Lisez! icon: Search engine
La valse des petits pas
Date de parution : 13/01/2022
Éditeurs :
12-21

La valse des petits pas

Date de parution : 13/01/2022
"C'est aussi agréable à lire que de s'offrir un bon resto, alors régalez-vous !" Benoît Chomaud, France Bleu Périgord
 
Un soir, dans un restaurant parisien.
Une dizaine de couples, certains en devenir, d'autres au bord de la rupture, sont venus dîner.
Le temps d’un repas, les regards se cherchent, se fuient,...
Un soir, dans un restaurant parisien.
Une dizaine de couples, certains en devenir, d'autres au bord de la rupture, sont venus dîner.
Le temps d’un repas, les regards se cherchent, se fuient, les mains se frôlent, se retirent. Et chacun projette sur ses voisins une vie, miroir de ses propres fêlures et...
Un soir, dans un restaurant parisien.
Une dizaine de couples, certains en devenir, d'autres au bord de la rupture, sont venus dîner.
Le temps d’un repas, les regards se cherchent, se fuient, les mains se frôlent, se retirent. Et chacun projette sur ses voisins une vie, miroir de ses propres fêlures et désirs inassouvis.
Une scène en apparence banale.
Pourtant, ce soir-là, les convives jouent gravement leur partition à toutes les tables de ce petit restaurant.
Car à mesure que les assiettes se vident, des sentiments enfouis refont surface.
Des vérités éclatent. Les masques tombent.
Et chacun, d'une façon ou d'une autre, finit par payer l'addition.
 
