Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823880410
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

PureBlood Boyfriend - He's my only vampire - tome 02

Fabien Nabhan (traduit par)
Collection : mangas
Date de parution : 12/05/2021

Entre drames amoureux, pouvoirs surnaturels et rebondissements imprévisibles, ce shôjo tout en passion et en surprises ne pourra pas vous laisser de marbre !

Suite à l'apparition du Dealer Swalo, Kana comprend enfin ce que signifie réellement être « l'esclave d'un vampire ». Prenant son rôle au sérieux, elle décide de créer son propre club et entraîne dans son aventure Aki et Jin puisque, selon elle, cette activité les aidera à retrouver les Stigma...

Suite à l'apparition du Dealer Swalo, Kana comprend enfin ce que signifie réellement être « l'esclave d'un vampire ». Prenant son rôle au sérieux, elle décide de créer son propre club et entraîne dans son aventure Aki et Jin puisque, selon elle, cette activité les aidera à retrouver les Stigma restant. Elle devra cependant convaincre le conseil des étudiants pour obtenir l'autorisation de créer ce club, et se voit alors confier une mission pour le moins étrange.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823880410
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sachan Posté le 28 Mai 2021
    Reprenant exactement où s'était arrêté le premier tome, cette suite débute sur des chapeaux de roues et nous en met plein les yeux visuellement. Aya Shouoto maîtrise aussi bien son coup de crayon que l'intrigue, les personnages sont sublimes et on se retrouve immédiatement happé dans l'univers fantastique de "PureBlood Boyfriend", et cela des les premières pages. Kana ne semble pas réellement saisir ce qu'entraîne son statut "d'esclave" et elle va malheureusement le découvrir à ses dépends. Bien heureusement, elle conserve sa joie de vivre et sa gentillesse à toute épreuve qui ne laisse pas insensible les autres. Sur un coup de tête, elle décide de créer un club ayant pour but de venir en aide les gens dans le besoin, mais pas seulement. Il s'agit aussi d'une couverture pour permettre à Aki que retrouver les stigmas restants et de racheter une image à Jin. Avec ce second tome, on en apprend davantage sur certains personnages secondaires mais qui risquent grandement d'être essentiels à l'intrigue. Dealer Swalo, l'arbitre surveillant Aki, se dévoile à Kana et lui explique la but de la chasse aux Stigma. Sa véritable apparence est à mourir de rire et me rappelle les Prinnys de "Disgaea". On rencontre aussi... Reprenant exactement où s'était arrêté le premier tome, cette suite débute sur des chapeaux de roues et nous en met plein les yeux visuellement. Aya Shouoto maîtrise aussi bien son coup de crayon que l'intrigue, les personnages sont sublimes et on se retrouve immédiatement happé dans l'univers fantastique de "PureBlood Boyfriend", et cela des les premières pages. Kana ne semble pas réellement saisir ce qu'entraîne son statut "d'esclave" et elle va malheureusement le découvrir à ses dépends. Bien heureusement, elle conserve sa joie de vivre et sa gentillesse à toute épreuve qui ne laisse pas insensible les autres. Sur un coup de tête, elle décide de créer un club ayant pour but de venir en aide les gens dans le besoin, mais pas seulement. Il s'agit aussi d'une couverture pour permettre à Aki que retrouver les stigmas restants et de racheter une image à Jin. Avec ce second tome, on en apprend davantage sur certains personnages secondaires mais qui risquent grandement d'être essentiels à l'intrigue. Dealer Swalo, l'arbitre surveillant Aki, se dévoile à Kana et lui explique la but de la chasse aux Stigma. Sa véritable apparence est à mourir de rire et me rappelle les Prinnys de "Disgaea". On rencontre aussi le petit frère de Kana, toujours mystérieux et enfermé dans sa chambre. Et n'oublions pas le conseil des élèves qui sont suspect quand à leur véritable nature. On est toujours dans une dynamique d'introduction, on continue d'en apprendre davantage sur le trio de protagonistes et des enjeux de la quête d'Aki. L'univers est vraiment riche, avec un énorme potentiel encore inexploité et le cliffhanger de ce tome va complètement dans ce sens !
    Lire la suite
    En lire moins
  • bountyfrei Posté le 30 Mars 2014
    Nous retrouvons Aki, Kana et Jin en compagnie de Swalo, l'arbitre du jeu auquel notre vampire participe -la chasse au stigma-, en apprenant en même temps qu'ils sont tous dans la même ville à l'occasion du jeu. Donc, Aki n'est pas le seul à chercher les stigma, ça va être la fête à la bestiole surnaturelle dans les prochains tomes. Ça fait du bien de savoir qu'on ne s'arrêtera pas au vampire et au loup-garou dans cette saga ! Vu que l'appartenance à un club est obligatoire au lycée, Kana décide donc de créer un club de service à la personne, puisque les stigma créent des soucis, les gens viendront s'en plaindre, donc ils les trouveront plus facilement. Mais de mon point de vue, les stigma ne sont pas tous des lycéens, ne sont pas tous dans leur école et qu'est ce qui lui dit que tous les stigma causent des problèmes ? Pour seul exemple Jin ? Ça fait très peu de preuves (toutes trouvées dans le premier tome), pour pouvoir se lancer dans cette entreprise... Kana n'a toujours pas l'air d'être gênée d'être devenue une esclave (être immortel chargé d'offrir son corps pour l'éternité au vampire qui est son maître,... Nous retrouvons Aki, Kana et Jin en compagnie de Swalo, l'arbitre du jeu auquel notre vampire participe -la chasse au stigma-, en apprenant en même temps qu'ils sont tous dans la même ville à l'occasion du jeu. Donc, Aki n'est pas le seul à chercher les stigma, ça va être la fête à la bestiole surnaturelle dans les prochains tomes. Ça fait du bien de savoir qu'on ne s'arrêtera pas au vampire et au loup-garou dans cette saga ! Vu que l'appartenance à un club est obligatoire au lycée, Kana décide donc de créer un club de service à la personne, puisque les stigma créent des soucis, les gens viendront s'en plaindre, donc ils les trouveront plus facilement. Mais de mon point de vue, les stigma ne sont pas tous des lycéens, ne sont pas tous dans leur école et qu'est ce qui lui dit que tous les stigma causent des problèmes ? Pour seul exemple Jin ? Ça fait très peu de preuves (toutes trouvées dans le premier tome), pour pouvoir se lancer dans cette entreprise... Kana n'a toujours pas l'air d'être gênée d'être devenue une esclave (être immortel chargé d'offrir son corps pour l'éternité au vampire qui est son maître, aka être sa poche de sang sur patte). Mon problème est que le feu ne la tue pas, alors que vampire + feu = mort assurée (considérons un seul instant qu'elle est devenue un « vampire inversé »), mais elle peut mourir par des armes sacrées, comme celles que ce sert Swalo. Bref, Kana et moi, je crois que ça ne marchera pas. Aki est un mystère à lui tout seul, ne laissant quiconque révéler quoique ce soit sur lui, au point que j'en viens à me demander si c'est vraiment pour son frère qu'il recherche tous les stigma. Loin d'être aussi naïf que Kana, rien ne me dérange dans son personnage, si ce n'est qu'il ne brûle pas au soleil, sans aucune protection. Reste à voir si au dernier moment il ne trahira pas Kana et Jin pour une quelconque raison, il cache trop de choses pour rester honnête jusqu'au bout. En bref, un shôjo tout ce qu'il y a de plus classique, une héroïne naïve, un vampire mystérieux, seule reste à savoir si tout ira aussi bien dans la suite...
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !