Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Les Pionnières. Un rêve à portée de main t.3
Martine Desoille (traduit par), Catherine Delaruelle (traduit par)
Collection : Romans Archipoche
Date de parution : 04/01/2024
Éditeurs :
Archipoche
Nouveauté

Les Pionnières. Un rêve à portée de main t.3

Martine Desoille (traduit par), Catherine Delaruelle (traduit par)
Collection : Romans Archipoche
Date de parution : 04/01/2024
Le troisième volet de la série « Les Pionnières », par l’autrice de la trilogie « Cassandra ».
 
Veuve martyrisée par sa belle-fille, Hannah Firth fait la rencontre de Nathaniel King, qui vient de tout perdre… L’espoir renaît alors, mais pour combien de temps ?
 
Lancashire, 1863. Veuve...
Veuve martyrisée par sa belle-fille, Hannah Firth fait la rencontre de Nathaniel King, qui vient de tout perdre… L’espoir renaît alors, mais pour combien de temps ?
 
Lancashire, 1863. Veuve depuis peu, Hannah Firth fait ses adieux à son fils cadet, qui part tenter sa chance en Australie. Elle se...
Veuve martyrisée par sa belle-fille, Hannah Firth fait la rencontre de Nathaniel King, qui vient de tout perdre… L’espoir renaît alors, mais pour combien de temps ?
 
Lancashire, 1863. Veuve depuis peu, Hannah Firth fait ses adieux à son fils cadet, qui part tenter sa chance en Australie. Elle se retrouve désormais seule en compagnie de son aîné et de son odieuse belle-fille, qui la traite comme une domestique.
Nathaniel King a vu sa vie ruinée après un différend avec le fils de son propriétaire, qui lui voue désormais une haine tenace.
Quand Hannah parvient enfin à échapper au joug de sa bru, avec quelques pièces en poche et le rêve d’une vie meilleure, elle croise Nathaniel. À croire que la chance sourit enfin aux deux infortunés !
Mais leurs ennemis ont de l’argent et de puissants alliés. Et un objectif : les empêcher de profiter de leur fragile bonheur…

 
« Anna Jacobs sonde avec acuité la profondeur des sentiments humains. »
The Sunday Times

« Des personnages vivants et pleins d’humanité. »
Booklist
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791039204385
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9791039204385
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JessSwann 01/12/2023
    Un tome qui tranche radicalement avec les précédents car au lieu de se dérouler en Australie ou de montrer la traversée des personnages, il se passe intégralement en Angleterre. Nous y retrouvons le charme de la campagne et le destin de ceux qui sont restés au pays. J'ai été très sensible au destin d'Hannah, mère infortunée qui devenue veuve est à la merci de son fils et surtout de sa bru, véritable harpie. On sent bien l'oppression des plus riches sur les pauvres dans ce tome et on tremble vraiment pour les personnages qui sont largement maltraités et attachants. Ce que j'aime : le fait que ce tome tranche avec les autres : pas de traversée en Australie mais des personnages attachants qui trouvent leur bonheur en Angleterre. Ce que j'aime moins : parfois un peu trop de bons sentiments Pour résumer Un tome plaisant avec de nombreux rebondissements et des personnages attachants Ma note 7,5/10
  • Ninis47 09/10/2023
    Ayant vraiment très apprécié les deux précédents tomes, j'étais ravie de me replonger dans cette saga d'Anna Jacobs. Cette fois-ci, nous allons suivre Hannah, qui n'est autre que la mère de Malachi que l'on a croisé dans le second tome. Et cette femme m'a profondément touchée tout au long de ma lecture. Elle est d'un courage, d'une abnégation et d'une détermination sans faille. Lorsqu'elle se retrouve veuve et se voit contrainte de vivre avec son fils et sa belle-fille, cette dernière lui fait vivre l'enfer. Mais elle fait face avec dignité même lorsque tout semble perdu. Et il en est de même pour Nathaniel. Dans ce troisième tome, Anna Jacobs n'épargne absolument pas nos héros. Ils sont malmenés par la vie, tout leur met des bâtons dans les roues pour qu'ils ne puissent pas savourer la moindre once de bonheur ou de douceur. Eux ne souhaitent que vivre une vie simple et tranquille, mais non. Les antagonistes de cette histoire font vraiment partie des plus odieux que j'ai pu croiser. Ils sont vils, malsains, au comble de la méchanceté. L'autrice met en avant toute l'ignominie et la bassesse de l'humanité. C'est une très belle histoire de résilience. J'ai vraiment apprécié que l'on soit avec des héros d'âge plus mûr que ceux qu'on a pu avoir auparavant. Hannah a été mariée, elle est veuve, a deux grands garçons, c'est une femme d'un certain âge mais ce n'est pas pour ça qu'elle n'a pas droit à sa deuxième chance et savourer son bonheur, tout comme Nathaniel. Le duo qu'il forme est terriblement touchant et attachant. Seul petit bémol pour moi, mais qui n'en est pas spécialement un car c'est moi qui pensais que la construction de Un rêve à portée de main serait comme les précédents, c'est à dire commencerait en Angleterre pour se poursuivre sur les terres australiennes mais il n'en est rien, ici tout se déroule dans le Lancashire. Encore une fois, Anna Jacobs a su m'embarquer dans son histoire, dans ce destin de femmes (et d'hommes) qui doivent se battre pour leur condition et c'était vraiment une excellente trilogie historique que je vous conseille !Ayant vraiment très apprécié les deux précédents tomes, j'étais ravie de me replonger dans cette saga d'Anna Jacobs. Cette fois-ci, nous allons suivre Hannah, qui n'est autre que la mère de Malachi que l'on a croisé dans le second tome. Et cette femme m'a profondément touchée tout au long de ma lecture. Elle est d'un courage, d'une abnégation et d'une détermination sans faille. Lorsqu'elle se retrouve veuve et se voit contrainte de vivre avec son fils et sa belle-fille, cette dernière lui fait vivre l'enfer. Mais elle fait face avec dignité même lorsque tout semble perdu. Et il en est de même pour Nathaniel. Dans ce troisième tome, Anna Jacobs n'épargne absolument pas nos héros. Ils sont malmenés par la vie, tout leur met des bâtons dans les roues pour qu'ils ne puissent pas savourer la moindre once de bonheur ou de douceur. Eux ne souhaitent que vivre une vie simple et tranquille, mais non. Les antagonistes de cette histoire font vraiment partie des plus odieux que j'ai pu croiser. Ils sont vils, malsains, au comble de la méchanceté. L'autrice met en avant toute l'ignominie et la bassesse de l'humanité. C'est une très belle histoire de résilience. J'ai vraiment apprécié que...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sourisetdeslivres 05/10/2023
    Lancashire, 1863. Hannah Firth, une veuve de quarante-deux ans, vient de perdre son fils cadet, Malachi, parti pour l’Australie. Son autre fils, Lemuel, s’installe chez elle avec sa femme et leur enfant, mais la cohabitation tourne rapidement au cauchemar. La belle-fille de Hannah, Patty, la traite comme une esclave. Hannah rêve de trouver un emploi pour recommencer sa vie, mais elle n’a pas les moyens de partir. Patty élabore un plan diabolique pour la discréditer, la forçant à fuir et à se cacher pour échapper à son emprise. Pendant sa fuite, Hannah croise le chemin de Nathaniel, poursuivi par le fils de son propriétaire qui lui voue une haine tenace. Nathaniel, veuf depuis peu, lui reproche d’avoir causé la mort de sa femme. Walter, le fils du propriétaire, ne ressent aucun remords et est déterminé à détruire la vie de Nathaniel et de son petit garçon. Hannah et Nathaniel unissent leurs forces pour affronter leurs ennemis. À travers l’histoire de ces femmes, Anna Jacobs décrit la condition féminine à la fin du XIXe siècle. Hannah, veuve, n’a pas la liberté de choisir sa vie et est contrainte de vivre avec sa belle-fille abusive. D’autres femmes, comme Ginnie et Lady Ann, subissent également l’emprise patriarcale. Toutes ces femmes se rebellent et tentent de prendre leur destin en main malgré les limites imposées par la société et leur entourage malveillant. Elles sont soutenues par certains hommes déterminés à combattre les injustices. Ce troisième tome de la saga Les Pionnières se déroule entièrement en Angleterre, contrairement aux précédents, mais il explore toujours les thèmes de l’émancipation des femmes, des inégalités sociales et sexuelles. Malgré l’absence des personnages des tomes précédents, ce roman peut être lu indépendamment et offre une histoire romantique et captivante. Anna Jacobs parvient à créer des personnages attachants comme Hannah et Nathaniel, ainsi que des antagonistes détestables. L’intrigue est rythmée et émotionnelle, et l’autrice réussit à captiver le lecteur avec ses personnages et leurs aventures. Bien que le récit suive une formule familière, il reste divertissant et satisfaisant. En fin de compte, ce troisième tome, bien qu’un peu différent des précédents, offre une lecture addictive et immersive. Il explore des thèmes importants tout en divertissant le lecteur avec une histoire romantique et des personnages attachants. Une saga que vous apprécierez si vous aimez les grandes fresques familiales et les moments d’évasion Lancashire, 1863. Hannah Firth, une veuve de quarante-deux ans, vient de perdre son fils cadet, Malachi, parti pour l’Australie. Son autre fils, Lemuel, s’installe chez elle avec sa femme et leur enfant, mais la cohabitation tourne rapidement au cauchemar. La belle-fille de Hannah, Patty, la traite comme une esclave. Hannah rêve de trouver un emploi pour recommencer sa vie, mais elle n’a pas les moyens de partir. Patty élabore un plan diabolique pour la discréditer, la forçant à fuir et à se cacher pour échapper à son emprise. Pendant sa fuite, Hannah croise le chemin de Nathaniel, poursuivi par le fils de son propriétaire qui lui voue une haine tenace. Nathaniel, veuf depuis peu, lui reproche d’avoir causé la mort de sa femme. Walter, le fils du propriétaire, ne ressent aucun remords et est déterminé à détruire la vie de Nathaniel et de son petit garçon. Hannah et Nathaniel unissent leurs forces pour affronter leurs ennemis. À travers l’histoire de ces femmes, Anna Jacobs décrit la condition féminine à la fin du XIXe siècle. Hannah, veuve, n’a pas la liberté de choisir sa vie et est contrainte de vivre avec sa belle-fille abusive. D’autres femmes, comme Ginnie et Lady Ann, subissent également l’emprise patriarcale. Toutes ces femmes se rebellent et tentent...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shereadsabook 27/08/2023
    Une saga historique tellement enrichissante de par ses messages, et qui nous fait voyager dans le temps et dans l'espace entre l'Angleterre et l'Australie tout au long de la série. Ici nous restons en Angleterre. Ce tome 3 peut se lire indépendamment du reste de la saga car on ne suit pas les mêmes personnages que dans le tome 1 et le tome 2. On suit ici, entre autres, Hannah qui est la mère de Malachi, personnage que l'on a précédemment rencontré en effet. Mais l'histoire ne revient pas sur Malachi, hormsi qu'il quitte sa famille, et on reste sur d'autres membres de sa famille. Donc on peut très bien lire seulement ce tome, tandis que les 2 premiers tomes ont bien un lien entre eux par contre. Une histoire d'un rêve à trois penny qui m'a totalement captivée, et je vous laisse le soin de découvrir ce que veut dire cette expression dans le roman. Un roman qui entremêle parfaitement l'histoire de plusieurs personnes, plusieurs familles, racontée simultanément. J'ai été totalement transportée dans cette région du Lancashire, en Angleterre au 19ème siècle, aux côtés de personnes qui vont vivre chacune un drame. Un drame auquel il va falloir faire face. Se relever. Se reconstruire. La femme tient ici un rôle important, et la condition de la femme est mise en avant. Des conditions très difficiles lorsque l'on sait qu'à l'époque une femme n'a aucun droit si elle n'est pas mariée. On découvre une femme d'une quarantaine d'années, Hannah, veuve depuis peu, obligée de vivre avec son fils aîné et sa belle-fille, et à la merci du couple. En l'occurrence, ici, son fils n'ose même pas prendre la parole pour défendre sa mère, c'est la belle-fille d'Hannah qui régit tout et qui utilise sa belle-mère comme une esclave. Hannah qui n'a que 40 ans aspire quant à elle à avoir droit à nouveau au bonheur et pouvoir encore profiter de la vie... Le personnage de la belle-fille d'Hannah est très bien travaillé, totalement ignoble envers sa belle-mère. Un personnage que l'on prend de suite en horreur. On découvre également un homme fort, Nathaniel, dévoué à sa famille et à ses cultures. Qui aspire à plus de tranquillité se sachant continuellement persécuté par le fils de son propriétaire de terres agricoles. Un homme qui va devoir se relever pour lui, pour son fils, face à un drame abjecte. Des messages forts sur la condition de la femme, la violence à autrui quelle soit physique ou morale, la haine, la puissance malsaine... mais aussi un beau message, il n'y a pas d'âge pour croire au bonheur. La plume d'Anna Jacobs est toujours aussi captivante, tant sur les descriptions des lieux et ambiance, que sur la construction de ses personnages, ou des émotions qu'elle veut partager. Une saga historique tellement enrichissante de par ses messages, et qui nous fait voyager dans le temps et dans l'espace entre l'Angleterre et l'Australie tout au long de la série. Ici nous restons en Angleterre. Ce tome 3 peut se lire indépendamment du reste de la saga car on ne suit pas les mêmes personnages que dans le tome 1 et le tome 2. On suit ici, entre autres, Hannah qui est la mère de Malachi, personnage que l'on a précédemment rencontré en effet. Mais l'histoire ne revient pas sur Malachi, hormsi qu'il quitte sa famille, et on reste sur d'autres membres de sa famille. Donc on peut très bien lire seulement ce tome, tandis que les 2 premiers tomes ont bien un lien entre eux par contre. Une histoire d'un rêve à trois penny qui m'a totalement captivée, et je vous laisse le soin de découvrir ce que veut dire cette expression dans le roman. Un roman qui entremêle parfaitement l'histoire de plusieurs personnes, plusieurs familles, racontée simultanément. J'ai été totalement transportée dans cette région du Lancashire, en Angleterre au 19ème siècle, aux côtés de personnes qui vont vivre chacune un drame. Un drame auquel il va falloir faire face....
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesChasseusesDeLivres 26/08/2023
    La trilogie des Pionnières s’achève ce mois-ci avec la sortie du dernier tome aux éditions de l’Archipel ! Si vous voulez vous lancer dans la littérature d’évasion, c’est une lecture idéale. Entre la pluie du Lancashire et le soleil d’Australie, je crois que c’est tout à fait ce qu’il nous faut au mois de février ! ❁❁❁ Résumé de l’éditeur Lancashire, 1863. Veuve depuis peu, Hannah Firth fait ses adieux à son fils cadet qui part tenter sa chance en Australie. Elle se retrouve désormais seule en compagnie de son aîné et son odieuse belle-fille, qui la traite comme une domestique. Nathaniel King a vu sa vie ruinée après un différend avec le fils de son propriétaire, qui lui voue désormais une haine tenace. Quand Hannah parvient enfin à échapper au joug de sa bru, avec quelques pièces en poche et le rêve d’une vie meilleure, elle croise Nathaniel. A croire que la chance sourit enfin aux deux infortunés ! Mais leurs ennemis ont de l’argent et de puissant alliés. Et un but : les empêcher de profiter de leur fragile bonheur… ❁❁❁ Anna Jacobs a vraiment un don pour narrer le malheur des autres. Elle sait doser juste ce qu’il faut pour ne pas tomber dans le pathos larmoyant et nous faire bondir de chapitre en chapitre ! J’ai été happée dans la vie d’Hannah et Nathaniel d’un seul coup et j’ai vraiment eu du mal à en sortir. L’autrice travaille avec brio les différents personnages de ses romans, qu’ils soient importants ou secondaires. Elle arrive à nous donner envie d’en savoir plus sur le boulanger du coin et de sa famille rien qu’en nous décrivant l’odeur de son pain. C’est avec une plume vive et rafraichissante que l’on suit tels des spectateurs de télénovelas les mésaventures des protagonistes que l’autrice met en scène. On s’attache à chacun d’entre eux, que cela soit Hannah, cette mère bafouée qui décide de prendre son destin en main ; Oliver ce jeune homme qui préfère fuir le domaine familiale et la violence qui y règne quitte à vivre tel un indigent ; Nathaniel qui enchaîne tuiles sur tuiles mais qui se relève à chaque fois ou encore Ginnie qui fuit un beau-père violent. La violence justement, joue un rôle prépondérant dans les romans d’Anna Jacobs, elle dépeint des personnages rongés de l’intérieur dont les comportements n’ont plus rien d’humain. Et d’un autre côté, elle arrive à nous faire oublier cette face de l’humanité grâce à la détermination, à l’amour et à l’espoir que nourrissent les autres protagonistes de l’histoire. Si vous n’avez pas encore testé la plume d’Anna Jacobs, je vous la recommande vivement ! Les Pionnières est une trilogie qui vaut le détour ! Si vous voulez en savoir plus sur les deux autres tomes, j’en parle par ici 🙂 Bonne lecture à tous,La trilogie des Pionnières s’achève ce mois-ci avec la sortie du dernier tome aux éditions de l’Archipel ! Si vous voulez vous lancer dans la littérature d’évasion, c’est une lecture idéale. Entre la pluie du Lancashire et le soleil d’Australie, je crois que c’est tout à fait ce qu’il nous faut au mois de février ! ❁❁❁ Résumé de l’éditeur Lancashire, 1863. Veuve depuis peu, Hannah Firth fait ses adieux à son fils cadet qui part tenter sa chance en Australie. Elle se retrouve désormais seule en compagnie de son aîné et son odieuse belle-fille, qui la traite comme une domestique. Nathaniel King a vu sa vie ruinée après un différend avec le fils de son propriétaire, qui lui voue désormais une haine tenace. Quand Hannah parvient enfin à échapper au joug de sa bru, avec quelques pièces en poche et le rêve d’une vie meilleure, elle croise Nathaniel. A croire que la chance sourit enfin aux deux infortunés ! Mais leurs ennemis ont de l’argent et de puissant alliés. Et un but : les empêcher de profiter de leur fragile bonheur… ❁❁❁ Anna Jacobs a vraiment un don pour narrer le malheur des autres. Elle sait doser juste ce qu’il faut pour ne pas tomber dans le...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés