Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266201339
Code sériel : 344
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 108 x 177 mm

La balafre

,

Date de parution : 23/02/2010

Un adolescent d'aujourd'hui revit un drame survenu en 1941...

Olivier, 13 ans, et ses parents se sont installés pour un an à la Goupile, un hameau perdu de la Marne. Un soir, l'adolescent est terrorisé par le chien de la maison voisine qui se jette sur la grille avec une rage terrifiante. Ses parents pensent qu'il a rêvé, car...

Olivier, 13 ans, et ses parents se sont installés pour un an à la Goupile, un hameau perdu de la Marne. Un soir, l'adolescent est terrorisé par le chien de la maison voisine qui se jette sur la grille avec une rage terrifiante. Ses parents pensent qu'il a rêvé, car la maison est abandonnée depuis des années. Olivier est donc le seul à croire à l'existence de l'animal. Comme il est le seul à voir Emmi, une petite fille de quatre ans, jouer avec son chien Boule. Obsédé par ces apparitions fantomatiques, Olivier mène l'enquête et met à jour un épisode tragique qui a eu lieu à la Goupile en 1941...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266201339
Code sériel : 344
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeManegeDePsylook Posté le 17 Août 2021
    J’ai attrapé ce livre sur ma Pile à Lire sans savoir de quoi ça parlait… j’avais juste besoin d’un livre court, et que je pouvais emmener à la plage, je n’avais pas envie de prendre ma liseuse pour la laisser cramer au soleil. Le hasard a bien fait les choses parce que c’était une lecture passionnante. Olivier a 14 ans. Son père est muté dans un village pour 10 mois et toute la famille le suit. Un soir, peu avant la rentrée, l’adolescent va prendre l’air et en rentrant, passe devant le grillage de la maison voisine qui semble abandonnée ; soudain, un chien venu de nulle part l’attaque, heureusement la clôture le protège. Quand il en parle à ses parents, personne ne croit en l’existence du cabot. A-t-il rêvé ? Il cherche à démêler le vrai du faux et peut-être que sa voisine, madame Goret qui semble avoir assisté à la scène, a la clé du mystère. J’ai bien aimé les personnages, ils sont bien dépeints et on y croit. J’adore surtout la relation qu’Olivier entretient avec ses parents que j’ai trouvés super cool vu l’état de ses résultats scolaires. Je regrette un peu que son amitié avec Jérôme soit si peu développée, ça... J’ai attrapé ce livre sur ma Pile à Lire sans savoir de quoi ça parlait… j’avais juste besoin d’un livre court, et que je pouvais emmener à la plage, je n’avais pas envie de prendre ma liseuse pour la laisser cramer au soleil. Le hasard a bien fait les choses parce que c’était une lecture passionnante. Olivier a 14 ans. Son père est muté dans un village pour 10 mois et toute la famille le suit. Un soir, peu avant la rentrée, l’adolescent va prendre l’air et en rentrant, passe devant le grillage de la maison voisine qui semble abandonnée ; soudain, un chien venu de nulle part l’attaque, heureusement la clôture le protège. Quand il en parle à ses parents, personne ne croit en l’existence du cabot. A-t-il rêvé ? Il cherche à démêler le vrai du faux et peut-être que sa voisine, madame Goret qui semble avoir assisté à la scène, a la clé du mystère. J’ai bien aimé les personnages, ils sont bien dépeints et on y croit. J’adore surtout la relation qu’Olivier entretient avec ses parents que j’ai trouvés super cool vu l’état de ses résultats scolaires. Je regrette un peu que son amitié avec Jérôme soit si peu développée, ça pêche un peu de ce côté-là. En ce qui concerne madame Goret, c’était assez mitigé. Bien sûr, elle a un côté sympathique, mais l’aura de mystère qui l’entoure m’a fait me méfier d’elle. Ce roman était super rapide à lire : si mon emploi du temps n’avait pas été si chargé, je l’aurais fini en une petite journée. C’était frustrant de devoir interrompre ma lecture : j’avais tellement envie de savoir comment il s’était fait sa balafre ? Le chien et la petite fille sont-ils des fantômes ou existent-ils réellement ? Que cache la vieille madame Goret ? Tant de questions qui, heureusement, trouvent une réponse au fil des pages. Quant à la plume de l’auteur, je l’ai bien appréciée : elle est fluide et très agréable. Il faudra que j’essaie d’autres romans de cet auteur. Bref, je ne vais pas m’étendre davantage sur cette lecture que j’ai adorée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lili956 Posté le 13 Avril 2021
    Lu avec mon fils en 4ème, ce roman à suspense pour ado est très agréable à lire, avec un soupçon de surnaturel : on a hâte d'avancer dans la vie d'Olivier, attendant la chute puisqu'on sait dès le début qu'il va lui arriver quelque chose qui le laissera défiguré, mais quoi ? avec une petite leçon d'histoire de la Seconde Guerre Mondiale en trame de fond.
  • desphotosetdesmots Posté le 1 Décembre 2020
    Jean-Claude Mourlevat est mon auteur jeune favori. C’est lui qui m’a fait aimer la lecture avec la Rivière à l’envers, puis avec ce cours roman qui est encore l’un de mes préférés aujourd’hui. Je devais être au début du collège lorsque je l’ai découvert, et je me rappelle avoir voulu l’offrir à toutes mes amies. C’était mon premier pas dans le surnaturel, dans ce coté enquête, et dans tout ce que j’aime trouver dans la littérature aujourd’hui. C’est un livre à lire, et à faire lire selon moi à tous les petits courageux à la recherche de sensations.
  • Riz-Deux-ZzZ Posté le 2 Octobre 2020
    En bref, un roman jeunesse comme il devrait en exister des centaines : juste, percutant, important ! C'est un coup de cœur totalement inattendu : ce petit roman jeunesse de 125 pages qui est entré dans ma PAL par hasard, que j'en ai sorti aujourd'hui par hasard aussi m'a vraiment scotchée. Au vu du résumé, je m'attendais à un petit récit jeunesse horreur, un petit goût de Chair de Poule qui fait retomber en enfance et j'ai été embarqué dans une histoire mêlant fantastique et Histoire, enfance et sombre passé de notre pays. Je ne veux pas trop vous en dévoiler puisque le livre est déjà court et qu'il serait dommage de ne pas avoir la surprise de découvrir le sujet, mais je suis bluffée par l'écriture de Jean-Claude Mourlevat qui allie parfaitement les problématiques adolescentes comme l'amitié, le premier amour à des thèmes plus durs, nécessaires. Il n'hésite pas non plus à ajouter de l'émotion et des passages assez tristes, révoltants.
  • TheWind Posté le 15 Septembre 2019
    Je ne suis jamais déçue par les romans de Jean Claude Mourlevat. C'est ainsi. Sa sensibilité, son authenticité me vont droit au cœur. Il sait parler à mon cœur d'enfant, sait ranimer mes rêves de gosse et m émerveille toujours. Cette histoire bien triste rappelle les horreurs de la collaboration en France lors de la deuxième guerre mondiale. Mais comme Jean Claude Mourlevat,on a envie de croire à la générosité et au miracle aussi peut être... Moi non plus je ne crois pas aux fantômes, ainsi que le dit l'auteur en avertissement mais j'adore les belles histoires qui les font vivre. Une fois encore : Merci Monsieur Mourlevat !
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.