À travers un ballet d’histoires tant fantasmées que réelles, Claire Renaud raconte avec tendresse la valse amoureuse, dans toute sa complexité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823888126
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782823888126
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Alberta_Granol 31/07/2022
    Autopsie de dix couples, au sens figuré bien-sûr. Pas de sang qui coule, ni d’entailles suspectes. Au menu, il y’a des écorchures d’amour propre, des remontées de bile, des crispations de maxillaires et peut-être bien des bleus (et pour être tout à fait précise, et au risque de vous priver d’un certain suspens, aucune de ces manifestations corporelles n’a nécessité l’intervention d’un représentant de la médecine légale) Nous sommes dans une brasserie parisienne, un soir de semaine. Des hommes et des femmes dînent, instant banal pour les uns, charnière pour d’autres. Il y’a elle et lui près de l’entrée. Ils se rencontrent pour la première fois, après de longs échanges à distance, amour moderne, algorithmique et heureux. Ce rendez-vous, ils l’ont attendu, espéré et maintes fois imaginé. Il s’est imposé comme une évidence. Ils sont là maintenant, le nez dans la carte, choisir vite et partir. Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Il y’a ce couple, près du bar, des habitués semble-t-il. Eux se connaissent depuis longtemps, compagnons de route devenus adversaires, à leur table le silence est pesant, plus lourd qu’une enclume. Juste à côté, changement de décor. Les regards sont tendres, les gestes sont affectueux. Là encore le silence, mais léger... Autopsie de dix couples, au sens figuré bien-sûr. Pas de sang qui coule, ni d’entailles suspectes. Au menu, il y’a des écorchures d’amour propre, des remontées de bile, des crispations de maxillaires et peut-être bien des bleus (et pour être tout à fait précise, et au risque de vous priver d’un certain suspens, aucune de ces manifestations corporelles n’a nécessité l’intervention d’un représentant de la médecine légale) Nous sommes dans une brasserie parisienne, un soir de semaine. Des hommes et des femmes dînent, instant banal pour les uns, charnière pour d’autres. Il y’a elle et lui près de l’entrée. Ils se rencontrent pour la première fois, après de longs échanges à distance, amour moderne, algorithmique et heureux. Ce rendez-vous, ils l’ont attendu, espéré et maintes fois imaginé. Il s’est imposé comme une évidence. Ils sont là maintenant, le nez dans la carte, choisir vite et partir. Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Il y’a ce couple, près du bar, des habitués semble-t-il. Eux se connaissent depuis longtemps, compagnons de route devenus adversaires, à leur table le silence est pesant, plus lourd qu’une enclume. Juste à côté, changement de décor. Les regards sont tendres, les gestes sont affectueux. Là encore le silence, mais léger cette fois ci. Léger, doux, et complice. Un peu plus loin, un homme et une femme attirent tous les regards, la parole est abrupte, le regard mauvais, l’homme s’adresse à sa femme qui refuse de s’assoir. Elle, se tait par habitude, mais ce soir, son silence a quelque chose de définitif. Au fond de la salle, deux futurs parents sont venus fêter l’évènement. Elle lui annoncera la nouvelle après la commande. Avant l’addition, elle se le promet. Le dernier roman de Claire Renaud est drôle et incisif, et même si je me suis longuement étendue sur l’histoire, je n’en révèle pas grand-chose finalement, car l’intérêt du roman réside avant tout dans l’analyse et le style de l’auteure et qu’il n’y est pas vraiment question de suspens.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Binchy 09/07/2022
    Avec ce formidable roman nous valsons au gré des tables le temps d'une soirée dans un restaurant parisien. Tout est bien analysé à la fois drôle et triste parfois ? Après tout, qui de nous n'a pas observé les couples lors d'un repas au restaurant ? Nous pouvons lire beaucoup sur leur visage, leur façon d'être et deviner à quel stade de leur relation amoureuse ils se trouvent ? J'ai aimé cet ouvrage qui se lit très rapidement. La vie, le temps d'une soirée, pas au théâtre mais dans un restaurant. Un roman bien ficelé ! A LIRE ! Vous allez passer un agréable moment de lecture !
  • monoceanlivresque 31/05/2022
    Lors d'un dîner au restaurant, on rencontre une succession de couples au profils différents faisant face aux événements de leur vie. J'ai aimé la sensibilité de l'autrice qui montre bien l'impact du temps sur l'amour. C'est un roman fluide et agréable à lire. Malgré tout je suis restée sur ma "faim". J'ai bien pris l'apéro et l'entrée mais je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher aux personnages et c'était déjà le dessert. L'histoire la plus intéressante à mon goût est le fils conducteur du roman : l'histoire d'amour entre Cyril (le barman) et Marion (la serveuse).
  • CAZAUX 29/05/2022
    D'un genre original et très agréable à lire, ce roman nous invite dans un restaurant parisien avec au menu… des couples, aux origines variées, dont l'histoire est davantage suggérée que racontée, des parcours de vie qui se laissent déguster, au fil des pages, telle une salade composée ou un steak, plus ou moins tendre, dont la cuisson est tantôt saignante, tantôt à point, accompagné d'une sauce épicée ou plus douce, du genre tartare ou béarnaise, suivant les goûts, le tout arrosé de larmes de joie ou de tristesse que l'on boira jusqu'à la lie… le style d'écriture est simple, fluide et romanesque. Il nous fait virevolter autour des tables dans une ambiance qui semble bienveillante mais qui cache pourtant bien des douleurs passées, présentes ou à venir, des passions naissantes ou terminées, des sentiments plus ou moins heureux ou tristes, des comportements plus ou moins audacieux ou honteux. le lecteur se laissera emporter dans cette valse à deux temps et se balancera au rythme de la vie de chacun des personnages du récit. A déguster sans modération !
  • luocine 29/04/2022
    Quelle lecture plaisir ! Ce roman apporte un excellent moment de détente et parfois c’est justement cela que l’on cherche. J’ai aimé le regard avisé et plein de tendresse de cette écrivaine sur les clients d’un restaurant parisien. Le fils conducteur auquel on doit le titre, ce sont les efforts de Cyril, le serveur qui est amoureux de la serveuse Marion. Chaque chapitre est intitulé d’un plat que l’on peut commander au restaurant : « Hareng-pomme- de-terre à l’huile » « ris de veau sauce madère » … certains de ces chapitres sont consacrés aux pensées de Cyril et de Marion : compliqué d’être amoureux quand on est timide et qu’on a peur de blesser l’autre. Les autres chapitres sont consacrés à des couples qui sont à des moments différents de leur histoire. L’auteure nous donne toujours les deux versions : les pensées de la femme et celle de l’homme. Nous suivront par exemple un couple qui devrait commencer, mais ils se sont rencontrés grâce à un site de rencontre, ils se sont écrit de longs mails et cela ne les aide pas à trouver des façon de se parler. Nous suivrons aussi le couple bien installé dans la vie, lui... Quelle lecture plaisir ! Ce roman apporte un excellent moment de détente et parfois c’est justement cela que l’on cherche. J’ai aimé le regard avisé et plein de tendresse de cette écrivaine sur les clients d’un restaurant parisien. Le fils conducteur auquel on doit le titre, ce sont les efforts de Cyril, le serveur qui est amoureux de la serveuse Marion. Chaque chapitre est intitulé d’un plat que l’on peut commander au restaurant : « Hareng-pomme- de-terre à l’huile » « ris de veau sauce madère » … certains de ces chapitres sont consacrés aux pensées de Cyril et de Marion : compliqué d’être amoureux quand on est timide et qu’on a peur de blesser l’autre. Les autres chapitres sont consacrés à des couples qui sont à des moments différents de leur histoire. L’auteure nous donne toujours les deux versions : les pensées de la femme et celle de l’homme. Nous suivront par exemple un couple qui devrait commencer, mais ils se sont rencontrés grâce à un site de rencontre, ils se sont écrit de longs mails et cela ne les aide pas à trouver des façon de se parler. Nous suivrons aussi le couple bien installé dans la vie, lui il est médecin et se réfugie dans le travail car il fuit son épouse qu’il ne reconnait plus trop sûre de son rôle de femme de médecin. Nous aurons aussi le couple de l’éternel dragueur qui ne cherche qu’à coucher avec de belles femmes qu’il soumet trop facilement. Entre ses découvertes Cyril essaie d’avancer dans sa conquête de Marion. Tous ont vécu une scène initiale : une femme est debout, ne s’assoit pas à la table de son conjoint. Celui-ci lui parle d’un ton très dur et méprisant, elle hésitera longtemps, si longtemps qu’elle attire les yeux de tous les clients du restaurant. Elle finira au grand soulagement du lecteur qui a entendu tout ce qu’elle a dû supporter de son goujat de mari, par partir. Tous ces personnages sont émouvants, et nous les fréquentons dans notre quotidien mais tout le talent de Claire Renaud c’est de savoir nous les présenter de façon très vivante grâce à une écriture très moderne. Un roman que je vous conseille pour vous détendre et aimer vos contemporains.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter des lecteurs numériques : 12-21
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !

Lisez maintenant, tout de suite !