Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707177094
Code sériel : 393
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 125 x 190 mm

Accélération

Une critique sociale du temps

Didier RENAULT (Traducteur)
Date de parution : 29/08/2013

L’expérience majeure de la modernité est celle de l’accélération. Nous le savons, nous le sentons : dans la modernité, « tout devient toujours plus rapide ». Or le temps a longtemps été négligé dans les analyses des sciences sociales sur la modernité au XXe siècle. C’est cette lacune que Hartmut...

L’expérience majeure de la modernité est celle de l’accélération. Nous le savons, nous le sentons : dans la modernité, « tout devient toujours plus rapide ». Or le temps a longtemps été négligé dans les analyses des sciences sociales sur la modernité au XXe siècle. C’est cette lacune que Hartmut Rosa tente de combler dans cet ouvrage. Il livre une théorie systématique de l’accélération sociale, susceptible de penser ensemble l’accélération technique, l’accélération des transformations sociales et l’accélération du rythme de vie, qui se manifeste par une expérience de stress et de carence temporelle.
Or la modernité tardive, à partir des années 1970, connaît une formidable poussée d’accélération dans ces trois dimensions. Au point qu’elle en vient à menacer le projet même de la modernité : dissolution des attentes et des identités, sentiment d’impuissance, « détemporalisation » de l’histoire et de la vie, etc. Dans ce livre magistral, Hartmut Rosa prend toute la mesure de cette analyse, pour construire une véritable « critique sociale du temps » susceptible de penser ensemble le devenir de l’individu et de son rapport au monde.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707177094
Code sériel : 393
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 125 x 190 mm

Ils en parlent

Dans la lignée de la théorie critique allemande - représenté par Axel Honneth -, le sociologue Hartmut Rosa voit dans "l'accélération" la logique même de la "postmodernité". Mondialisation, Internet, dogme du temps réel, tout converge pour faire de la vitesse un nouvel impératif catégorique. Or l'accélération tous azimuts affecte les rapports sociaux et les individus, sommés d'être flexible et up to date, entraînant des pathologies comme le stress ou la dépression. Le vertige du temps qui fuse finit par immobiliser l'homme, à la fois surmené et désoeuvré sur le plan existentiel. Prenons donc le temps de lire cet ouvrage à vocation critique et éthique.
Martin Duru / Philosophie magazine
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !