Lisez! icon: Search engine
Archéomnésis
Date de parution : 17/12/2020
Éditeurs :
Lizzie
En savoir plus
PRIX CONSEILLÉ
3.99 €
Acheter sur Lizzie

Archéomnésis

, ,

Date de parution : 17/12/2020
En 2945, alors que la planète Terre n’est plus habitée que par une poignée d’êtres génétiquement modifiés, Koenig, l’un d’entre eux, tombe amoureux d’Adhara. Celle-ci est humaine, et vit à... En 2945, alors que la planète Terre n’est plus habitée que par une poignée d’êtres génétiquement modifiés, Koenig, l’un d’entre eux, tombe amoureux d’Adhara. Celle-ci est humaine, et vit à des millions d’années-lumière de Koenig. Lors d’assemblées mensuelles, Koenig, espérant faire rêver Adhara, lui raconte des histoires du temps passé.... En 2945, alors que la planète Terre n’est plus habitée que par une poignée d’êtres génétiquement modifiés, Koenig, l’un d’entre eux, tombe amoureux d’Adhara. Celle-ci est humaine, et vit à des millions d’années-lumière de Koenig. Lors d’assemblées mensuelles, Koenig, espérant faire rêver Adhara, lui raconte des histoires du temps passé. L’une d’elles, bien particulière, raconte l’incroyable découverte de son aïeul dans les années 1920.

Archéomnésis est une nouvelle de Jérôme Camut et Nathalie Hug issue du recueil « Ecouter le noir », établi sous la direction d’Yvan Fauth
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036614736
Façonnage normé : MP3
Durée : 25 min
Lizzie
En savoir plus
PRIX CONSEILLÉ
3.99 €
Acheter sur Lizzie
EAN : 9791036614736
Façonnage normé : MP3
Durée : 25 min

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Angelic_Sword 12/02/2023
    #x1f9bbIntéressant En trois mots : nouvelles - ouïe - sombre « Et le Noir est un genre qui se prête à merveille aux histoires courtes. » #x27a1 Peu habituée à lire des nouvelles, j’ai pourtant voulu tenter le coup avec ce recueil de 11 textes par 13 auteurs différents. Je n’en connaissais que 6 d’entre eux et « Ecouter le noir » m’a permis de faire des découvertes. #x27a1 Assez varié, ce livre propose différentes idées et conceptions de l’ouïe, il est amusant de voir que certains auteurs partent sur du pur thriller, de la science-fiction ou même quelque chose de plus contemporain. « Parce que, pour les gens comme eux, fermer les yeux, c’est se boucher les oreilles. » #x27a1 Mon coup de cœur va sans aucun doute à la première nouvelle, « Deaf », écrite par Barbara Abel et Karine Giebel, dont la noirceur et le rythme m’ont totalement séduite. En quelques pages seulement j’ai pourtant été pleinement impliquée dans cette histoire dont la fin est excellente. #x27a1 Malgré cette claire préférence, « Bloodline » de R.J. Ellory m’a également plu, ainsi que « Zones de fracture » écrit par Sophie Loubière ou même la simplicité de « La fête foraine » de Romain Puértolas. #x27a1 D’autres m’ont moins convaincue comme « Archéomnésis » de Jérôme Camut et Nathalie Hug... #x1f9bbIntéressant En trois mots : nouvelles - ouïe - sombre « Et le Noir est un genre qui se prête à merveille aux histoires courtes. » #x27a1 Peu habituée à lire des nouvelles, j’ai pourtant voulu tenter le coup avec ce recueil de 11 textes par 13 auteurs différents. Je n’en connaissais que 6 d’entre eux et « Ecouter le noir » m’a permis de faire des découvertes. #x27a1 Assez varié, ce livre propose différentes idées et conceptions de l’ouïe, il est amusant de voir que certains auteurs partent sur du pur thriller, de la science-fiction ou même quelque chose de plus contemporain. « Parce que, pour les gens comme eux, fermer les yeux, c’est se boucher les oreilles. » #x27a1 Mon coup de cœur va sans aucun doute à la première nouvelle, « Deaf », écrite par Barbara Abel et Karine Giebel, dont la noirceur et le rythme m’ont totalement séduite. En quelques pages seulement j’ai pourtant été pleinement impliquée dans cette histoire dont la fin est excellente. #x27a1 Malgré cette claire préférence, « Bloodline » de R.J. Ellory m’a également plu, ainsi que « Zones de fracture » écrit par Sophie Loubière ou même la simplicité de « La fête foraine » de Romain Puértolas. #x27a1 D’autres m’ont moins convaincue comme « Archéomnésis » de Jérôme Camut et Nathalie Hug dont l’idée de départ m’a semblée très bonne mais qui n’est pas assez développée en quelques pages, dommage. Un bon recueil de nouvelles dans l’ensemble qui m’a fait apprécier le genre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Le_TGD 24/09/2022
    Un recueil de 11 nouvelles sous la direction d’Yvan Fauth, premier opus d’une collection relative aux sens humains, qui regroupe à chaque fois des spécialistes plus ou moins confirmés du thriller et du roman noir. Comme le titre l’indique, il aborde ici l’environnement impactant de près ou de loin l’appareil auditif. Quand deux des plus grandes autrices de thriller signent une histoire à quatre mains, on tutoie la perfection. Cette nouvelle qui ouvre le livre est tout simplement prodigieuse et sans doute la plus aboutie du livre, même si quelques autres ne sont pas en reste. Quelle entrée en matière ! Bien sûr, comme souvent dans un tel recueil composé a fortiori d’auteurs différents, la production est inégale. Certaines nouvelles, que je ne citerai pas par respect pour leurs auteurs, me semblent tout juste moyennes, tandis que d’autres se sont révélées d’heureuses surprises pour moi. À côté d’auteurs chevronnés comme Ellory ou Dillard par exemple, toujours dans la lignée de leurs romans habituels, j’ai découvert notamment Laurent Scalese et surtout Sophie Loubière. Ce genre d’ouvrage permet à moindre lecture de se familiariser avec l’univers et le style d’un écrivain; et pour ceux qui séduisent, l’envie de les approfondir. Je... Un recueil de 11 nouvelles sous la direction d’Yvan Fauth, premier opus d’une collection relative aux sens humains, qui regroupe à chaque fois des spécialistes plus ou moins confirmés du thriller et du roman noir. Comme le titre l’indique, il aborde ici l’environnement impactant de près ou de loin l’appareil auditif. Quand deux des plus grandes autrices de thriller signent une histoire à quatre mains, on tutoie la perfection. Cette nouvelle qui ouvre le livre est tout simplement prodigieuse et sans doute la plus aboutie du livre, même si quelques autres ne sont pas en reste. Quelle entrée en matière ! Bien sûr, comme souvent dans un tel recueil composé a fortiori d’auteurs différents, la production est inégale. Certaines nouvelles, que je ne citerai pas par respect pour leurs auteurs, me semblent tout juste moyennes, tandis que d’autres se sont révélées d’heureuses surprises pour moi. À côté d’auteurs chevronnés comme Ellory ou Dillard par exemple, toujours dans la lignée de leurs romans habituels, j’ai découvert notamment Laurent Scalese et surtout Sophie Loubière. Ce genre d’ouvrage permet à moindre lecture de se familiariser avec l’univers et le style d’un écrivain; et pour ceux qui séduisent, l’envie de les approfondir. Je retiens donc ces noms pour de prochains romans.
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslecturesdemoe 30/08/2022
    ÉCOUTER LE NOIR 🎧🖤 📄 Voilà le tome qu’il me manquait ! C’est le premier tome de la série qui nous permet d’explorer nos sens… Avec celui-ci, on écoute le noir 🥰 C’est une série que j’adore, car j’aime les thrillers en premier lieu, mais aussi parce que ce recueil rassemble plusieurs plumes que j’adore, et me permet d’en découvrir de nouvelles ! Ma collection est désormais complète, puisqu’il ne me manquait que le premier tome… et je dois vous avouer que, finalement, ce premier tome est mon petit préféré de la série 🖤 📄 Mes nouvelles préférées : 🖤 Deaf - Barbara Abel Karine Giebel 🖤 Ils écouteront jusqu’à la fin… - François-Xavier Dillard 🖤 Zones de fracture - Sophie Loubière 🖤 Échos - Maud Mayeras 🖤 La fête foraine - Romain Puertolas 🖤 Quand vient le silence - Laurent Scalese 🖤 Le diable m’a dit - Cédric Sire 📄
  • Athenapan 27/08/2022
    Ce recueil de nouvelles, ambitieux projet mené par le talentueux Yvan Fauth, rassemble de grands noms du thriller afin de nous faire frissonner. Mais ce recueil, c'est d'abord découvrir ou redécouvrir à quel point la nouvelle est un exercice littéraire, non seulement bien plus complexe que l'édification d'un roman, mais aussi et surtout une lecture extrêmement jouissive. Les auteurs parviennent en quelques pages seulement, à nous capter, à nous happer, à nous tromper parfois, jusqu'aux dénouements qui tour à tour, nous subjuguent, nous terrifient ou nous laissent sans voix. Ce recueil de nouvelles autour du thème de l'audition, est un condensé d'émotions fortes, de phobie et d'angoisse, mais permet également une prise de conscience à travers la surdité, la situation de handicap, le langage des signes et tout ce qui découle des divers enjeux médicaux liés à l'audition. Sans même être amateur de thrillers, on peut se retrouver au fil des pages de cette œuvre collective réussie et nécessaire en bien des aspects.
  • collectifpolar 23/08/2022
    Le 16 mai 2019, est sorti un recueil de nouvelles noires aux Éditions Belfond,regroupant 13 grands noms du genre : Ecouter le noir. Ce recueil est un cri d’amour à l’art de la nouvelle. C’est pas moi qui le dit c’est Yvan Fauth dans la préface. Et si Yvan le dit moi je le crois. Ce que je sais moi c’est que la nouvelle n’est pas un genre que l’on aime en France. C’est plutôt un art anglo-saxon. Les grands noms du polar américain sont tous passés par la nouvelle. En France, on préfère le roman. Je ne sais pas pourquoi, je ne l’explique pas. Souvent quand on pense nouvelle, on pense à un recueil pour une bonne cause. Comme si la nouvelle était un art mineur tout juste bon à souvenir une association qui aurait besoin d’argent. Ici la Nouvelle, vous avez vu j’y ai mis une majuscule, retrouve toute sa splendeur. Car en fiction, la nouvelle est un art compliqué. Un art très codé. C’est une belle façon de faire connaissance avec un auteur. De découvrir un auteur. Une façon de comprendre sa façon de construire une histoire, de décortiquer sa construction mentale. De découvrir son style, sa patte, son écriture. Une première... Le 16 mai 2019, est sorti un recueil de nouvelles noires aux Éditions Belfond,regroupant 13 grands noms du genre : Ecouter le noir. Ce recueil est un cri d’amour à l’art de la nouvelle. C’est pas moi qui le dit c’est Yvan Fauth dans la préface. Et si Yvan le dit moi je le crois. Ce que je sais moi c’est que la nouvelle n’est pas un genre que l’on aime en France. C’est plutôt un art anglo-saxon. Les grands noms du polar américain sont tous passés par la nouvelle. En France, on préfère le roman. Je ne sais pas pourquoi, je ne l’explique pas. Souvent quand on pense nouvelle, on pense à un recueil pour une bonne cause. Comme si la nouvelle était un art mineur tout juste bon à souvenir une association qui aurait besoin d’argent. Ici la Nouvelle, vous avez vu j’y ai mis une majuscule, retrouve toute sa splendeur. Car en fiction, la nouvelle est un art compliqué. Un art très codé. C’est une belle façon de faire connaissance avec un auteur. De découvrir un auteur. Une façon de comprendre sa façon de construire une histoire, de décortiquer sa construction mentale. De découvrir son style, sa patte, son écriture. Une première approche souvent très instructive. L’auteur n’a que quelques pages pour exprimer tout son talent. Il doit nous convaincre et nous emporter avec peu de mots. La nouvelle est vraiment un art subtil Et dans ce recueil, quelques-uns des représentants français de la littérature de suspense jouent le jeu de cet art bien particulier qu’est la nouvelle. Les textes jouent eux aussi avec le thème imposé de l’audition. Et en lisant la préface de mon ami Yvan , vous comprendrez mieux pourquoi ce thème de l’audition a été choisi par notre directeur de projet. Et si Yvan a laissé carte blanche à ses auteurs pour décortiquer ce thème, les auteurs ont su s’en emparer et faire leur ce drôle de sujet. En discutant avec Nicolas Lebel, j’ai appris qu’au premier abord, le thème ne l’inspirait pas plus que ça. Mais que finalement il avait réussi à le dompter et qu’au bout du compte, il avait m^me réussi à écrire deux nouvelles autour de ce sujet. Une seule est donnée à lire dans ce recueil, mais je vous avoue que moi je veux aussi lire la seconde. Et je ne désespère pas que Nicolas ne la donne à lire rapidement. Sinon que vous dire de plus… Ah si… Il y a deux expériences d’écriture à quatre mains : Jérôme Camut et Nathalie Hug, ainsi qu’une histoire écrite à deux par Barbara Abel et Karine Giebel. Les autres auteurs présents sont : Sonja Delzongle – François Xavier Dillard – R.J. Ellory – Nicolas Lebel – Sophie Loubière – Maud Mayeras – Romain Puértolas – Laurent Scalese – Cédric Sire. Que du beau monde. Et j’espère bien que ce recueil ne soit que le premier volet, que le premier opus d’une collection à venir. On peut peut-être continuer sur les 4 autres sens, voir aussi avec le sixième. Et il y a tellement de beaux talents du noir en France. Et vive la littérature, les littératures et surtout les littératures policières et celles de l’imaginaire. Bon moi je m’en vais réécouter le noir !
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Lizzie, pour que vos livres s'écoutent aussi !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.