Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782352871668
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 402
Format : 110 x 178 mm

Mon père, le commandant

Date de parution : 05/05/2010
Né le 11 juin 1910 à Saint-André-de-Cubzac (Gironde), il aura été l'un des plus célèbres Français au monde. Jusqu'à sa mort en mai 1997, écrivant, filmant, dénonçant l'incurie de l'homme, prédisant les catastrophes écologiques à venir, il fut de tous les combats ; sa « Déclaration des droits des générations... Né le 11 juin 1910 à Saint-André-de-Cubzac (Gironde), il aura été l'un des plus célèbres Français au monde. Jusqu'à sa mort en mai 1997, écrivant, filmant, dénonçant l'incurie de l'homme, prédisant les catastrophes écologiques à venir, il fut de tous les combats ; sa « Déclaration des droits des générations futures » reçut l'appui de neuf millions de citoyens à travers la planète.On pensait tout savoir du commandant Cousteau ; son fils, qui prit part à l'aventure de la Calypso, dévoile l'homme derrière la légende. Un Cousteau insoupçonné, acceptant rarement la contradiction, capable de grandeurs et, parfois, d'un stupéfiant égoïsme. Jean-Michel, s'il fut son « collaborateur, complice et ami », ainsi qu'ils aimaient à se qualifier en public, apprit cependant par la presse que son père l'assignait en justice pour avoir donné le nom de Cousteau - mais n'était-ce pas aussi le sien ? -; au parc de loisirs qu'il avait ouvert aux îles Fidji en 1995.Le « dernier des Cousteau » raconte ses difficultés à vivre dans l'ombre d'un père ambitieux, narcissique, qui partagea une partie de sa vie entre deux femmes et brisa deux familles. Jean-Michel fut l'un des rares à oser s'opposer à lui ; il révèle les facettes multiples d'un homme qui marqua son siècle. Première publication : l'Archipel, 2004.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782352871668
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 402
Format : 110 x 178 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bazart Posté le 10 Novembre 2016
    Pour fêter la sortie de ”L’Odyssée” de Jérôme Salle le 12 octobre, les éditions Archipoche font découvrir une réédition réactualisée du portrait livré par Jean-Michel Cousteau sur son père. Récit intimiste et sans concession écrit par l’un des fils du commandant Cousteau, ce pionnier de la plongée sous-marine, avec l’aide d’Emile Gagnan, ingénieur, il est à l’origine de l’autonomie dont disposent les plongeurs actuels. Un livre passionnant qui rn'occulte pas le coté plus sombre et peu avenant de cette homme brillant . Derrière cet homme que nous avons suivi lors de ses nombreuses épopées, à bord de la Calypso, se cachait un père exigeant et dont l'égoïsme était particulièrement prégnant. Contrairement à l'Odysée plus hagiographique, ce livre n'lude rien des défauts de ce commandant mais n'oublie pas de dire aussi à quel point cet homme marqua son siècle dans le domaine de l'océanographie.
  • Livresque78 Posté le 2 Novembre 2016
    Je vous parle aujourd'hui d'un roman très intimiste, écrit par l'un des fils du commandant Cousteau, homme que tous connaissent à travers ses films et sa passion pour la mer. J'ai pour ma part grandi en regardant les plongées de Jean-Yves Cousteau, mais comme la plupart d'entre vous, je ne connaissais rien, ou très peu de sa vie. J'ai découvert entre autres que Jean-Yves Cousteau est un pionnier de la plongée sous-marine, avec l'aide d'Emile Gagnan, ingénieur, il est à l'origine de l'autonomie dont disposent les plongeurs actuels.
  • mauriceandre Posté le 19 Mars 2015
    Au moment ou la Calypso fait la une des journaux sur sont devenir incertain, j'ai voulu relire cette Biographie sur l'homme qui est à la base de ma passion pour la plongée sous-marine. On y découvre Jacques Yves Cousteau, que ses proches appelaient JYC, avec ses qualités et ses défaut. Écrite par son fils, elle nous dévoile la face caché de celui qui a inventé la plongée moderne avec l'aide de l'ingénieur Émile Gagnan. Comme a ma première lecture j'ai été conquis, Pour moi, qui est grandi avec les reportages télévisuel de la Calypso,voir le père, l'homme public, au travers des souvenirs de Jean-Michel Cousteau est un privilège rare. J'invite tous les jeunes qui n'ont pas eus ma chance a voir et a revoir ses films, dont le célèbre "le Monde du Silence", réalisé avec la collaboration de Louis Malle l'année de ma naissance (1954) et palme d'Or en 1956. D'ailleurs j'ai trouvé un lien sur la toile et je vais le revoir avec plaisir.
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.