Lisez! icon: Search engine

Livre des faits et bonnes moeurs du sage roi Charles V

12-21
EAN : 9782823809206
Code sériel : 346
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Livre des faits et bonnes moeurs du sage roi Charles V

Joël BLANCHARD (Traducteur), François LAURENT (Direction de collection)
Date de parution : 30/05/2013
Née à Venise en 1364, Christine de Pizan est considérée comme la première femme de lettres française à avoir vécu de sa plume. Poétesse, épistolière, traductrice et compilatrice infatigable, elle se distingue des femmes de son époque, et même de la majorité des clercs, par son érudition. D’une œuvre prolifique... Née à Venise en 1364, Christine de Pizan est considérée comme la première femme de lettres française à avoir vécu de sa plume. Poétesse, épistolière, traductrice et compilatrice infatigable, elle se distingue des femmes de son époque, et même de la majorité des clercs, par son érudition. D’une œuvre prolifique et diverse émerge le Livre des faits et bonnes mœurs du sage roi Charles V, biographie riche en détails sur le règne d’un prince qui était également son mentor. Le Livre des faits est aussi un précieux document sur certains épisodes de la guerre de Cent Ans. En effet, alors que le royaume plonge dans la tourmente, cette œuvre magistrale, d’une extrême utilité pour les historiens, brosse le portrait d'un prince idéal et rappelle les moments importants de la vie d'un roi qu'elle a connu personnellement. Pour la première fois, le lien s’établit de manière puissante et originale entre une esthétique et une politique, un engagement et son expression formelle. Christine incarne l’approche singulière d’une intellectuelle hors norme. À l’aube des temps modernes, la vox poetica est aussi vox politica... et elle est incarnée par une femme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823809206
Code sériel : 346
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sarindar Posté le 22 Mars 2016
    Christine de Pizan (on disait autrefois de Pisan) n'a pas écrit à proprement parler une biographie de Charles V (1338-1380), au sens où nous l'entendons aujourd'hui. C'est un "miroir du prince" idéal et idéalisé qu'elle rédige, une sorte de manuel d'instruction qui pourrait servir pour l'instruction de son successeur, Charles VI, celui qui laissera dans l'Histoire le surnom de "Fou", alors que Charles V reste pour nous le "Sage". Mais cette Sagesse est à prendre au sens de Sapience ordonnée à une action, qui est celle d'un homme de pouvoir plus que celle d'un roi-chevalier, comme l'ont été son grand-père, Philippe VI de Valois et son père Jean II le Bon. Christine de Pizan, fille de l'un des "astrologues" de Charles V, écrit cela en mémoire d'un roi dont l'action fit l'admiration de ses contemporains, parce qu'il sut reconstruire son royaume et réparer les erreurs de ses prédécesseurs - provisoirement - sans trop exposer les hommes de guerre français à des désastres qui s'étaient multipliés avant son règne. Rappelons que Charles V fut roi de France de1364 à 1380, et que, s'il ne refusa pas d'affronter l'envahisseur anglais, il le fit souvent de telle manière qu'il eût des chances de l'emporter. Ce ne... Christine de Pizan (on disait autrefois de Pisan) n'a pas écrit à proprement parler une biographie de Charles V (1338-1380), au sens où nous l'entendons aujourd'hui. C'est un "miroir du prince" idéal et idéalisé qu'elle rédige, une sorte de manuel d'instruction qui pourrait servir pour l'instruction de son successeur, Charles VI, celui qui laissera dans l'Histoire le surnom de "Fou", alors que Charles V reste pour nous le "Sage". Mais cette Sagesse est à prendre au sens de Sapience ordonnée à une action, qui est celle d'un homme de pouvoir plus que celle d'un roi-chevalier, comme l'ont été son grand-père, Philippe VI de Valois et son père Jean II le Bon. Christine de Pizan, fille de l'un des "astrologues" de Charles V, écrit cela en mémoire d'un roi dont l'action fit l'admiration de ses contemporains, parce qu'il sut reconstruire son royaume et réparer les erreurs de ses prédécesseurs - provisoirement - sans trop exposer les hommes de guerre français à des désastres qui s'étaient multipliés avant son règne. Rappelons que Charles V fut roi de France de1364 à 1380, et que, s'il ne refusa pas d'affronter l'envahisseur anglais, il le fit souvent de telle manière qu'il eût des chances de l'emporter. Ce ne fut toutefois qu'une action incomplète, mais cela on ne put le mesurer sous son règne. Il y a dans cet écrit, qui pointe aussi les défauts de jeunesse de ce prince, des principes d'éducation qui tendent à souligner les moyens employés pour corriger cela, et ces moyens seraient pour beaucoup à chercher dans l'exercice et la mise en pratique des vertus ainsi que dans l'utilisation du "savoir" à des fins de pouvoir - mais de juste pouvoir, du moins cherchait-on à y tendre et s'efforçait-on de se conformer, tant que faire se pouvait, à ce juste modèle. On complètera la lecture du Livre des faits et bonnes mœurs du sage roi Charles V de Christine de Pizan par celle du Songe du Vergier et du Songe du Vieil Pèlerin, qui, écrits par d'autres auteurs, font comme une arche entre les règnes de Charles V et de Charles VI, tout en déplorant qu'ils n'aient pas servi à donner une heureuse suite au règne du Sage roi. François Sarindar, auteur de : Jeanne d'Arc, une mission inachevée (2015)
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !