Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036611544
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 616 min

Mousseline la Sérieuse

J'étais la fille de Marie-Antoinette

,

Date de parution : 12/11/2020
"Son existence fut plus qu'un roman"
Née en 1778, Marie-Thérèse Charlotte de France, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, avait un destin tout tracé, à commencer par une enfance heureuse et dorée au Château de Versailles, régie par une éducation stricte et raffinée. Mais les tourments et tumultes de la Révolution couvent...jusqu'à la fatidique prise de... Née en 1778, Marie-Thérèse Charlotte de France, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, avait un destin tout tracé, à commencer par une enfance heureuse et dorée au Château de Versailles, régie par une éducation stricte et raffinée. Mais les tourments et tumultes de la Révolution couvent...jusqu'à la fatidique prise de la Bastille. Dès lors la vie de Mousseline la Sérieuse – surnom affectueux de sa mère – sera une tragédie racinienne faite d'errance et de malheurs. Son père, sa mère, sa tante et ses amis : guillotinés. Ses frères et sa sœur : morts. Elle-même est emprisonnée trois ans et demi, dont un an d'isolement total durant lequel elle ignore la mort de ses proches. Elle est par la suite condamnée deux fois à l'exil. Fille, sœur, nièce et belle-fille des trois derniers rois de France, elle traversera trois révolutions, deux restaurations et sera l'espace de quelques minutes Reine de France. Pourtant, elle n'aura de cesse de rêver jusqu'à son dernier souffle de son pays, la France, et de la reconquête du trône.

Personnage méconnu et fascinant de l'Histoire de France, 
Mousseline la Sérieuse est le journal imaginaire d'une femme fière et digne marquée par le sceaux de l'opprobre, mais qui jamais ne renonça à faire éclater sa vérité. Une nouvelle lecture passionnante de ce pan pourtant bien connu – croit-on ? – de notre histoire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036611544
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 616 min
Lizzie
En savoir plus

Ils en parlent

« Avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse, Sylvie Yvert prête sa plume élégante à Mme Royale dans ce récit écrit à la première personne, pour raconter la vie aux douleurs indicibles d’une femme de France hors du commun. » Le Figaro Histoire
« L’auteur livre une plaidoirie à fleur de peau. Sa sincérité est telle qu’elle finit par habiter son personnage et imiter le style élégant du XIXe siècle. » L'Express
« Sylvie Yvert raconte la destinée singulière d’une princesse broyée par l’Histoire. S’il s’agit d’un roman, il est puisé aux meilleures sources, ce qui permet à l’auteur de conjuguer vérité des faits et liberté d’interprétation psychologique. » Le Figaro magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jeannemaillard Posté le 9 Août 2021
    Ce livre a le mérite de soulever un trait de caractère de Marie Antoinette peu connu. De plus, il aborde l'histoire de Mademoiselle, une femme discrète, traumatisée à vie d'une part, par son séjour au temple et d'autre part, par la perte de tous les siens. alors adolescente Marie Thérèse va côtoyer l'horreur et la honte. l'auteur ne décrit pas ses géniteurs comme un roi et une reine mais bien comme des parents aimants, soucieux de son confort. On y voit une Marie Antoinette et un Louis effrayés par l'impact de cette incarcération sur le mental de leurs deux enfants. un livre fait de tendresse, d'amour et de bienveillance. à lire absolument
  • Fabrice_lireetlivres Posté le 20 Mars 2021
    L’auteure nous raconte l’histoire singulière de Marie-Thérèse Charlotte de France, fille de Marie-Antoinette et Louis XVI. Sylvie Yvert prête ses  mots à la seule survivante de la fratrie et évoque, au soir de sa vie, l’histoire de France : la grande mais aussi la petite histoire, celle de tous les jours. Au-delà des livres d’école, cet ouvrage bien documenté est une immersion dans la France révolutionnaire.
  • SophieWag Posté le 8 Janvier 2021
    Unique survivante des membres de la famille royale incarcérés à la prison du Temple en 1792, la petite Marie-Thérèse Charlotte est l'aînée des enfants de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Née le 19 décembre 1778, elle a à peine dix ans lors de la révolution française. Ce livre retrace sous la forme d'un journal intime, les événements révolutionnaires tels qu'ils ont été vécus par la famille royale, relatés à la première personne par celle que l'on surnomme tour à tour Mousseline la Sérieuse ou madame Royale. L'Histoire la retient insensible et dure, elle ne le semble point à la lecture de ce roman malgré les nombreuses épreuves qui ont jalonné sa vie. Un livre très documenté et très bien écrit même s'il m'a fallu un temps pour me fondre dans l'histoire.
  • IdeesLivresMandarine Posté le 6 Octobre 2020
    Retour sur une très bonne lecture Les + : Une leçon d'histoire et des rappels sur la généalogie des Bourbons fort intéressants L'angle d'approche est original et l'usage du "je" est troublante mais permet une certaine intimité avec Marie Thérèse Charlotte de France. Les - : La période post révolution trop survolée et un p'tit peu trop de "larmes" qui rendent peut être l'atmosphère un peu pesante.
  • ErikDulaure Posté le 6 Avril 2020
    Lecture agréable, mais esprit très partisan de l'auteure. "Vivent nos rois et nos princes et à bas l'odieuse révolution !" Néanmoins, pris par le roman, on souffre de la captivité de la famille royale. Ce qui est dommage dans ce travail sur Mousseline la Sérieuse, c'est l'après prison du Temple, c'est à dire le dernier petit quart du livre. C'est un peu court et un peu réducteur. J'ai eu l'impression de 60 années d'une longue mélancolie. Les sources n'existent pas, mais il y avait matière à développer. C'est quand même l'histoire d'une longue vie (elle a 17 ans lorsqu'elle quitte la France). D'abord vingt années d'exil à travers l'Europe, un mariage, la découverte des cours étrangères, le monde des exilés, forcément la fille de Louis XVI a dû rire, pleurer, aimer, malgré le traumatisme de sa jeune captivité... Ensuite vint la Restauration des Bourbons où elle redevient princesse de France avec le luxe qui va avec. De plus cette période fut riche et agitée (terreur blanche, crime de Louvel, charbonnerie, complot militaire, agitations étudiantes, guerre victorieuse en Espagne...), bref toute une atmosphère qui a inévitablement agité son existence. Ensuite, nouvel exil, nouvelle vie, etc... Bref de sa position, des événements... Lecture agréable, mais esprit très partisan de l'auteure. "Vivent nos rois et nos princes et à bas l'odieuse révolution !" Néanmoins, pris par le roman, on souffre de la captivité de la famille royale. Ce qui est dommage dans ce travail sur Mousseline la Sérieuse, c'est l'après prison du Temple, c'est à dire le dernier petit quart du livre. C'est un peu court et un peu réducteur. J'ai eu l'impression de 60 années d'une longue mélancolie. Les sources n'existent pas, mais il y avait matière à développer. C'est quand même l'histoire d'une longue vie (elle a 17 ans lorsqu'elle quitte la France). D'abord vingt années d'exil à travers l'Europe, un mariage, la découverte des cours étrangères, le monde des exilés, forcément la fille de Louis XVI a dû rire, pleurer, aimer, malgré le traumatisme de sa jeune captivité... Ensuite vint la Restauration des Bourbons où elle redevient princesse de France avec le luxe qui va avec. De plus cette période fut riche et agitée (terreur blanche, crime de Louvel, charbonnerie, complot militaire, agitations étudiantes, guerre victorieuse en Espagne...), bref toute une atmosphère qui a inévitablement agité son existence. Ensuite, nouvel exil, nouvelle vie, etc... Bref de sa position, des événements subits, il y a eu forcément de l'adrénaline, de l'émotion forte, de la passion, en deux mots une vie bien remplie (pour ne pas dire aventureuse) qui aurait méritée d'être longuement imaginée.
    Lire la suite
    En lire moins
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.