Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Les derniers jours des reines
Collection : Tempus
Date de parution : 11/01/2024
Éditeurs :
Perrin
Nouveauté

Les derniers jours des reines

Collectif, ,

Collection : Tempus
Date de parution : 11/01/2024
La tragédie du pouvoir au féminin.
Comment sont mortes les reines et impératrices les plus célèbres, celles dont la vie, la fin et le destin ont changé l’histoire du monde ? Pour répondre à ces questions,... Comment sont mortes les reines et impératrices les plus célèbres, celles dont la vie, la fin et le destin ont changé l’histoire du monde ? Pour répondre à ces questions, Jean-Christophe Buisson et Jean Sévillia ont réuni à leurs côtés les meilleurs universitaires et écrivains d’histoire actuels. Un « livre-chapitres... Comment sont mortes les reines et impératrices les plus célèbres, celles dont la vie, la fin et le destin ont changé l’histoire du monde ? Pour répondre à ces questions, Jean-Christophe Buisson et Jean Sévillia ont réuni à leurs côtés les meilleurs universitaires et écrivains d’histoire actuels. Un « livre-chapitres » sans équivalent, riche en anecdotes et découvertes, qui a rencontré un grand succès public.
En voici le sommaire :
1. Cléopâtre, par Pierre Renucci
2. Agrippine, par Jean-Louis Voisin
3. Brunehaut, par Xavier de Marchis
4. Aliénor d’Aquitaine, par Georges Minois
5. Isabelle la Catholique, par Marie-France Schmidt
6. Marie Stuart, par Didier Le Fur
7. Catherine de Médicis, par Jean-François Solnon
8. Anne d’Autriche, par Simone Bertière
9. Christine de Suède, par Didier Le Fur
10. Marie-Thérèse d’Autriche, par Jean-Paul Bled
11. Marie-Antoinette, par Jean Sévillia
12. Catherine II de Russie, par Lorraine de Meaux
13. Joséphine de Beauharnais, par Jean Tulard, de l’Institut
14. Elisabeth d'Autriche, par Jean des Cars
15. Victoria, par Arnaud Teyssier
16. Draga Obrenovitch, par Jean-Christophe Buisson
17. Alexandra Fedorovna, par Irina de Chikoff
18. Eugénie de Montijo, par Eric Anceau
19. Charlotte de Belgique, par Jean-Louis Thiériot
20. La reine Astrid, par Pascal Dayez-Burgeon.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262106379
Code sériel : 934
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782262106379
Code sériel : 934
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ajdeprez 09/05/2023
    Ce livre se lit très facilement. Il permet de plonger dans l'histoire et les derniers jours de ces personnages historiques, simplement, et rapidement. Ça donne envie de lire les biographies de chacunes ! Un livre instructif et ludique, ça se lit comme des mini-épisodes historiques.
  • Khalya 02/02/2021
    Dans le même genre, j’avais lu « les derniers jours des rois » qui m’avait profondément ennuyé, les rois n’en finissant pas de mourir. Du coup j’ai laissé ce livre de côté bien trop longtemps. Mais il faut croire que c’était une question d’auteur, parce que là, je me suis régalée. Déjà les auteurs ne restent pas focalisés sur la mort en elle-même de la souveraine mais sur ses accomplissements, ses actes et leurs conséquences. Ils balayent les idées reçues (comme le fait que Cléopâtre se serait suicidée avec un serpent alors que les comptes rendus de l’époque indiquent qu’aucun serpent n’a été trouvé sur les lieux). Les reines, régnantes ou consort, sont présentées par ordre chronologique. Certaines se sont illustrées dans la mort (comme Marie-Antoinette, qui s’est révélée dans les derniers mois de sa vie et dans la dignité qu’elle a montré face à ses accusateurs et sur l’échafaud), d’autres ont beaucoup accompli de leur vivant (Alienor, Marie-thérèse d’Autriche), d’autre encore ne sont connues que par leur mort tragique à un jeune âge (Astrid de Suède). Pour les reines, comme pour les rois d’ailleurs, la mort n’est pas une affaire privée. On meurt en public et si ce n’est pas le cas, la dépouille est exposée aux yeux de tous, les funérailles sont un spectacle plus qu’une affaire de famille. Car le monarque ne s’appartient pas, il appartient au peuple. Ce livre, malgré un titre un peu racoleur, est une mine d’information sur de grands pans de l’histoire. Pas très en profondeur, certes, mais il donne un bon point de départ avant des lectures plus approfondies comme, par exemple, celles citées en bibliographie pour chacune des reines traitées dans le livre.Dans le même genre, j’avais lu « les derniers jours des rois » qui m’avait profondément ennuyé, les rois n’en finissant pas de mourir. Du coup j’ai laissé ce livre de côté bien trop longtemps. Mais il faut croire que c’était une question d’auteur, parce que là, je me suis régalée. Déjà les auteurs ne restent pas focalisés sur la mort en elle-même de la souveraine mais sur ses accomplissements, ses actes et leurs conséquences. Ils balayent les idées reçues (comme le fait que Cléopâtre se serait suicidée avec un serpent alors que les comptes rendus de l’époque indiquent qu’aucun serpent n’a été trouvé sur les lieux). Les reines, régnantes ou consort, sont présentées par ordre chronologique. Certaines se sont illustrées dans la mort (comme Marie-Antoinette, qui s’est révélée dans les derniers mois de sa vie et dans la dignité qu’elle a montré face à ses accusateurs et sur l’échafaud), d’autres ont beaucoup accompli de leur vivant (Alienor, Marie-thérèse d’Autriche), d’autre encore ne sont connues que par leur mort tragique à un jeune âge (Astrid de Suède). Pour les reines, comme pour les rois d’ailleurs, la mort n’est pas une affaire privée. On meurt en public et si ce n’est pas le cas, la dépouille est...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Esterelle 17/04/2020
    C'est un très bon livre facile à lire. Il nous raconte la fin de souveraines et reines, et cela est très intéressant. J'ai pu d'ailleurs découvrir ou redécouvrir des personnalités. De plus, il y a une bibliographie sélective sur chacune d'entre elles, ce qui permet de pouvoir se renseigner si on le désire.
  • Maatneferkara 02/09/2018
    Un résumé des biographies de nombreuses reines et plus précisément leurs fin de vie et parfois allant avec la fin de règne. J'ai trouvé ce livre vraiment passionnant même si certains passage était un peu trop évasifs à mon goût mais résumé oblige. Un livre que je conseil pour les passionnés d'histoire ou les débutants, à compléter par contre en fonction de la reine concernée avec une biographie plus complète.
  • LePetitCrayon 01/02/2017
    Grande amatrice de GOT je réalise en écrivant cette critique que la perfidie des prétendants au trône de fer est très surfaite. Georges RR Martin le disait lui-même, l’Histoire est une source inépuisable d’inspiration et l’excellent Les derniers jours des reines, pendant féminin de Les derniers jours des rois peut en témoigner. En quelques chiffres ce livre c’est : 20 chapitres, 20 auteurs, 20 reines qui ont changé la face du monde sur près de 2000 ans. De l’Egypte antique de Cléopâtre à la Suède de la reine Astrid au 20ème siècle, ces femmes d’exception fascinent encore aujourd’hui. Filles, Femmes, Mères, parfois cet ordre parfois dans un autre, dans l’ombre ou dans la lumière, chacune d’entre elles à su tirer son épingle du jeu et apprendre à tirer les ficelles du pouvoir. Brillantes politiciennes, fomentatrices de complots ou encore grandes idéalistes ces 20 femmes ont su inspirer convoitise, admiration ou encore haine. Elles ont surtout su inspirer 20 auteurs qui, sous la direction de Jean Sévillia et Jean-Christophe Buisson se sont prêtés à l’exercice de raconter leurs derniers instants de vie. De manière tout à fait personnelle j’ai beaucoup aimé les chapitres sur Agrippine qui porte bien son nom tant elle s’est acharnée à s’agripper au pouvoir (la redoutable Cersei Lannister passerait presque pour une amatrice à côté) et sur Marie Stuart qui, malgré les épreuves à su rester digne, fière et fidèle à ses convictions jusqu’à son dernier souffle. Critique complète sur le blogGrande amatrice de GOT je réalise en écrivant cette critique que la perfidie des prétendants au trône de fer est très surfaite. Georges RR Martin le disait lui-même, l’Histoire est une source inépuisable d’inspiration et l’excellent Les derniers jours des reines, pendant féminin de Les derniers jours des rois peut en témoigner. En quelques chiffres ce livre c’est : 20 chapitres, 20 auteurs, 20 reines qui ont changé la face du monde sur près de 2000 ans. De l’Egypte antique de Cléopâtre à la Suède de la reine Astrid au 20ème siècle, ces femmes d’exception fascinent encore aujourd’hui. Filles, Femmes, Mères, parfois cet ordre parfois dans un autre, dans l’ombre ou dans la lumière, chacune d’entre elles à su tirer son épingle du jeu et apprendre à tirer les ficelles du pouvoir. Brillantes politiciennes, fomentatrices de complots ou encore grandes idéalistes ces 20 femmes ont su inspirer convoitise, admiration ou encore haine. Elles ont surtout su inspirer 20 auteurs qui, sous la direction de Jean Sévillia et Jean-Christophe Buisson se sont prêtés à l’exercice de raconter leurs derniers instants de vie. De manière tout à fait personnelle j’ai beaucoup aimé les chapitres sur Agrippine qui porte bien son nom tant elle s’est...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !