Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782823823578
Code sériel : 13797
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
La vague
Aude Carlier (traduit par)
Date de parution : 28/05/2015
Éditeurs :
12-21

La vague

Aude Carlier (traduit par)
Date de parution : 28/05/2015

L'Histoire est un éternel recommencement.
L'histoire vraie d'une expérience inouïe tentée en 1969 dans un lycée californien.

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’Histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force...

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’Histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme...

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’Histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

« Ce best-seller, qui est devenu un manuel d'Histoire en Allemagne et un film, souligne qu'il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain. » Philippe Vallet – France Info

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823823578
Code sériel : 13797
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sorcika01 Posté le 3 Juin 2022
    Alors, je ne connaissais pas du tout, j’étais complètement passée à côté du phénomène. Conseillée par une collègue, je me suis dit que ce serait un petit livre sympa entre deux plus gros volumes. De quoi passer une heure ou deux de lecture… et ce n’est pas une vague mais plutôt une claque ! J’ai du coup recherché à en savoir plus sur la vraie histoire et c’était passionnant. Ça n’a pas pris une ride et chaque élément allant crescendo est d’actualité. Le roman est court mais intense, un peu comme un coup de poing, une vague qui monte et monte et susceptible de faire mal en s’écrasant sur la plage…
  • Chezaude Posté le 30 Mai 2022
    Todd Strasser est un journaliste et écrivain américain né en 1950. Ses thèmes de prédilection sont le nazisme, le harcèlement scolaire, les sans-abris, l’usage des armes à feu à l’école, le racisme et la sexualité. Son œuvre la plus connue, « La Vague » est devenu un manuel d’histoire en Allemagne et a été adapté au cinéma. Le livre commence sur un ton assez léger, dans un lycée on ne peut plus classique avec des élèves auxquels les autres voudraient s’identifier, un club de football qui peine à gagner des matchs et des élèves mis de côté voire rejetés. En somme toute, un lycée normal avec des adolescents au comportement que l’on pourrait qualifier de normal également. Ils ont un professeur d’Histoire dont ils adorent les cours et bien plus apprécié des élèves que de ces collègues. Lors d’un cours, il va leur visionner un film sur le nazisme et les horreurs perpétrées contre les juifs. Face au questionnement de ses élèves qui ne comprennent pas comment il peut être possible que personne n’ait cherché à arrêter les nazis qui ne représentaient que 10% de la population et ne sachant pas quoi leur répondre, leur professeur va commencer à leur instaurer un système de... Todd Strasser est un journaliste et écrivain américain né en 1950. Ses thèmes de prédilection sont le nazisme, le harcèlement scolaire, les sans-abris, l’usage des armes à feu à l’école, le racisme et la sexualité. Son œuvre la plus connue, « La Vague » est devenu un manuel d’histoire en Allemagne et a été adapté au cinéma. Le livre commence sur un ton assez léger, dans un lycée on ne peut plus classique avec des élèves auxquels les autres voudraient s’identifier, un club de football qui peine à gagner des matchs et des élèves mis de côté voire rejetés. En somme toute, un lycée normal avec des adolescents au comportement que l’on pourrait qualifier de normal également. Ils ont un professeur d’Histoire dont ils adorent les cours et bien plus apprécié des élèves que de ces collègues. Lors d’un cours, il va leur visionner un film sur le nazisme et les horreurs perpétrées contre les juifs. Face au questionnement de ses élèves qui ne comprennent pas comment il peut être possible que personne n’ait cherché à arrêter les nazis qui ne représentaient que 10% de la population et ne sachant pas quoi leur répondre, leur professeur va commencer à leur instaurer un système de discipline avec des règles qu’il leur impose de respecter, système qui se transformera peu à peu en un mouvement expérimental dénommé La Vague. Beaucoup d’élèves sont séduits par le principe d’égalité entre tous et par le fait que tous s’identifient à la même communauté dont l’intérêt passe avant le leur. Ils vont donc utiliser également ce principe pour leur club de football, espérant ainsi gagner un match. En quelques jours, l’ambiance du lycée va totalement changer et les menaces envers ceux qui ne veulent pas suivre ce système faire leur apparition. Le professeur comprenant grâce à son entourage que cela va trop loin va tenter d’y mettre un terme. Ce livre, tiré d’une histoire vraie, est très prenant et montre à quel point la dictature peut encore exister et qu’il est primordial de faire attention aux tentatives d’embrigadement, surtout sur les jeunes adolescents. Leur apprendre à analyser les discours des meneurs politiques ou autres et à conserver leur libre arbitre n’est-il pas indispensable pour leur permettre de garder leur liberté ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • l_iris_me Posté le 27 Mai 2022
    si je devais décrire ce roman en un mot, je choisirais "angoissant". angoissant, voire effrayant de voir à quel point il semble facile d'accepter d'être manipulé et embrigadé à la façon des Allemands sous le IIIe Reich d'Adolf Hitler. ce qui pour moi est encore plus effrayant, est de savoir que ce n'est pas seulement une oeuvre de fiction - non, elle est largement inspirée de faits réels. réalisée dans les années 1970, en Californie, cette réelle expérience avait tourné au drame. j'ai découvert l'existence de cette histoire en 4e, en cours de latin. ces cours ne m'ont pas apporté grands choses mais j'ai le souvenir marquant de ma prof d'alors nous présentant ce livre et nous proposant de le lui emprunter. j'avais pour ma part pris "La Cicatrice" de Bruce Lowery. mais depuis ce jour, je savais que je le lirai tant j'étais fascinée ! à ma grande surprise d'abord, le récit est vraiment très court - 224 pages seulement. aussi, au vu de tout ce que j'avais entendu, je m'attendais à un peu plus - de contenu, d'évènements. d'ailleurs, la fin m'a semblé extrêmement abrupte et rapide. comment une expérience qui a pris tant d'ampleur peut disparaitre en un rien... si je devais décrire ce roman en un mot, je choisirais "angoissant". angoissant, voire effrayant de voir à quel point il semble facile d'accepter d'être manipulé et embrigadé à la façon des Allemands sous le IIIe Reich d'Adolf Hitler. ce qui pour moi est encore plus effrayant, est de savoir que ce n'est pas seulement une oeuvre de fiction - non, elle est largement inspirée de faits réels. réalisée dans les années 1970, en Californie, cette réelle expérience avait tourné au drame. j'ai découvert l'existence de cette histoire en 4e, en cours de latin. ces cours ne m'ont pas apporté grands choses mais j'ai le souvenir marquant de ma prof d'alors nous présentant ce livre et nous proposant de le lui emprunter. j'avais pour ma part pris "La Cicatrice" de Bruce Lowery. mais depuis ce jour, je savais que je le lirai tant j'étais fascinée ! à ma grande surprise d'abord, le récit est vraiment très court - 224 pages seulement. aussi, au vu de tout ce que j'avais entendu, je m'attendais à un peu plus - de contenu, d'évènements. d'ailleurs, la fin m'a semblé extrêmement abrupte et rapide. comment une expérience qui a pris tant d'ampleur peut disparaitre en un rien de temps, comme un soufflet ? j'avoue avoir été déçue de ça. toutefois, si une pensée me harcelait pendant ma lecture c'était celle-ci : qu'aurais-je fait, moi, à leur place ? aurais-je fait partie des quelques "résistants", cherchant à alerter les autres ? ou à l'inverse, aurais-je tout de suite adhéré au mouvement ? je crois que c'est finalement l'aspect que j'ai préféré dans cette lecture, ce questionnement (au-delà de l'engrenage d'une société totalitaire que je trouve passionnant). si l'occasion se présente, je regarderai sûrement le film qui ma foi, à l'air très intéressant ! (issu de mon compte instagram @l.iris.me)
    Lire la suite
    En lire moins
  • La_Stormy Posté le 18 Mai 2022
    Et bien c'est un coup de cœur. Ce livre traite d'un sujet qui a marqué le monde, la seconde guerre mondiale et le génocide des juifs et des tziganes. Personnellement, j'étais persuadée que nous avions tiré des leçons de cet évènement et que ça ne se reproduirait plus. Mais cette histoire, inspirée de fait réel, m'a fait me remettre en question sur la facilité qu'on a encore à se faire manipuler. Je dirais même que, parfois, le livre m'a fait peur en me montrant à quel point les individus sont prêt à tout pour rentrer dans les codes et la mentalité de la société tout ça pour ne pas être exclus. Le fait que les lycéens ont tous des caractères et des réactions différentes face à l'arrivée de la Vague est super intéressant. Les faibles deviennent l'égale des forts, les populaires entrent sans se poser de questions dans le mouvement, certains se sentent mal à l'aise face à cette idée et d'autres prennent même goût à la situation en voulant la pousser plus loin. Que ce soit d'un point de vue psychologique ou juste éducatif, ce livre est très enrichissant. D'après moi, tout le monde devrait le lire car il... Et bien c'est un coup de cœur. Ce livre traite d'un sujet qui a marqué le monde, la seconde guerre mondiale et le génocide des juifs et des tziganes. Personnellement, j'étais persuadée que nous avions tiré des leçons de cet évènement et que ça ne se reproduirait plus. Mais cette histoire, inspirée de fait réel, m'a fait me remettre en question sur la facilité qu'on a encore à se faire manipuler. Je dirais même que, parfois, le livre m'a fait peur en me montrant à quel point les individus sont prêt à tout pour rentrer dans les codes et la mentalité de la société tout ça pour ne pas être exclus. Le fait que les lycéens ont tous des caractères et des réactions différentes face à l'arrivée de la Vague est super intéressant. Les faibles deviennent l'égale des forts, les populaires entrent sans se poser de questions dans le mouvement, certains se sentent mal à l'aise face à cette idée et d'autres prennent même goût à la situation en voulant la pousser plus loin. Que ce soit d'un point de vue psychologique ou juste éducatif, ce livre est très enrichissant. D'après moi, tout le monde devrait le lire car il a vraiment changé l'idée que je me faisait des leçons qu'on tire du passé et je suis sûre qu'il peut faire de même avec vous !
    Lire la suite
    En lire moins
  • maeeeeeeeeeee Posté le 5 Mai 2022
    bonjour, j'ai lu ce livre pour un cours de français et pour la première fois depuis bien longtemps, un livre imposé m'a plu. je ne vais pas le cacher, ce livre m'a donné froids dans le dos, le fait de voir les étudiants prendre très rapidement au sérieux cette expérience est époustouflant; mais ce n'est pas tant ça qui m'a fait peur, plutôt le faite que cette histoire ce sois réellement passée. ça donne une face très effrayante a La Vague mais c'est ce qui m'a poussée à le lire. je voulais voir comment une telle chose à pu se produire. je n'ai pas vraiment de mot pour décrire ce que j'ai lu, en revanche j'y est appris beaucoup : aveuglé par les bons coté d'une chose on en oublie vite les mauvais coté qui sont parfois très sinistre. je vous conseille fortement de le lire !
Inscrivez-vous à la newsletter des lecteurs numériques : 12-21
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !