Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823823103
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Nil - tome 1

Guillaume François (traduit par)
Date de parution : 18/02/2016
Survie et romance sur une île perdue, dans la veine de la série Lost. Comment s’échapper d’une île qui n’existe pas ?
Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes...
Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil.
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île ...
Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort.
Le compte à rebours a déjà commencé…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823823103
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Livre_o_vert Posté le 10 Novembre 2021
    C'est une lecture en demi-teinte, et je vais vous expliquer pour quelles raisons. Tout d'abord, j'ai réalisé cette lecture en lecture commune avec @ashes.reading et quelques autres personnes sur discord. On a été d'accord sur presque toutes les raisons qui font que j'ai aimé et moins aimé. Nil, c'est une île où se trouvent des ados comme Charley. Lorsqu'elle décide d'aller dans un magasin, elle fait un malaise surprenant sur le parking. Elle apparaît dans un autre espace temps où elle est prisonnière avec d'autres jeunes. Jusque-là, rien à dire. Mais très vite nous allons tomber dans une romance "niaise" (désolé, je ne trouve pas d'autre mot). Ça prend bien la moitié du roman ! On ne parle presque pas des portes et il ne se passe rien. Elle va découvrir qu'elle a 365 jours pour passer une porte, sinon elle va mourir sur l'île. Il n'y a pas assez d'action, trop de romance avec un amour immédiat et des scènes pas crédible, des disputes sans raison et une réconciliation (encore) immédiate. Puis, il est souvent mis en avant le physique parfait des ados, l'envie d'être maquillée et sans défaut... Je pense que sur une île en pleine survie, on pense à autre chose (le côté survival n'est pas assez poussé). Toutefois, dans l'autre partie du roman, on découvre enfin... C'est une lecture en demi-teinte, et je vais vous expliquer pour quelles raisons. Tout d'abord, j'ai réalisé cette lecture en lecture commune avec @ashes.reading et quelques autres personnes sur discord. On a été d'accord sur presque toutes les raisons qui font que j'ai aimé et moins aimé. Nil, c'est une île où se trouvent des ados comme Charley. Lorsqu'elle décide d'aller dans un magasin, elle fait un malaise surprenant sur le parking. Elle apparaît dans un autre espace temps où elle est prisonnière avec d'autres jeunes. Jusque-là, rien à dire. Mais très vite nous allons tomber dans une romance "niaise" (désolé, je ne trouve pas d'autre mot). Ça prend bien la moitié du roman ! On ne parle presque pas des portes et il ne se passe rien. Elle va découvrir qu'elle a 365 jours pour passer une porte, sinon elle va mourir sur l'île. Il n'y a pas assez d'action, trop de romance avec un amour immédiat et des scènes pas crédible, des disputes sans raison et une réconciliation (encore) immédiate. Puis, il est souvent mis en avant le physique parfait des ados, l'envie d'être maquillée et sans défaut... Je pense que sur une île en pleine survie, on pense à autre chose (le côté survival n'est pas assez poussé). Toutefois, dans l'autre partie du roman, on découvre enfin le combat pour la survie. L'organisation presque militaire pour faire des excursions de recherches de portes. On découvre des complots et des alliances. Ça se lit facilement et c'est dépaysant. Ma curiosité a été touchée, je lirais donc le tome 2. L'autrice possède une imagination qui saura captiver ses lecteurs, c'est indéniable. On peut penser que j'ai détesté ma lecture, mais non. C'est une lecture en demi-teinte (3/5).
    Lire la suite
    En lire moins
  • MelisB Posté le 8 Novembre 2021
    Une île déserte ? Des adolescents avec un compte à rebours au dessus de leurs vies ? C’était tellement vendeur sur le papier. Je tiens à préciser que mon avis négatif n’engage que moi. Je viens de finir le premier tome et c’est une grosse déception#x1f622; L’histoire était prometteuse mais trop de défauts qui plombent cette lecture. Des personnages stéréotypés, une ambiance qui manque d’originalité. Il se lit plutôt vite mais la magie ne fonctionne pas. Ça manque de rebondissements, ça manque d’action. La romance rentre en scène très vite peut être trop tôt ? Elle devient omniprésente sans réel intérêt. Les deux héros sont niais c’était insupportable. J’ai trouvé ça plan plan, mou du genoux. L’histoire d’amour dégouline de miel des promesses d’éternité, de retrouvailles futures. Ils ne succombent uniquement qu’à une attirance purement physique. Une dystopie ou il n’y a rien de neuf, un gros sentiment de déjà vu. Les personnages secondaires sont tellement plus intéressants c’est peut être la raison pour laquelle je vais lire la suite !
  • Foxfire Posté le 19 Octobre 2021
    J’ai eu envie de lire « Nil » dès que j’ai découvert l’argument du roman. Il faut dire que cette Robinsonnade fantastique a un concept des plus alléchants. Des adolescents sont projetés, sans savoir pourquoi, sur une ile mystérieuse. Les rescapés doivent apprendre à survivre sur cette île mais ce n’est pas tout. Ils ont un an pour s’enfuir de Nil et la seule façon de s’échapper est d’attraper une des portes magiques qui se déplacent sur l’île. Au-delà de ces 365 jours, c’est la mort. Je sors de ma lecture contente mais pas sans réserves. Il est difficile de donner un avis tranché sur le roman de Lynne Matson. Ses qualités sont vraiment enthousiasmantes. Ses défauts sont vraiment très agaçants. Pour pouvoir finir sur le positif, je vais commencer par évoquer les points négatifs. « Nil » a un côté Young Adult très marqué avec tout ce que ça peut comporter comme facilités et maladresses. C’est un peu injuste de reprocher à un roman sa nature même mais certains romans visant le même public cible parviennent à s’émanciper de ce carcan narratif. Ce n’est pas le cas de « Nil » qui s’empêtre régulièrement dans des clichés qui font... J’ai eu envie de lire « Nil » dès que j’ai découvert l’argument du roman. Il faut dire que cette Robinsonnade fantastique a un concept des plus alléchants. Des adolescents sont projetés, sans savoir pourquoi, sur une ile mystérieuse. Les rescapés doivent apprendre à survivre sur cette île mais ce n’est pas tout. Ils ont un an pour s’enfuir de Nil et la seule façon de s’échapper est d’attraper une des portes magiques qui se déplacent sur l’île. Au-delà de ces 365 jours, c’est la mort. Je sors de ma lecture contente mais pas sans réserves. Il est difficile de donner un avis tranché sur le roman de Lynne Matson. Ses qualités sont vraiment enthousiasmantes. Ses défauts sont vraiment très agaçants. Pour pouvoir finir sur le positif, je vais commencer par évoquer les points négatifs. « Nil » a un côté Young Adult très marqué avec tout ce que ça peut comporter comme facilités et maladresses. C’est un peu injuste de reprocher à un roman sa nature même mais certains romans visant le même public cible parviennent à s’émanciper de ce carcan narratif. Ce n’est pas le cas de « Nil » qui s’empêtre régulièrement dans des clichés qui font baisser le niveau du roman et frisent même parfois le ridicule. Le gros point faible du roman, c’est l’histoire d’amour entre Charley et Thad qui est d’une mièvrerie telle que je n’ai jamais cru à cette idylle. Cette partie du récit s’adresse clairement au lectorat féminin adolescent qui rêve d’histoires romantiques et passionnées mais très sages, très lisses. J’aurais trouvé plus intéressant de présenter cette histoire comme une attirance purement physique, une histoire de désir assez primaire. Donner un aspect primitif à cette aventure amoureuse aurait fait écho à la vie sur l’île où les protagonistes doivent retrouver un peu de leur sauvagerie primitive pour survivre. D’ailleurs, le traitement du versant survival du roman est une autre faiblesse de « Nil », même si bien moins gênante que l’histoire d’amour gnangnan. L’aspect survival n’est pas assez appuyé à mon goût. On voit finalement peu les rescapés chasser ou se consacrer à la survie. Ils ont même le temps de faire du surf ! C’est bien dommage parce que dès que le récit évoque les difficultés liées à la survie, il devient vraiment passionnant. De plus cela aurait donné l’occasion d’arpenter davantage l’ïle. En effet, finalement, je trouve qu’on ne se promène pas suffisamment partout et qu’on reste trop cantonné entre le camp et la plage. Là aussi, c’est dommage parce que les quelques évocations des paysages de Nil sont vraiment chouettes. Le plus gros point noir du roman est selon moi l’écriture qui est très fonctionnelle. L’auteur n’a pas de style et ne cherche même pas en avoir. Elle déroule simplement son récit sans essayer d’en renforcer l’impact par des choix narratifs ou des effets intéressants. Il y a énormément de dialogues, beaucoup trop. Et il faut bien dire qu’ils sont souvent médiocres. Deidamie, avec qui j’ai lu « Nil » en lecture commune m’a dit qu’elle avait été très agacée par les commentaires incessants sur le physique des protagonistes. Comme je suis d’accord avec elle ! C’est vraiment à ce genre de choses que je pensais lorsque je parlais de carcan narratif et de clichés du registre young adult. Tout comme les références aux marques et, pire, à la téléréalité. Assez régulièrement, le roman se compare lui-même, en la citant, à l’émission koh lanta. C’est vraiment le genre de référence de bas niveau que je n’aime pas car il me donne l’impression de ne pas lire un roman mais de consommer un produit. Ce n’est plus un roman d’aventure, ça se contente d’être la version papier d’une émission de télé. Arrivés à ce stade de ma critique, vous vous dites peut-être que j’ai détesté « Nil ». Et bien non. Rappelez-vous, j’ai dit que les défauts du roman étaient très agaçants, je me suis largement attardée dessus, mais j’ai aussi dit que ses qualités étaient vraiment enthousiasmantes. Ces qualités ne font pas oublier les défauts de « Nil », ils sont trop importants, mais les atténuent grandement. « Nil » c’est avant tout un formidable argument, un concept vraiment excitant. Il suffit de lire le résumé pour s’en convaincre. Le concept est très astucieux et bien pensé. L’idée des portes entrantes qui peuvent amener de nouveaux rescapés ou des animaux sauvages est très bonne. Non seulement le point de départ est hautement séduisant mais en plus l’auteure déploie une belle imagination. Même si leur traitement n’est pas optimal, les développements proposés par Matson autour du mystère des gravures sont très prenants. J’avais vraiment envie d’avoir des réponses. Même si le roman ne répond pas à toutes les questions soulevées je n’en ai pas été frustrée. L’auteure distille tout de même quelques réponses en montrant la réflexion de Charley autour de la symbolique des mystérieuses gravures. En tout cas, il y a suffisamment de réponse pour ne pas frustrer le lecteur tout en laissant suffisamment de blancs pour donner envie de lire la suite. Le principe de compte à rebours rend le récit addictif, c’est indéniablement un page-turner d’une efficacité redoutable que n’entament pas les faiblesses du roman. Le bilan de ma lecture est donc mitigé mais, même si ce n’est pas tout de suite, je pense que je lirai la (les suites). Ma curiosité a été piquée, j’ai envie d’avoir d’autres réponses.
    Lire la suite
    En lire moins
  • charlotte44350 Posté le 21 Septembre 2021
    ÉNORME Coup de Cœur !!! Quand j'ai commencé ce livre je me doutais que j'aimerais l'histoire grâce à cette 4ème de couverture très alléchante mais je ne pensais pas à ce point là ! Voilà une histoire très originale et qui sort de l'ordinaire ça c'est sûr. Le thème est très recherché et a été approfondi dans les moindres détails, ce qui nous permet de nous immerger totalement dans cette aventure. Toutes les questions que j'ai pu me poser durant ma lecture ont toujours eu leurs réponses. Un roman addictif, ultra prenant où l'on ne s'ennuie à aucun moment ! L'action était présente du début à la fin, sans temps mort, ce livre est un véritable page turner. L'auteur a vraiment sue maintenir du suspens jusqu'à la fin . J'ai adoré suivre les 2 personnages principaux qui sont extrêmement attachants, avec des personnalités fortes et qui nous touchent tellement de part leurs soutiens sans faille envers leurs compagnons d'aventures mais aussi leurs détermination inébranlable pour leur survie ! J'aimais tellement ma lecture qu'au moment de lire les 50 dernières pages j'ai eu très peur. Peur d'être déçue parce que forcément je mettais la barre très haute . Mais croyez moi, cette fin a été... ÉNORME Coup de Cœur !!! Quand j'ai commencé ce livre je me doutais que j'aimerais l'histoire grâce à cette 4ème de couverture très alléchante mais je ne pensais pas à ce point là ! Voilà une histoire très originale et qui sort de l'ordinaire ça c'est sûr. Le thème est très recherché et a été approfondi dans les moindres détails, ce qui nous permet de nous immerger totalement dans cette aventure. Toutes les questions que j'ai pu me poser durant ma lecture ont toujours eu leurs réponses. Un roman addictif, ultra prenant où l'on ne s'ennuie à aucun moment ! L'action était présente du début à la fin, sans temps mort, ce livre est un véritable page turner. L'auteur a vraiment sue maintenir du suspens jusqu'à la fin . J'ai adoré suivre les 2 personnages principaux qui sont extrêmement attachants, avec des personnalités fortes et qui nous touchent tellement de part leurs soutiens sans faille envers leurs compagnons d'aventures mais aussi leurs détermination inébranlable pour leur survie ! J'aimais tellement ma lecture qu'au moment de lire les 50 dernières pages j'ai eu très peur. Peur d'être déçue parce que forcément je mettais la barre très haute . Mais croyez moi, cette fin a été à la hauteur de mes attentes ! Ce roman est un young adulte mais pourtant je ne l'ai pas du tout ressenti parce que l'écriture, la construction de l'histoire et les révélations sont vraiment bien amenées ce qui permets à ce livre d'être lu par tous . J'ai même versé ma petite larme à la fin ... Vous cherchez un livre rempli de rebondissements, qui vous entraîne dans une aventure unique avec des personnages bouleversants ? Alors lisez Nil !!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • olympe16 Posté le 8 Septembre 2021
    Un page turner redoutablement efficace avec des personnages tous attachants et courageux. L'auteur nous harponne toute de suite dans son univers. NIL n’épargne personne et ne fait pas de sentiments. Impossible de reposer le livre avant d’en connaître le dénouement final. Je recommande ++ et j'ai hâte de retourner sur l'île...
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !