Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266234870
Code sériel : 15425
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm
Le philosophe qui n'était pas sage
Date de parution : 10/04/2014
Éditeurs :
Pocket

Le philosophe qui n'était pas sage

Date de parution : 10/04/2014
Deux destins qui s’affrontent, deux conceptions de la vie que tout oppose…
 
La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte,...
Deux destins qui s’affrontent, deux conceptions de la vie que tout oppose…
 
La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte, Élianta tourna les yeux vers Sandro qui s’avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on disait philosophe, s’acharnait-il à détruire secrètement...
Deux destins qui s’affrontent, deux conceptions de la vie que tout oppose…
 
La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte, Élianta tourna les yeux vers Sandro qui s’avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on disait philosophe, s’acharnait-il à détruire secrètement la paix et la sérénité de sa tribu ? Elle ne reconnaissait plus ses proches, ne comprenait plus leurs réactions… D’heure en heure, Élianta sentait monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laisserait cet homme jouer avec le bonheur des siens.
Une histoire satirique qui nous interpelle : notre société permet-elle vraiment à l'homme d'être heureux ?
 
 « Un conte fait de suspense et d’humour. » Philippe Vallet – France Info
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266234870
Code sériel : 15425
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman captivant. » France Info
« Laurent Gounelle nous éclaire de ses conseils. » Questions de Femmes
« Optimiste, humaniste, conteur hors pair, Gounelle dénonce le vide spirituel sidéral de notre civilisation. » L'Hebdo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • aurelpitch Posté le 8 Mai 2022
    Que dire de cette lecture ? Je dois avouer que mon avis est un peu partagé. Ayant un bon souvenir de ma dernière lecture de cet auteur : "le jour où j'ai appris à vivre", et connaissant le genre de ce dernier, j'ai ouvert ce livre sans trop me poser de question. Mais je dois admettre que cette lecture n'a pas été aussi plaisante que je le pensais. J'ai mis du temps à y entrer, et à le finir, car je n'avais pas très envie de m'y replonger quand l'occasion se présenter. Pour autant, je ne peux pas en dire que c'était nul et sans intérêt tout de même. Cette réflexion philosophique autour de la société et de la manière dont elle peut être manipulée était intéressante ; surtout en ces temps où notre monde traverse quelques vagues et où le "complotisme" est souvent abordé. Même si je trouve le récit un peu tiré par les cheveux en terme de fidélité à la réalité, on peut voir que la manipulation mentale peut détruire un groupe de personnes. En insufflant des pensées d'infériorité et de supériorité, en titillant la confiance et l'estime de soi, en menant des idées préconçues... Une société unie... Que dire de cette lecture ? Je dois avouer que mon avis est un peu partagé. Ayant un bon souvenir de ma dernière lecture de cet auteur : "le jour où j'ai appris à vivre", et connaissant le genre de ce dernier, j'ai ouvert ce livre sans trop me poser de question. Mais je dois admettre que cette lecture n'a pas été aussi plaisante que je le pensais. J'ai mis du temps à y entrer, et à le finir, car je n'avais pas très envie de m'y replonger quand l'occasion se présenter. Pour autant, je ne peux pas en dire que c'était nul et sans intérêt tout de même. Cette réflexion philosophique autour de la société et de la manière dont elle peut être manipulée était intéressante ; surtout en ces temps où notre monde traverse quelques vagues et où le "complotisme" est souvent abordé. Même si je trouve le récit un peu tiré par les cheveux en terme de fidélité à la réalité, on peut voir que la manipulation mentale peut détruire un groupe de personnes. En insufflant des pensées d'infériorité et de supériorité, en titillant la confiance et l'estime de soi, en menant des idées préconçues... Une société unie et solidaire qui avait ses modes de pensées "sains", son fonctionnement fluide, pourrait se dissoudre et se disperser. Les personnes de cette société se diriger vers un fonctionnement individualiste et de compétition. Ma critique de ce livre est un peu bancale. J'avoue que quand il m'est difficile de rentrer dans une lecture, il m'est difficile d'en faire une critique construite. Mais pour conclure, je dirais que même si ce livre ne rentre pas dans mes favoris, je n'en reste pas moins intéressée de découvrir d'autres ouvrages de cet auteur. Car malgré tout, les thèmes abordés et la réflexion amenée sont sources de connaissances, de prises de recul, et d'ouvertures d'esprit sur un plan sociétal et humain.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Au_Coeur_de_leurs_Plumes Posté le 25 Avril 2022
    Ce roman était le dernier de Laurent Gounelle qu’il me restait à lire. Mais bizarrement, j’ai mis du temps à m’y mettre…Pourquoi ? Parce que je connaissais un peu l’histoire, et que je voulais lire des choses un peu plus "légères". Et puis, j'ai lu les première lignes...Et voilà une nouvelle chronique ! Dans ce livre, nous suivons Sandro, qui plaque tout pour trouver une tribu vivant au fin fond de l’Amazonie. Pourquoi ? Parce que tous les membres de cette tribu vivent heureux, sereins, en plein accord avec la nature. Et que Sandro veut détruire tout cela. Pour quoi ? Pour le savoir, il vous faudra lire le livre... En revanche, la façon dont Sandro va s’y prendre amène à une réflexion profonde..Car pour leur enlever cette sérénité et les couper de cette nature, de LEUR nature, Sandro va « importer » notre mode de vie au sein de cette tribu...Je vous avoue que certains passages m’ont un peu perturbée, notamment le passage sur l’école...Et là, la claque, la révélation : j’étais par moment révoltée de lire la façon dont les membres de cette tribu étaient traités. Alors que dans la vie réelle, MA vie, je ne m’étonne même plus... Ce roman était le dernier de Laurent Gounelle qu’il me restait à lire. Mais bizarrement, j’ai mis du temps à m’y mettre…Pourquoi ? Parce que je connaissais un peu l’histoire, et que je voulais lire des choses un peu plus "légères". Et puis, j'ai lu les première lignes...Et voilà une nouvelle chronique ! Dans ce livre, nous suivons Sandro, qui plaque tout pour trouver une tribu vivant au fin fond de l’Amazonie. Pourquoi ? Parce que tous les membres de cette tribu vivent heureux, sereins, en plein accord avec la nature. Et que Sandro veut détruire tout cela. Pour quoi ? Pour le savoir, il vous faudra lire le livre... En revanche, la façon dont Sandro va s’y prendre amène à une réflexion profonde..Car pour leur enlever cette sérénité et les couper de cette nature, de LEUR nature, Sandro va « importer » notre mode de vie au sein de cette tribu...Je vous avoue que certains passages m’ont un peu perturbée, notamment le passage sur l’école...Et là, la claque, la révélation : j’étais par moment révoltée de lire la façon dont les membres de cette tribu étaient traités. Alors que dans la vie réelle, MA vie, je ne m’étonne même plus de certaines choses... Conclusion ? Même si ce n’est pas mon livre préféré de cet auteur, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il donne à réfléchir. Il entraîne un vrai questionnement sur notre mode de vie, ce qui fait notre bonheur, construit les normes, notre sérénité, notre rapport à la nature.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Greg72 Posté le 23 Avril 2022
    Sandro souhaite se venger de la mort de son épouse. Il part donc en Amazonie dans le seul but de faire souffrir la tribu responsable selon lui de ce drame. Déjà, l'idée de base est peu crédible. Passons. Ensuite, même si les intentions de l'auteur sont louables, nous faire comprendre que notre société prend une forme saugrenue qui nous empêche d'être réellement heureux, la lecture est lente, laborieuse et trop simpliste. C'est bien dommage car la morale est intéressante et vaut le détour.
  • Jess_DNF Posté le 25 Mars 2022
    C'est un livre qui montre à la fois le meilleur de l'être humain, avec les indiens, et le pire de l'Homme avec les personnages occidentaux. Néanmoins, certains passages comportent des propos problématiques, d'agressions sexuelle, beaucoup trop banalisés. Cela me cause d'autant plus problème que c'est un homme qui a écrit ce livre. Banalisés des actes graves à travers l'art (et donc l'écriture) alimente la culture du viol qui existe aujourd'hui. Ne pas le reconnaître c'est nier les agressions sexistes et sexuelles qui existent. Heureusement, sur la fin, on montre la gravité des actes qui ont eu lieu, ce qui rattrape. Livre avec une très belle morale.
  • Antiigone Posté le 20 Février 2022
    En voilà, un livre difficile à chroniquer, un livre qui ne laisse pas indifférent et nous garde prisonnier de ses mots poussant à la réflexion et à l'introspection ! Encore une fois, Laurent Gounelle frappe fort et nous pousse dans nos retranchements... pour notre bien ! Car oui, ce livre m'a fait du bien à l'esprit. D'une intrigue toute simple - un Occidental veut rendre malheureux un peuple de la forêt Amazonienne pour des raisons qui lui sont propres et fait appel à un groupe de mercenaires sans scrupules pour accomplir cette tâche à sa place, car il ne souhaite pas se confronter à ce "peuple primitif" toujours heureux - l'auteur parvient à nous donner de véritables leçons de vie, comme lui seul parvient à le faire. Qu'est-ce que le malheur, qu'est-ce que le bonheur ? Qu'est-ce qui les détermine ? Quel rôle y a la société et nous-même dans cette quête insatiable et moderne du mieux-vivre ? Par des situation cocasses et des questionnements existentiels, c'est le choc des cultures qui y est interrogé également. Un livre à lire et à relire, à déchiffrer entre les lignes, pour nous rappeler que bonheur et malheur ne sont peut-être pas... En voilà, un livre difficile à chroniquer, un livre qui ne laisse pas indifférent et nous garde prisonnier de ses mots poussant à la réflexion et à l'introspection ! Encore une fois, Laurent Gounelle frappe fort et nous pousse dans nos retranchements... pour notre bien ! Car oui, ce livre m'a fait du bien à l'esprit. D'une intrigue toute simple - un Occidental veut rendre malheureux un peuple de la forêt Amazonienne pour des raisons qui lui sont propres et fait appel à un groupe de mercenaires sans scrupules pour accomplir cette tâche à sa place, car il ne souhaite pas se confronter à ce "peuple primitif" toujours heureux - l'auteur parvient à nous donner de véritables leçons de vie, comme lui seul parvient à le faire. Qu'est-ce que le malheur, qu'est-ce que le bonheur ? Qu'est-ce qui les détermine ? Quel rôle y a la société et nous-même dans cette quête insatiable et moderne du mieux-vivre ? Par des situation cocasses et des questionnements existentiels, c'est le choc des cultures qui y est interrogé également. Un livre à lire et à relire, à déchiffrer entre les lignes, pour nous rappeler que bonheur et malheur ne sont peut-être pas si éloignés l'un de l'autre et parfois à portée de main.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.