Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036616525
Façonnage normé : MP3
Nouveauté

Les Trois Lumières

Jacqueline Odin (traduit par)
Date de parution : 13/01/2022

Dans la campagne irlandaise, une fillette est confiée pour quelque temps à un couple sans enfants. Livrée à elle-même, l’enfant pénètre jour après jour un monde étranger, où elle découvre l’innocence et la tendresse de l’été. Peu à peu, des liens se tissent, chacun apprivoise l’autre et les ombres secrètes...

Dans la campagne irlandaise, une fillette est confiée pour quelque temps à un couple sans enfants. Livrée à elle-même, l’enfant pénètre jour après jour un monde étranger, où elle découvre l’innocence et la tendresse de l’été. Peu à peu, des liens se tissent, chacun apprivoise l’autre et les ombres secrètes de sa lumière. Pourtant, certains détails intriguent la fillette…

« Quelle force dans ce petit roman... Ces Trois Lumières nous éclairent. »
Sylvie Dupuch, Elle

Traduit de l'anglais (Irlande) par Jacqueline Odin

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036616525
Façonnage normé : MP3
Lizzie
PRIX CONSEILLÉ
14.99 €

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AnneMarieLA Posté le 7 Janvier 2022
    Vu par le regard de la petite fille, ce séjour dans une famille nouvelle et bienveillante dont elle partage le travail à la ferme, apparaît comme une parenthèse de douceur dans l’univers plus rude où elle a été élevée. Un récit touchant, juste, sobre où le lecteur partage le vécu de l’enfant qui observe sans toujours savoir interpréter, où il perçoit ses craintes, ses interrogations, mais aussi ses moments de petits riens heureux et éphémères. D’une plume douce et sensible, sur le mode mineur, Claire Keegan compose un récit juste et sobre, qui parle plus de sensations, d’émotions que de sentiments, tout en pudeur et en non-dit . Si l’enfant s’épanouit, se sentant enfin exister dans le regard des époux Kinsella, ceux-ci grâce à sa présence, émergent du drame où ils étaient murés . Une brève mais intense histoire de don mutuel , de renaissance , où chacun des personnages, au contact de l’autre, accède à un univers plus lumineux .
  • amagnat Posté le 24 Décembre 2021
    Ayant découvert Claire Keegan avec la lecture de Ce genre de petites choses, je suis tombée sous le charme de son écriture tout en finesse et en suggestion. Dans Les trois lumières, la subtilité, la pudeur et la simplicité de la plume de l'auteur sont à leur paroxysme. C'est assez stupéfiant car Claire Keegan arrive, en disant peu - voire en ne disant pas - à suggérer le principal.
  • JuEtLi Posté le 20 Décembre 2021
    Un beau matin, un père dépose sa fille en pension chez des fermiers, les Kinsella, dans la campagne irlandaise. Petit à petit, ce couple taiseux et la fillette apprennent à se connaître et à s’aimer, et un secret douloureux se fait jour. Cette longue nouvelle de Claire Keegan est un pur délice, une sorte de conte poétique magnifique qui reste longtemps dans la tête et le coeur et qui m’a fait me précipiter à la librairie pour acheter tous les autres livres de l’autrice irlandaise (et ils sont tous du même merveilleux niveau).
  • PGilly Posté le 3 Novembre 2021
    Encore ébloui par Ce genre de petites choses, Les trois lumières m’ont paru un lumen en dessous. Le format poche a joué. Je préfère le beige encadré de Sabine Wespieser. Les qualités d’écriture sont bien présentes : économie de mots, épure, évocation, identification au parler de gens simples et bons. Mais je ne cerne pas le dessein de l’auteure. J’attendais davantage. Quoi, je l’ignore. Quelques pages supplémentaires peut-être. Elles m’auraient évité la frustration d’une rencontre très courte entre l’enfant et ce couple d’accueil, le temps de l’accouchement de la mère. C’est bizarre, la famille ne ressemble pas aux proches de la parturiente.. Qu’importe, la fillette vit un bel été. Elle prend rapidement le pas de journées simples, bien remplies, apprécie les gestes tendres, parfois maladroits, de ses hôtes. Puis, elle est reconduite près du bébé né en son absence. Kinsella et sa femme ont renoué avec la joie d’être parents. Ils l’ont été, c’est sûr, même si la ferme est vide de cris juvéniles. Des choses sont tues, l’embarras pointe, les mots peinent à sortir du silence gêné. Je vais lire maintenant ce que vous avez vu dans Les trois lumières.
  • Melinda_Celine Posté le 12 Septembre 2021
    Certains diraient que ce n'est pas un roman tellement c'est court. Certes, mais il faut peu de temps pour comprendre que la pauvreté a ravi toute tendresse dans la famille de Pétale et que cette enfant a besoin qu'on s'occupe enfin d'elle. Et lorsqu'elle est recueillie par un couple ami de ses parents, nous vivons avec elle son étonnement devant ce qui devrait être une vie normale, puis son ouverture, voire son épanouissement. Avec eux, elle comprend qu'elle ne sait pas ce qu'est une famille. Le récit est touchant.
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.