Lisez! icon: Search engine
La cité du lotus rose
Collection : Romans Archipoche
Date de parution : 01/10/2020
Éditeurs :
Archipoche

La cité du lotus rose

Collection : Romans Archipoche
Date de parution : 01/10/2020

Le deuxième volet de l'enivrante saga du Lotus Rose, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark (Le Pays du nuage blanc) et de Tamara McKinley (La Dernière Valse de Mathilda).
 
Après plusieurs années, Jan retrouve enfin la trace de Jezebel à Singapour. Fuyant ses ennemis, celle-ci s’est réfugiée avec sa fille dans une mission religieuse. Tout à leur nouveau bonheur,... Après plusieurs années, Jan retrouve enfin la trace de Jezebel à Singapour. Fuyant ses ennemis, celle-ci s’est réfugiée avec sa fille dans une mission religieuse. Tout à leur nouveau bonheur, les jeunes gens décident d’unir leurs destins et annoncent un grand mariage.
Pourtant, le jour des noces, la jeune mariée est...
Après plusieurs années, Jan retrouve enfin la trace de Jezebel à Singapour. Fuyant ses ennemis, celle-ci s’est réfugiée avec sa fille dans une mission religieuse. Tout à leur nouveau bonheur, les jeunes gens décident d’unir leurs destins et annoncent un grand mariage.
Pourtant, le jour des noces, la jeune mariée est abordée par deux hommes mandatés par le baron von Rosenheim, le cruel trafiquant d’opium auquel elle fut fiancée à son arrivée en Inde. Celui-ci veut récupérer le légendaire médaillon Sher-Cîta que Jezebel a conservé, malgré les funestes souvenirs qui s’y rattachent. Pour ce faire, il est prêt à tout.
Espérant éloigner son épouse de cet homme machiavélique, Jan décide de l’emmener à New York. Après un tumultueux voyage à bord d’un paquebot chinois, Jezebel découvre une ville éblouissante, à mille lieues de tout ce qu’elle a connu jusqu’ici. Ils s’installent à Long Island dans une superbe demeure au bord de l’océan, avec l’espoir de goûter enfin une paix méritée.
Mais l’Inde ne cesse de se rappeler à eux. Revenus sur cette terre fascinante, le jeune couple est à nouveau guetté par le danger… L’intrépide Jan saura-t-il libérer Jezebel de son passé ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377358250
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 10,8 x 17,7 mm
EAN : 9782377358250
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AngeliqueL73 30/12/2022
    J’ai retrouvé la suite des aventures de Jezebel avec grand plaisir. Elle est toujours aussi passionnée, déterminée et courageuse. Elle vit sous la protection des sœurs du Couvent Saint-Vaillant à Singapour avec sa fille Mary Leela. Elle est une infirmière dévouée et appréciée de tous à l’hôpital. C’est là que Jan Lukas la retrouve. La passion entre eux se ravive au premier regard. Jan et Jezebel se marient et Jan adopte la petite Mary. Mais la famille de Charu, père de Mary estime avoir un droit légitime sur l’enfant et son grand-père veut absolument faire partie de sa vie, ce que Jezebel. De plus, la publicité faite autour du mariage de Jan et Jezebel met de nouveau le Baron Von Rosenheim sur leur trace. Jan décide de mettre sa famille à l’abri et ils partent s’installer aux Etas-Unis. Mais là aussi le danger rôde. Le Maharaja de Mahavir insiste toujours pour que Mary Leela lui soit présentée, Jezebel fini par céder à sa requête. Ils partent pour l’Inde dans un voyage de tous les dangers. Un second tome très addictif, le suspense est présent et tient le lecteur en haleine. Jezebel vit des grands bonheurs mais on sent que le danger n’est jamais loin, qu’il guette. J’ai hâte de découvrir le troisième tome de cette saga. J’ai retrouvé la suite des aventures de Jezebel avec grand plaisir. Elle est toujours aussi passionnée, déterminée et courageuse. Elle vit sous la protection des sœurs du Couvent Saint-Vaillant à Singapour avec sa fille Mary Leela. Elle est une infirmière dévouée et appréciée de tous à l’hôpital. C’est là que Jan Lukas la retrouve. La passion entre eux se ravive au premier regard. Jan et Jezebel se marient et Jan adopte la petite Mary. Mais la famille de Charu, père de Mary estime avoir un droit légitime sur l’enfant et son grand-père veut absolument faire partie de sa vie, ce que Jezebel. De plus, la publicité faite autour du mariage de Jan et Jezebel met de nouveau le Baron Von Rosenheim sur leur trace. Jan décide de mettre sa famille à l’abri et ils partent s’installer aux Etas-Unis. Mais là aussi le danger rôde. Le Maharaja de Mahavir insiste toujours pour que Mary Leela lui soit présentée, Jezebel fini par céder à sa requête. Ils partent pour l’Inde dans un voyage de tous les dangers. Un second tome très addictif, le suspense est présent et tient le lecteur en haleine. Jezebel vit des grands bonheurs mais on sent que le...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaureLiseuseHyperfertile 08/06/2022
    Je poursuis assez rapidement avec le second tome de cette saga tellement j’avais adoré le premier. Difficile en effet de laisser Jezebel à Singapour, on veut savoir comment elle va rebondir dans la vie avec sa fille. Je me suis replongée dans le récit avec délectation, heureuse d’un nouveau présent pour Jezebel, enfin en couple avec l’homme qu’elle aime. On repart tout de suite dans un voyage qui mènera le couple de Singapour vers New York. Mais les démons du passé sont toujours aux trousses de Jezebel et c’est donc sans surprise qu’on va les voir resurgir. J’ai vite pressenti qu’il ne serait pas possible à Jezebel de savourer une vie douce et simple. Mais c’est tout ce qu’on recherche justement dans ce roman, la force de l’aventure qui malmène nos personnages, les promenant à travers le monde, les mettant face à de nombreux personnages dangereux, ne sachant pas sur qui ils peuvent compter, à qui ils peuvent accorder leur confiance. Les rebondissements sont nombreux et j’ai beaucoup aimé comme la fameuse énigme de Sher-Cîta et de la cité perdue commence à devenir plus concrète. Cette énigme c’est une sublime mise en avant des légendes indiennes et je sais déjà que le 3ème tome de la trilogie sera forcément prometteur pour toutes les révélations qu’il va amener. Alors croyez-moi, si les pavés et les sagas ne vous font pas peur, il serait franchement dommage de ne pas vous plonger à votre tour dans cette saga si addictive. Vous en aimerez tout : les paysages, les personnages, l’histoire d’amour, l’aventure folle et trépidante, la beauté de l’histoire de l’Inde. A lire, sans hésiter !Je poursuis assez rapidement avec le second tome de cette saga tellement j’avais adoré le premier. Difficile en effet de laisser Jezebel à Singapour, on veut savoir comment elle va rebondir dans la vie avec sa fille. Je me suis replongée dans le récit avec délectation, heureuse d’un nouveau présent pour Jezebel, enfin en couple avec l’homme qu’elle aime. On repart tout de suite dans un voyage qui mènera le couple de Singapour vers New York. Mais les démons du passé sont toujours aux trousses de Jezebel et c’est donc sans surprise qu’on va les voir resurgir. J’ai vite pressenti qu’il ne serait pas possible à Jezebel de savourer une vie douce et simple. Mais c’est tout ce qu’on recherche justement dans ce roman, la force de l’aventure qui malmène nos personnages, les promenant à travers le monde, les mettant face à de nombreux personnages dangereux, ne sachant pas sur qui ils peuvent compter, à qui ils peuvent accorder leur confiance. Les rebondissements sont nombreux et j’ai beaucoup aimé comme la fameuse énigme de Sher-Cîta et de la cité perdue commence à devenir plus concrète. Cette énigme c’est une sublime mise en avant des légendes indiennes et je sais déjà que le...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marie-Nel 05/02/2022
    Quel plaisir de retrouver Kate McAlistair et surtout Jezebel et Jan dans ce second tome. J’avais adoré le premier, La vallée du lotus rose, lu l’an dernier, la fin donnait très envie de plonger dans le second volet, me laissant plein de questions sur l’avenir des personnages. Si vous n’avez pas lu le premier tome, ne lisez pas le prochain paragraphe, au risque de vous spoiler un peu l’histoire, ce qui serait vraiment dommage. Je vais essayer d’en dire le moins possible. Ce n’est pas évident de chroniquer un second tome sans en révéler de trop du premier. [J’ai donc retrouvé Jezebel et Jan au même moment où je les ai laissés à la fin du premier tome. Jan a retrouvé Jezebel, il a fait la connaissance de la fille que Jezebel a eu avec Charu, et ils vont se marier. Mais le danger continue de roder autour d’eux, le baron Von Rosenheim a envoyé des sbires à lui pour épier le jeune couple. Pour protéger sa femme et sa fille, Jan décide alors de quitter l’Inde et de se rendre à New-York. Le voyage ne sera pas de tout repos, et Jan devra user de subterfuges pour tromper l’ennemi. Arrivés en Amérique, Jezebel découvre ce pays et est fascinée. Mais sont-ils tout de même en sécurité, car Jezebel va se faire d’autres ennemis. Et que vont-ils décider quand l’Inde se rappellera à leur bon souvenir…] J’ai suivi à nouveau avec beaucoup d’intérêt les péripéties des personnages. Dans le premier tome, Jezebel m’avait parfois exaspérée par son côté un peu capricieux, j’ai retrouvé ce même trait de caractère qui m’a fait parfois lever les yeux au ciel. Elle se comporte parfois comme une enfant gâtée. Mais c’est aussi ce qui fait le charme de cette jeune femme, et cela ne m’a pas empêchée de l’apprécier et de ressentir de l’empathie pour elle, car il faut bien reconnaître que la vie n’est pas tendre avec elle et qu’elle lui mettra bien souvent des bâtons dans les roues. Jan est toujours aussi charmant, aussi volontaire et décidé. Il sait rassurer Jezebel, même si parfois il est un peu exaspérant. Autour de ce couple, tournent d’autres personnages, tout aussi intéressants qu’eux. On en connait certains du premier tome, et de nouveaux apparaissent. Ceux-ci sont parfois déstabilisants et apportent une nouvelle dimension à l’histoire. Je les ai trouvés tous très bien travaillés, dans leur caractère, leur ressenti, leurs forces et leurs faiblesses. Ils ont de la densité, ils sont palpables et prennent de la place. Et j’aime beaucoup quand j’arrive à les imaginer réellement, ce qui ne peut être possible que si ils sont bien dépeints. Et bien sûr, j’ai à nouveau pu faire un magnifique voyage avec de belles destinations, Calcutta, New-York, des traversées en bateaux, en dos d’éléphant,…j’ai été complètement dépaysée le temps d’une lecture. C’était déjà la grande force du premier tome, et ça l’est à nouveau, pour mon plus grand plaisir. Kate McAlistair décrit très bien les décors, les odeurs, les parfums, on s’y croirait, c’est très réaliste, et ce, sans alourdir le texte. La lecture reste fluide et facile. J’aime quand les personnages, les décors, les descriptions sont pleins de densité et sont bien approfondis. Cela rend la lecture encore plus marquante et surtout enrichissante. Je m’intéresse depuis ma jeunesse à l’Inde qui est un pays qui m’intrigue, par sa multitude de divinités, par son paysage, par ses rites, par ses couleurs chaudes. Et j’adore me retrouver dans ce pays et dans ses rites le temps d’une lecture, en apprendre encore plus sur lui, sur ses habitants. D’ailleurs, dans ce second tome, nous sommes dans deux pays différents, et c’est les parties concernant l’Inde que j’ai préférées. J’aime toujours autant le style de l’autrice, d’une belle douceur et sensibilité. Le choix narratif à la troisième personne est judicieux, car il permet au lecteur de garder une certaine distance avec les personnages et les émotions qui les traversent. Et elles sont nombreuses, et je les ai bien toutes ressenties. J’ai suivi Jezebel et Jan comme je suivrais des amis, je les ai quittés à un moment encore bien compliqué, qui me donne très envie de vite me plonger dans le troisième et dernier tome. Kate McAlistair sait mener le suspense tout le long du livre qui est tout de même un beau bébé de plus de 700 pages au format poche. Il n’y a pas de temps mort, il y a des moments un peu plus calmes, ce qui est normal, mais on sent toujours quelque chose de sous-jacent. L’autrice sait créer des rebondissements, des questionnements qui tiennent en haleine, on a peur, on tremble, bref, c’est une lecture bien vivante. J’ai grandement apprécié aussi qu’elle fasse des petites touches de rappel du premier tome, cela permet de se le remettre en mémoire. C’est fait avec beaucoup de délicatesse et n’alourdit pas le texte. C’est toujours compliqué de se rappeler les faits de chaque tome dans une saga, mais la, je n’étais pas du tout perdu, pas besoin de relire le premier. Il faut dire aussi que les faits sont tellement marquants que c’est difficile de les oublier. Je me suis à nouveau régalée. Mon intérêt pour cette saga n’a pas faibli avec ce second tome, à la hauteur du premier. C’est toujours ce que je crains avec les séries, qu’un tome soit moins intéressant et fasse redescendre l’envie. Mais ce n’est pas le cas ici. Je crois que je vais très vite prévoir la lecture de la suite, même si je serai sans doute triste de quitter tout ce petit monde à la fin. Et je suis toujours aussi admirative devant la précision des faits et devant le travail que cela a dû représenter en amont pour l’autrice. Sa famille a vécu en Asie, mais cela n’empêche que, pour être aussi précise dans son histoire, elle a dû faire de nombreuses recherches. Et cela se voit dans les remerciements de l’autrice, où elle énumère les personnes qui l’ont aidée à rendre les faits aussi précis. Je voulais le souligner, car tout ce qui est relaté ici ne peut être inventé, c’est cette réalité qui rend le texte encore plus beau. Même si les noms ne sont pas exacts, si les personnages sont fictifs, la réalité du reste les rend tout à fait vrais et crédibles. Je ne peux que vous conseiller la lecture de cette saga. Si vous avez lu le premier, vous serez tout autant conquis par cette suite. C’est un moment de dépaysement, où j’ai oublié mes soucis, et j’aime beaucoup quand mes lectures sont immersives et me font tout oublier. Donc, n’hésitez pas à découvrir cette histoire et cette autrice, si vous aimez les histoires intenses, si vous aimez les romans de Sarah Lark, Anna Jacobs ou encore Lucinda Riley, vous apprécierez aussi ceux de Kate McAlistair. Quel plaisir de retrouver Kate McAlistair et surtout Jezebel et Jan dans ce second tome. J’avais adoré le premier, La vallée du lotus rose, lu l’an dernier, la fin donnait très envie de plonger dans le second volet, me laissant plein de questions sur l’avenir des personnages. Si vous n’avez pas lu le premier tome, ne lisez pas le prochain paragraphe, au risque de vous spoiler un peu l’histoire, ce qui serait vraiment dommage. Je vais essayer d’en dire le moins possible. Ce n’est pas évident de chroniquer un second tome sans en révéler de trop du premier. [J’ai donc retrouvé Jezebel et Jan au même moment où je les ai laissés à la fin du premier tome. Jan a retrouvé Jezebel, il a fait la connaissance de la fille que Jezebel a eu avec Charu, et ils vont se marier. Mais le danger continue de roder autour d’eux, le baron Von Rosenheim a envoyé des sbires à lui pour épier le jeune couple. Pour protéger sa femme et sa fille, Jan décide alors de quitter l’Inde et de se rendre à New-York. Le voyage ne sera pas de tout repos, et Jan devra user de subterfuges pour tromper l’ennemi. Arrivés...
    Lire la suite
    En lire moins
  • opheliedms 22/09/2021
    J’avais vraiment envie de connaitre la suite des aventures de Jezabel, jeune aristocrate britannique partie aux Indes rencontrer son tuteur qui a, sans la prévenir, décide de la marier. On la retrouve donc âgée de 21 ans vivant dans une mission à Singapour tentant de s’échapper des griffes du baron. . On retrouve la fameuse histoire du médaillon qui, va encore jouer bien des tours. Je ne peux pas trop détailler car je ne veux pas spoiler haha mais je reste ouverte aux questions ;) J’ai été ravie de retrouver Jezabel quelques années plus tard et de voir son évolution. Elle a beaucoup gagné en maturité et a gardé son caractère affirmé : elle sait ce qu’elle veut et elle sait ce qu’elle ne veut pas et n’hésite pas à donner son avis. Les aventures qu’elle a vécu l’ont fait grandir et est prête à tout pour protéger ceux qu’elle aime. Cependant, son passé et l’Inde – pays qu’elle affectionne tout particulièrement même si elle y a vécu des choses terribles – vont la rattraper. Ce second tome est formidable et suit bien la trame du premier. Lors de ma lecture, je ne me suis absolument pas ennuyée au contraire. Il s’agit pour ma part d’un bon roman d’évasion qui nous fait voyager, découvrir de magnifiques paysages aux multiples couleurs alliant romance, passion, suspense et aventure. Le seul petit bémol que j’ai eu dans cette lecture et que j’avais déjà constaté lors du tome 1 est la longueur de certaines descriptions qui sont parfois un peu trop lourdes et longues. Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier cette lecture, au contraire. Lors de cette lecture je me suis vraiment projetée dans cette époque, aux côtés des personnages. L’histoire est pleine de rebondissements et le souffle coupé, j’en viens à me demander mais quand Jezabel va enfin pouvoir souffler un peu et profiter. Comme dans le premier tome, on retrouve une partie historique vraiment très intéressante sur l’Inde et ses castes et la Chine, le contexte géo-politique de l’époque sur fond de commerces, de lois et de marchés de contrebandes (opium, prostitution, esclavage etc…). Bref vous l’aurez compris il y a un contexte historique très riche, des personnages attachants et bien travaillés. Me voilà donc à devoir attendre avant de pouvoir lire le dernier tome de cette magnifique saga.J’avais vraiment envie de connaitre la suite des aventures de Jezabel, jeune aristocrate britannique partie aux Indes rencontrer son tuteur qui a, sans la prévenir, décide de la marier. On la retrouve donc âgée de 21 ans vivant dans une mission à Singapour tentant de s’échapper des griffes du baron. . On retrouve la fameuse histoire du médaillon qui, va encore jouer bien des tours. Je ne peux pas trop détailler car je ne veux pas spoiler haha mais je reste ouverte aux questions ;) J’ai été ravie de retrouver Jezabel quelques années plus tard et de voir son évolution. Elle a beaucoup gagné en maturité et a gardé son caractère affirmé : elle sait ce qu’elle veut et elle sait ce qu’elle ne veut pas et n’hésite pas à donner son avis. Les aventures qu’elle a vécu l’ont fait grandir et est prête à tout pour protéger ceux qu’elle aime. Cependant, son passé et l’Inde – pays qu’elle affectionne tout particulièrement même si elle y a vécu des choses terribles – vont la rattraper. Ce second tome est formidable et suit bien la trame du premier. Lors de ma lecture, je ne me suis absolument pas ennuyée au contraire. Il s’agit pour ma part d’un...
    Lire la suite
    En lire moins
  • rugi 20/06/2021
    Suite de la saga du lotus rose, on retrouve Jezebel à Singapour. Celle-ci s'est réfugiée avec sa fille dans une mission religieuse. Après plusieurs années, Jan retrouve enfin Jezebel. Ils décident de se marier. Mais le baron von Rosenheim, un cruel trafiquant d'opium et qui fut un temps son fiancé veut récupérer le légendaire médaillon Sher-Cita. Pour la suite, il faut aller la lire ou plutôt la dévorer. Ce fût le cas pour moi. Cette saga est toute aussi savoureuse que le 1er tome. Pas le temps de s'ennuyer. Descriptions des paysages fabuleuses (ou pas, pour la terrible jungle). Bref, il serait dommage de passer à côté de cette petite pépite...

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés