RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les portes du sommeil

            12-21
            EAN : 9782823800357
            Code sériel : 4091
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Les portes du sommeil

            Date de parution : 23/02/2012

            Paris, 1934. Andrew Singleton et James Trelawney sont chargés d'enquêter sur une étrange affaire. Un spécialiste du sommeil et un poète surréaliste, dont le seul point commun semble être l’intérêt pour l’étude des rêves, ont été retrouvés littéralement morts de peur dans leur lit. Fait troublant, un énigmatique « personnage en noir...

            Paris, 1934. Andrew Singleton et James Trelawney sont chargés d'enquêter sur une étrange affaire. Un spécialiste du sommeil et un poète surréaliste, dont le seul point commun semble être l’intérêt pour l’étude des rêves, ont été retrouvés littéralement morts de peur dans leur lit. Fait troublant, un énigmatique « personnage en noir » a visité chacune des victimes quelques jours avant leur disparition. Mais qui est cet homme de l’ombre ? Quelle terrible machination prépare-t-il ? Et que signifient les visions de cette belle inconnue qui hantent les nuits d’Andrew ? Cette course-poursuite palpitante conduira nos jeunes détectives des milieux surréalistes parisiens jusqu’à un mystérieux château sur les bords du Danube. Au-delà des portes du sommeil.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782823800357
            Code sériel : 4091
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            12-21
            10.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • si-bemol Posté le 11 Février 2019
              “Le Rêve est une seconde vie. Je n'ai pu percer sans frémir ces portes d'ivoire et de corne qui nous séparent du monde invisible.” Gérard de Nerval - “Aurélia” Le détective britannique Andrew Fowler Singleton profite d'une pause entre deux enquêtes pour s'offrir une escapade à Paris et explorer un mystère qui le turlupine depuis des années : la mort du poète Gérard de Nerval, le 26 janvier 1855, était-elle naturelle (si tant est qu'un suicide le soit), ou l'a-t-on assassiné ? Nous sommes en 1934, le décès a eu lieu 79 ans plus tôt… on a déjà connu des pistes plus fraîches et des scènes de crime mieux préservées ! Qu'à cela ne tienne : bientôt rejoint par son compère et associé, le détective James Trelawney, il s'apprête à mener l'enquête quand il en est détourné par une actualité criminelle des plus étrange : le vieux marquis de Brindillac, spécialiste des rêves, vient de mourir dans son sommeil, mort paisible s'il en est à ceci près qu'il est mort de peur, tout comme une autre victime avant lui, un jeune poète auteur d'un recueil sur les rêves décédé dans les mêmes circonstances - submergé de terreur, semble-t-il, par ses propres cauchemars.... “Le Rêve est une seconde vie. Je n'ai pu percer sans frémir ces portes d'ivoire et de corne qui nous séparent du monde invisible.” Gérard de Nerval - “Aurélia” Le détective britannique Andrew Fowler Singleton profite d'une pause entre deux enquêtes pour s'offrir une escapade à Paris et explorer un mystère qui le turlupine depuis des années : la mort du poète Gérard de Nerval, le 26 janvier 1855, était-elle naturelle (si tant est qu'un suicide le soit), ou l'a-t-on assassiné ? Nous sommes en 1934, le décès a eu lieu 79 ans plus tôt… on a déjà connu des pistes plus fraîches et des scènes de crime mieux préservées ! Qu'à cela ne tienne : bientôt rejoint par son compère et associé, le détective James Trelawney, il s'apprête à mener l'enquête quand il en est détourné par une actualité criminelle des plus étrange : le vieux marquis de Brindillac, spécialiste des rêves, vient de mourir dans son sommeil, mort paisible s'il en est à ceci près qu'il est mort de peur, tout comme une autre victime avant lui, un jeune poète auteur d'un recueil sur les rêves décédé dans les mêmes circonstances - submergé de terreur, semble-t-il, par ses propres cauchemars. Et d'autres cas viennent allonger la liste des victimes de ce sommeil qui tue ! Dès lors se pose une question inquiétante : les rêves nocturnes ont-ils le pouvoir de tuer leurs rêveurs ? Pire encore : est-il possible de susciter volontairement et à distance dans l'inconscient d'une personne le rêve qui lui sera fatal ? Auquel cas nous serions en présence d'un tueur d'un genre nouveau, doté de pouvoirs psychiques singuliers, surnaturels et mortifères. Dans le Paris des Années folles où fleurissent sociétés secrètes, cercles métapsychiques et clubs ésotériques, où le mouvement surréaliste explore les recoins de la psyché humaine et franchit les portes de l'inconscient, du sommeil et du rêve pour en retirer des expériences artistiques inédites, le commissaire Edmond Fourier, de la Sûreté nationale, et les deux détectives britanniques s'avancent à pas circonspects dans les brumes d'un univers onirique où, tapies dans la nuit, les guettent d'effrayantes forces occultes… ainsi qu'un mystérieux Docteur Autrichien. Jusqu'où ce sinistre individu est-il prêt à aller pour barrer l'accès aux secrets des songes ? J'ai beaucoup aimé le ton et l'écriture légèrement - et volontairement - désuets de ce polar “à l‘ancienne” dont les deux détectives britanniques rappellent un peu le célèbre duo Holmes / Watson. Hommage à la littérature, aux grands anciens du polar comme aux maîtres du fantastique, aux illuminations De Nerval et au surréalisme, "Les portes du sommeil" et ses nouveaux mystères de Paris est un polar d'ambiance plein de charme et d'étrangeté qui nous mène aux frontières de l'inconscient et de nos mondes intérieurs inexplorés. Une lecture originale et très plaisante et une exploration passionnante des réalités paradoxales du rêve lucide. Je me suis régalée. [Challenge MULTI-DÉFIS 2019]
              Lire la suite
              En lire moins
            • Taian Posté le 21 Mai 2016
              Où l’on découvre un polar fantastique. Où l’on déambule dans le Paris des surréalistes. Où on entrevoit une Allemagne dans l’ombre du nazisme. Où le sommeil du lecteur se dérobe à la suite de rocambolesques aventures au ton Rouletabille.
            • bina Posté le 30 Octobre 2012
              Andrew Singleton et James Trelawney sont à nouveau sur une enquête au-delà du réel et de la compréhension. Cette fois, Andrew part seul à Paris, à la recherche d’explications sur le décès d’un de ses auteurs favoris, Gérard de Nerval, qui s’est pendu quelques décennies plus tôt rue de la Vielle Lanterne, à Paris. Dans ses déambulations, il tombe sur le commissaire Fourrier, qui l’allèche avec un décès récent pour le moins bizarre. Il appelle son compagnon, et les voilà embarqués aux portes du sommeil, où le laisser aller peut-être fatal. Des scientifiques, des médecins meurent de terreur dans leur sommeil, et André breton, le chef de fil des surréalistes manque de peu d’y passer. Nous naviguons dans le milieu de la littérature, grâce aux connaissances livresques d’Andrew Singleton. Le monde de l’imagination est ici aussi très présent, on voit son pouvoir sur le psychisme, et comprendre le fonctionnement de la psychologie dans ce type de page demande une certaine ouverture d’esprit. Dans la vie, il faut accepter le lâcher prise, il faut admettre que l’imagination prenne parfois le pas sur la conscience, mais toujours en espérant que les mauvais esprits ne prennent pas le dessus ! Malheureusement, cette enquête sur la... Andrew Singleton et James Trelawney sont à nouveau sur une enquête au-delà du réel et de la compréhension. Cette fois, Andrew part seul à Paris, à la recherche d’explications sur le décès d’un de ses auteurs favoris, Gérard de Nerval, qui s’est pendu quelques décennies plus tôt rue de la Vielle Lanterne, à Paris. Dans ses déambulations, il tombe sur le commissaire Fourrier, qui l’allèche avec un décès récent pour le moins bizarre. Il appelle son compagnon, et les voilà embarqués aux portes du sommeil, où le laisser aller peut-être fatal. Des scientifiques, des médecins meurent de terreur dans leur sommeil, et André breton, le chef de fil des surréalistes manque de peu d’y passer. Nous naviguons dans le milieu de la littérature, grâce aux connaissances livresques d’Andrew Singleton. Le monde de l’imagination est ici aussi très présent, on voit son pouvoir sur le psychisme, et comprendre le fonctionnement de la psychologie dans ce type de page demande une certaine ouverture d’esprit. Dans la vie, il faut accepter le lâcher prise, il faut admettre que l’imagination prenne parfois le pas sur la conscience, mais toujours en espérant que les mauvais esprits ne prennent pas le dessus ! Malheureusement, cette enquête sur la mort de Nerval n’aboutit pas, elle sert juste de prétexte à lancer une enquête devant débuter à Paris, même si cet auteur intervient parfois grâce à ses écrits en filigrane de la présente quête de vérité. Le narrateur nous promet de futurs renseignements à ce sujet, des révélations inédites, et l’éditeur du narrateur venant de recevoir un manuscrit, il est possible que Fabrice Bourland soit dans quelques temps l’intermédiaire, grâce à Singleton, de nouvelles révélations.
              Lire la suite
              En lire moins
            • myloubook Posté le 6 Novembre 2011
              Plus de fantômes donc, mais toujours du surnaturel dans ce roman : revenant sur d’anciens mythes selon lesquels les hommes pouvaient entrer en contact et s’accoupler avec des êtres venus de leurs songes, Fabrice Bourland met en avant les rêves hallucinatoires, les immenses possibilités liées au sommeil ainsi que le fil parfois ténu entre la vie quotidienne et le monde onirique. Le polar n’est pas le maître mot une fois encore et la résolution de l’énigme cède largement la place au plaisir de retrouver une époque et une ambiance particulières en suivant les pas de deux détectives attachants toujours prêts à se lancer dans d’extraordinaires aventures. Encore un agréable voyage dans une Europe oubliée, un roman auquel je ne ferais qu’un reproche : à quand la suite ?
            • Sharon Posté le 6 Janvier 2011
              Ce roman n’est pas un roman policier comme les autres. Certes, les ingrédients sont réunis : un policier débonnaire, deux détectives amateurs dont la ténacité et le courage ne sont pas à prouver, des morts suspectes, et des allusions à des personnages célèbres (Rouletabille) mais Les portes du sommeil tient à la fois du roman d’aventures et du roman fantastique. Roman d’aventures, car, de rebondissement en rebondissement, il entraîne les deux détectives de Londres au château de W*** en s’attardant un long moment à Paris, lieu principal de l’enquête, sans oublier un voyage dans le mythique Orient Express. Roman fantastique, car les meurtres se produisent pendant le sommeil des victimes, et les principaux indices vont apparaître à notre enquêteur pendant le sommeil. Roman onirique ? Non, car le dénouement ramène brutalement le lecteur dans la réalité des années 30. Un petit regret toutefois : le point de départ de l’enquête ne trouvera son aboutissement que dans le volume suivant. Il n’empêche : la lecture de ce roman est très plaisante et très distrayante et plutôt qu’aux romans de Gaston Leroux, m’a fait penser aux aventures d’Arsène Lupin.
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !