Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262040000
Code sériel : 462
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Comprendre la guerre

Histoire et notions

,

Collection : Tempus
Date de parution : 30/08/2012

Un outil permettant d’éclairer, par l'histoire, une actualité où la guerre est omniprésente. De la définition de la "tactique" ou de la "guerre totale" à des réflexions sur le "mercenariat" ou "la guerre juste", des troupes légères antiques à la dissuasion nucléaire, cet abécédaire donne les clés de compréhension du fait guerrier.

Manuel d’initiation à l’histoire militaire et à la pensée stratégique, ce livre a pour ambition de donner les clés de compréhension du fait guerrier.
De la définition de la tactique ou de la guerre juste à des réflexions sur le mercenariat ou la dissuasion nucléaire, la guerre est ici évoquée...

Manuel d’initiation à l’histoire militaire et à la pensée stratégique, ce livre a pour ambition de donner les clés de compréhension du fait guerrier.
De la définition de la tactique ou de la guerre juste à des réflexions sur le mercenariat ou la dissuasion nucléaire, la guerre est ici évoquée sous ses différentes formes (de la bataille rangée au terrorisme) et dans l’essentiel de ses aspects politiques, sociaux et psychologiques.
A travers l’explication de cinquante notions, toujours enrichie d’exemples historiques, les auteurs décryptent les grandes questions de défense et éclairent la geste guerrière.

Laurent Henniger, historien, est chargé d’études à l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (Irsem). Membre du comité de rédaction de Guerres et Histoire, il a collaboré au Dictionnaire de stratégie.
Thierry Widemann, également chargé d’études à l’Irsem, est spécialiste des guerres de l’Antiquité et du XVIIIe siècle. Il a notamment publié
La pensée stratégique et a collaboré au Dictionnaire de stratégie.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262040000
Code sériel : 462
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Acerola13 Posté le 23 Novembre 2018
    J'ai été surprise dès la préface par le parti pris de traiter de notions très simples, m'attendant à un ouvrage plus dense et plus complexe. Cependant, les premiers chapitres passés, l'on se fait à ces petits exposés par chapitres sur des sujets divers et variés, allant de termes "communs" et de notions basiques à des sujets moins souvent traités. Et finalement, on se rend compte au fur et à mesure que ce petit livre est finalement édifiant, relève des problématiques intéressantes, fournit des références et des exemples pertinents. Conclusion, ce n'est certes pas un livre qu'il faut lire si vous avez déjà de solides notions de guerre et de stratégie militaire, mais il tout à fait intéressant pour tout autre personne moins versée dans le sujet qui s'y intéresse. Une bonne surprise en fin de compte !
  • MarianneL Posté le 23 Septembre 2013
    Ah, cette jubilation de la lectrice que je suis, ignorante des choses de la guerre, quand une immense érudition se combine comme ici à des exposés passionnants et limpides ! En cinquante courts chapitres classés en trois parties (La guerre et l’état, l’art de la guerre, les hommes et les armes), Laurent Henninger et Thierry Widemann rendent ici accessibles les notions fondamentales de la guerre, et permettent de mieux comprendre les menaces actuelles mises ici en miroir, qui pèsent aujourd’hui sur notre monde instable. Au-delà de concepts militaires fondamentaux, « Comprendre la guerre » remet en cause certaines idées reçues –sur la victoire allemande et la défaite française de 1940 –, décode le fantasme occidental de la stratégie chinoise de l’Art de la guerre, décortique de façon passionnante le mythe si particulier de la guérilla, et explore des aspects humains de la guerre comme celui du, ou plutôt des, courages du soldat. Avec leur regard de longue durée et de large spectre, qui englobe de multiples autres champs de la connaissance, technologique bien sûr, mais aussi politique, sociologique, économique, culturel, les deux auteurs analysent les mutations dans la chose militaire. Il est ainsi fascinant de voir que certains points de blocage,... Ah, cette jubilation de la lectrice que je suis, ignorante des choses de la guerre, quand une immense érudition se combine comme ici à des exposés passionnants et limpides ! En cinquante courts chapitres classés en trois parties (La guerre et l’état, l’art de la guerre, les hommes et les armes), Laurent Henninger et Thierry Widemann rendent ici accessibles les notions fondamentales de la guerre, et permettent de mieux comprendre les menaces actuelles mises ici en miroir, qui pèsent aujourd’hui sur notre monde instable. Au-delà de concepts militaires fondamentaux, « Comprendre la guerre » remet en cause certaines idées reçues –sur la victoire allemande et la défaite française de 1940 –, décode le fantasme occidental de la stratégie chinoise de l’Art de la guerre, décortique de façon passionnante le mythe si particulier de la guérilla, et explore des aspects humains de la guerre comme celui du, ou plutôt des, courages du soldat. Avec leur regard de longue durée et de large spectre, qui englobe de multiples autres champs de la connaissance, technologique bien sûr, mais aussi politique, sociologique, économique, culturel, les deux auteurs analysent les mutations dans la chose militaire. Il est ainsi fascinant de voir que certains points de blocage, certaines défaites sont très largement liés, non aux facteurs externes mais à des conceptions archaïques, à des modes de représentation du monde. «Les collines n’existent pas seulement sur le terrain : il y a des collines mentales qui bornent notre conception de la guerre, et c’est en les franchissant qu’on maintient sa liberté d’action.» (Blocages et enlisements) Au final, on aimerait, chose rare, que ce court essai d’environ deux-cent pages soit déployé en un ouvrage dix fois plus long.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SCOman Posté le 26 Juin 2013
    Voilà un petit livre qui mérite indéniablement que l’on s’y attarde. Laurent Henninger, chargé d’études à l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (Irsem), membre du comité de rédaction du magazine Guerres et Histoire, et Thierry Widemann, également chargé d’études à l’Irsem, y décortiquent en cinquante articles la notion de guerre, son histoire, ses évolutions saillantes et toutes ses acceptions connexes. Rejetant d’emblée toute prétention à l’exhaustivité, ils entendent ici proposer « un parcours du phénomène guerrier, à l’issue duquel la nature et les implications de celui-ci seront devenues plus évidentes, et les concepts plus précis », et délivrer ainsi un « court manuel d’initiation à l’histoire militaire et à la pensée stratégique en général » (p. 9). Chaque article ne dépasse pas les trois pages, ce qui rend la lecture de ce livre au final très rapide, bien qu’on n’ait jamais l’impression que les différents sujets évoqués soient survolés. Le exposés des deux auteurs, répartis en trois grands chapitres intitulés « La guerre et l’État », « L’art de la guerre » et « Les hommes et les armes », s’avèrent concis mais toujours riches en références et pistes de réflexions. Même si ce (...)
  • Charybde2 Posté le 17 Mars 2013
    Remarquable synthèse, érudite et pourtant accessible, des questions stratégiques et militaires. Publié en 2012 directement en poche dans la collection Tempus de Perrin, ce petit ouvrage de 220 pages, co-écrit par deux historiens militaires pointus de l'IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l'Ecole Militaire), Laurent Henninger et Thierry Widemann, constitue une remarquable réussite. En trois parties ("La guerre et l'Etat", "L'art de la guerre", "Les hommes et les armes") et cinquante courts et denses chapitres correspondant chacun à une question (par exemple : "Qu'est-ce qu'une victoire ?", "L'insaisissable réalité du choc", "Dissuader sans le nucléaire ?", "Les armes en système",...), les deux auteurs parviennent à accomplir un petit miracle, celui de proposer des analyses percutantes, nourries d'une prodigieuse culture historique et militaire, mais aussi sociologique et philosophique, capables d'intéresser aussi bien le spécialiste déjà aguerri (si j'ose dire...) des questions stratégiques et militaires que le (relatif) profane curieux, avide de comprendre les racines et le substrat de questions souvent fort maltraitées dans leur traitement médiatique usuel. Les allers-retours savamment menés entre Antiquité, Moyen-Âge, révolution militaire de la Renaissance, époque napoléonienne, grands conflits mondiaux du XXème siècle et questions résolument contemporaines, constituent aussi, à eux seuls, une superbe leçon d'usage maîtrisé et intelligent... Remarquable synthèse, érudite et pourtant accessible, des questions stratégiques et militaires. Publié en 2012 directement en poche dans la collection Tempus de Perrin, ce petit ouvrage de 220 pages, co-écrit par deux historiens militaires pointus de l'IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l'Ecole Militaire), Laurent Henninger et Thierry Widemann, constitue une remarquable réussite. En trois parties ("La guerre et l'Etat", "L'art de la guerre", "Les hommes et les armes") et cinquante courts et denses chapitres correspondant chacun à une question (par exemple : "Qu'est-ce qu'une victoire ?", "L'insaisissable réalité du choc", "Dissuader sans le nucléaire ?", "Les armes en système",...), les deux auteurs parviennent à accomplir un petit miracle, celui de proposer des analyses percutantes, nourries d'une prodigieuse culture historique et militaire, mais aussi sociologique et philosophique, capables d'intéresser aussi bien le spécialiste déjà aguerri (si j'ose dire...) des questions stratégiques et militaires que le (relatif) profane curieux, avide de comprendre les racines et le substrat de questions souvent fort maltraitées dans leur traitement médiatique usuel. Les allers-retours savamment menés entre Antiquité, Moyen-Âge, révolution militaire de la Renaissance, époque napoléonienne, grands conflits mondiaux du XXème siècle et questions résolument contemporaines, constituent aussi, à eux seuls, une superbe leçon d'usage maîtrisé et intelligent de l'histoire. Les six pages de "L'étrier et la révolution militaire de la chevalerie", par exemple, forment une synthèse si aboutie de notions complexes, rendues intelligibles, que l'on pourrait ou devrait en faire un article d'illustration de ce que la mise en perspective totale apportée jadis par l'école des Annales peut réellement changer dans notre manière de "voir le monde". Notons par ailleurs au passage que si tout l'acquis épistémologique et transdisciplinaire des thuriféraires de Lucien Febvre et de Marc Bloch est bien présent ici, les deux auteurs savent aussi pourfendre leurs dogmes, notamment lorsqu'ils contribuent décisivement à la réhabilitation intelligente de la trop décriée "histoire-bataille". Audacieuses et pédagogiques, chacune de ces vignettes pose une question, y apporte des éléments de réponse forts, confirmant ou infirmant les idées reçues, grâce aux recherches les plus récentes, issues de tous horizons (français, américains, israéliens, russes ou chinois), et concluent le plus souvent par une belle interrogation sur une pratique ou une assertion contemporaine demandant en effet à être secouée : par exemple, à propos de la notion de "stratagème", on fera apparaître en filigrane la question toute actuelle du "storytelling" à usage principalement interne... Un livre remarquable, qui va rejoindre les très rares "lectures conseillées obligatoires" de mon propre séminaire d'imagination stratégique...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Walktapus Posté le 5 Février 2013
    Ils sont rares ces livres qui vous rendent plus intelligent (ou moins bête) tout en se lisant aussi facilement qu'un bon roman. Pourtant celui-ci ne payait pas de mine au premier abord. Cinquante chapitres ultra courts - deux ou trois pages, sur un ton accessible, jamais jargonnant, jamais pédant - pour présenter la guerre, sous tous ses aspects. Vraiment ? Le pari est réussi. La guerre est présentée dans une perspective historique, qui l'éclaire et en montre l'évolution dans la longue durée, mais s'intéresse bien au temps présent. Le livre fournit ainsi des clefs et des pistes qui permettent par exemple de réfléchir un peu mieux à notre guerre actuelle (ce 5 février 2013) au Mali, au-delà de la rhétorique (éventée) de la "guerre contre les terroristes". Enfin un livre que je pourrai conseiller ou prêter aux néophytes, mais qui reste intéressant pour un amateur d'histoire militaire un peu plus éclairé comme moi. Il présente la pointe de la recherche dans le domaine, celle qui a remis le facteur psychologique et plus récemment culturel au coeur de l'histoire de la guerre, et qui s'interroge encore beaucoup sur la notion de révolution militaire. Contrairement à d'autres ouvrages sur le même sujet, de type doctrinal... Ils sont rares ces livres qui vous rendent plus intelligent (ou moins bête) tout en se lisant aussi facilement qu'un bon roman. Pourtant celui-ci ne payait pas de mine au premier abord. Cinquante chapitres ultra courts - deux ou trois pages, sur un ton accessible, jamais jargonnant, jamais pédant - pour présenter la guerre, sous tous ses aspects. Vraiment ? Le pari est réussi. La guerre est présentée dans une perspective historique, qui l'éclaire et en montre l'évolution dans la longue durée, mais s'intéresse bien au temps présent. Le livre fournit ainsi des clefs et des pistes qui permettent par exemple de réfléchir un peu mieux à notre guerre actuelle (ce 5 février 2013) au Mali, au-delà de la rhétorique (éventée) de la "guerre contre les terroristes". Enfin un livre que je pourrai conseiller ou prêter aux néophytes, mais qui reste intéressant pour un amateur d'histoire militaire un peu plus éclairé comme moi. Il présente la pointe de la recherche dans le domaine, celle qui a remis le facteur psychologique et plus récemment culturel au coeur de l'histoire de la guerre, et qui s'interroge encore beaucoup sur la notion de révolution militaire. Contrairement à d'autres ouvrages sur le même sujet, de type doctrinal (cf. Hanson), ici le discours n'est jamais définitif, et les chapitres se terminent souvent par des interrogations. Bref une excellente synthèse à la fois concise et complète. Gros regret : que j'aurais aimé trouver une bibliographie ! si possible à chaque chapitre. La table des matières I La guerre et l'Etat - Qu'est-ce qu'une guerre ? - La stratégie - L'ennemi - Identité militaire et identité nationale - L'armée, "accoucheuse d'Etat" - Une guerre limitée - La "guerre totale" - Qu'est-ce qu'une guerre juste ? - Sanctuarisation - Du secret dans la stratégie - Le nerf de la guerre - Armées de professionnels et armées de conscrits - L'armée, acteur social - Les armées de coalition - Des mercenaires aux sociétés militaires privées - Qu'est-ce qu'une victoire ? - Le traité de paix : un instrument au service du vainqueur ou de la paix ? II L'art de la guerre - La naissance des principes stratégiques - Qu'est-ce que la tactique ? - La surprise - Où frapper ? La question du centre de gravité - L'insaisissable réalité du choc - La bataille - Le stratagème - Les troupes légères : une spécificité qui remonte à loin - La guerre et la ville - L'art de la guerre et l'alimentation - Blocages et enlisements - Le mirage de la stratégie chinoise - Dissuader sans le nucléaire ? - La perte des savoir-faire tactiques - Le mythe de la guérilla - A propos de la "révolution dans les affaires militaires" - Le terrorisme : un phénomène polymorphe - A quoi sert l'histoire militaire ? - La place de la bataille de Verdun dans l'histoire de la stratégie - L'étrange victoire allemande de 1940 - "L'étrange défaite" de mai-juin 1940 III Les hommes et les armes - Le ou les courages ? - La virtus - Drill danse - Le hasard et la guerre - Femmes guerrières, femmes soldats - La naissance de la psychiatrie militaire - La technologie est-elle le seul facteur déterminant ? - Les armes en système - L'étrier et la révolution militaire de la chevalerie - Révolution industrielle et révolution militaire au XIXe siècle - Peut-on "désinventer" une arme ? - Les batailles sont des lieux de mémoire
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…