Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782352879626
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 247
Format : 111 x 180 mm

Les derniers jours des Romanov

Collection : Biographie
Date de parution : 04/01/2017
Juin 1918. « L’ange approche », écrit dans son journal intime Alexandra, dernière impératrice de Russie, après quinze mois de captivité. Cet ange, un envoyé de Lénine, est un exterminateur dont l’épée s’abat un mois plus tard sur la tsarine, son époux Nicolas II et leurs enfants. La révolution bolchevique tombe le masque.Une... Juin 1918. « L’ange approche », écrit dans son journal intime Alexandra, dernière impératrice de Russie, après quinze mois de captivité. Cet ange, un envoyé de Lénine, est un exterminateur dont l’épée s’abat un mois plus tard sur la tsarine, son époux Nicolas II et leurs enfants. La révolution bolchevique tombe le masque.Une semaine après la mise à mort du 17 juillet 1918, les armées blanches ne trouvent à Ekaterinbourg que cendre et destruction. Quant au lieu présumé de l’inhumation, une mine en forêt, on n’y découvre aucun corps. Démembrés, dispersés, brûlés et enterrés, les restes des Romanov demeureront introuvables jusqu’à la chute de l’URSS, donnant cours aux plus folles rumeurs…Comment Nicolas II est-il passé du statut d’intouchable à celui d’ « ennemi le plus terrible du peuple russe », selon la formule de Lénine ? Quelles furent les véritables raisons de l’arrestation des Romanov et qui a commandité le meurtre ? Comment ont-ils été assassinés ? Luc Mary revient sur cette énigme résolue avec la découverte de plusieurs corps en 1991 et 2007 et leur identification formelle. C’est aussi la chronique d’un régicide annoncé : celui d’un tsar faible et influençable, promis à la chute dès le sacre, et dont la Révolution aura fait un martyr, puis un saint dont nul n’imaginait que les reliques seraient un jour vénérées… 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782352879626
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 247
Format : 111 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Vermeer Posté le 5 Février 2016
    Une première partie sur les causes de la Révolution russe : Nicolas II faible, qui ne comprend pas les aspirations démocratiques nouvelles, la misère du peuple, la tsarine impopulaire. Analyse de la terrible année 1905 au cours de laquelle le tsar fait à plusieurs reprises tirer sur la foule mettant fin à l'image du monarque unificateur et protecteur du peuple. Evocation du personnage énigmatique de Raspoutine. Révolutions de février et octobre 1917, abdication du tsar, emprisonnement et exécution de la famille. Cours d'histoire de la Révolution russe et des difficultés initiales des Bolcheviks qui avouent la mort de Nicolas II mais cachent pendant des années l'exécution de sa famille pour masquer ce qu'elle a de barbare. Dans ces dernières pages, les Romanov sont parés de toutes les qualités ce qui est un peu agaçant car si leur exécution fut un crime impardonnable et est significative de ce que sera la dictature communiste, il n'est pas nécessaire d'en faire un portrait mièvre et hagiographique. Dernières pages consacrées à l'énigme de la tsarine Anastasia...qui n'en est plus une grâce à la chute de l'URSS et surtout grâce aux progrès de la génétique qui permet de démasquer les imposteurs.
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.