Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264070500
Code sériel : 5211
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Retour à Peyton Place

Jean Muray (traduit par)
Date de parution : 18/05/2017
Allison MacKenzie est au comble du bonheur : son livre, Le Château de Samuel, a été accepté par l’éditeur Lewis Jackman. Mais accaparée par des agents cyniques et des journalistes hypocrites, la jeune femme vit mal sa nouvelle célébrité. Réfugiée à Peyton Place, elle doit affronter la colère d’une petite ville... Allison MacKenzie est au comble du bonheur : son livre, Le Château de Samuel, a été accepté par l’éditeur Lewis Jackman. Mais accaparée par des agents cyniques et des journalistes hypocrites, la jeune femme vit mal sa nouvelle célébrité. Réfugiée à Peyton Place, elle doit affronter la colère d’une petite ville jalouse de son succès et irritée de s’être vue dépeinte dans son roman. D’autant que celui-ci a attiré l’attention d’Hollywood. Partagée entre l’effervescence new-yorkaise et les médisances de la Nouvelle-Angleterre, Allison ne peut compter que sur la bienveillance de Lewis, dont elle se sent soudain bien proche…
 
« Une plongée dans la matrice de la fiction américaine : celle qui a ouvert la voie aux séries prime time et au génie lynchien. » Les Inrocks , Emily Barnett
 
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean Muray
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264070500
Code sériel : 5211
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • GoodBooksGoodFriends Posté le 23 Janvier 2019
    J'ai retrouvé avec plaisir Allison MacKenzie et les autres habitants de Peyton Place. Dès les premières pages, on est plongé dans l'atmosphère de cette petite ville de Nouvelle-Angleterre, les descriptions sont colorées et imagées. Mais le roman tourne en réalité autour d'Allison, alter ego de Grace Metalious elle-même, qui voit là une façon de dénoncer les méthodes peu respectables des milieux de l'édition et du cinéma. Les intrigues autour des habitants de la petite ville donnent l'impression d'être traitées à la va-vite et leurs résolutions semblent bâclées. Après avoir lu la préface, je comprends qu'effectivement Grace Metalious a pondu une suite sur commande mais sans y mettre de cœur, ceci peut expliquer cela. Le roman vaut toutefois par sa peinture féroce de l'industrie cinématographique et des éditeurs et agents prêts à tout pour faire un best-seller. Et j'ai apprécié ma petite promenade à Peyton Place même si elle était moins savoureuse que ma première visite.
  • FannyNetherfieldPark Posté le 7 Août 2016
    Il y a un an, j’ai lu le premier opus de cette chronique acérée d’une petite bourgade des États-Unis. Très controversée à sa sortie en 1956, l’auteur a tout de même écrit la suite parue en 1959. Ce second roman est tout à fait différent du précédent. En effet, il est clairement autobiographique. Grace Metalious nous raconte la difficulté d’accepter un succès fulgurant ainsi que la critique parfois dure et acerbe par le biais de son héroïne Allison MacKenzie. Nous ne sommes plus uniquement dans un huis-clos à Peyton Place. Nous suivons Allison entre cette ville et New-York où une nouvelle vie et de nouveaux horizons s’ouvrent à elle. Nous retrouvons Peyton Place comme nous l’avions laissé dans le premier opus. Les secrets, les commérages, les jalousies et les complots sont toujours de mise. Certains personnages secondaires sont toujours aussi agréable à détester. On voit l’évolution de chacun. J’ai d’ailleurs eu une sympathie particulière pour Selena que la vie n’épargne pas. De nouveaux protagonistes font également leur apparition. Grace Metalious défend ici les femmes et toutes les personnes qui ne cadrent pas avec une certaine normalité de façade. C’est très bien écrit. Ce livre se lit tout seul et très rapidement.... Il y a un an, j’ai lu le premier opus de cette chronique acérée d’une petite bourgade des États-Unis. Très controversée à sa sortie en 1956, l’auteur a tout de même écrit la suite parue en 1959. Ce second roman est tout à fait différent du précédent. En effet, il est clairement autobiographique. Grace Metalious nous raconte la difficulté d’accepter un succès fulgurant ainsi que la critique parfois dure et acerbe par le biais de son héroïne Allison MacKenzie. Nous ne sommes plus uniquement dans un huis-clos à Peyton Place. Nous suivons Allison entre cette ville et New-York où une nouvelle vie et de nouveaux horizons s’ouvrent à elle. Nous retrouvons Peyton Place comme nous l’avions laissé dans le premier opus. Les secrets, les commérages, les jalousies et les complots sont toujours de mise. Certains personnages secondaires sont toujours aussi agréable à détester. On voit l’évolution de chacun. J’ai d’ailleurs eu une sympathie particulière pour Selena que la vie n’épargne pas. De nouveaux protagonistes font également leur apparition. Grace Metalious défend ici les femmes et toutes les personnes qui ne cadrent pas avec une certaine normalité de façade. C’est très bien écrit. Ce livre se lit tout seul et très rapidement. Il manque tout de même la fougue et l’impertinence du premier tome. C’est une bonne lecture lorsqu’on souhaite prolonger le voyage à Peyton Place. Ce second roman n’a certes pas le même ton coupant que l’original mais reste très agréable à lire. J’ai apprécié de retrouver Allison, sa famille mais aussi certains personnages secondaires. Les éléments autobiographiques sont une vraie valeur ajoutée.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…