipes de Babelio et des Editions Outrefleuve pour l’envoi d’un exemplaire du Secret des Nagas (et le petit mot qui l’accompagnait) dans le cadre d’une Masse Critique Mauvais Genre. J’ai mis un peu de temps à rédiger ma critique pour la simple raison que j’ai eu la surprise, en ouvrant ce livre, de constater que c’était le tome 2 d’une trilogie ! Sincèrement, je ne l’avais pas du tout remarqué lors de ma sélection, et quand je lis la critique de Danaella, je pense que ce n’était pas mentionné de manière très visuelle ^^’. Il faut dire que rien sur la couverture ou la 4ème de couverture ne l’indique (pas même le résumé) et qu’il faut atteindre la page de titre pour s’en rendre compte. J’ai donc commencé le livre, mais au bout de quelques pages je l’ai refermé, sentant que j’avais raté trop de choses pour correctement en profiter. J’ai commandé le tome 1, ai attendu sagement sa livraison (en période de confinement ce fut un peu long), l’ai lu, et enfin, j’ai attaqué le tome 2. Clairement, ça m’a pris du temps et je publie cette critique à la fin du délai imparti. Premier... Tout d’abord, je tiens à remercier les équipes de Babelio et des Editions Outrefleuve pour l’envoi d’un exemplaire du Secret des Nagas (et le petit mot qui l’accompagnait) dans le cadre d’une Masse Critique Mauvais Genre. J’ai mis un peu de temps à rédiger ma critique pour la simple raison que j’ai eu la surprise, en ouvrant ce livre, de constater que c’était le tome 2 d’une trilogie ! Sincèrement, je ne l’avais pas du tout remarqué lors de ma sélection, et quand je lis la critique de Danaella, je pense que ce n’était pas mentionné de manière très visuelle ^^’. Il faut dire que rien sur la couverture ou la 4ème de couverture ne l’indique (pas même le résumé) et qu’il faut atteindre la page de titre pour s’en rendre compte. J’ai donc commencé le livre, mais au bout de quelques pages je l’ai refermé, sentant que j’avais raté trop de choses pour correctement en profiter. J’ai commandé le tome 1, ai attendu sagement sa livraison (en période de confinement ce fut un peu long), l’ai lu, et enfin, j’ai attaqué le tome 2. Clairement, ça m’a pris du temps et je publie cette critique à la fin du délai imparti. Premier reproche, qui concerne les deux tomes : le manque d’une carte ! Le récit retrace l’épopée de Shiva, dans une Inde ancienne, très différente de l’Inde actuelle. Qui dit épopée dit kilomètres parcourus ! Alors oui, sans carte on entre quand même dans l’histoire, mais cela m’a créé un frein. Et c’est vraiment dommage parce que j’ai aimé ma lecture. Je me serai complètement régalée si j’avais pu visualiser mieux ses déplacements, l’emplacement des différents territoires, des fleuves, des peuples. Bref, j’ai dû avancer dans le flou, et je pense ne pas être la seule à ne pas connaître la topographie de l’Inde ancienne ^^ A l’inverse, le glossaire, s’il partait d’une idée louable, de mon point de vue ne servait à rien, ou presque. La plupart des termes sont expliqués dans le texte directement. Le glossaire pouvait être intéressant à condition qu’il détaille davantage et enrichisse les explications. Il n’en fait rien. Honnêtement j’ai arrêté de le consulter très rapidement. Passons maintenant au cœur du sujet : l’épopée de Shiva ! Et là j’ai vraiment été agréablement surprise. Evidemment, il vaut mieux nourrir un intérêt pour la culture indienne et pour l’exotisme, sinon le livre perdra tout son charme. Pour ma part je suis le public cible et ça fonctionne. J’ai adoré m’évader dans ces contrées que je ne connais pas, découvrir des modes de vies, des philosophies, des religions, des sociétés si différentes du modèle européen. Les observer avec le regard de Shiva, qui les découvre en même temps, a été très intéressant. Le récit est fantastique certes, mais ce n’est pas cet aspect qui ressort au premier plan. C’est davantage une fresque sociétale et humaine qui nous est contée. L’écriture va dans ce sens : elle est plus descriptive qu’active, laisse la place à la contemplation, à une description quasi anthropologique. Cela m’a convenu, et j’ai vraiment apprécié ma lecture. Le tome 1 met en place le contexte, nous explique beaucoup sur les sociétés que croise Shiva, et ne met pas l’action au premier plan. Le tome deux rééquilibre un peu la balance, mais si vous cherchez de l’action menée à tambours battant, vous risquez d’être déçu. Pour ce qui est des personnages, ils sont nombreux, mais beaucoup sont intéressants et plus complexes qu’il n’y parait. J’ai apprécié leur humanité : point de héro sans peur et sans reproche, point de méchant manichéen. Tout est en nuance de gris. Et c’est surement l’un des messages du récit : il y a du bon et du mauvais dans toute chose, en équilibre. Si nos actions (ou inactions) font pencher la balance d’un côté, nous en sommes les seuls responsables et ne pouvons en blâmer personne d’autre. De grandes questions philosophique égrainent le récit et tracent un chemin qu’emprunte Shiva jusqu’à, j’imagine, atteindre sa vérité dans le tome 3. L’intrigue m’a semblé assez riche. Si des événements sont prévisibles et convenus, d’autres sont très surprenants et obligent à réfléchir. La fin en fait partie. Le tome se termine sur un « cliffhanger » qui donne vraiment envie d’en savoir plus ! Contrairement à danaella il me semble avoir compris le « secret des Nagas » qui est révélé dans les dernières pages du livre. Mais c’est surement parce que j’ai lu les deux tomes, et que j’ai donc accès à davantage d’informations qu’elle. Clairement je n’aurai pas compris plus d’un tiers de l’histoire si je n’avais pas lu le tome 1.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !