Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823879957
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

TIME SALVAGER - - La nouvelle voix de la Science-Fiction

Laura Contartese (traduit par)
Date de parution : 09/09/2021
Un roman d'aventures qui fait la part belle au voyage dans le temps !
La Terre n’est plus qu’un champ de ruines dépeuplé et toxique. Ses habitants l’ont quittée depuis longtemps pour s’établir dans le système solaire. Leur survie repose sur les ressources que les Chronmen, des voyageurs du temps, vont régulièrement chercher dans le passé.

James est l’un d’eux : désabusé, abîmé par chaque voyage,...
La Terre n’est plus qu’un champ de ruines dépeuplé et toxique. Ses habitants l’ont quittée depuis longtemps pour s’établir dans le système solaire. Leur survie repose sur les ressources que les Chronmen, des voyageurs du temps, vont régulièrement chercher dans le passé.

James est l’un d’eux : désabusé, abîmé par chaque voyage, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Ses supérieurs, veillant au respect scrupuleux des Lois temporelles qui régissent chaque bond dans le temps, le trouvent de plus en plus ingérable. Si ce n’était son talent et son expérience inégalée, ils l’auraient mis dehors depuis longtemps.

C’est pourtant James qui est choisi pour exécuter une mission cruciale : on l’envoie effectuer une récupération sur la plateforme Nutris, juste avant l’explosion qui va ravager la Terre. James sait qu’il a peu de chance de réussir, mais s’il y parvient, il obtiendra une confortable retraite et pourra passer son temps à se saouler, seul, en ruminant le passé, son loisir préféré.

James accepte, mais sa rencontre avec Elise, une biologiste de génie qu’il sait condamnée, va changer la donne. Incapable de la laisser derrière lui, il brise la première et plus importante des Lois temporelles en ramenant la jeune femme dans son présent.

Désormais fugitifs, James et Elise vont trouver refuge auprès d’une tribu de sauvages, dans les ruines de ce qui fut Boston. C’est là-bas qu’Elise fait une découverte incroyable : la terre n’est peut-être pas condamnée. Elle échafaude un plan pour la sauver, mais pour cela, elle va avoir besoin que James brise un peu plus les fameuses Lois temporelles, risquant à chaque fois de les faire repérer par les intraitables Contrôleurs du temps...

Traduction de l’anglais (Etats-Unis) par Laura Contartese
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823879957
Code sériel : VIRT
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mapetiterevolutionlitteraire Posté le 31 Décembre 2021
    Dans ce livre de Science-fiction nous allons aborder le voyage dans le temps ! Notre personnage principal James est chronman : concrètement, il effectue des missions perilleuses dans le passé pour "aider" le présent. On se situe en 2511 et la terre est presque inhabitée... excepté quelques survivants "sauvages". Étant donné l'état déplorable de l'univers, les missions des chronmens doivent aider à trouver des ressources dans le passé pour le présent. On ajoute à tout cela un élément important : chaque voyage dans le temps laisse des séquelles à chaque chronmen... Notre histoire bascule lorsque James se voit assigné une mission très particulière... et il va alors prendre une décision très différente et pas du tout appréciée lors de son retour au présent... (il ne faut pas trop en dire !) Parlons de l'univers : pour de la SF j'ai trouvé la plume extrêmement accessible, de même que l'univers. Je n'ai jamais eu de trous pour comprendre tel ou tel concept, l'auteur a su construire un environnement costaud et crédible sans se soustraire à d'innombrables et infinies descriptions. On enchaîne les actions, et la quête qui se devoile au fur et à mesure est extrêmement intéressante. Nous retrouvons de forts personnages féminins pour mon... Dans ce livre de Science-fiction nous allons aborder le voyage dans le temps ! Notre personnage principal James est chronman : concrètement, il effectue des missions perilleuses dans le passé pour "aider" le présent. On se situe en 2511 et la terre est presque inhabitée... excepté quelques survivants "sauvages". Étant donné l'état déplorable de l'univers, les missions des chronmens doivent aider à trouver des ressources dans le passé pour le présent. On ajoute à tout cela un élément important : chaque voyage dans le temps laisse des séquelles à chaque chronmen... Notre histoire bascule lorsque James se voit assigné une mission très particulière... et il va alors prendre une décision très différente et pas du tout appréciée lors de son retour au présent... (il ne faut pas trop en dire !) Parlons de l'univers : pour de la SF j'ai trouvé la plume extrêmement accessible, de même que l'univers. Je n'ai jamais eu de trous pour comprendre tel ou tel concept, l'auteur a su construire un environnement costaud et crédible sans se soustraire à d'innombrables et infinies descriptions. On enchaîne les actions, et la quête qui se devoile au fur et à mesure est extrêmement intéressante. Nous retrouvons de forts personnages féminins pour mon plus grand plaisir. Petit bémol car ce roman réunit beaucoup de modèles SF assez connus : humanité en péril, voyage dans le temps, mutinerie etc. C'est pour cela que je n'ai pas mis 4 étoiles, pour autant, j'ai super hâte de découvrir la suite (c'est pour quand ?) et je vous le recommande.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Amnezik666 Posté le 23 Décembre 2021
    Le thème du voyage temporel est un grand classique de la science-fiction, que ce soit au cinéma ou en littérature, il a été exploité sous toutes les coutures. Depuis H.G. Wells et Sa Machine À Explorer Le Temps (et même avant) à nos jours, les auteurs qui se sont essayés au genre sont légion… avec plus ou moins de succès. On serait tenté de penser que toutes les facettes de cette thématique temporelle ont été exploitées, et bin non ! Wesley Chu, un jeune auteur taïwanais installé aux États-Unis, nous prouve qu’il est encore possible de faire preuve d’originalité en la matière. Même si son roman, Time Salvager, premier opus de sa Trilogie du Temps, ne révolutionne pas franchement le genre, il a au moins le mérite de le rafraîchir. Si le voyage dans le temps est au cœur de l’intrigue, il est ici prétexte à assurer la survie de l’humanité. Seuls les chronmen, des agents temporels, ont le droit de pratiquer des bonds dans le passé et uniquement pour aller y récupérer des ressources ou de l’énergie (qui font cruellement défaut dans le présent) en veillant à perturber à minima le flux temporel. Ils sont placés sous l’autorité du Chronocentre... Le thème du voyage temporel est un grand classique de la science-fiction, que ce soit au cinéma ou en littérature, il a été exploité sous toutes les coutures. Depuis H.G. Wells et Sa Machine À Explorer Le Temps (et même avant) à nos jours, les auteurs qui se sont essayés au genre sont légion… avec plus ou moins de succès. On serait tenté de penser que toutes les facettes de cette thématique temporelle ont été exploitées, et bin non ! Wesley Chu, un jeune auteur taïwanais installé aux États-Unis, nous prouve qu’il est encore possible de faire preuve d’originalité en la matière. Même si son roman, Time Salvager, premier opus de sa Trilogie du Temps, ne révolutionne pas franchement le genre, il a au moins le mérite de le rafraîchir. Si le voyage dans le temps est au cœur de l’intrigue, il est ici prétexte à assurer la survie de l’humanité. Seuls les chronmen, des agents temporels, ont le droit de pratiquer des bonds dans le passé et uniquement pour aller y récupérer des ressources ou de l’énergie (qui font cruellement défaut dans le présent) en veillant à perturber à minima le flux temporel. Ils sont placés sous l’autorité du Chronocentre qui veille au respect des lois temporelles. James Griffin est, malgré son instabilité et son alcoolisme, l’un des meilleurs chronmen en service. C’est pour cette raison que le contrôleur Levin Javier donne son feu vert pour une mission commanditée par la puissante corporation Valta. Alors que cette mission pouvait lui offrir une retraite dorée, James va commettre l’irréparable en brisant la première loi temporelle ; il va en effet ramener dans le présent une personne du passé. Cette « anomalie » est Elise, une biologiste qu’il va rencontrer au cours de sa mission et qu’il sauvera d’une mort certaine sur un coup de tête. Pour Levin, la traque du fugitif et de sa protégée est une affaire personnelle, d’autant que la corporation Valta met la pression sur le Chronocentre. Si Time Salvager est un pur produit de SF et d’anticipation, il peut aussi revendiquer le titre de thriller d’anticipation tant le rythme est soutenu de la première à la dernière page. Au fil de la traque, on découvre – en même temps que Levin – qui tient réellement les rênes du pouvoir et du Chronocentre. Ajoutez à cela la dimension écologique (au sens noble du terme, pas sa version corrompue par la politique) de l’intrigue et vous aurez entre les mains tous les éléments d’un scénario bien plus complexe qu’il ne le laissait supposer. Le personnage de James est l’archétype de l’antihéros, de prime abord bourru et antipathique, son caractère va s’adoucir au contact d’Elise. À l’opposé Levin est le parfait fonctionnaire zélé, même quand ses certitudes s’effondrent il persiste à se réfugier derrière le règlement. Le style de Wesley Chu fait de ce roman un véritable page-turner. Il me tarde de découvrir la suite (Time Siege, paru aux États-Unis en 2016), par contre je suis un peu plus pessimiste pour le troisième et dernier opus qui ne semble toujours pas écrit alors que l’auteur a publié de nombreux autres romans depuis 2016 et annonce même une nouvelle série pour 2022.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesFantasydAmanda Posté le 19 Novembre 2021
    --- Vous reprendrez bien un peu de science-fiction ? --- Comme vous le savez, et comme le laisse supposer mon pseudo, je suis plus fantasy que science-fiction. Et quand j’ose ce dernier genre, c’est souvent en young adult. Néanmoins, mes habitudes changent petit à petit, puisque je n’ai pas hésité bien longtemps avant de demander ce roman en service de presse. Qu’est-ce que j’ai bien fait ! Ma lecture s’est déroulée sans accrocs, et je n’ai pas vu les pages défiler. Un grand merci à la maison d’édition pour l’envoi ! --- J’ai accroché dès le deuxième chapitre --- Et pourquoi pas dès le premier ? Eh bien, outre la technologie avancée qu’il est nécessaire d’assimiler, l’auteur nous projette à une époque qui nous est totalement inconnue. Pour cause, elle n’a pas encore eu lieu ! Bref, j’ai craint de ne pas m’habituer. Cependant, Wesley Chu utilise des termes simples et fournit des explications suffisantes pour nous permettre de comprendre l’essentiel. Ainsi, quand est venu le deuxième chapitre, j’ai aussitôt pris goût à ma lecture. Je tiens également à préciser que la théorie des bonds temporels est très facile à appréhender, même pour des novices en science-fiction. D’ailleurs, sans me prétendre experte en la matière, je... --- Vous reprendrez bien un peu de science-fiction ? --- Comme vous le savez, et comme le laisse supposer mon pseudo, je suis plus fantasy que science-fiction. Et quand j’ose ce dernier genre, c’est souvent en young adult. Néanmoins, mes habitudes changent petit à petit, puisque je n’ai pas hésité bien longtemps avant de demander ce roman en service de presse. Qu’est-ce que j’ai bien fait ! Ma lecture s’est déroulée sans accrocs, et je n’ai pas vu les pages défiler. Un grand merci à la maison d’édition pour l’envoi ! --- J’ai accroché dès le deuxième chapitre --- Et pourquoi pas dès le premier ? Eh bien, outre la technologie avancée qu’il est nécessaire d’assimiler, l’auteur nous projette à une époque qui nous est totalement inconnue. Pour cause, elle n’a pas encore eu lieu ! Bref, j’ai craint de ne pas m’habituer. Cependant, Wesley Chu utilise des termes simples et fournit des explications suffisantes pour nous permettre de comprendre l’essentiel. Ainsi, quand est venu le deuxième chapitre, j’ai aussitôt pris goût à ma lecture. Je tiens également à préciser que la théorie des bonds temporels est très facile à appréhender, même pour des novices en science-fiction. D’ailleurs, sans me prétendre experte en la matière, je n’ai pas relevé d’incohérence. --- Un véritable page-turner --- Je l’ai dit plus haut, les pages ont défilé toutes seules. En effet, l’intrigue progresse très rapidement sans jamais nous perdre dans des détails inutiles. J’irai même plus loin en disant que Wesley Chu maîtrise habilement le rythme de son histoire. Il alterne intelligemment l’action et l’introduction de nouveaux personnages, les bonds temporels et les conséquences d’un écart de conduite inattendu. Entre-temps, il nous fait découvrir les ravages d’une troisième guerre mondiale et, croyez-moi, cela fait froid dans le dos puisqu’en plus d’avoir détruit la Terre, l’homme a aussi colonisé l’espace sans perdre ses mauvaises habitudes. Résultat : il a davantage régressé qu’évolué, détruisant à tour de bras sans réfléchir. En bref, l’équilibre est parfait, et l’on ne s’ennuie pas ! --- Le héros, un cliché attachant --- Qui n’a jamais rencontré, dans l’un de ses romans, cet homme qui préfère la boisson au bonheur, tout en possédant des capacités rares ? Bien souvent, il est flic. Mais pas ici ! Wesley Chu préfère nous présenter le meilleur chronman de tous les temps, j’ai nommé James Griffin-Mars. En toute honnêteté, ce dernier n’a rien d’original. Pour autant, il ne manque ni d’humour, ni de mordant ! Et puis, derrière le masque se cachent forcément des traumatismes que j’étais pressée de découvrir ! Nous suivons également d’autres personnages mais, chose étonnante, ils ne sont pas très nombreux. Pour ceux qui auraient déjà lu ce premier volet, sachez que j’ai tout particulièrement apprécié Levin, tant pour sa droiture que pour son intégrité. C’est un homme de principe qui est toutefois capable de remettre en cause le système, lorsqu’il dévie de son but initial. --- Une romance à l’origine de l’intrigue ? --- C’est effectivement ce qui est indiqué dans le synopsis. Contrairement à d’habitude, cela ne m’a pas fait fuir, parce qu’il paraît évident que ce n’est pas le cœur de l’histoire, mais un simple prétexte pour lancer celle-ci. En fin de compte, cette romance ne m’a ni déçue, ni énervée. Elle n’a pour ainsi dire rien de surprenant, mais l’auteur ne fait jamais dans le chichi. Certes, le héros tombe très rapidement amoureux, néanmoins cela ne change pas sa personnalité taciturne et solitaire. --- Un premier tome qui se suffit à lui-même --- Même s’il est le premier volet d’une trilogie, Time Salvager possède un véritable dénouement. Je n’ai donc ressenti aucune frustration à la fin de ma lecture, même si l’envie de poursuivre était bien présente. Et oui, Wesley Chu a su me surprendre chapitre après chapitre, et particulièrement dans le dernier qui annonce bien des rebondissements…
    Lire la suite
    En lire moins
  • CineKino Posté le 15 Novembre 2021
    (Lu dans le cadre d'une opération Masse critique, mille mercis à l'éditeur et à Babelio pour cette lecture) Avant de dire plutôt du bien de ce livre, un coup de gueule sur un procédé insupportable et malheureusement trop fréquent : ce roman est le premier tome d’une histoire plus longue (une trilogie si j’en crois Wikipédia), mais absolument rien ne l’indique sur le livre. On nous le vend donc comme une aventure complète alors que l’histoire s’arrête en plein milieu. Sans d’ailleurs aucune garantie qu’on ait un jour droit à la suite : le deuxième tome a apparemment été écrit en 2016 dans la foulée du premier et sera je suppose traduit en français (et je le lirai), mais pas de trace d’un troisième tome. Et quand je vois le cas de "La tyrannie de l’arc-en-ciel" de Jasper Fforde dont j’attends toujours la suite du premier tome sorti en… 2011 (!), on peut légitimement s’inquiéter. Personnellement, c’est seulement en arrivant à la fin du livre (qui n’en est donc pas une vraie, même si l’histoire a au moins le mérite de ne pas s’arrêter sur un cliffhanger) que j’ai compris que ce n’était qu’un premier tome. Frustrant et agaçant, et ma note... (Lu dans le cadre d'une opération Masse critique, mille mercis à l'éditeur et à Babelio pour cette lecture) Avant de dire plutôt du bien de ce livre, un coup de gueule sur un procédé insupportable et malheureusement trop fréquent : ce roman est le premier tome d’une histoire plus longue (une trilogie si j’en crois Wikipédia), mais absolument rien ne l’indique sur le livre. On nous le vend donc comme une aventure complète alors que l’histoire s’arrête en plein milieu. Sans d’ailleurs aucune garantie qu’on ait un jour droit à la suite : le deuxième tome a apparemment été écrit en 2016 dans la foulée du premier et sera je suppose traduit en français (et je le lirai), mais pas de trace d’un troisième tome. Et quand je vois le cas de "La tyrannie de l’arc-en-ciel" de Jasper Fforde dont j’attends toujours la suite du premier tome sorti en… 2011 (!), on peut légitimement s’inquiéter. Personnellement, c’est seulement en arrivant à la fin du livre (qui n’en est donc pas une vraie, même si l’histoire a au moins le mérite de ne pas s’arrêter sur un cliffhanger) que j’ai compris que ce n’était qu’un premier tome. Frustrant et agaçant, et ma note s’en ressent forcément. Donc, message à Fleuve et autres éditeurs coutumiers du genre (Scrineo avec "Boxap 13-07" par exemple), respectez vos lecteurs et prenez la peine d’indiquer au moins en 4e de couverture qu’il s’agit d’un premier tome, à défaut de l’indiquer dès la couverture, on sera alors libre de se lancer dans l’aventure ou pas. Une fois passé l’agacement, que retenir de cette lecture ? Forcément, un roman de science-fiction basé sur des voyages dans le temps, pour moi c’est le coup de cœur assuré. De fait, j’ai beaucoup aimé, et dévoré cette (demi-)histoire très rapidement. Pourtant, j’ai quelques bémols à apporter. Le début m’a tout de suite enthousiasmé, avec ses chapitres sur différents protagonistes en différentes périodes, et son personnage principal mal dans sa peau d’agent temporel de l'an 2500 (envoyé dans le passé pour récupérer des ressources pour son monde post-apocalypse). Surtout, on découvre cet univers mélangeant technologies futuristes et régressions humaines et environnementales, ainsi que les voyages dans le passé et leurs lois. Sauf qu’on n’en saura jamais plus sur cette technologie, qui consomme manifestement beaucoup d’énergie pour envoyer des gens dans le passé récupérer des ressources énergétiques... pas toujours très efficaces (du bois parfois !). Tant pis pour la crédibilité du bouquin, faisons avec et contentons-nous de suivre notre héros et ses aventures. De ce côté-là, tout va bien, on est servis. La seconde moitié du livre est une chasse à l’homme sans temps mort. Mais là où le livre gagne en rebondissements, il le perd en qualité d’écriture. Si le début du livre était bien construit, j’ai trouvé la suite de moins en moins intéressante (mais cependant toujours prenante), et l’inévitable histoire d’amour plutôt décevante. Au final, disons que "Time salvager" est à l’impressionnant "Terminus" de Tom Sweterlitsch (autre roman de voyage temporel paru en poche cette année) ce que Michael Bay (qui va adapter ce roman, nous annonce la 4e de couverture…) est à Christopher Nolan : un divertissement particulièrement efficace et limpide, qui se dévore d’une traite mais qui manque de profondeur pour complètement convaincre. Amis lecteurs un peu exigeants en matière de construction d’univers et de narration, vous voilà prévenus, vous risquez de déchanter après la première centaine de pages. En revanche, pour ceux qui, comme moi, aiment être emportés dans une aventure temporelle frénétique, n’hésitez pas, vous serez servis.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CottonCandy Posté le 7 Novembre 2021
    2511, James est un Chronman, un voyageur du temps chargé d’aller dans le passé pour récupérer des ressources nécessaires à la survie de son peuple. La Terre est dévastée depuis longtemps, les habitants vivent à présent répartis dans le système solaire. Il part dans le passé pour une mission spéciale mais une rencontre va lui faire briser toutes les règles et lois de son monde…#9940;️ Le monde dépeint par l’auteur n’est pas très réjouissant. Il ne montre pas un futur amélioré avec des technologies ultra perfectionnées. C’est l’un des aspects qui m’a le plus plu. Et malgré les siècles, certaines choses comme le pouvoir, l’argent et les grosses sociétés ne changent pas… Cet univers est cohérent et plutôt bien expliqué. Si vous avez peur de vous lancer dans de la SF, rien de compliqué ici ! Les personnages sont nuancés, loin d’être parfaits, ils ne sont ni 100% gentils ni méchants (enfin presque car j’ai trouvé un personnage un peu trop cliché). Notamment James à qui on s’attache mais qui n’a pas que des bonnes réactions. Il a un passé difficile et son quotidien le déprime. C’est presque un anti-héros dont on voit une petite évolution au fil du roman. Elise, Smitt,... 2511, James est un Chronman, un voyageur du temps chargé d’aller dans le passé pour récupérer des ressources nécessaires à la survie de son peuple. La Terre est dévastée depuis longtemps, les habitants vivent à présent répartis dans le système solaire. Il part dans le passé pour une mission spéciale mais une rencontre va lui faire briser toutes les règles et lois de son monde…#9940;️ Le monde dépeint par l’auteur n’est pas très réjouissant. Il ne montre pas un futur amélioré avec des technologies ultra perfectionnées. C’est l’un des aspects qui m’a le plus plu. Et malgré les siècles, certaines choses comme le pouvoir, l’argent et les grosses sociétés ne changent pas… Cet univers est cohérent et plutôt bien expliqué. Si vous avez peur de vous lancer dans de la SF, rien de compliqué ici ! Les personnages sont nuancés, loin d’être parfaits, ils ne sont ni 100% gentils ni méchants (enfin presque car j’ai trouvé un personnage un peu trop cliché). Notamment James à qui on s’attache mais qui n’a pas que des bonnes réactions. Il a un passé difficile et son quotidien le déprime. C’est presque un anti-héros dont on voit une petite évolution au fil du roman. Elise, Smitt, Levin et tous les autres personnages m’ont plu aussi, je me suis attachée à eux malgré leurs défauts. L’alternance des personnages suivis selon les chapitres donne du rythme au récit. Le thème du voyage dans le temps est bien traité. De base, il n’est pas question de modifier le passé mais plutôt de récupérer des ressources ce qui est plutôt original.🕰 Ce livre n’est pas une succession de scènes d’action ni de combats et si vous vous attendez à ça vous allez être déçus. Pourtant c’est ce qui m’a plu personnellement. J’étais bien dans cet univers, l’intrigue met du temps à s’installer mais permet de mieux comprendre les personnages, leur objectif, l’histoire et toute la chronologie. Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de SF de ce genre et j’ai apprécié. En revanche, pour les adeptes, il pourrait paraître trop simple ou manquer d’originalité. C’est plus un livre d’action dans un monde de SF plutôt qu’un livre de pure SF mais je lirai la suite avec grand plaisir !
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !