Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377354269
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 10,8 x 17,7 mm

Les mains d'Orlac

Paul Reboux (Préface), Harry Morton (Préface)
Collection : Suspense
Date de parution : 05/03/2020
Suite à un terrible accident, le pianiste Stephen Orlac perd l’usage de ses deux mains. Un chirurgien se propose de lui en greffer une nouvelle paire, avec succès. Quand de mystérieux crimes se produisent dans son entourage, un horrible soupçon naît dans son esprit… Un classique de la littérature fantastique, maintes fois adapté au cinéma et enfin réédité.
Stéphen Orlac est un pianiste virtuose de renommée internationale. Grièvement blessé à la tête et privé de l’usage de ses mains à la suite d’un accident de chemin de fer, il voit sa carrière et sa vie s’effondrer en un instant. L’espoir lui est rendu par la rencontre inespérée d’un... Stéphen Orlac est un pianiste virtuose de renommée internationale. Grièvement blessé à la tête et privé de l’usage de ses mains à la suite d’un accident de chemin de fer, il voit sa carrière et sa vie s’effondrer en un instant. L’espoir lui est rendu par la rencontre inespérée d’un chirurgien qui lui greffe une nouvelle paire de mains.

Très vite, cependant, Orlac est hanté par d’horribles hallucinations. Ses mains semblent animées de pulsions autonomes. Et si, au lieu d’appartenir à un compositeur décédé, ces appendices avaient été prélevés sur un assassin fraîchement guillotiné ? Tandis que les crimes se multiplient, Rosine, son épouse, mène l’enquête...

Paru en 1920, Les Mains d’Orlac est rapidement devenu un classique de la littérature fantastique, adapté à quatre reprises au cinéma. Maître de l’horreur et du mystère, Maurice Renard y combine fantastique, occultisme et roman policier avec un art unique du suspense.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377354269
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • maudisreading Posté le 17 Octobre 2020
    Les mains d’Orlac est un roman policier qui baigne dans une ambiance fantastique avec des relents d’occultisme. Dans ce roman, ce sont de nombreux thèmes qui sont explorés, le spiritisme, la restructuration du corps humain à partir de différents éléments, la persistance rétinienne quand l'image visionnée subsiste même si la vision de l'original a cessé, la photographie de la pensée, et bien sûr l'anthropologie criminelle. La langue est directe mais suffisamment soignée pour que l'intérêt persiste. L’intrigue est passionnante, car le lecteur d'abord embarqué dans une série de phénomènes surnaturels va peu à peu redescendre sur terre quand la rationalité reprendra le dessus. On y retrouve cette ambiance noire, des scientifiques un peu fous, des personnages torturés mais surtout une question centrale: est-ce que les mains d'un meurtrier greffées à quelqu'un d'autre peuvent avoir une volonté propre et commettre des crimes malgré la volonté de leur nouveau propriétaire? Parce que c'est tout le problème d'Orlac: ces mains n'ont pas été sauvées, elles ont été remplacées par celles d'un condamné à mort.
  • Laurie_lucas Posté le 30 Juillet 2020
    Rosine est mariée à Stéphen Orlac, le célèbre pianiste virtuose. Lorsqu'elle apprend que le train dans lequel se trouve son mari vient de dérailler, elle fait tout son possible pour se rendre à son chevet, pour le sauver lui, et ses mains. Elle le conduit dans la clinique du docteur Cerral, un chirurgien assez controversé. Après de multiples opérations, un séjour en maison de convalescence, Stéphen est de retour chez eux. Rapidement, de drôles de phénomènes apparaissent. Tellement étranges que Rosine se pose alors de nombreuses questions à propos se son mari. Des questions qui ne concernent plus forcément le fait de savoir s'il pourra, ou non, se servir correctement de ses mains à nouveaux... Cette chronique est assez délicate à écrire, j'ai du mal à mettre des mots sur mon ressenti. J'ai tenté de laisser passer un peu de temps, pensant que comme souvent, j'allais réussir à mieux trouver mes mots en relisant les notes prises dans mon précieux carnet de lecture. Mais cela reste encore un peu confus, alors je vais tenter de m'expliquer au mieux. Je suis partie en sachant que ce roman avait été écrit dans les années 20. Je m'attendais donc à un style d'écriture bien différent de celui de notre... Rosine est mariée à Stéphen Orlac, le célèbre pianiste virtuose. Lorsqu'elle apprend que le train dans lequel se trouve son mari vient de dérailler, elle fait tout son possible pour se rendre à son chevet, pour le sauver lui, et ses mains. Elle le conduit dans la clinique du docteur Cerral, un chirurgien assez controversé. Après de multiples opérations, un séjour en maison de convalescence, Stéphen est de retour chez eux. Rapidement, de drôles de phénomènes apparaissent. Tellement étranges que Rosine se pose alors de nombreuses questions à propos se son mari. Des questions qui ne concernent plus forcément le fait de savoir s'il pourra, ou non, se servir correctement de ses mains à nouveaux... Cette chronique est assez délicate à écrire, j'ai du mal à mettre des mots sur mon ressenti. J'ai tenté de laisser passer un peu de temps, pensant que comme souvent, j'allais réussir à mieux trouver mes mots en relisant les notes prises dans mon précieux carnet de lecture. Mais cela reste encore un peu confus, alors je vais tenter de m'expliquer au mieux. Je suis partie en sachant que ce roman avait été écrit dans les années 20. Je m'attendais donc à un style d'écriture bien différent de celui de notre époque. De ce côté là, aucun souci. Le choix des mots, la narration, les descriptions, tout cela m'a offert un petit voyage dans le temps très agréable. Le préambule est intriguant et niveau intrigue, ce roman n'a rien à envier aux autres, loin de là. Le hic pour moi a été le résumé un peu trop détaillé. J'ai eu une impression de longueur du coup. Et c'est dommage car il y a de nombreux passages intéressants. En bref, et malgré ce petit souci de longueur, c'est un roman qui m'a étonné. J'ai aimé ce petit côté ésotérique, ce suspense bien présent. Quant a la fin, elle m'a surprise, m'offrant un autre regard. Je serais d'ailleurs assez curieuse de découvrir son adaptation cinématographique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Unlivrepoursevader Posté le 11 Juin 2020
    Lecture fini il y a quelques jours "les mains d'Orlac". C'est assez différent de ce que je lis d'habitude ça reste du fantastique. J'ai eu du mal à rentrer dans le livre au début ça arrive de temps en temps mais je l'ai tout de même fini car ça va aller le coup d'aller jusqu'au bout. Je pense que c'est un livre à avoir lu au moins une fois. Car sa mélange fantastique thriller et psychologie. On se demande quelle est la part de réalité ou de fantastique chez les Orlac. Résumé : Victime d'un accident de chemin de fer, le pianiste Stephen Orlac perd l'usage de ses mains. L'étrange Docteur Cerral décide de lui greffer les mains d'un meurtrier qu'on vient de guillotiner. C'est alors que la vie de Stephen Orlac bascule dans le cauchemar. Il commence à faire des rêves étranges et sa femme remarque d'étranges changement de comportement.
  • Sami33 Posté le 28 Avril 2020
    Stephen Orlac est un célèbre pianiste qui malheureusement va être victime d'un accident de train qui va lui endommager son outil de travail : ses mains. Pour essayer de sauver son gagne-pain, son épouse va faire la terrible erreur de confier son mari à un éminent chirurgien qui essayera tant bien que mal que de sauvegarder les mains de notre virtuose pianiste sauf que voilà, cela va être un véritable échec. De retour dans la demeure familiale, des phénomènes nouveaux et étranges vont commencer à se manifester comme des apparitions, des couteaux plantés dans la porte ou encore des bijoux qui vont miraculeusement disparaître du coffre à bijoux fermé à clé... Mais le pire est à venir car on va retrouver des cadavres à l'appel dans l'entourage du couple... Que s'est-il passé le jour de cet accident ? Que s'est-il passé lorsque le chirurgien a tenté de sauver les mains de Stephen ? Qu'a-t-il bien pu lui faire ? C'est un roman qui m'a bien plu dans l'ensemble mais j'ai été déçu de m'apercevoir que le résumé éditeur nous révélait tant de choses avant lecture ! Malgré tout, le fait que le résumé éditeur révèle une grosse partie de l'intrigue... Stephen Orlac est un célèbre pianiste qui malheureusement va être victime d'un accident de train qui va lui endommager son outil de travail : ses mains. Pour essayer de sauver son gagne-pain, son épouse va faire la terrible erreur de confier son mari à un éminent chirurgien qui essayera tant bien que mal que de sauvegarder les mains de notre virtuose pianiste sauf que voilà, cela va être un véritable échec. De retour dans la demeure familiale, des phénomènes nouveaux et étranges vont commencer à se manifester comme des apparitions, des couteaux plantés dans la porte ou encore des bijoux qui vont miraculeusement disparaître du coffre à bijoux fermé à clé... Mais le pire est à venir car on va retrouver des cadavres à l'appel dans l'entourage du couple... Que s'est-il passé le jour de cet accident ? Que s'est-il passé lorsque le chirurgien a tenté de sauver les mains de Stephen ? Qu'a-t-il bien pu lui faire ? C'est un roman qui m'a bien plu dans l'ensemble mais j'ai été déçu de m'apercevoir que le résumé éditeur nous révélait tant de choses avant lecture ! Malgré tout, le fait que le résumé éditeur révèle une grosse partie de l'intrigue de cette histoire, heureusement que l'auteur avait des rebondissements dans son chapeau et que le dénouement final m'a plu même si j'aurais aimé que le mystère et le suspense reste entier. C'est un suspense sombre avec un scientifique un peu cinglé qui a voulu créer son propre monstre de Frankenstein. Les personnages sont torturés et tortueux. La pointe de fantastique ne m'a pas dérangé ici, je dirais qu'au contraire, elle prend totalement son sens dans ce récit qui nous fait couler des sueurs froides dans le dos. Je comprends pourquoi il y a eu des adaptations cinématographiques de ce roman, j'ai bien l'intention de faire des recherches pour le regarder tard le soir avec du pop corn en espérant avoir peur 📺. Ce roman d'époque m'a fait pensé un peu à "Golem", livre et adaptation cinématographique que j'avais bien apprécié de part sa forme, son côté époque, petite bourgeoisie avec une description de la société et des mœurs, des coutumes, des habits toussa, toussa. La plume de l'auteur est descriptive, poétique, j'ai beaucoup aimé son style auquel j'ai adhéré dès les premières lignes. Tout ça pour vous dire que je vous conseille la lecture de ce livre qui a su vieillir avec son temps. Amateur de suspense, ce roman devrait vous plaire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Missnefer13500 Posté le 17 Avril 2020
    Un résumé des plus intriguant et un cheminement qui en sera des plus déconcertant avec une conclusion des plus inattendues. Un coup de génie ! Cependant avant d'en arriver au terme de la lecture, l'on peine, un peu, beaucoup. L'on s'ennuie même dans quelques tirades grandiloquentes. Pour autant, j'avoue que le style particulier, d'un richesse inouïe en vocabulaire, ce qui vous pousse parfois à ouvrir un dictionnaire et bien je ne vais pas m'en plaindre, puisque habituellement c'est le contraire qui me dérange. Il faut tenir compte du fait que le roman date un peu, à l'origine écrit en 1920 et republié à ce jour par Archipoche que je remercie au passage ( ainsi que Masse Critique) , pour m'avoir permis de faire cette découverte livresque. Un intrigue aux airs de Mr Hyde et Frankenstein avec pour personnage principal Stephen à qui l'ont a greffé des mains d'assassins. Des mains portés par un autre,ont-elles une vie propre ? N'est-il possible de les plier à votre talent d'artiste ? À moins que d'autres éléments traumatiques ne perturbent votre être mental ? À vrai dire je ne m'attendais pas du tout à l'approche choisie par Maurice Renard, et plonger dans le... Un résumé des plus intriguant et un cheminement qui en sera des plus déconcertant avec une conclusion des plus inattendues. Un coup de génie ! Cependant avant d'en arriver au terme de la lecture, l'on peine, un peu, beaucoup. L'on s'ennuie même dans quelques tirades grandiloquentes. Pour autant, j'avoue que le style particulier, d'un richesse inouïe en vocabulaire, ce qui vous pousse parfois à ouvrir un dictionnaire et bien je ne vais pas m'en plaindre, puisque habituellement c'est le contraire qui me dérange. Il faut tenir compte du fait que le roman date un peu, à l'origine écrit en 1920 et republié à ce jour par Archipoche que je remercie au passage ( ainsi que Masse Critique) , pour m'avoir permis de faire cette découverte livresque. Un intrigue aux airs de Mr Hyde et Frankenstein avec pour personnage principal Stephen à qui l'ont a greffé des mains d'assassins. Des mains portés par un autre,ont-elles une vie propre ? N'est-il possible de les plier à votre talent d'artiste ? À moins que d'autres éléments traumatiques ne perturbent votre être mental ? À vrai dire je ne m'attendais pas du tout à l'approche choisie par Maurice Renard, et plonger dans le milieu de l'occulte, des médiums. Pour tout dire, l'auteur nous manipule avec brio et nous un épilogue des moins convenus vu le déroulé de l'histoire. Je déplore néanmoins quelques longueurs qu'il a fallu supporter avant que n'advienne un peu d'action et que le suspens se fasse plus présent. Cependant, il reste intéressant de découvrir un auteur méconnu dont ce roman a vu de nombreuses interprétations cinématographiques, ce que j'ignorais totalement. Petit bémol : la mise en page et ses marges très réduites.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.