Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377351008
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 540
Format : 110 x 178 mm

Le pays du soleil rouge

Danièle Momont (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 07/02/2018
« Une saga romantique qui réchauffes les cœurs. » smallthings.fr
Angleterre, 1941. Accusée d’avoir agressé le père d’un de ses élèves, Lara Penrose, une jeune enseignante, choisit pour évi- ter la prison de partir enseigner en Australie.

Quand elle arrive à Shady Camp, bourgade reculée au nord de l’île continent, c’est le choc. D’abord, il n’y a pas d’école. Et puis...
Angleterre, 1941. Accusée d’avoir agressé le père d’un de ses élèves, Lara Penrose, une jeune enseignante, choisit pour évi- ter la prison de partir enseigner en Australie.

Quand elle arrive à Shady Camp, bourgade reculée au nord de l’île continent, c’est le choc. D’abord, il n’y a pas d’école. Et puis la région est infestée de crocodiles.

Mais Rick va régler le problème. Dès leur première rencontre, Lara est séduite par cet homme, éconduisant le Dr Jerry qui lui faisait jusque-là une cour assidue...

Des paysages exotiques et envoûtants, une héroïne qui doit lutter contre l’adversité pour trouver le bonheur et sa place dans la société... Sont ici réunis tous les ingrédients qui ont contribué au succès des sagas de Tamara McKinley, Sarah Lark et Colleen McCullough.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377351008
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 540
Format : 110 x 178 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lemurmuredesameslivres Posté le 25 Mars 2021
    Durant la seconde guerre mondiale, Lara Penrose, une jeune institutrice anglaise, est contrainte d'enseigner deux ans dans le Grand Nord australien. « La jeune femme n'en croyait pas ses oreilles. L'Australie valait-elle mieux que l'Islande ou la Sibérie ?… Elle n'en était pas si sûre. » Dans cette région hostile qu'elle ne connaît pas, elle va se lier d'amitié avec les habitants de son village et se laisser séduire par un chasseur de crocodiles. Une jeune fille belle et intelligente, des habitants sympathiques, un paysage sauvage, un homme drôle et chevaleresque, un amoureux éconduit, des rebondissements, du danger. Mais ne serait-ce pas là la trame d'une bonne romance historique ? Un bon moment de lecture, mais il m'a tout de même manqué un « je-ne-sais-quoi » pour que le roman me laisse un souvenir impérissable. Ce petit quelque chose, qui distingue certaines autrices que j'affectionne particulièrement, comme Sarah Lark ou Marie-Bernadette Dupuy.
  • Christelle27 Posté le 25 Octobre 2020
    JE tombe toujours sous le charme des auteurs australiennes. Et une fois encore le charme a opéré. On voyage et on découvre une belle histoire de femme forte, dans un milieu hostile. Peut être manque-il un peu la présence des aborigènes, assez éludés dans ce roman. Mais c'est une belle romance dépaysante.
  • nanashi Posté le 13 Mars 2020
    Encore une fois, j'ai décidé de faire confiance au résumé, et j'ai bien fait. Les personnages ont été, à mes yeux, agréables et attachants. Mais c'est surtout l'à-côté qui m'a plu. J'ai adoré lire les descriptions sur le pays australien du XXème siècle. Les problèmes liés à la vie dans l'Outback. Une très bonne lecture.
  • Valmyvoyou_lit Posté le 3 Août 2019
    Lara est enseignante en Angleterre. Alors qu’elle invective le père d’un de ses élèves, qui est aussi l’employeur de son père, un accident se produit. Lara est accusée d’avoir blessé cet homme influent. Comme peine, pour lui éviter la prison, le juge lui propose d’enseigner deux ans en Australie, à Sahdy Camp. A son arrivée, Lara subit un choc immense : le village est isolé et infesté de crocodiles. Par contre, les habitants sont très accueillants. Ils veulent lui donner envie de rester, ils ont peur que, comme les institutrices précédentes, Lara reparte aussitôt arrivée. Pendant les premières pages, j’ai pensé que je n’allais pas aimer Lara, elle me semblait superficielle. Or, cette impression était fausse, elle a montré très vite qu’elle était sensible, qu’elle avait du cœur et qu’elle ne supportait pas l’injustice. Elle a montré qu’elle avait du caractère et qu’elle était une enseignante passionnée. Elle m’a beaucoup plu. L’adaptation au climat et environnement Australien n’a pas été facile pour Lara. Heureusement, les autochtones l’ont beaucoup aidée, chacun avec sa personnalité. Les hommes sont bourrus et certains dialogues m’ont amusée. J’ai beaucoup aimé la description de la vie dans ce petit village reculé et la solidarité féminine qui prédomine. L’histoire se passe... Lara est enseignante en Angleterre. Alors qu’elle invective le père d’un de ses élèves, qui est aussi l’employeur de son père, un accident se produit. Lara est accusée d’avoir blessé cet homme influent. Comme peine, pour lui éviter la prison, le juge lui propose d’enseigner deux ans en Australie, à Sahdy Camp. A son arrivée, Lara subit un choc immense : le village est isolé et infesté de crocodiles. Par contre, les habitants sont très accueillants. Ils veulent lui donner envie de rester, ils ont peur que, comme les institutrices précédentes, Lara reparte aussitôt arrivée. Pendant les premières pages, j’ai pensé que je n’allais pas aimer Lara, elle me semblait superficielle. Or, cette impression était fausse, elle a montré très vite qu’elle était sensible, qu’elle avait du cœur et qu’elle ne supportait pas l’injustice. Elle a montré qu’elle avait du caractère et qu’elle était une enseignante passionnée. Elle m’a beaucoup plu. L’adaptation au climat et environnement Australien n’a pas été facile pour Lara. Heureusement, les autochtones l’ont beaucoup aidée, chacun avec sa personnalité. Les hommes sont bourrus et certains dialogues m’ont amusée. J’ai beaucoup aimé la description de la vie dans ce petit village reculé et la solidarité féminine qui prédomine. L’histoire se passe lors de l’entrée en guerre du Japon. L’auteure décrit les bombardements pendant la guerre du Pacifique. J’ai été très intéressée par ces faits historiques. Par contre, j’ai été surprise que l’auteure ne parle pas de la guerre, lorsque les scènes se passent en Angleterre, en 1943. J’ai trouvé cela étrange, cela donnait l’impression que les Anglais vivaient normalement. Le pays du soleil rouge est une belle saga... La suite sur mon blog
    Lire la suite
    En lire moins
  • meknes56 Posté le 9 Juin 2019
    Bon c'est vrai c'est un roman d'amour, un roman pour cœur tendre mais par moment, je l'avoue, cela fait du bien de se plonger dans un bon roman "exotique". Ce livre, bien écrit, nous emmène en Australie du Nord et il est vrai que nous sommes vraiment dans un pays que l'autrice nous décrit fort bien avec surtout ces températures vraiment chaude et ses petits crocodiles... A part que certains rebondissement de cette histoire m'a un peu surpris, j'ai bien aimé ce roman....
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés