Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377355112
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 10,8 x 17,7 mm

OSS 117 prend le maquis

Date de parution : 10/09/2020
Les romans cultes de Jean Bruce n’ont rien perdu de leur impertinence, de leur piquant… et de leur humour suranné ! Ces rééditions sont l’occasion de redécouvrir les aventures d’Hubert Bonisseur de la Bath, rendu célèbre à l’écran par Jean Dujardin.
Ça se corse pour oss 117! Informé que les Russes installent en divers points du globe des bases ultrasecrètes dans des grottes sous-marines, le chef du service action de la CIA envoie son agent OSS 117 sur l’île de Beauté, où vient de disparaître un homme-grenouille surentraîné. Mais tout se... Ça se corse pour oss 117! Informé que les Russes installent en divers points du globe des bases ultrasecrètes dans des grottes sous-marines, le chef du service action de la CIA envoie son agent OSS 117 sur l’île de Beauté, où vient de disparaître un homme-grenouille surentraîné. Mais tout se corse. Pour avoir oublié, dans le feu de l’action, que son Beretta ne contenait que huit balles au lieu des dix de son J. C. Higgins resté dans l’autre poche, Hubert Bonisseur de la Bath a failli perdre la vie... mais aussi Brigitta, pour qui il éprouve une immense tendresse.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377355112
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nadge Posté le 19 Octobre 2020
    Comme de nombreuses personnes je pense, OSS 117 est dans mon imaginaire représenté, voir incarné par Jean Dujardin. C'est donc une 1ère pour moi de lire une histoire du célèbre espion, je remercie donc @Babelio et @Archipel Poche pour cet envoi. Il s'agit d'une réédition des romans du célèbre Hubert Bonisseur de la Bath. J'appréhendais un peu le côté vintage voir dépassé (que l'on retrouve dans les films) compte tenu du fait que ces romans date des années 50. L'histoire de ce tome se passe à Bonifacio en Corse, sur la belle île de beauté, comme le titre le laisse entendre. Les descritions de l'île et de la cité sont magnifiques et permettent de bien comprendre l'ambiance qui y règne. On y retrouve Hubert qui va enquêter sur une disparition suspecte d'un espion de la CIA très entrainé lors d'une plongée sous marine. Un petit côté James Bond, mais très frenchy quand même! avec des répliques et des jeux de mots cultes et très drôles. J'adore les petits clichés sur les Corses, qui ne manquent pas de piquants (à prendre au second degré!). Brigitta, le personnage féminin, est lui aussi très cliché, mais ça passe plutôt bien! Et on lui découvre une certaine sensibilité, sous... Comme de nombreuses personnes je pense, OSS 117 est dans mon imaginaire représenté, voir incarné par Jean Dujardin. C'est donc une 1ère pour moi de lire une histoire du célèbre espion, je remercie donc @Babelio et @Archipel Poche pour cet envoi. Il s'agit d'une réédition des romans du célèbre Hubert Bonisseur de la Bath. J'appréhendais un peu le côté vintage voir dépassé (que l'on retrouve dans les films) compte tenu du fait que ces romans date des années 50. L'histoire de ce tome se passe à Bonifacio en Corse, sur la belle île de beauté, comme le titre le laisse entendre. Les descritions de l'île et de la cité sont magnifiques et permettent de bien comprendre l'ambiance qui y règne. On y retrouve Hubert qui va enquêter sur une disparition suspecte d'un espion de la CIA très entrainé lors d'une plongée sous marine. Un petit côté James Bond, mais très frenchy quand même! avec des répliques et des jeux de mots cultes et très drôles. J'adore les petits clichés sur les Corses, qui ne manquent pas de piquants (à prendre au second degré!). Brigitta, le personnage féminin, est lui aussi très cliché, mais ça passe plutôt bien! Et on lui découvre une certaine sensibilité, sous l'aspect volubile. Hubert va vouloir l'aider (et plus si affinités). Je n'ai pas vraiment remarqué que ce personnage a près de 70 ans!! c'est fluide et presque intemporel, même si cela se passe pendant la guerre froide. Bien sur, il n'y a pas tous les gadgets modernes (téléphones, ordinateur...) mais ça reste crédible et pas du tout désuet. L'histoire est agréable avec un style plutôt classique, j'aurais même aimé quelques chapitres de plus (roman relativement court!). Je recommande donc aux adeptes du style et à ceux qui aiment les polars. Je pense poursuivre avec Atout cœur à Tokyo. Point spécial (de la mini série, 4 romans sortis en même temps) : j'adore l'esthétique à la fois coloré et épuré, qui colle merveilleusement bien à l'esprit des romans, ça dépoussière le genre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • liliaza Posté le 9 Octobre 2020
    Comme beaucoup de personnes j’ai découvert Hubert Bonisseur de la Bath avec les films de Jean Dujardin. Je les ai beaucoup appréciés et je voulais savoir si le personnage était fidèle au roman. La réponse est non mais je me suis bien amusée quand même. Notre histoire commence par de la plongée sous-marine en Corse. Très vite nous partons dans un bon roman d’espionnage à l’état pur. OSS 117 c’est l’espionnage basé sur des faits réels. On combat toujours les mêmes ennemis, presque par les mêmes moyens. Ici pas de James Bond avec plein de gadgets mais un espion avec son révolver tout simplement. On retrouve le stéréotype des jeunes femmes qui aident Hubert pour ses missions... et plus si affinités. Je n’aime pas les romans d’espionnage ni les films d’espionnage mais là c'était très sympa. Je me suis prise au jeu. Ce roman est très court (192 pages). Cela peut sembler peu mais pour un roman d’espionnage c’est bien. Sinon on se lasse. Très vite je me suis dit : je lirais les autres tomes. Pas tous bien sûr mais c’est une bonne découverte. L'écriture est très basique et sans furioritures. On pourrait être déçu mais il faut se souvenir que l'auteur... Comme beaucoup de personnes j’ai découvert Hubert Bonisseur de la Bath avec les films de Jean Dujardin. Je les ai beaucoup appréciés et je voulais savoir si le personnage était fidèle au roman. La réponse est non mais je me suis bien amusée quand même. Notre histoire commence par de la plongée sous-marine en Corse. Très vite nous partons dans un bon roman d’espionnage à l’état pur. OSS 117 c’est l’espionnage basé sur des faits réels. On combat toujours les mêmes ennemis, presque par les mêmes moyens. Ici pas de James Bond avec plein de gadgets mais un espion avec son révolver tout simplement. On retrouve le stéréotype des jeunes femmes qui aident Hubert pour ses missions... et plus si affinités. Je n’aime pas les romans d’espionnage ni les films d’espionnage mais là c'était très sympa. Je me suis prise au jeu. Ce roman est très court (192 pages). Cela peut sembler peu mais pour un roman d’espionnage c’est bien. Sinon on se lasse. Très vite je me suis dit : je lirais les autres tomes. Pas tous bien sûr mais c’est une bonne découverte. L'écriture est très basique et sans furioritures. On pourrait être déçu mais il faut se souvenir que l'auteur devait sortir entre 6 et 10 livres par an.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesChroniquesDUneNantaise Posté le 1 Octobre 2020
    J'ai beaucoup aimé me plonger dans des aventures d'OSS 117 que je ne connaissais, car comme beaucoup, c'est un personnage que j'ai découvert à travers les films. Je suis donc heureuse que les 8 romans soient réédités à l'occasion de la sortie du troisième film et j'espère lire prochainement d'autres aventures d'OSS 117 dont j'apprécie les rebondissements, le rythme ainsi que l'humour.
  • gyselinck_dominique Posté le 24 Septembre 2020
    En pleine guerre froide, l'activité des espions russes, américains, britanniques, français etc... était à son paroxysme. Un nouveau système de détection de sous-marins nucléaires, le "Détecteur G", a été conçu par les britanniques et représenterai à coup sûr la fin des espoirs russes de pouvoir encore tenir son rang dans l'escalade militaire qui oppose le bloc de l'Est à celui de l'Ouest. Mais les russes ont mis la main sur les plans de cette technologie révolutionnaire et même si les espions qui s'étaient chargés de dérober ces plans ont été neutralisés, ils semblerait bien que les informations soient quand même arrivées jusqu'à Moscou. Mais l'activation du "Détecteur G" nécessite l'installation de bases, secrètes il va s'en dire, pour pouvoir être opérationnel et récolter les données nécessaires à son utilisation. Les russes installeraient plusieurs de ces bases, et la CIA a eu vent qu'une de ces installations serait sur le point d'être opérationnelle en Corse ! La Corse est truffée de grottes sous-marines, l'info se tient donc, il ne reste plus qu'à envoyer un agent pour enquêter sur place. L'agent William Roos, sous couvert de prendre des leçons de plongée avec Nicolas Rennotte, un moniteur de plongée local, est chargé de cette mission. Mais après quelques... En pleine guerre froide, l'activité des espions russes, américains, britanniques, français etc... était à son paroxysme. Un nouveau système de détection de sous-marins nucléaires, le "Détecteur G", a été conçu par les britanniques et représenterai à coup sûr la fin des espoirs russes de pouvoir encore tenir son rang dans l'escalade militaire qui oppose le bloc de l'Est à celui de l'Ouest. Mais les russes ont mis la main sur les plans de cette technologie révolutionnaire et même si les espions qui s'étaient chargés de dérober ces plans ont été neutralisés, ils semblerait bien que les informations soient quand même arrivées jusqu'à Moscou. Mais l'activation du "Détecteur G" nécessite l'installation de bases, secrètes il va s'en dire, pour pouvoir être opérationnel et récolter les données nécessaires à son utilisation. Les russes installeraient plusieurs de ces bases, et la CIA a eu vent qu'une de ces installations serait sur le point d'être opérationnelle en Corse ! La Corse est truffée de grottes sous-marines, l'info se tient donc, il ne reste plus qu'à envoyer un agent pour enquêter sur place. L'agent William Roos, sous couvert de prendre des leçons de plongée avec Nicolas Rennotte, un moniteur de plongée local, est chargé de cette mission. Mais après quelques jours d'inspections sous-marines, il est déclaré disparu en mer par Nicolas. Pour les gendarmes, c'est un banal accident de plongée comme il en arrive malheureusement bien souvent. Pour la CIA, c'est la confirmation qu'il se trame bien quelque chose en Corse,William Roos ne peut avoir eu un accident, c'était un plongeur aguerri. Ils décident donc d'envoyer autre agent sur place, OSS 117, Hubert Bonisseur de la Bath... J'ai découvert avec beaucoup d'intérêt les aventures d'OSS 117 à travers cet ouvrage. Je connaissais l'existence des livres, mais malheureusement à une époque où il était devenu un peu compliqué de se les procurer. Il y a aussi eu le phénomène des premiers films mettant en scène Jean Dujardin pour redonner un beau coup de projecteur au héro de Jean Bruce,et maintenant cette nouvelle collection lancée par les éditions Archipoche. 4 tomes publiés d'entrée de jeu, et si je viens de terminer ce tome d' "OSS 117 prend le Marquis", je suis bien vite allé chercher les 3 autres chez mon libraire car je compte bien suivre les aventures de cet espion un peu... spécial, des années '60.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylvaine Posté le 19 Septembre 2020
    OSS 117 prend le maquis de Jean Bruce est réédité chez Archipel Poche.. C'est avec curiosité que je me suis plongée dans cette série mythique de ma jeunesse. le temps a t'il été clément avec Hugo Bonisseur de la Bath? a t'il pris un coup de vieux ou simplement gagné quelques rides au coin des yeux qui le rendent encore plus séduisant? Ma foi la surprise a été agréable. Bien sûr le côté vintage est là , bien présent : la guerre froide, l'éternelle rivalité entre les 2 blocs, les russes face aux américains, les espions de l'un face à ceux de l'autre. Mais est-ce si vintage que cela? Et puis il y a l'île de Beauté et les merveilles de Bonifacio, sa vieille ville, son sémaphore et ses grottes sous-marines, des paysages à vous couper le souffle. Alors rien que pour cela faites escale à Bonifacio , accompagnez OSS117 , rappelez lui que le barillet du Beretta ne contient que 8 balles et non 10, et que Brigitta est une femme digne d'intérêt. Bonne lecture. Merci à Mylène des éditions de l'Archipel#0SS117PRENDLEMAQUIS #NetGalleyFrance
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.