Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823800975
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

The Elder Scrolls tome 2

Le seigneur des âmes

GUILLAUME LE PENNEC (Traducteur)
Date de parution : 22/11/2012

Le prince Attrebus poursuit sa quête de l’épée magique, Umbra, seule capable de défaire les envahisseurs de son royaume. En parallèle, à la Cité impériale, l’espion Colin découvre la preuve qu’un traître œuvre au cœur de l’Empire. Annaïg, quant à elle, est devenue l’esclave du Seigneur des âmes d’Umbriel. Ces...

Le prince Attrebus poursuit sa quête de l’épée magique, Umbra, seule capable de défaire les envahisseurs de son royaume. En parallèle, à la Cité impériale, l’espion Colin découvre la preuve qu’un traître œuvre au cœur de l’Empire. Annaïg, quant à elle, est devenue l’esclave du Seigneur des âmes d’Umbriel. Ces trois personnages parviendront-ils à sauver Tamriel ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823800975
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • RosenDero Posté le 10 Janvier 2017
    Défaits par Umbriel/Vuhon, le Prince Attrebus Mede et l'elfe noir Sul n'ont eu d'autre solution que de fuir par les plans maudits d'Oblivion pour survivre. Annaïg et Mere-Glim sont toujours bloqués sur la cité infernale et cherchent une solution pour la détruire de l'intérieur, l'un en instaurant la révolte, l'une en gravissant les échelons de la hiérarchie des cuistots. Colin enquête quant à lui sur une supposée trahison dans les hautes sphères du gouvernement. Mazgar et Brennus de l'armée impériale sont eux en première ligne face à la horde des vermoulus. --- Après un premier tome plutôt facile d'accès, cette suite et fin sera un peu plus délicate à appréhender pour ceux qui ne connaîtraient pas l'univers des Elder Scrolls : daedras, Oblivion, gemmes spirituelles, cosmogonie complexifiée par les comportements versatiles et fourbes des divinités (qui n'hesitét pas à se faire passer pour celle qu'il ne sont pas), géographie, mœurs, on sent bien que ce roman n'est pas fait pour faciliter sa lecture par un public non familier. Mais les adeptes seront certainement conquis : les références sont nombreux, on se plaît à retrouver une nom connu, qu'il s'agisse de lieux, de cités, de divinités, de personnages ou même plus anecdotiquement d'un chien nommé... Défaits par Umbriel/Vuhon, le Prince Attrebus Mede et l'elfe noir Sul n'ont eu d'autre solution que de fuir par les plans maudits d'Oblivion pour survivre. Annaïg et Mere-Glim sont toujours bloqués sur la cité infernale et cherchent une solution pour la détruire de l'intérieur, l'un en instaurant la révolte, l'une en gravissant les échelons de la hiérarchie des cuistots. Colin enquête quant à lui sur une supposée trahison dans les hautes sphères du gouvernement. Mazgar et Brennus de l'armée impériale sont eux en première ligne face à la horde des vermoulus. --- Après un premier tome plutôt facile d'accès, cette suite et fin sera un peu plus délicate à appréhender pour ceux qui ne connaîtraient pas l'univers des Elder Scrolls : daedras, Oblivion, gemmes spirituelles, cosmogonie complexifiée par les comportements versatiles et fourbes des divinités (qui n'hesitét pas à se faire passer pour celle qu'il ne sont pas), géographie, mœurs, on sent bien que ce roman n'est pas fait pour faciliter sa lecture par un public non familier. Mais les adeptes seront certainement conquis : les références sont nombreux, on se plaît à retrouver une nom connu, qu'il s'agisse de lieux, de cités, de divinités, de personnages ou même plus anecdotiquement d'un chien nommé Barabas… Côté intrigue toutefois si quelques surprises attendent les lecteurs, il n'y a guère de suspense quand à l'issue du roman : on sait bien que la cité infernale sera défaite ; reste juste à savoir combien de héros survivront et qui parmi eux finira en poussière ou en revenant. Ce que j'ai le plus regretté reste les enchaînements peu explicites et les rencontres ou confluences un peu trop simplifiées. La fin du roman notamment (qui fait se rejoindre tout ce beau monde à la cité impériale / cité volante) contient de nombreux sauts de puces temporels ou géographiques qui m'ont laissé dubitatif. C'est donc un 3 étoiles pour moi car même si j'ai bien retrouvé et apprécié l'univers et les personnages, l'intrigue et ses facilités m'ont un peu déçu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aliseya Posté le 7 Décembre 2015
    Le premier tome m'avait plu malgré un ennui lors des 150 premières pages. Dans ce deuxième tome on reprend là où l'on s'était arrêté. Nos héros s'en prennent plein la tête et leur aventure est semé de beaucoup d'embûches. J'ai eu le plaisir de retrouver Annaig et Attrebus ainsi que l'univers des elder scrolls même si j'ai été un peu perdue en chemin sur certains évènements que je ne connaissais pas( ne côtoyant que l'univers de skyrim). Ils ont dû prendre des décisions horribles à certains moments mais nécessaire pour que le plan de vaincre Umbriel puisse fonctionner. L'histoire bien qu'intéressante dans son ensemble m'a procuré également un ennui dû a des longueurs dans le récit. Des chapitres avec des personnages secondaires qui ne m'intéressaient pas énormément. Et donc j'ai survolé en diagonal leurs péripéties. Dommage car l'univers en lui même est très riche et peu être exploité de bien des façons. Pour conclure, un livre de fantasy qui se laisse lire , mais pour fan de la première heure des elder scrolls.
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !