RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            The Mortal Instruments, Renaissance - tome 1 : La princesse de la nuit

            12-21
            EAN : 9782823806748
            Code sériel : PKJN
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            The Mortal Instruments, Renaissance - tome 1 : La princesse de la nuit

            Julie LAFON (Traducteur)
            Date de parution : 04/05/2017
            Cinq ans après les événements de Mortal Instruments, Emma Carstairs est prête à venger la mort de ses parents...
            Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger.
            Mais  dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges...
            Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger.
            Mais  dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges inscriptions sur les corps ? Pourquoi l'Enclave leur a-t-elle interdit de chercher le coupable ? Et surtout, pourquoi ses pouvoirs de parabatai deviennent-ils aussi puissants en présence de Julian ? 
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782823806748
            Code sériel : PKJN
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            12-21
            13.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • CelineDHK76 Posté le 20 Mars 2019
              Dans ce tome on découvre intimement Emma Carstairs qu’on a déjà pu apercevoir dans le tome final de la précédente saga « The Mortal Instruments ». L’histoire commence cinq ans plus tard, à présent âgée de dix-sept ans et ayant Julian, son meilleur ami depuis toujours, comme parabataï. Emma est devenue une chasseuse d’ombres sans scrupules, assoiffée par son besoin de vengeance et de son obsession pour découvrir les véritables raisons de la mort de ses parents, se sont les deux éléments de son moteur le plus féroce pour continuer à respirer. Entourée des Blackthorn, elle a une équipe finement rodée qui ne recule devant aucun obstacles, cependant, plusieurs événements plus troublants les uns des autres pourraient bien semer le doute voire le chaos dans son esprit dans le but de l’effrayer. Il se pourrait bien qu’elle ne sorte pas indemne face aux révélations qui seront mises à sa disposition, et par amour pour les siens qui lui sont chers, elle sera même prête à se perdre elle-même en chemin. Malgré tout « La loi est dure, mais c’est la loi »… C’était un réel plaisir de retrouver l’univers des Nephilims et des Créatures Obscures qui suscite de nouvelles énigmes... Dans ce tome on découvre intimement Emma Carstairs qu’on a déjà pu apercevoir dans le tome final de la précédente saga « The Mortal Instruments ». L’histoire commence cinq ans plus tard, à présent âgée de dix-sept ans et ayant Julian, son meilleur ami depuis toujours, comme parabataï. Emma est devenue une chasseuse d’ombres sans scrupules, assoiffée par son besoin de vengeance et de son obsession pour découvrir les véritables raisons de la mort de ses parents, se sont les deux éléments de son moteur le plus féroce pour continuer à respirer. Entourée des Blackthorn, elle a une équipe finement rodée qui ne recule devant aucun obstacles, cependant, plusieurs événements plus troublants les uns des autres pourraient bien semer le doute voire le chaos dans son esprit dans le but de l’effrayer. Il se pourrait bien qu’elle ne sorte pas indemne face aux révélations qui seront mises à sa disposition, et par amour pour les siens qui lui sont chers, elle sera même prête à se perdre elle-même en chemin. Malgré tout « La loi est dure, mais c’est la loi »… C’était un réel plaisir de retrouver l’univers des Nephilims et des Créatures Obscures qui suscite de nouvelles énigmes en promettant d’être encore une fois grandioses ! Les personnages sont d’une maturité renversante et en même temps on ressent le besoin de vouloir les protéger ! Magnifique lecture, à la base je voulais attendre la sortie du troisième tome pour tous les lire d’une traite, mais la tentation a été trop forte ! C’est un coup de cœur énorme pour moi et mon chouchou est Julian, ce jeune homme qui a tant à porter sur ses épaules, ainsi que de lourds secrets…
              Lire la suite
              En lire moins
            • labibliothequedesreves Posté le 31 Juillet 2018
              UNE MAGNIFIQUE LECTURE Par où commencer ? Comme énoncé dans le résumé, nous nous retrouvons cinq ans après la fin de la Guerre Obscure et des évènements qui se produisent dans "La cité du feu sacré". Après avoir découvert l'institut de Londres, et limite vécu à l'institut de New York (oui, j'ai le droit de rêver !), Cassandra Clare nous emmène à l'institut de Los Angeles, la cité des anges (plutôt cool !). Nous y retrouvons Emma Carstairs, qui de petite fille est devenue une fougueuse chasseuse d'ombres en proie à la vengeance ainsi que la famille Blackthorn ou tout du moins une partie de cette dernière. Emma ne veut qu'une chose : résoudre le meurtre de ses parents, ce qu'elle va tenter de faire avec l'aide de sa famille d'adoption car de nouveaux cas similaires apparaissent. Il va falloir mener l'enquête avec l'aide du petit peuple, tout en cachant la situation à l'Enclave et en essayant de maîtriser ses pouvoirs de parabatai qui grandissent... Vous avez du le remarquer, ce roman est un énorme pavé de 804 pages. Mais qu'importe quand l'histoire est absolument géniale et totalement addictive ? Pour ce premier tome de Renaissance, j'ai été subjugée, happée dans... UNE MAGNIFIQUE LECTURE Par où commencer ? Comme énoncé dans le résumé, nous nous retrouvons cinq ans après la fin de la Guerre Obscure et des évènements qui se produisent dans "La cité du feu sacré". Après avoir découvert l'institut de Londres, et limite vécu à l'institut de New York (oui, j'ai le droit de rêver !), Cassandra Clare nous emmène à l'institut de Los Angeles, la cité des anges (plutôt cool !). Nous y retrouvons Emma Carstairs, qui de petite fille est devenue une fougueuse chasseuse d'ombres en proie à la vengeance ainsi que la famille Blackthorn ou tout du moins une partie de cette dernière. Emma ne veut qu'une chose : résoudre le meurtre de ses parents, ce qu'elle va tenter de faire avec l'aide de sa famille d'adoption car de nouveaux cas similaires apparaissent. Il va falloir mener l'enquête avec l'aide du petit peuple, tout en cachant la situation à l'Enclave et en essayant de maîtriser ses pouvoirs de parabatai qui grandissent... Vous avez du le remarquer, ce roman est un énorme pavé de 804 pages. Mais qu'importe quand l'histoire est absolument géniale et totalement addictive ? Pour ce premier tome de Renaissance, j'ai été subjugée, happée dans le récit. Quel plaisir de retrouver l'univers des Shadowhunters ! Le fait que l'histoire se passe cinq ans après est vraiment captivant et reste cohérent avec le reste de la saga. J'ai aussi adoré avoir des nouvelles de nos personnages chouchou dans l'histoire d'Emma et de Julian. Emma et Julian... deux personnages que j'ai adoré !!! Ce sont des personnages attachants, complexes et tellement bien construits. Les deux ont une relation intense, belle et j'ai adoré la tournure que les choses ont prises. J'ai grande hâte de connaître la suite ! Et comment vous dire, que Julian a mon cœur désormais ? J'ai enfin trouvé un personnage de TMI à qui le donner ahah ! "La princesse de la nuit" est bourrée de péripéties, de rebondissements, et l'imagination de Cassandra Clare me renverse à chaque fois. Et surtout, elle ne se répète pas ! Certes en soi, l'histoire n'est pas HYPER complexe : n'empêche que sur 10.000 livres qu'elle a écrit, aucune des trois sagas ne ressemble et a son développement propre. C'est simple, j'avais beaucoup de mal à le lâcher ! Cassandra Clare fait côtoyer deux mystères dans le roman qui captivent et donnent envie de se jeter sur la suite "Le prince des ténèbres". En bref, ce fût une lecture sublime, que j'ai adoré et dont j'ai hâte de poursuivre avec la suite ! Néanmoins, le tome 3 n'ayant pas encore de date de sortie, j'ai peur de la fin du second tome...
              Lire la suite
              En lire moins
            • LaChroniquedesPassions Posté le 13 Mai 2018
              Je craignais un peu de démarrer cette nouvelle série de Cassandra Clare.J'avais lu les deux précédentes de l'auteure et j'en gardais un avis contrasté. TMI m'avait plu mais j'avais tendance à y voir beaucoup de redites sur les derniers tomes. J'avoue même un certain ennui. J'avais été beaucou plus emballé par TMI, The origin qui m'avait semblé plus novatrice.... Bref, Cassandra est une auteure dont j'avais du mal à émettre un avis ferme et tranché. Pour TMI Renaissance, on retrouve le monde actuel. 5 années ce sont écoulées depuis Le cité du feu sacré. Jace et Clary ne sont plus les héros. Il s'agit d'Emma et Julian qu'on a pourtant brièvement découvert à cette occasion. Ils ont tous les deux 17 ans et sont parabataï. Emma vit à l'institut de Los Angeles. Elle a été presqu 'adopté par la famille de Julian, les Blackthorne. Il faut dire que la jeune femme a perdu ses parents 5 ans plus tôt. Elle cherche depuis lors à élucider les réelles circonstances de leur mort. Julian est tout pour elle et ces deux là vivent une relation qui les mène droit au drame. Pourtant tout ne tourne pas autour de cet amour interdit . Il y a un... Je craignais un peu de démarrer cette nouvelle série de Cassandra Clare.J'avais lu les deux précédentes de l'auteure et j'en gardais un avis contrasté. TMI m'avait plu mais j'avais tendance à y voir beaucoup de redites sur les derniers tomes. J'avoue même un certain ennui. J'avais été beaucou plus emballé par TMI, The origin qui m'avait semblé plus novatrice.... Bref, Cassandra est une auteure dont j'avais du mal à émettre un avis ferme et tranché. Pour TMI Renaissance, on retrouve le monde actuel. 5 années ce sont écoulées depuis Le cité du feu sacré. Jace et Clary ne sont plus les héros. Il s'agit d'Emma et Julian qu'on a pourtant brièvement découvert à cette occasion. Ils ont tous les deux 17 ans et sont parabataï. Emma vit à l'institut de Los Angeles. Elle a été presqu 'adopté par la famille de Julian, les Blackthorne. Il faut dire que la jeune femme a perdu ses parents 5 ans plus tôt. Elle cherche depuis lors à élucider les réelles circonstances de leur mort. Julian est tout pour elle et ces deux là vivent une relation qui les mène droit au drame. Pourtant tout ne tourne pas autour de cet amour interdit . Il y a un nouveau cadre, l'Institut de Los Angeles et on découvre tout une nouvelle gallérie de personnages très bien construit en commençant pas la famille Balackthorne mais aussi Cristina qui est une jeune femme qui aura un rôle majeur dans ce premier opus. Le livre est très long mais je dois admettre que je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Le style de Cassadra Clare est vraiment très bon et c'est un réel plaisir que de la lire. L'histoire se déroule de manière très intelligente et on est vraiment plongé dans cette histoire sous forme d'engrenage. Pour connaître la vérité sur la mort de ses parents , Emma va déterrer de noirs secrets qui sont autant d'ingrédients qui vont nourrir la série. Et même si on connaît la vérité à la fin du livre, on est déjà plongé dans d'autres intrigues sous-jacentes comme s'il s'agissait de boîtes gigognes. C'est ici que je vous parlais d'engrenage. Bref, un premier tome vraiment réussi qui ouvre la voie à une nouvelle série des plus prometteuses !
              Lire la suite
              En lire moins
            • EgideOfBooks Posté le 1 Mai 2018
              Cinq ans après la guerre obscure créée par Sebastian Morgenstern, Emma Carstairs découvre un nouveau cadavre avec les mêmes inscriptions que celles sur les corps de ses parents. Une coïncidence ? Elle décide avec Julian Blackthorn de mener l’enquête malgré les interdictions de l’enclave. Seulement, ce n’est pas le seul souci qui va se mettre sur leurs chemins... Julian n’est plus pareil. Pourquoi ? Emma ne va pas tarder à le découvrir à ses risques et périls. Quelle joie de retrouver cet univers que j’adore tant. J’avoue que cela va être difficile de pas résumé la chronique sur ALLER VITE L’ACHETER, ou COUP DE CŒUR ABSOLUUUUUUUUUUU. Donc je vais faire au mieux pour rendre une chronique correcte qui va, j’espère, vous donner envie de découvrir l’univers des chasseurs d’ombres qui se déroule à plusieurs époques : Voir The Mortal instruments et The Mortal Instruments — Les origines. Bon je conseillerai de lire Les Origines d’abord car il a ...
            • cats26 Posté le 22 Mars 2018
              Cette suite se situe cinq années après la fin des aventures de Jace et Clary et a pour protagonistes la fratrie Blackthorn ou plus précisément Julian Blackthorn et sa parabatai Emma. Ces derniers apparaissent dans les derniers tomes de la saga originelle et je me rappelle m'être dit que ces deux-là semblaient drôlement intéressants, surtout qu'ils allaient devenir parabatai alors que Julian paraissait amoureux d'Emma. Cinq ans plus tard, la situation ne s'est pas arrangée. On voit également dans ce roman, les conséquences de la guerre qui a fait rage dans la saga originelle et celles de la Paix Froide imposée par les Chasseurs d'Ombre. Une nouvelle intrigue pour de nouveaux protagonistes et je replonge avec délice dans le monde des Chasseurs d'Ombre. Le tome fait plus de 800 pages mais je l'ai dévoré en quelques jours. Cassandra Clare écrit des pavés mais comme elle réussit bien à renouveler ses intrigues, l'épaisseur des romans ne compte pas, quoique cela doit freiner les lecteurs qui ne connaissent pas encore la série. Ce qui est bien, c'est que l'enquête d'Emma sur les meurtres mystérieux qui ressemblent à ceux de ses parents aboutit à la fin du roman. On ne reste donc pas sur sa faim.. Julian et... Cette suite se situe cinq années après la fin des aventures de Jace et Clary et a pour protagonistes la fratrie Blackthorn ou plus précisément Julian Blackthorn et sa parabatai Emma. Ces derniers apparaissent dans les derniers tomes de la saga originelle et je me rappelle m'être dit que ces deux-là semblaient drôlement intéressants, surtout qu'ils allaient devenir parabatai alors que Julian paraissait amoureux d'Emma. Cinq ans plus tard, la situation ne s'est pas arrangée. On voit également dans ce roman, les conséquences de la guerre qui a fait rage dans la saga originelle et celles de la Paix Froide imposée par les Chasseurs d'Ombre. Une nouvelle intrigue pour de nouveaux protagonistes et je replonge avec délice dans le monde des Chasseurs d'Ombre. Le tome fait plus de 800 pages mais je l'ai dévoré en quelques jours. Cassandra Clare écrit des pavés mais comme elle réussit bien à renouveler ses intrigues, l'épaisseur des romans ne compte pas, quoique cela doit freiner les lecteurs qui ne connaissent pas encore la série. Ce qui est bien, c'est que l'enquête d'Emma sur les meurtres mystérieux qui ressemblent à ceux de ses parents aboutit à la fin du roman. On ne reste donc pas sur sa faim.. Julian et Emma sont des personnages intéressants qui ont chacun des secrets et des parts d'ombre malgré leur lien indissoluble. Les fans de la série sont aussi servis car d'anciens protagonistes viennent jouer les "guest stars" et une nouvelle à la fin du tome fait le "fan service". Bref, au-delà de l'histoire elle-même, c'est le monde de "Mortal Intruments" qu'on retrouve avec plaisir ainsi que ses personnages. Le cœur de l'intrigue de ce roman repose d'ailleurs sur les relations complexes entre les personnages : relations familiales brisées, amours contrariées, secrets et trahisons; les liens se font et se défont. J'avoue avoir parfois désiré que l'enquête avance plus vite et qu'on s'attarde moins sur les amours des uns et des autres, amours adolescentes qui plus est.... Cependant, je dois avouer que ces amours telles qu'elles sont dépeintes ne sont ni mièvres, ni niais comme si le monde dangereux dans lequel évoluent tous les personnages donnait une certaine intensité à leurs sentiments. Côté intrigue, je suis conquise puisqu'elle repose sur un poème d'une période historique que j'affectionne particulièrement : l'Angleterre de la fin du 19ème siècle. Le fait de donner des titres aux chapitres ne m'a jamais vraiment séduite mais ici, chaque titre fait sens. En résumé, je ne peux qu'applaudir lorsqu'un roman dit de littérature jeunesse s'empare d'un grand classique pour en faire l'armature du récit. Et tout le long du roman citations et références littéraires affleurent. Décidément, Cassandra Clare est une de mes auteures favorites! Mon seul bémol a été de me retrouver dans les familles des Chasseurs d'Ombre car après dix tomes et plus de 100 ans d'histoire des Chasseurs d'Ombre, les familles se croisent et se recroisent et quand on lit les romans avec des interruptions de quelques années on ne sait plus qui est qui. Je dirai pour finir : vivement le tome 2, même s'il doit faire encore plus de 800 pages! A partir de 14-15 ans
              Lire la suite
              En lire moins
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !