Lisez! icon: Search engine
Dans l'ombre de Creamy - T6
Xavière Daumarie (traduit par)
Date de parution : 10/11/2022
Éditeurs :
Kurokawa

Dans l'ombre de Creamy - T6

,

Xavière Daumarie (traduit par)
Date de parution : 10/11/2022
Difficile d'être la rivale d'une chanteuse Magical girl... Découvrez les coulisses impitoyables du monde du showbiz avec Megumi !
Megumi Ayase pourrait bien changer de label !
 
Pressentant que Megumi Ayase et Shingo Tachibana se sont brouillés à cause de « Creamy Mami », Yû Morisawa se donne pour mission de les réconcilier !!
Mais...
Megumi Ayase pourrait bien changer de label !
 
Pressentant que Megumi Ayase et Shingo Tachibana se sont brouillés à cause de « Creamy Mami », Yû Morisawa se donne pour mission de les réconcilier !!
Mais lorsque le scandale lié à son changement de label éclate, Megumi prononce des paroles mystérieuses avant de disparaître…
Shingo part alors...
Megumi Ayase pourrait bien changer de label !
 
Pressentant que Megumi Ayase et Shingo Tachibana se sont brouillés à cause de « Creamy Mami », Yû Morisawa se donne pour mission de les réconcilier !!
Mais lorsque le scandale lié à son changement de label éclate, Megumi prononce des paroles mystérieuses avant de disparaître…
Shingo part alors à la recherche de Megumi, bien décidé à lui dévoiler des sentiments qu’il lui cache depuis longtemps…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782380713220
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 128 x 182 mm
EAN : 9782380713220
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • UnChercheurDOr 17/05/2023
    Ce tome 6 de "Dans l'ombre de Creamy" relance l'intérêt pour cette histoire. Même si le personnage de Creamy est de plus en plus absente de l'intrigue, le personnage de Megumi Ayase (Chantal) est lui de plus en plus intéressant et sa romance avec Shingo donne du relief à l'histoire. C'est charmant et ça se lit en une heure, autant ne pas se priver de ce plaisir légèrement régressif.
  • MyssTik 27/02/2023
    Oulala cet avant dernier tome donne trop envie de savoir la suite et la fin de la série. Je ne m’attendais pas à ce que le scénario se passe aussi vite (je connais pas la série de base donc pour moi tout est une surprise et j’ignore si l’histoire originale avait le même pitch). Dans ce tome, Shingo va avouer ses sentiments à Megumi tout en continuant à être obsédé par Creamy et son talent ! Bien entendu notre héroïne va être ravie de cette déclaration, elle n’en attendait pas tant, mais une pointe d’amertume va lui rester en bouche concernant Creamy. L’énigmatique disparition de cette dernière ne va rien arranger puisqu’elle va laisser un goût d’inachevé à Megumi qui aurait aimé pouvoir prendre sa revanche… En plus de ça, on se rend compte que le jeune couple n’a pas forcément l’air super heureux et le manager va venir mettre son grain de sel dans l’histoire… Je me demande comment tout cela va se conclure, Creamy va-t-elle montrer son vrai visage ? Megumi va-t-elle avoir la place qui lui revient et qu’elle mérite vu le travail qu’elle a fourni ? Son couple avec Shingo va-t-il résister ? J’ai trop plein de questions dans ma tête et j’ai très envie d’avoir les réponses, ça pourrait déjà être le cas puisque le dernier tome est déjà sorti, mais comme je suis en retard je vais encore devoir attendre un peu !!!Oulala cet avant dernier tome donne trop envie de savoir la suite et la fin de la série. Je ne m’attendais pas à ce que le scénario se passe aussi vite (je connais pas la série de base donc pour moi tout est une surprise et j’ignore si l’histoire originale avait le même pitch). Dans ce tome, Shingo va avouer ses sentiments à Megumi tout en continuant à être obsédé par Creamy et son talent ! Bien entendu notre héroïne va être ravie de cette déclaration, elle n’en attendait pas tant, mais une pointe d’amertume va lui rester en bouche concernant Creamy. L’énigmatique disparition de cette dernière ne va rien arranger puisqu’elle va laisser un goût d’inachevé à Megumi qui aurait aimé pouvoir prendre sa revanche… En plus de ça, on se rend compte que le jeune couple n’a pas forcément l’air super heureux et le manager va venir mettre son grain de sel dans l’histoire… Je me demande comment tout cela va se conclure, Creamy va-t-elle montrer son vrai visage ? Megumi va-t-elle avoir la place qui lui revient et qu’elle mérite vu le travail qu’elle a fourni ? Son couple avec Shingo va-t-il résister ? J’ai trop plein de questions dans ma tête...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lesvoyagesdely 20/01/2023
    C'est un très beau et très émouvant tome. Il est empreint de puissance et de nostalgie, à l'image de la couverture où figure Yû avec les deux chats et Megumi. Quel régal de voir Yû et Toshio aussi présent dans ce tome. Après tout, comment rivaliser avec une magical girl et quelqu'un qui a une telle aura qui fait tourner toutes les têtes ? Il y a eu une forte dispute entre Shingo et Megumi, évidemment leur côté tête de mule ne les aident pas, mais ils ont tant vécu ensemble et pour le show-business, transformer des rêves en réalités, qu'un lien très fort les unit. C'est intéressant et émouvant de plonger dans leurs passés respectifs et ce qu'ils ont partagé ensemble. Yû se rend compte que Creamy Mami fait obstacle, et elle veut à tout prix aider ces deux là à mieux se comprendre et empêcher Megumi de quitter Parthénon. Les doutes de Megumi sont compréhensibles, une très bonne idée de nous avoir offert un autre visage d'elle, de voir les efforts qu'elle a fourni. C'est assez mémorable quand plusieurs personnes vont chercher à partir d'un indice où peut bien être allée Megumi. Elle passe par une foule d'expressions et quelque part cache bien son jeu, mais Shingo la connaît comme personne. Certains tentent toujours des manigances. Snake Joe rôde bien sûr autour d'eux. Au milieu de cette vague émotionnelle qui nous emporte, au plaisir de voir tant Yû et Toshio ainsi que leur investissement, au sourire que ça nous donne quand Yû parle de Creamy comme nous connaissons la vérité, mais aussi avec quelques autres scènes, s'ajoutent les petits moments entre les chapitres qui parlent des épisodes de l'anime de Creamy Mamy que certains d'entre nous ont pu connaître plus jeune, ou entendre parler par leurs parents (Creamy Merveilleuse Creamy), et cela donne envie de s'y replonger avec un tout nouveau regard ou de découvrir si certains ne l'ont pas encore vus. Evidemment, du fait d'avoir grandi (pour une partie), mais également celui apporté par cette série. C'est quand même pas rien non plus l'âge qu'a réellement la petite Yû : 10 ans. Avec un peu de magie, tout est plus facile, mais pas résolu pour autant. Le prochain tome sera déjà le dernier. Alors êtes vous déjà venu rêver ? Découvrir Megumi autrement ? Vous replonger dans cette histoire différemment ? Sinon si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas.C'est un très beau et très émouvant tome. Il est empreint de puissance et de nostalgie, à l'image de la couverture où figure Yû avec les deux chats et Megumi. Quel régal de voir Yû et Toshio aussi présent dans ce tome. Après tout, comment rivaliser avec une magical girl et quelqu'un qui a une telle aura qui fait tourner toutes les têtes ? Il y a eu une forte dispute entre Shingo et Megumi, évidemment leur côté tête de mule ne les aident pas, mais ils ont tant vécu ensemble et pour le show-business, transformer des rêves en réalités, qu'un lien très fort les unit. C'est intéressant et émouvant de plonger dans leurs passés respectifs et ce qu'ils ont partagé ensemble. Yû se rend compte que Creamy Mami fait obstacle, et elle veut à tout prix aider ces deux là à mieux se comprendre et empêcher Megumi de quitter Parthénon. Les doutes de Megumi sont compréhensibles, une très bonne idée de nous avoir offert un autre visage d'elle, de voir les efforts qu'elle a fourni. C'est assez mémorable quand plusieurs personnes vont chercher à partir d'un indice où peut bien être allée Megumi. Elle passe par une foule d'expressions et quelque part cache bien...
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslecturesdegui 25/12/2022
    L’histoire touche bientôt à sa fin, ça fait du bien que tout avance et commence à se terminer. Megumi se démène et ça fait du bien que Shingo galère un peu mais aussi qu’on le voit s’ouvrir car bon il paraissait un peu superficiel. De même qu’on a la suite par rapport à l’animé et j’aime beaucoup savoir ce qu’il a pu se passer. Les planches sont magnifiques, j’aime beaucoup cet univers et j’avoue être légèrement triste que l’histoire touche à sa fin dans le prochain tome !
  • Tachan 18/12/2022
    Quel plaisir de retrouver encore une fois dans ce tome l'ambiance de cet animé de mon enfance. Oui, c'est kitch, oui, c'est décalé, mais c'est tellement savoureux de retrouver cette madeleine de Proust. Emi Mitsuki joue à fond la carte de la nostalgie et cela fonctionne très bien. Elle reprend à nouveau certains épisodes connus de la série pour les enrichir et détaille en bonus entre les chapitres ceux qu'elle aurait aimé adapter mais n'a pas pu faute de temps. Il n'en fallait pas plus pour m'y replonger. Surtout que l'ambiance est parfaitement respectée. On retrouve ce côté, désormais, totalement absurde des réactions surjouées de Shingo et Megumi, la magie de la présence de Creamy et le charme des interventions des enfants. C'est mignon tout plein. Mais ce qui fait le charme aussi de ce tome, c'est le basculement qu'il va s'y produire dans la vie de Megumi, l'éternelle seconde. Suite à une proposition d'une compagnie rivale, elle va lancer un ultimatum à Shingo et ce dernier va bien être obligé d'enfin réagir. J'ai adoré, malgré le caractère très caricatural et rocambolesque de la chose, voir leurs sentiments mis à nus. C'était mignon tout plein d'entendre Shingo exposer les raisons de sa couardise et de sa bêtise, puis le voir changer. C'était touchant de voir une Megumi qui faisait tomber le masque et osait se montrer fragile. La réunion de ce couple fut ici parfaitement exécutée. Puis cerise sur le gâteau, l'autrice nous offre un joli bond dans le temps, chose qu'on n'aurait jamais espéré voir quand on ne connaît que l'anime. On retrouve alors dans les derniers chapitres, deux ans plus tard, deux ans après la disparition de Creamy et nous avons alors à nouveau des pages inédites. On découvre avec émotion ce que sont devenus les personnages, comment les membres de Parthenon ont réagi à sa disparition, ce qu'ils ont fait depuis, etc. Si la romance est réglée désormais, c'est donc la scène qui va être le moteur de cette fin de tome et du prochain qui conclura la série. On revient ainsi aux sources de l'oeuvre : le spectacle et on fait le lien avec l'OAV Long Goodbye, dont Black-Box nous avait proposé la version manga. La boucle est ainsi bouclée et le fan de la première heure pourra en être heureux. En tant qu'enfant ayant grandi avec Creamy, j'ai vraiment eu le sentiment d'être choyée par cette série. Elle m'aura à la fois donné le bonheur de retrouver l'ambiance de cette petite magical girl et de ses amis, offert la curiosité de voir ce qui se cachait en coulisses de ces histoires avec Megumi et Shingo, et proposé de jolies émotions avec le récit de la carrière de cette anti-héroïne au final si touchante. Inédit et nostalgie se sont donc très joliment mélangé. C'était une bien belle façon de faire revivre cette oeuvre culte.Quel plaisir de retrouver encore une fois dans ce tome l'ambiance de cet animé de mon enfance. Oui, c'est kitch, oui, c'est décalé, mais c'est tellement savoureux de retrouver cette madeleine de Proust. Emi Mitsuki joue à fond la carte de la nostalgie et cela fonctionne très bien. Elle reprend à nouveau certains épisodes connus de la série pour les enrichir et détaille en bonus entre les chapitres ceux qu'elle aurait aimé adapter mais n'a pas pu faute de temps. Il n'en fallait pas plus pour m'y replonger. Surtout que l'ambiance est parfaitement respectée. On retrouve ce côté, désormais, totalement absurde des réactions surjouées de Shingo et Megumi, la magie de la présence de Creamy et le charme des interventions des enfants. C'est mignon tout plein. Mais ce qui fait le charme aussi de ce tome, c'est le basculement qu'il va s'y produire dans la vie de Megumi, l'éternelle seconde. Suite à une proposition d'une compagnie rivale, elle va lancer un ultimatum à Shingo et ce dernier va bien être obligé d'enfin réagir. J'ai adoré, malgré le caractère très caricatural et rocambolesque de la chose, voir leurs sentiments mis à nus. C'était mignon tout plein d'entendre Shingo exposer les raisons de sa...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.