Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092588819
Façonnage normé : EFL3
Nombre de pages : 48
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Buveur d'encre : Le Buveur d'art-EFL3

,

Collection : Premiers romans
Date de parution : 15/10/2020

Une histoire rythmée et passionnante qui donne vraiment envie de lire.
Un roman illustré pour les enfants de 7 à 11 ans, facile à lire tout seul et à comprendre. 

L'histoire : Draculivre emmène Odilon et Carmilla à l’inauguration du musée des beaux-arts, où une exposition est consacrée au peintre Odilon Redon.
Odilon tombe sous le charme des œuvres qui semblent presque vivantes et notamment de L’araignée. Mais le lendemain, l’araignée a disparu du tableau ! Qui a bien pu boire la...

L'histoire : Draculivre emmène Odilon et Carmilla à l’inauguration du musée des beaux-arts, où une exposition est consacrée au peintre Odilon Redon.
Odilon tombe sous le charme des œuvres qui semblent presque vivantes et notamment de L’araignée. Mais le lendemain, l’araignée a disparu du tableau ! Qui a bien pu boire la peinture ?
Odilon et Carmilla mènent l’enquête !


Un roman fantastique pour les enfants de 7 à 11 ans.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092588819
Façonnage normé : EFL3
Nombre de pages : 48
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MellysBook Posté le 18 Mai 2020
    Quel plaisir de lire à nouveau une histoire des buveurs d'encre ! J'ai beaucoup aimé cette petite enquête qui se déroule dans un musée d'art. L'intrigue est bien ficelé et le mystère reste entier jusqu'à la dernière page. J'aime beaucoup l'univers qui est vraiment insolite et amusant. Le point négative se retrouve dans les liens qui relient les personnages. Il y a Draculivre, l'oncle d'Odilon et Carmilla sa nièce ET l'amoureuse d'Odillon. Là, j'avoue que je ne comprends pas et je reste un peu septique sur ce point un peu limite. Odilon est un garçon très malin qui comprends tout avant tout le monde. J'aime beaucoup ce personnage futé. Les illustrations sont amusantes et très jolies. En bref: Une petite série à mettre entre toutes les mains de 7 à 11 ans.
  • Noctenbule Posté le 26 Février 2020
    Le fait de choisir cet artiste dans un livre d’enfant est un choix risqué car peu connu et à la fois très audacieux. C’est une bonne manière de faire découvrir des univers différents par leur étrangeté et leur singularité. Les enfants s’ouvrent plus à l’art dit abstrait car ils essaient moins de le rattacher à des choses de leur quotidien. Leur réalité est plus grande et plus libre que celle des adultes. Ainsi leur plongée est facilitée dans cette enquête de celui qui a osé boire, non pas une œuvre mais deux. Au final, le prince du rêve inspire et appel à l’onirisme l’âme d’enfant qui sommeille en chacun d’entre nous. La fin va alors de soi et on se demande pour nous n’y avions pas pensé. Peut-être que la prochaine fois lorsqu’on nous parlera d’un vol de peinture, nous verrons les choses autrement. Les dessins d’Olivier Latyk comme à son habitude permet de mieux faire vivre l’histoire qui se dévore d’un coup et sans avoir besoin d’une paille. Le régal des yeux et de l’esprit suffit.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés