Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823806762
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

The Mortal Instruments, renaissance - tome 3 : La reine de l'air et des ombres, partie 1

Aurore ALCAYDE (Traducteur)
Date de parution : 20/06/2019
Et si la damnation était le prix du véritable amour ?
La première partie du dernier tome de la trilogie n°1 aux Etats-Unis.
Le Monde Obscur est en danger, le sang a coulé sur les marches sacrées de la salle du Conseil. Depuis la mort de Livia Blackthorn, l’Enclave est au bord de la guerre civile. Et tandis qu’un mal étrange éradique peu à peu la race des sorciers, Emma et Julian se... Le Monde Obscur est en danger, le sang a coulé sur les marches sacrées de la salle du Conseil. Depuis la mort de Livia Blackthorn, l’Enclave est au bord de la guerre civile. Et tandis qu’un mal étrange éradique peu à peu la race des sorciers, Emma et Julian se voient assigner la mission de récupérer le dangereux Livre Noir. Le fléau des parabatai risquant de les détruire, les deux amants sont obligés de mettre leur amour interdit en sourdine. Entre sombres secrets et malédiction, c’est la survie des Chasseurs d’Ombres qui est en jeu.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823806762
Code sériel : PKJN
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
12-21

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • louji Posté le 18 Juin 2020
    J’ai eu beaucoup de mal à rentrer pleinement dans l’histoire avant la moitié du volume. Je pense que c’est expliqué par un choix de C. Clare de faire beaucoup de changements de PDV avec des scènes très rapides pendant les premiers chapitres. Même si ça permet de mettre en avant divers personnages et de changer l’angle de vision, je n’ai pas réussi à me concentrer sur l’histoire et j’ai vécu comme de loin ce qui s’y passait (quand même dommage vue l’importance de certains événements !). C’était assez déroutant de se remettre dans la tête d’un personnage, de vivre des péripéties avec lui puis d’être de nouveau coupé au bout de trois paragraphes… ce n’était pas un choix narratif très pertinent à mes yeux. Question scénario, toujours sur cette 1e partie, j’ai trouvé que c’était à la fois trop brusque et trop lent.. Peut-être la volonté de l’auteure d’absolument avoir le PDV de plein de personnages… sauf que ceux qui ont une mission réellement importante sont amoindris dans leur rôle. La 2e partie était meilleure, avec de nouveau des scènes plus longues et des chapitres plus conséquents en éléments narratifs comme C. Clare fait depuis un moment. J’ai mieux apprécié ce... J’ai eu beaucoup de mal à rentrer pleinement dans l’histoire avant la moitié du volume. Je pense que c’est expliqué par un choix de C. Clare de faire beaucoup de changements de PDV avec des scènes très rapides pendant les premiers chapitres. Même si ça permet de mettre en avant divers personnages et de changer l’angle de vision, je n’ai pas réussi à me concentrer sur l’histoire et j’ai vécu comme de loin ce qui s’y passait (quand même dommage vue l’importance de certains événements !). C’était assez déroutant de se remettre dans la tête d’un personnage, de vivre des péripéties avec lui puis d’être de nouveau coupé au bout de trois paragraphes… ce n’était pas un choix narratif très pertinent à mes yeux. Question scénario, toujours sur cette 1e partie, j’ai trouvé que c’était à la fois trop brusque et trop lent.. Peut-être la volonté de l’auteure d’absolument avoir le PDV de plein de personnages… sauf que ceux qui ont une mission réellement importante sont amoindris dans leur rôle. La 2e partie était meilleure, avec de nouveau des scènes plus longues et des chapitres plus conséquents en éléments narratifs comme C. Clare fait depuis un moment. J’ai mieux apprécié ce moment de ma lecture, car les choses s’accélèrent et deviennent enfin intenses et pleinement intéressants. On a même le droit à quelques révélations franchement surprenantes et qui promettent pas mal de chaos dans l’univers des Chasseurs d’Ombres. Pour ce qui est de l’écriture, on retrouve avec plaisir la plume de C.Clare, bien que je la trouve parfois inégale. Sur les descriptions, il n’y a rien à redire… C’est plutôt sur les scènes de combat, parfois floues, ou sur les moments de dialogue qui peuvent manquer de dynamisme. Je suis néanmoins soulagée de voir que les discussions entre personnages sont un peu moins redondantes et font à peu près évoluer les relations entre les différents perso. Car c’était le défaut majeur du T2 à mes yeux : trop de blabla, pas assez d’avancée ! Le nombre de pages par volume va croissant, mais, en fin de compte, c’est pour avoir énormément de dialogues répétitifs qui font pas avancer le schmilblick et qui rendent juste les personnages agaçants. La sensation que le T3 est moins concerné par ce souci est peut-être due au fait qu’il a été coupé en 2 par l’édition française et qu’on a donc le sentiment d’une « coupure » qui permet de souffler.
    Lire la suite
    En lire moins
  • florencem Posté le 15 Mai 2020
    Je viens juste de finir le roman, et je dois avouer que pour une première partie... nous ne sommes pas ménagés le moins du monde. On sent vraiment que c'est le dernier tome et que les choses prennent une tournure plus dramatique encore et que le destin de nos héros se jouera dans la toute dernière partie qui s'annonce assez épique. Encore une fois, un tome très bien mené qui joue sur pas mal de tableaux avec un équilibre toujours aussi irréprochable. Et pourtant avec les nombreux personnages et intrigues, cela était loin d'être facile. La fin du Prince des ténèbres avait été un déchirement, avec la perte non pas d'un, mais de deux personnages importants. Des morts brutales, amenant à des répercutions bien plus douloureuses que le simple deuil. En commençant la saga, le lecteur se doute que la mort rôdera toujours autour de nos héros, mais malgré tout, il y a cette lueur d'espoir, ce voeux irréel de ne pas les voir souffrir. Ce genre de choc est inattendu, mais en même temps, il ne peut que survenir à un moment ou un autre. La reine de l'air et des ombres commence donc par une face de deuil et... Je viens juste de finir le roman, et je dois avouer que pour une première partie... nous ne sommes pas ménagés le moins du monde. On sent vraiment que c'est le dernier tome et que les choses prennent une tournure plus dramatique encore et que le destin de nos héros se jouera dans la toute dernière partie qui s'annonce assez épique. Encore une fois, un tome très bien mené qui joue sur pas mal de tableaux avec un équilibre toujours aussi irréprochable. Et pourtant avec les nombreux personnages et intrigues, cela était loin d'être facile. La fin du Prince des ténèbres avait été un déchirement, avec la perte non pas d'un, mais de deux personnages importants. Des morts brutales, amenant à des répercutions bien plus douloureuses que le simple deuil. En commençant la saga, le lecteur se doute que la mort rôdera toujours autour de nos héros, mais malgré tout, il y a cette lueur d'espoir, ce voeux irréel de ne pas les voir souffrir. Ce genre de choc est inattendu, mais en même temps, il ne peut que survenir à un moment ou un autre. La reine de l'air et des ombres commence donc par une face de deuil et de début de reconstruction. Ce n'est pas quelque chose de plaisant à lire, mais cela était inévitable, et je trouve que Cassandra Clare a encore une fois réussi à traiter le sujet de façon très juste. Chaque personnage que nous voyons vit la mort de l'un de ses proches de manière différente, tout à fait en accord avec sa personnalité. Julian est probablement celui qui m'a fait le plus de peine, car il n'a pas seulement perdu un des membres de sa fratrie, il a aussi perdu un enfant. C'est dur, encore une fois, et on a envie de tous les serrer dans nos bras, mais il y a aussi cet aspect de reconstruction qui se profile. Car Helen est de retour et la dynamique de la famille change de nouveau. Les voir tous essayer de sortir la tête de l'eau est prenant, et malheureusement, d'autres événements vont faire en sorte que ce deuil soit écourté. La montée en puissance de la Cohorte a été pour moi très difficile à voir, plus encore que le deuil de nos héros. C'est quelque chose que je déteste profondément lire, ce fanatisme, cette peur de la différence qui entraîne la haine. Il y a encore un parallèle avec notre histoire, que je trouve intéressant, mais l'injustice et la cruauté de certains me donnent la nausée. C'est un mal nécessaire, en un sens, pour pouvoir grandir et évoluer, même si on voudrait l'éviter. Cependant avec son passif, je ne voyais pas l'Enclave passer à côté de tels événements. J'espère juste que certains prendront la raclée de leur vie dans la suite de la reine de l'air et des ombres. Et là, clairement, je ne plaindrais aucun d'eux. A côté de cela, et fort heureusement, il y a aussi nos héros qui malgré le fait qu'ils soient éparpillés, continuent de faire leur bout de chemin. Les différentes relations se solidifient et sont de plus en plus complexe. C'est assez grisant même si certains événements ne sont pas plaisant à voir. Mais il y a une évolution certaine, et cela pour tout le monde. C'est un jonglage assez impressionnant quand on voit tous les personnages que Cassandra Clare a installé et que je considère comme principaux. Mais elle y arrive, et j'adore ce qu'elle a fait avec chacun d'eux. Les pièces du puzzle se mettent doucement en place, les révélations nous amenant petit à petit vers l'issue finale. Je ne vais pas vous mentir, cette première partie est assez angoissante, d'autant plus qu'on ne sait jusqu'où la folie de certains protagonistes pourrait aller. Mais c'est prenant, du début à la fin. Je n'ai encore pas vu le temps passer, et je suis toujours aussi enchantée par l'ensemble de l'histoire. J'ai hâte de me plonger dans la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AnneClaire29 Posté le 9 Avril 2020
    Livia est morte tout comme l'Inquisiteur, Annabelle s'est enfuit avec le Livre noir, et l'Enclave est au bord du gouffre. La Cohorte va en profiter pour faire valoir leur vision des choses et s'imposer à des postes clés. Ty se met en tête qu'il va pouvoir faire revenir sa soeur du monde des morts. Kit le seconde dans son entreprise même si ce dernier n'y croit pas. Il veut juste aider et protéger son ami. Julian, lui, est toujours décidé à trouver un remède pour que lui et Emma puisse vire leur amour sans avoir la malédiction des parabatai sur leur tête. Mais avec la mort de l'Inquisiteur, leur porte de sortie disparaît, alors Julian va devoir agir même si cela à des répercussions sur ses sentiments ou interactions avec les autres. Mais le mal qui ronge la Terre des fées et du Royaume des Terres obscures est déjà présent à Idriss. Ce mal personne ne sait d'où il vient et sa propagation est rapide. Les chasseurs d'ombres vont devoir mener à nouveau bataille contre un mal inconnu. Ce tome est riche en émotion et en action pour chaque personnage qui nous emporte sur les terres des chasseurs d'ombres mais aussi sur celles du... Livia est morte tout comme l'Inquisiteur, Annabelle s'est enfuit avec le Livre noir, et l'Enclave est au bord du gouffre. La Cohorte va en profiter pour faire valoir leur vision des choses et s'imposer à des postes clés. Ty se met en tête qu'il va pouvoir faire revenir sa soeur du monde des morts. Kit le seconde dans son entreprise même si ce dernier n'y croit pas. Il veut juste aider et protéger son ami. Julian, lui, est toujours décidé à trouver un remède pour que lui et Emma puisse vire leur amour sans avoir la malédiction des parabatai sur leur tête. Mais avec la mort de l'Inquisiteur, leur porte de sortie disparaît, alors Julian va devoir agir même si cela à des répercussions sur ses sentiments ou interactions avec les autres. Mais le mal qui ronge la Terre des fées et du Royaume des Terres obscures est déjà présent à Idriss. Ce mal personne ne sait d'où il vient et sa propagation est rapide. Les chasseurs d'ombres vont devoir mener à nouveau bataille contre un mal inconnu. Ce tome est riche en émotion et en action pour chaque personnage qui nous emporte sur les terres des chasseurs d'ombres mais aussi sur celles du pays des fées. Les malédictions, les coups bas, les prises de pouvoir et les revirements de situation font lire ce tome avec avidité. Tout va se jouer dans la seconde et dernière partie de cette reine de l'air et des ombres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Entredeuxlignes Posté le 27 Février 2020
    Un pur moment de bonheur que de reprendre la lecture de cette saga ! Cette première partie est plus posée, sans beaucoup d'action, mais la plume de l'auteure est toujours aussi addictive ! De nouveaux personnages sont mis en lumière et j'aime toujours autant naviguer entre les héros de cette saga !
  • theannashaw Posté le 10 Octobre 2019
    Après avoir lu le second volet de la nouvelle série de Cassandra Clare dans son univers de prédilection j’ai préféré attendre la parution de la seconde partie du tome trois pour lire la première partie de peur de devenir totalement dingue si le tome en question se terminait sur une fin à suspense. Et puis j’avais besoin d’un peu de temps pour digérer les événements du second volet. Rien ne va plus chez les chasseurs d’Ombres, et encore moins pour les Blackthorn et leurs alliés. Alors qu’ils vivent un deuil terrible, Emma, Julian et ses frères et sœurs font face à la monté au pouvoir de chasseurs d’Ombres qu’ils méprisent et qui menacent de dévoiler leurs secrets les plus intimes et par la même occasion de séparer la famille. Pour éviter ce scénario les parabatai se lancent dans une quête qui pourrait bien sauver le futur des chasseurs d’Ombres mais aussi leurs coûter la vie. Le moins que l’on puisse dire c’est que Cassandra Clare a l’art et la manière de nous tenir en haleine. Dans ce nouveau tome elle n’hésite pas à faire s’enchaîner les événements, les rebondissements et les révélations pour nous maintenir scotchés à notre ouvrage du... Après avoir lu le second volet de la nouvelle série de Cassandra Clare dans son univers de prédilection j’ai préféré attendre la parution de la seconde partie du tome trois pour lire la première partie de peur de devenir totalement dingue si le tome en question se terminait sur une fin à suspense. Et puis j’avais besoin d’un peu de temps pour digérer les événements du second volet. Rien ne va plus chez les chasseurs d’Ombres, et encore moins pour les Blackthorn et leurs alliés. Alors qu’ils vivent un deuil terrible, Emma, Julian et ses frères et sœurs font face à la monté au pouvoir de chasseurs d’Ombres qu’ils méprisent et qui menacent de dévoiler leurs secrets les plus intimes et par la même occasion de séparer la famille. Pour éviter ce scénario les parabatai se lancent dans une quête qui pourrait bien sauver le futur des chasseurs d’Ombres mais aussi leurs coûter la vie. Le moins que l’on puisse dire c’est que Cassandra Clare a l’art et la manière de nous tenir en haleine. Dans ce nouveau tome elle n’hésite pas à faire s’enchaîner les événements, les rebondissements et les révélations pour nous maintenir scotchés à notre ouvrage du début à la fin de l’histoire. Malgré tout j’ai trouvé certains rebondissements un peu trop tirés par les cheveux, mais ceux-ci sont rapidement noyés dans une narration très bien ficelée. J’ai aimé retrouver Julian prêt à tout pour protéger ceux qu’il aime y compris à sacrifier une part de son humanité et de ses sentiments. Il est difficile de ne pas aimer Julian, son sens du sacrifice, son amour pour ses frères et sœurs, son envie de bien faire et son intelligence qui le pousse parfois à élaborer des plans aussi risqués que brillants. J’ai également apprécié le fait qu’il agisse plus qu’il ne se lamente sur son sort et cela même quand tout semble jouer contre lui. On aime toujours autant Emma aussi. Parce que comme Julian elle ne se plaint pas, ne se lamente pas mais au contraire se bat de toutes ses forces pour ce en quoi elle croit et pour ceux qu’elle aime. J’apprécie particulièrement le courage de ce personnage, sa ténacité, ses émotions à fleur de peau et si réelles, sa manie de foncer dans le tas, parfois sans réfléchir. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’au fil des livres Cassandra Clare construit des personnages féminins de plus en plus réalistes et badass et que ça fais du bien. Et puis bien sûr il y a les autres personnages, ceux des anciens livres qui passent une tête de temps en temps, les enfants Blackthorn qui doivent réapprendre à se connaître pour certains et surtout à fonctionner en tant que famille alors qu’ils viennent tout juste de perdre l’un des leurs. Et puis le trio formé par Mark, Cristina et Kieran qui est aussi romantique que fascinant. Comme dans le tome précédent nous suivons tous ces personnages à travers différentes histoires qui se croisent et s’entre-mêlent pour ne plus former qu’un seul fil narratif aussi complexe que passionnant. On aime aussi la manière qu’a Cassandra Clare de nous montrer à quel point le fanatisme peut s’installer facilement pour un peu qu’il y ait suffisamment de peur distillée à la population. J’émets malgré tout un bémol concernant ce roman. Comme je l’ai dit un peu plus tôt certains rebondissements et révélations m’ont paru un peu trop gros et sortis de nul par pour être franchement réalistes. De plus, le fait que l’éditeur français ait fait le choix de séparer le dernier tome en deux ouvrages crée une fin qui manque un peu de suspense par rapport à ce à quoi Cassandra Clare nous a habitué. Un troisième tome dont la qualité narrative est présente malgré quelques défauts évidants et qui reste dans l’esprit des deux volets précédents. Certaines situations savent parfaitement faire monter en nous des sentiments forts comme la colère ou la tristesse et malgré une fin un peu plate à mon sens, certaines interrogations restées sans réponses donnent inévitablement envie de lire la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !