Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823871593
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Shinobi Gataki - tome 01

Collection : mangas
Date de parution : 12/09/2019
Combats, monstres, ninjas et samouraïs se réunissent dans un monde surnaturel.
Ninja contre Samouraï. Qui sera le dernier survivant ?
Ils utilisent des techniques inconnues. Une force puissante et mystérieuse parcourt leur corps et ils n'ont plus rien d'humain! Ce sont les Ninjas !!
Réputés pour avoir subi des entraînements terribles, utilisant un sabre qui ne fait qu'un avec leur esprit et possèdant...
Ninja contre Samouraï. Qui sera le dernier survivant ?
Ils utilisent des techniques inconnues. Une force puissante et mystérieuse parcourt leur corps et ils n'ont plus rien d'humain! Ce sont les Ninjas !!
Réputés pour avoir subi des entraînements terribles, utilisant un sabre qui ne fait qu'un avec leur esprit et possèdant une puissance physique exceptionnelle! Ce sont les Samouraïs !!
Plongez-vous dans l'univers de Toranosuke, le "Chasseur de Ninjas" et de sa quête de vengeance !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823871593
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ils en parlent

L’univers solidement campé et le trait hyper réaliste donnent relief et puissance aux rares apparitions du fantastique dans ce récit prenant. 
SéL / Canal bd manga
Nikiichi Tobita revisite d’un trait sec et nerveux le Japon médiéval et met en scène une sanglante bataille où l’héritier d’un clan de samouraï punit les ninjas abusifs. Il y a un petit air de Ken le survivant et de Mad Max dans Shinobi Gataki. Pour un public averti.
Valentin Paquot / Le Figaro
Si vous aimez l’Histoire. Si vous aimez le Japon médiéval. Si vous aimez les samouraïs et autres ninjas, alors Shinobi Gataki est fait pour vous.
Damien Canteau / Comixtrip

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • enairolf Posté le 27 Janvier 2020
    Oh WOW! Oui clairement je commence ma chronique par un gros WOW mais c’est ce que j’ai dit après avoir fermé le manga. Shinobi Gataki est un manga complètement dingue! C’est vraiment un énorme coup de cœur que j’ai eu pour ce manga. Un coup de coeur pareil, ça faisait un bon moment que ça ne m’étais pas arrivé Ohhhh comme j’ai hâte de lire le second tome! Au vue du premier tome, la suite s’annonce de plus en plus incroyable! J’ai vraiment très hâte de découvrir ce manga dans son intégralité! Les illustrations sont complètement incroyables! Je suis tombé sous le charme du coup de crayon de l’auteur. Elles sont vraiment remarquables. Ce fut un tel plaisir à la lecture que ça l’a rendu mais tellement plus agréable! Ça a rendu les scènes de combat bien plus réalistes. Un pur régal pour les yeux! Je suis vraiment bouchée bée en y repensant. Les visages montrent vraiment les émotions que les personnages ressentent, avec des détails même minimes qui les rend vraiment époustouflantes. Rien que pour les illustrations Shinobi Gataki vaut vraiment le détour! J’ai tout aimé dans ce manga. Surtout les personnages et plus particulièrement Tora ou autrement appelé »... Oh WOW! Oui clairement je commence ma chronique par un gros WOW mais c’est ce que j’ai dit après avoir fermé le manga. Shinobi Gataki est un manga complètement dingue! C’est vraiment un énorme coup de cœur que j’ai eu pour ce manga. Un coup de coeur pareil, ça faisait un bon moment que ça ne m’étais pas arrivé Ohhhh comme j’ai hâte de lire le second tome! Au vue du premier tome, la suite s’annonce de plus en plus incroyable! J’ai vraiment très hâte de découvrir ce manga dans son intégralité! Les illustrations sont complètement incroyables! Je suis tombé sous le charme du coup de crayon de l’auteur. Elles sont vraiment remarquables. Ce fut un tel plaisir à la lecture que ça l’a rendu mais tellement plus agréable! Ça a rendu les scènes de combat bien plus réalistes. Un pur régal pour les yeux! Je suis vraiment bouchée bée en y repensant. Les visages montrent vraiment les émotions que les personnages ressentent, avec des détails même minimes qui les rend vraiment époustouflantes. Rien que pour les illustrations Shinobi Gataki vaut vraiment le détour! J’ai tout aimé dans ce manga. Surtout les personnages et plus particulièrement Tora ou autrement appelé » Le chasseur de Ninja ». Car oui Shinobi Gataki, pour la faire courte ce sont les ninjas contre les samouraïs. Enfin ça c’est vraiment l’histoire condensée. On va suivre Tora dans sa quête de vengeance envers les Ninjas qui ont décimé sa famille. Il ne souhaite qu’une chose c’est se venger! Mais durant son périple à la recherche des assassins de sa famille, il va tomber sur Akari, jeune fille qui souhaite comme lui se venger de ceux qui ont tué sa famille. Ils vont donc s’allier, pour le plus grand désespoir de Tora d’ailleurs, tous les deux avec ce besoin de vengeance presque vital. On pourrait dire que l’histoire est classique, mais pour moi il y a vraiment ce petit quelque chose en plus qui rend vraiment le manga incroyable. Peut être qu’il vient du coup de crayon du dessinateur, qui encore une fois à vraiment fait un travail remarquable sur ses illustrations. Un pur régal pour les yeux. Et bien que ce premier tome soit plus ou moins introductif de l’histoire entière, il annonce une suite qui s’annonce explosive et j’ai tellement hâte de découvrir ça! Surtout quand on voit la fin que nous réserve le premier tome!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tachan Posté le 25 Décembre 2019
    J'ai tardé à découvrir cette nouvelle série seinen de Kurokawa alors que pourtant l'univers m'intéressait, parce que j'avais peur qu'elle ne supporte la comparaison avec l'Habitant de l'infini que j'ai lu cette année et qui est un must dans le genre seinen en costumes d'époque avec combats de samouraïs. Comme je le pressentais, Shinobu Gataki ne soutient pas la comparaison, cependant c'est un bon et honnête divertissement fait avec un certain talent. On y découvre un univers assez original où samouraïs et ninjas s'affrontent à coup de techniques d'un autre monde. Notre héros est un exterminateur de ninja lui-même samouraï qui mène en parallèle une quête de vengeance vis-à-vis de celui qui a exterminé sa famille. Le premier chapitre est vraiment très bon. Il est bien rythmé et plante rapidement le décor et les enjeux, donnant très envie de lire la suite. Le mystère est au rendez-vous, tout comme l'action dont l'auteur nous livre des scènes très dynamiques et bien mises en scène. C'est classique voire déjà vu mais efficace. Les chapitres suivants sont moins intenses, plus courts et avec parfois un humour inapproprié ou du moins qui me dérange dans l'ambiance sérieuse voulue ici, mais ils participent bien au développement de l'univers... J'ai tardé à découvrir cette nouvelle série seinen de Kurokawa alors que pourtant l'univers m'intéressait, parce que j'avais peur qu'elle ne supporte la comparaison avec l'Habitant de l'infini que j'ai lu cette année et qui est un must dans le genre seinen en costumes d'époque avec combats de samouraïs. Comme je le pressentais, Shinobu Gataki ne soutient pas la comparaison, cependant c'est un bon et honnête divertissement fait avec un certain talent. On y découvre un univers assez original où samouraïs et ninjas s'affrontent à coup de techniques d'un autre monde. Notre héros est un exterminateur de ninja lui-même samouraï qui mène en parallèle une quête de vengeance vis-à-vis de celui qui a exterminé sa famille. Le premier chapitre est vraiment très bon. Il est bien rythmé et plante rapidement le décor et les enjeux, donnant très envie de lire la suite. Le mystère est au rendez-vous, tout comme l'action dont l'auteur nous livre des scènes très dynamiques et bien mises en scène. C'est classique voire déjà vu mais efficace. Les chapitres suivants sont moins intenses, plus courts et avec parfois un humour inapproprié ou du moins qui me dérange dans l'ambiance sérieuse voulue ici, mais ils participent bien au développement de l'univers et des personnages, donnant à nouveau envie de lire la suite. Les dessins sont comme l'ensemble du titre, fins et précis mais manquant un peu de personnalité avec leur côté assez lisse ou plutôt attendu. Ils sont en effet sans surprise dans la norme de ce qu'on trouve dans la nouvelle vague du seinen à cadre historique. Mais pour autant, ils sont très plaisants à voir et l'auteur sait parfaitement en jouer pour nous livrer de belles scènes de combat. Pour conclure, même si le titre manque encore de carrure, de personnalité et souffre de la comparaison facile avec l'Habitant de l'infini, il reste un bon divertissement bien fichu et prometteur que je me plairai à suivre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pommerouge Posté le 9 Octobre 2019
    Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Déjà, dès que j’ai vu la couverture de ce manga, j’ai eu envie de le lire. On remarque directement un style graphique particulier, qui m’a plus au premier coup d’œil. De plus, le résumé m’a beaucoup tenté, d’autant plus que j’apprécie les univers Ninjas, Samouraïs. Nous suivons le personnage de Toranosuke qui est surnommé « Le chasseur de Ninja ». Il est particulièrement fort, il abat ses ennemis sans difficulté. Pourtant, j’ai tout de suite compris que sa force cachait un terrible secret… Sa quête ? Se venger de l’homme qui a tué toute sa famille, le ninja qui dirige tous les autres : Nobukage Onaga. Une haine profonde vie en lui et sa seule raison d’avancer chaque jour est cette envie de vengeance. Sur le chemin de la vengeance il va croiser une jeune fille du nom D’Akari. Cette dernière souhaite pour les mêmes raisons que lui se venger de cet homme. Il accepte de l’aider, même s’il aurait préféré être seul. En soi, l’histoire est classique. Ce premier tome est surtout introductif. On y découvre progressivement le personnage d’Akari et également celui de Toranosuke et l’origine de sa force, même si elle reste encore... Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Déjà, dès que j’ai vu la couverture de ce manga, j’ai eu envie de le lire. On remarque directement un style graphique particulier, qui m’a plus au premier coup d’œil. De plus, le résumé m’a beaucoup tenté, d’autant plus que j’apprécie les univers Ninjas, Samouraïs. Nous suivons le personnage de Toranosuke qui est surnommé « Le chasseur de Ninja ». Il est particulièrement fort, il abat ses ennemis sans difficulté. Pourtant, j’ai tout de suite compris que sa force cachait un terrible secret… Sa quête ? Se venger de l’homme qui a tué toute sa famille, le ninja qui dirige tous les autres : Nobukage Onaga. Une haine profonde vie en lui et sa seule raison d’avancer chaque jour est cette envie de vengeance. Sur le chemin de la vengeance il va croiser une jeune fille du nom D’Akari. Cette dernière souhaite pour les mêmes raisons que lui se venger de cet homme. Il accepte de l’aider, même s’il aurait préféré être seul. En soi, l’histoire est classique. Ce premier tome est surtout introductif. On y découvre progressivement le personnage d’Akari et également celui de Toranosuke et l’origine de sa force, même si elle reste encore flou. Ce qui m’a le plus subjugué lors de ma lecture, c’est le style graphique. Il y a énormément de détail dans le coup de crayon du dessinateur et c’était très appréciable pour mes yeux. J’aimais observer chaque page et regarder attentivement chaque détail. En bref, ce premier tome est introductif et en somme plutôt classique, mais très prenant. Il comprend beaucoup d’action, de ce fait on ne s’ennuie pas un seul instant. Si vous aimez de base les seinen parlant de ninjas et de samouraïs, je pense que ce manga fera votre bonheur. De plus, si vous appréciez les styles graphiques détaillés, vous serez servie !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alfaric Posté le 23 Septembre 2019
    C'est samouraïs versus ninjas dans une série brute de décoffrage qui n'aurait pas dépareillée dans les années 1980/1990. le conquérant ninja Nonukage Onaga (anagramme d'Oda Nobunaga ?) annexe et asservit les contrées les unes après les autres avec ses capitaines ninjas et ses soldats ninjas qui écrasent tout sur leur passage grâce à leurs pouvoirs ninjas. On aurait pu écrire le conquérant démoniaque annexe et asservit les contrées les unes après les autres après ses capitaines démons et ses soldats démons qui écrasent tout sur leur passage grâce à leurs pouvoirs démoniaques… Bref on aurait le Méchant Millénaire Sauron, ses lieutenants nazgûls et ses hordes de peaux-vertes que le pitch ne serait pas très différent ! Nous découvrons Toranosuke (on va l'appeler « Tigre ») le survivant d'une famille de samouraï qui est devenu chasseur de ninjas pour assouvir sa vengeance, qui en cours de route fait la rencontre d'Akari la survivante d'une famille de samouraï en quête de vengeance puis un commando de samouraïs rassemblés pour se la jouer "Dirty Dozen". L'antihéros badass dispose lui-aussi d'un formidable pouvoir ninja / démoniaque qui lui cause moult souffrances et qui peut prendre la forme d'une fauve ninja / démoniaque prêt à la dévorer au moindre signe... C'est samouraïs versus ninjas dans une série brute de décoffrage qui n'aurait pas dépareillée dans les années 1980/1990. le conquérant ninja Nonukage Onaga (anagramme d'Oda Nobunaga ?) annexe et asservit les contrées les unes après les autres avec ses capitaines ninjas et ses soldats ninjas qui écrasent tout sur leur passage grâce à leurs pouvoirs ninjas. On aurait pu écrire le conquérant démoniaque annexe et asservit les contrées les unes après les autres après ses capitaines démons et ses soldats démons qui écrasent tout sur leur passage grâce à leurs pouvoirs démoniaques… Bref on aurait le Méchant Millénaire Sauron, ses lieutenants nazgûls et ses hordes de peaux-vertes que le pitch ne serait pas très différent ! Nous découvrons Toranosuke (on va l'appeler « Tigre ») le survivant d'une famille de samouraï qui est devenu chasseur de ninjas pour assouvir sa vengeance, qui en cours de route fait la rencontre d'Akari la survivante d'une famille de samouraï en quête de vengeance puis un commando de samouraïs rassemblés pour se la jouer "Dirty Dozen". L'antihéros badass dispose lui-aussi d'un formidable pouvoir ninja / démoniaque qui lui cause moult souffrances et qui peut prendre la forme d'une fauve ninja / démoniaque prêt à la dévorer au moindre signe de faiblesse, mais qui lui permet aussi d'affronter d'égal à égal les différents lieutenant ninjas / démoniaques de l'inévitable boss de fin ninja / démoniaque. Dès le départ l'auteur en fait trop, déçu par son le personnage principal de sa série précédente trop transparent et peu attachant pour ne pas dire peu intéressant, et j'ai eu l'impression ici d'un mix entre "Elric de Melniboné" et "Ken le Survivant" ! Buichi Terasawa avait un truc dans ce genre-là avec "Kabuto", mais avec de meilleurs personnages et de meilleurs dialogues avant le célèbre "Ninja Scroll" interdit aux moins de 16 ans. Au départ il y avait "K#333;ga ninp#333; ch#333;" / "Basilisk" avec des ninjas freaks issus d'expérimentations et de sélections humaines ressemblant peu ou prou à des personnages de Marvel Comics, puis il y eut "Kamui Den" qui introduisait une dose de fantastique dans les histoires de ninjas, puis il y eut "Ninja Scroll" où un émule de Wolverine affrontait des super-vilains ninjas plus ou moins monstrueux, et enfin il y eut "Naruto" où le moindre ninja dispose de super-pouvoir… Évidemment c'est manichéen puisque tous les ninjas sont méchants et fourbes (sauf le transfuge samouraï Kazemaru Kusame : on va l'appeler « Dragon », donc c'est reparti pour "Tigre et Dragon"), et tous les samouraïs sont nobles et valeureux en s'opposant à l'exploitation du peuple par les ninjas (ce n'est pas comme si la féodalité était déjà la base un système d'exploitation du peuple)… Univers random vidéoludique + personnages stéréotypés déjà vus again + tirades et situations clichés qui font soupirer = attention ça commence comme "Bleach" et on sait tous comment au fil du temps "Bleach" est devenu un des plus gros désastre industriel de la Planète Manga... Mais cela reste très sympa à lire grâce aux dessins réussis voire très réussis de Nikiichi Tobita, et on peut donner sa chance à une série courte en 5 tomes. Car après tout certains éléments sont intéressants et il y a un potentiel à développer, même si on est bien en dessous par exemple d'un "Nouvel Angyo Anchi".
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lesvoyagesdely Posté le 20 Septembre 2019
    Shinobi Gataki récemment sorti chez Kurokawa sera en 5 tomes. Avec une histoire qui décrit les ninja et les samourai de façon intéressante, il semblait ainsi prometteur et a su susciter l’envie. C’est le mangaka TOBITA Nikiichi qui est commande de cette nouvelle aventure. Avec près de 270 pages, ce premier tome est une très belle découverte très prometteuse. Le graphisme est superbe, tant le graphisme que les décors. Il y a un côté très réaliste, mûr, abouti. Ce n’est bien sûr pas à mettre en toutes les mains. Mais cela semble vraiment bien fait, intéressant et prenant. Toranosuke est vite un personnage intéressant, et redoutable. D’ailleurs sa force semble vraiment énorme, et il y a de quoi s’interroger. Je peux vous rassurer tout de suite, car nous aurons déjà quelques éléments de réponse à ce propos. Il y a également des jeunes femmes dans l’histoire. L’une d’elle est une informatrice, et il y a souvent des petits coeurs dans ses bulles. Toranosuke est embarqué dans une sombre histoire de vengeance, et il n’a pas vraiment de temps à perdre avec qui le détournerait de son but, y compris des femmes. Une autre jeune femme repère Toranosuke et sollicite son... Shinobi Gataki récemment sorti chez Kurokawa sera en 5 tomes. Avec une histoire qui décrit les ninja et les samourai de façon intéressante, il semblait ainsi prometteur et a su susciter l’envie. C’est le mangaka TOBITA Nikiichi qui est commande de cette nouvelle aventure. Avec près de 270 pages, ce premier tome est une très belle découverte très prometteuse. Le graphisme est superbe, tant le graphisme que les décors. Il y a un côté très réaliste, mûr, abouti. Ce n’est bien sûr pas à mettre en toutes les mains. Mais cela semble vraiment bien fait, intéressant et prenant. Toranosuke est vite un personnage intéressant, et redoutable. D’ailleurs sa force semble vraiment énorme, et il y a de quoi s’interroger. Je peux vous rassurer tout de suite, car nous aurons déjà quelques éléments de réponse à ce propos. Il y a également des jeunes femmes dans l’histoire. L’une d’elle est une informatrice, et il y a souvent des petits coeurs dans ses bulles. Toranosuke est embarqué dans une sombre histoire de vengeance, et il n’a pas vraiment de temps à perdre avec qui le détournerait de son but, y compris des femmes. Une autre jeune femme repère Toranosuke et sollicite son aide. Elle peut être très collante. Elle a également une vengeance à assouvir, mais je vous laisse découvrir son histoire. Et une autre fera parti des ennemis, et semble particulièrement forte. Les combats sont un régal pour les yeux. Très classes et stylés, ils vont emporter le lecteur. Les pages défilent comme un rien, l’histoire se laisse très bien lire, le nombre de page est appréciable, et nous permet de bien profiter de l’histoire et s’immerger dedans. Tant le graphisme que l’histoire dégagent quelque chose de prenant. Et encore une fois, le graphisme est vraiment superbe. Comme bien souvent dans ce genre d’histoires, nous aurons de jolis retournements de situation, jamais à l’abri d’un piège, il faut toujours rester vigilant. Par contre, toute trahison n’est pas si simple que cela. Si vous aimez les histoires de vengeance, de samouraï, de ninja, des beaux graphismes, de la classe, alors je vous encourage à tenter cette nouvelle aventure.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !