RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Presque Minuit

            404 Éditions
            EAN : 9791032401873
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Presque Minuit

            Collection : Fiction
            Date de parution : 25/01/2018
            Six orphelins, une ville en danger.
            Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets... Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets d’un monde magique où s’affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques. Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leur vie et celle des habitants de la capitale.

            404 Factory est une plateforme d’écriture par les geeks, pour les geeks. Presque Minuit est le gagnant de la 1re édition du Prix 404 Factory !
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9791032401873
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            404 Éditions
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Witchblade Posté le 13 Janvier 2019
              Livre découvert en furetant à la FNAC. Il n’est pas resté très longtemps dans ma PAL tant son résumé m’intriguait, mélange de steampunk, de ville à sauver et d’orphelins. Sa couverture est vraiment très belle. Le prologue est intrigant à souhait avec sa sorcière qui se retrouve à avoir une minuterie à la place du cœur. Ensuite, nous découvrons les 6 orphelins dans leurs passe-temps favori, le vol à la tire, dans le Paris de 1889 pendant l’Exposition Universelle. Les chapitres sont courts et s’enchaînent vite. L’auteur retourne souvent dans le passé pour nous expliquer celui des 6 orphelins, mais pas que, dès que les évènements exigent des éclaircissements. L’histoire avance lentement mais il y a toujours un petit élément pour susciter ma curiosité. Que font 6 orphelins avec des monstres et une montre à remonter le temps ? L’auteur alterne la narration entre Boiteux, un des 6 orphelins, et les monstres. Cela nous permet d’avoir une vision d’ensemble même si cela reste assez confus. Par contre, le steampunk est assez peu présent ainsi que l’Exposition Universelle. Pourquoi choisir ce cadre dans ces cas-là ? Par moments, j’avais l’impression de visiter un jeu avec cette histoire. L’imaginaire y est très particulier entre sorcière,... Livre découvert en furetant à la FNAC. Il n’est pas resté très longtemps dans ma PAL tant son résumé m’intriguait, mélange de steampunk, de ville à sauver et d’orphelins. Sa couverture est vraiment très belle. Le prologue est intrigant à souhait avec sa sorcière qui se retrouve à avoir une minuterie à la place du cœur. Ensuite, nous découvrons les 6 orphelins dans leurs passe-temps favori, le vol à la tire, dans le Paris de 1889 pendant l’Exposition Universelle. Les chapitres sont courts et s’enchaînent vite. L’auteur retourne souvent dans le passé pour nous expliquer celui des 6 orphelins, mais pas que, dès que les évènements exigent des éclaircissements. L’histoire avance lentement mais il y a toujours un petit élément pour susciter ma curiosité. Que font 6 orphelins avec des monstres et une montre à remonter le temps ? L’auteur alterne la narration entre Boiteux, un des 6 orphelins, et les monstres. Cela nous permet d’avoir une vision d’ensemble même si cela reste assez confus. Par contre, le steampunk est assez peu présent ainsi que l’Exposition Universelle. Pourquoi choisir ce cadre dans ces cas-là ? Par moments, j’avais l’impression de visiter un jeu avec cette histoire. L’imaginaire y est très particulier entre sorcière, automates et montre à remonter le temps. L’auteur a également mélangé plusieurs univers déjà existants : Harry Potter, Le Palais des Mirages, La mécanique du cœur, … et bien d’autres encore. Je vois ça comme un hommage de la part d’un fan geek. Les passages sur les différents passés sont intéressants et permettent d’approfondir un peu l’histoire ainsi que d’apprendre à mieux connaître les différents personnages. Les orphelins ne sont heureusement pas tout seuls dans leur quête pour sauver Paris, ils seront aidés par différentes personnes, certaines sont pour le moins incongrues. Ils vont malgré tout enchaîner beaucoup de mésaventures pour arriver à leurs fins mais aussi beaucoup d’astuces et de débrouillardises. Comme vous l’aurez compris, ce roman a été une excellente découverte même s’il m’a laissé un goût inachevé car j’aurais bien aimé suivre encore un peu cette bande d’orphelins et l’inventeur fou Georges. Par contre, certains éléments ne sont pas assez mis en valeur d’après moi : le côté steampunk de l’histoire, l’Exposition Universelle (à part certains détails connus). L’auteur a tout accès sur les orphelins, les automates et la capitale à sauver. Pour un premier roman, c’est quand même un bon début. Si vous êtes amateurs de littératures fantastiques mélangeant plusieurs thèmes, je vous conseille très fortement de découvrir cette histoire et son jeune auteur. Pour ma part, il s’agit d’un nouvel auteur à suivre. Un petit bémol au niveau de la couverture, la dorure du titre s’enlève trop facilement. Je pose toujours mes romans sur différents supports (table, plaid, …) et au moindre contact, ça s’enlève. C’est dommage car le reste est toujours doré. Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Emma_Book Posté le 3 Décembre 2018
              Ce livre a été une lecture agréable,mais je n'ai pas été "captivé" par l'histoire qui est originale mais un peu "fouilli". Je vous le conseille si vous voulez passez un moment agréable sans trop vous prendre la tête#9732;
            • iss_vny Posté le 30 Octobre 2018
              Bon je l'avoue : j'ai comencer ce livre uniquement parce que la couverture était belle, mais qui ne l'a pas déjà fais ! Mais je n'ai pas été déçu. Même le contraire, j'ai adoré ! Après avoir vu la prophétie de l orloge au cinéma les orloge avait maintenant quelque chose de familier. (En même temps après en avoir vu pendant plus d'une heure et demi comment cela peut en être autrement ! ) je ne suis pas du tout en train de critiquer la prophétie de l orloge loin de loin de la mais c'est vrai que les orloges était très présente dans ce film et que les retrouver dans ce livre avais quelque chose de familier ! Et ce livre tourne lui aussi autour des orloges mais cette foi ci c'est très diferent ce livre tourne autour du voyage dans le temps car quand 6 orphelin volent un jour une montre il vont être très supris de constater que celle ci peut vous faire retourner dans le temps. Que 12 heure en avant mais tout de même ! L'auteur a réussi pour sont premier roman à nous faire voyager avec lui et ces 6 enfants... Bon je l'avoue : j'ai comencer ce livre uniquement parce que la couverture était belle, mais qui ne l'a pas déjà fais ! Mais je n'ai pas été déçu. Même le contraire, j'ai adoré ! Après avoir vu la prophétie de l orloge au cinéma les orloge avait maintenant quelque chose de familier. (En même temps après en avoir vu pendant plus d'une heure et demi comment cela peut en être autrement ! ) je ne suis pas du tout en train de critiquer la prophétie de l orloge loin de loin de la mais c'est vrai que les orloges était très présente dans ce film et que les retrouver dans ce livre avais quelque chose de familier ! Et ce livre tourne lui aussi autour des orloges mais cette foi ci c'est très diferent ce livre tourne autour du voyage dans le temps car quand 6 orphelin volent un jour une montre il vont être très supris de constater que celle ci peut vous faire retourner dans le temps. Que 12 heure en avant mais tout de même ! L'auteur a réussi pour sont premier roman à nous faire voyager avec lui et ces 6 enfants /ado en 1889 l'année où à lieux l'exposition universelle à paris... On ne s'ennuie pas un secondes et on s'attache à chaque personnage et à sa particularité.
              Lire la suite
              En lire moins
            • docalabordage Posté le 18 Octobre 2018
              Les principaux protagonistes sont une bande de gamins des rues, vivant de petits larcins dans le Paris de 1899, durant l’Exposition Universelle après s’être échappés d’un orphelinat. Ils dérobent un soir une montre à un homme mystérieux. De fil en aiguille, ils vont se retrouvés aux prises avec des automates tueurs, rencontré une sorcière, et combattre les machinations d’une terrible machine, en jouant avec le temps. Ce roman a des qualités et des défauts. +Le steampunk, c’est assez rare en roman jeunesse. +on s’attache plutôt à la bande et à ses différents gamins, c’est astucieux d’utiliser des surnoms pour les qualifier. +Les dernières pages sont vraiment émouvantes. +Les manipulations du temps sont plutôt bien menées. Et pourtant ça peut être casse-gueule. Oui mais –Six héros c’est déjà beaucoup, autant dire que les autres personnages sont peu creusés et qu’on se fiche de ce qui leur arrive. Notamment aux gardes de la sorcière, impossible de s’y attacher. Même chose pour George qu’on voit pourtant plus longtemps. Et les flashbacks destinés à nous les faire connaitre sont un peu artificiels. -Je commence à me demander si le Steampunk est aisé à développer dans un roman, tant ce genre est associé à des visuels. La BD, le jeu vidéo, les films... Les principaux protagonistes sont une bande de gamins des rues, vivant de petits larcins dans le Paris de 1899, durant l’Exposition Universelle après s’être échappés d’un orphelinat. Ils dérobent un soir une montre à un homme mystérieux. De fil en aiguille, ils vont se retrouvés aux prises avec des automates tueurs, rencontré une sorcière, et combattre les machinations d’une terrible machine, en jouant avec le temps. Ce roman a des qualités et des défauts. +Le steampunk, c’est assez rare en roman jeunesse. +on s’attache plutôt à la bande et à ses différents gamins, c’est astucieux d’utiliser des surnoms pour les qualifier. +Les dernières pages sont vraiment émouvantes. +Les manipulations du temps sont plutôt bien menées. Et pourtant ça peut être casse-gueule. Oui mais –Six héros c’est déjà beaucoup, autant dire que les autres personnages sont peu creusés et qu’on se fiche de ce qui leur arrive. Notamment aux gardes de la sorcière, impossible de s’y attacher. Même chose pour George qu’on voit pourtant plus longtemps. Et les flashbacks destinés à nous les faire connaitre sont un peu artificiels. -Je commence à me demander si le Steampunk est aisé à développer dans un roman, tant ce genre est associé à des visuels. La BD, le jeu vidéo, les films même sont parfaits pour en quelques secondes fixer une ambiance. La description des adversaires » les worclocks », m’a semblé bien poussive et ne m’a pas marqué. -Dans l’ensemble, je pense que l’auteur avait des images assez précises de ce qu’il voulait montrer. Ca se sent notamment au niveau des combats. Mais cela rend ces scènes de combats lourdes, et paradoxalement peu intenses. -Tout l’arc narratif autour de la sorcière me semble dispensable en fait. -Les flash backs risquent de perdre le lecteur, car aucun signe ne vient expliquer que l’on évoque des évènements passés. Au final, la sincérité de l’auteur et sa générosité se sentent à chaque page. Mais les maladresses, peut être liées au processus d’édition original, ont nuit à mon immersion dans le récit. Néanmoins, ce roman est loin d’être honteux, et peu avoir sa place sur nos rayons.
              Lire la suite
              En lire moins
            • arsinoelacrapaude Posté le 8 Octobre 2018
              J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman "ado" dans un paris steampunk en 1889, lors de l'exposition universelle (il faut dire que c'est une des mes périodes historiques préférées ^^) La bande de gamins des rue est composée d'individualités toutes très attachantes, l'univers créé est "crédible", le rythme est soutenu, les rebondissements vont bon train... Bref, j'ai vraiment passé un excellent moment, et en ai tellement dit du bien à ma fille de 12 ans qu'elle va le lire à son tour (car en plus, le livre est beau ^^)

            les contenus multimédias

            ABONNEZ-VOUS À LA GEEKSLETTER
            Restez connectés à nos actualités geek !

            Lisez maintenant, tout de suite !