Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262068066
Code sériel : 682
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 960
Format : 130 x 185 mm
Journal (1939-1945)
Collection : Tempus
Date de parution : 13/04/2017
Éditeurs :
Perrin

Journal (1939-1945)

Collection : Tempus
Date de parution : 13/04/2017
Le témoignage magistral de l'un des plus grands avocats de son temps, Maurice Garçon (1889-1967).
Ce journal inédit couvre les années 1939 à 1945, consignant les événements, petits et grands, de la guerre, la défaite, l'Occupation et la Libération. Curieux de tout, l'avocat alors au... Ce journal inédit couvre les années 1939 à 1945, consignant les événements, petits et grands, de la guerre, la défaite, l'Occupation et la Libération. Curieux de tout, l'avocat alors au sommet de son art, sillonne Paris et la province et consigne avec un rare talent normatif le fruit de ses... Ce journal inédit couvre les années 1939 à 1945, consignant les événements, petits et grands, de la guerre, la défaite, l'Occupation et la Libération. Curieux de tout, l'avocat alors au sommet de son art, sillonne Paris et la province et consigne avec un rare talent normatif le fruit de ses rencontres, avec le mérite constant, et rare, de s'interdire toute réécriture. Laissant ainsi transparaître ses atermoiements et ses avis changeants. Son journal déborde. Portraits, anecdotes, détails méconnus foisonnent. Maurice Garçon connaît tout le monde : on croise autant de politiciens que de criminels notoires et de figures du grand monde… Une plongée sans précédent dans les années-noires.

Edition établie, présentée et annotée par Pascal Fouché et Pascale Froment.

« Portrait passionnant d’une France en guerre,
rédigé par un observateur privilégié et lucide de cette période troublée. »

Télérama

« La parution du journal inédit de l’avocat et écrivain […] est un événement. Humaniste désenchanté, il s’est fait le chroniqueur impitoyable du régime de Vichy. »
Le Monde
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262068066
Code sériel : 682
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 960
Format : 130 x 185 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • franksinatra Posté le 12 Novembre 2020
    De février 1912 à décembre 1967, Maurice Garçon, ténor du Barreau et Académicien, a tenu au jour le jour un journal sur des carnets d'écoliers. De sa fine écriture serrée, il en remplira 43, d'un seul jet et pratiquement sans ratures, s'efforçant de ne pas retravailler son texte pour ne pas altérer la véracité des sentiments qui l'animent au moment où il écrit ou la justesse de ces réflexions (il envisage par exemple la possibilité d'une union européenne si l'Angleterre gagne la guerre mais ne croit pas à la création d'un Etat Juif). Les éditeurs Pascale Froment et Pascal Fouché nous proposent de découvrir une partie des carnets 15 à 25 qui correspondent à la période 39-45. L'avocat nous livre, grâce à de réelles qualités d'observation et de réflexion, une chronique lucide des évènements qu'il a vécu ou dont il a été témoin durant les années noires de la guerre et de l'occupation. Issu d'une famille aisée et intellectuelle, libéral convaincu, opposé très tôt à la peine de mort, Garçon déteste Maurras et Léon Daudet autant qu'il est atterré par le Front Populaire et le communisme soviétique. Son humanisme désenchanté lui fera reprouver l'antisémitisme et le racisme (même si certaines... De février 1912 à décembre 1967, Maurice Garçon, ténor du Barreau et Académicien, a tenu au jour le jour un journal sur des carnets d'écoliers. De sa fine écriture serrée, il en remplira 43, d'un seul jet et pratiquement sans ratures, s'efforçant de ne pas retravailler son texte pour ne pas altérer la véracité des sentiments qui l'animent au moment où il écrit ou la justesse de ces réflexions (il envisage par exemple la possibilité d'une union européenne si l'Angleterre gagne la guerre mais ne croit pas à la création d'un Etat Juif). Les éditeurs Pascale Froment et Pascal Fouché nous proposent de découvrir une partie des carnets 15 à 25 qui correspondent à la période 39-45. L'avocat nous livre, grâce à de réelles qualités d'observation et de réflexion, une chronique lucide des évènements qu'il a vécu ou dont il a été témoin durant les années noires de la guerre et de l'occupation. Issu d'une famille aisée et intellectuelle, libéral convaincu, opposé très tôt à la peine de mort, Garçon déteste Maurras et Léon Daudet autant qu'il est atterré par le Front Populaire et le communisme soviétique. Son humanisme désenchanté lui fera reprouver l'antisémitisme et le racisme (même si certaines pages de ce journal ne peuvent aujourd'hui se lire sans sursaut bien qu'elles reflètent parfaitement les préjugés de son milieu social et professionnel) et il sera durant toute l'occupation un farouche opposant au régime de Vichy qu'il ne cessera de fustiger pour sa compromission avec les allemands, pour les lois pénales rétroactives et les tribunaux d'exception qui sont la honte de la magistrature. Entre anecdotes et portraits du Tout-Paris qu'il fréquente, confrères, hommes politiques, journalistes, écrivains, peintres, comédiens, portraits qu'il brosse très souvent d'une dent dure et sans complaisance, Maurice Garçon nous fait part de ses espoirs et de ses craintes, de ses fureurs et de ses hontes d'homme de loi et de citoyen face aux délations, aux exécutions sommaires, au marché noir, à l'arbitraire et à la censure totale qui perdureront dans l'autre sens à la Libération. A la lecture des notes relatives aux premiers mois de guerre, j'ai immanquablement pensé, toutes proportions gardées naturellement, à l'épidémie de covid-19 : couvre-feu, fermeture des théâtres, cinémas et autres lieux culturels. Les gens ne semblaient pas vraiment conscients de la gravité de la situation exactement comme aujourd'hui. A l'époque déjà l'auteur constatait que "sans doute, la France n'a pas toujours de grands hommes mais pour le moment on a l'impression de manquer simplement d'hommes désintéressés et voulant le bien du pays pour le pays moins que pour eux-mêmes." Est-ce que les choses ont changé ? Je ne crois pas.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !