Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782377353033
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 349
Format : 110 x 178 mm
Souvenirs effacés
Céline Maurice (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 03/07/2019
Éditeurs :
Archipoche

Souvenirs effacés

Céline Maurice (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 03/07/2019
Le maître du psychothriller aux 3 millions d'exemplaires vendus en Allemagne nous plonge au cœur de la folie. Et si un jour, en vous réveillant, plus personne ne vous reconnaissait ? Qui êtes-vous vraiment ?
Et si vous aviez été rayé de la mémoire de vos proches ?  L’enlèvement de son fils... Sa fuite à travers le parc... Le coup sur la tête... À... Et si vous aviez été rayé de la mémoire de vos proches ?  L’enlèvement de son fils... Sa fuite à travers le parc... Le coup sur la tête... À son réveil, après un coma de deux mois, Sibylle se souvient de tout.  Pourtant, le médecin à son... Et si vous aviez été rayé de la mémoire de vos proches ?  L’enlèvement de son fils... Sa fuite à travers le parc... Le coup sur la tête... À son réveil, après un coma de deux mois, Sibylle se souvient de tout.  Pourtant, le médecin à son chevet lui assure qu’elle n’a jamais eu d’enfant. Sibylle décide alors de fuir l’hôpital en pleine nuit pour rentrer chez elle.  Mais lorsque son mari lui ouvre la porte, il ne la reconnaît pas, malgré les détails intimes qu’elle lui livre.À qui Sibylle peut-elle faire confiance ?Et qui est-elle vraiment ?  Avec Souvenirs effacés, le thriller qui l’a propulsé au premier rang des maîtres allemands du suspense, Arno Strobel signe un roman qui vous fera douter de tout, jusqu’au bout.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377353033
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 349
Format : 110 x 178 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fannyloursonne Posté le 24 Mars 2022
    Note : 7/10 Comment réagiriez vous si vous vous réveilliez un beau matin dans une chambre inconnue, sans fenêtres, avec des souvenirs dans la tête mais qui ne semblent pas liés entre eux, et avec la sensation de passer à côté de quelque chose, de ne pas recoller les morceaux ? Eh bien c’est exactement le sentiment de Sibylle et lorsque le médecin lui explique qu’elle a passé deux mois dans le coma c’est encore pire pour Sybille qui n’arrive pas à se rappeler ce qui lui est arrivé. Elle va alors tout tenter pour recoller l’équipe morceaux de sa vie dans un environnement où personne ne semble vouloir l’aider ni même la reconnaître. Qui est elle ? D’où vient elle ? Que lui est il réellement arrivé ? La seule chose dont elle soit sûre c’est que sa vie est en danger et que les heures sont comptées
  • PriscillaMushu Posté le 1 Octobre 2019
    Un début qui démarre sur les chapeaux de roues et qui arrive à tenir le rythme jusqu'au bout... c'est rare. C'est l'exploit réussi ici par Arno Strobel, un auteur que je ne connaissais pas encore mais auquel je vais désormais m'intéresser. Il faut du génie pour arriver à maintenir son lecteur dans une forme de tension constante. L'angoisse vécu par Sybille est non seulement palpable car parfaitement retranscrite mais on lit aussi en apnée jusqu'à savoir le fin mot de l'histoire. L'auteur distille à la perfection des petites infos qui nous font envisager pleins de scénarios et de solutions possibles, et alors ça c'est une sensation que j'adore ! En toile de fond: le cerveau humain, et plus précisément la mémoire. Quand les certitudes n'en sont plus et qu'on ne peut plus se fier à personne...Un EXCELLENT polar ❤
  • babounette Posté le 20 Août 2019
    Souvenirs effacés - Arno Strobel - Lu en août 2019. Mille mercis aux éditions Archipoche pour cet envoi. Sybille, Lukas, Johannes, les inspecteurs de polices, Christian, Elke, Rosie, Hans... Qui est vraiment qui? Sybille se réveille d'un long coma dans ce qui semble être un hôpital... dans une pièce sans fenêtre. Elle va s'échapper et pense immédiatement à son petit garçon, où est-il qu'est-il devenu, ses souvenirs sont bien précis le concernant, mais autour d'elle personne ne lui connaît un enfant. Sa mémoire est dérangée, mais pourquoi ? Que lui est-il arrivé ? Pourquoi personne ne la reconnaît même pas son mari, alors qu'elle sait parfaitement les détails de leur vie, voyage de noces, naissance de Lukas, où se trouvent les objets dans sa maison, son amie Elke. Elle rencontre Rosie, qui la croit. C'est un thriller haletant (lu jusqu'à 1h30 du matin), avec quelques répétitions, mais rien de bien grave, du suspense, jusqu'à la fin on se demande ce qu'il va se passer. Une bien étrange et sombre histoire. J'ai bien aimé, 348 pages qu'on tourne sans pouvoir s'arrêter. Je ne lis pas beaucoup de policiers ou de thrillers, mais peut-être que je vais m'y mettre !
  • Ydamelc Posté le 18 Août 2019
    Souvenirs effacés, c'est la course effrénée d'une maman pour retrouver son fils et rétablir la vérité ! Cette mère, c'est Sybille. Son fils a été enlevé sous ses yeux. Elle en est sûre. Elle en est persuadée. Lorsqu'elle se réveille à l'hôpital, après 2 mois de coma, tout le monde (médecin, mari, amie...) lui assure pourtant du contraire... Elle n'a jamais eu d'enfant. Elle n'est pas la personne qu'elle prétend être. Malgré tous les souvenirs... même les plus intimes. Que s'est-il réellement passé ? Qui dit vrai ? Peut-on se fier à sa mémoire ? A qui faire confiance ? C'est ce qu'Arno Strobel va tâcher de nous faire découvrir avec ce thriller... Manipulations de toutes sortes, suspense, retournements de situation, révélations, personnages mystérieux, intrigues rythmées et efficaces, sans temps mort... Ce bouquin a tous les ingrédients d'un bon page-turner, sans en faire trop. On pourrait même le classer dans plusieurs genres... Mais je ne vous en dirai pas plus. Pour garder toute la surprise, en le découvrant par vous même. C'est tout l'intérêt de cette obscure histoire. Laissez vous emporter dans les méandres de la mémoire ! Merci à L'archipel de m'avoir si gentiment fait parvenir ce livre, que j'ai pu savourer avec grand plaisir, sous le soleil catalan et à cet ami qui m'a... Souvenirs effacés, c'est la course effrénée d'une maman pour retrouver son fils et rétablir la vérité ! Cette mère, c'est Sybille. Son fils a été enlevé sous ses yeux. Elle en est sûre. Elle en est persuadée. Lorsqu'elle se réveille à l'hôpital, après 2 mois de coma, tout le monde (médecin, mari, amie...) lui assure pourtant du contraire... Elle n'a jamais eu d'enfant. Elle n'est pas la personne qu'elle prétend être. Malgré tous les souvenirs... même les plus intimes. Que s'est-il réellement passé ? Qui dit vrai ? Peut-on se fier à sa mémoire ? A qui faire confiance ? C'est ce qu'Arno Strobel va tâcher de nous faire découvrir avec ce thriller... Manipulations de toutes sortes, suspense, retournements de situation, révélations, personnages mystérieux, intrigues rythmées et efficaces, sans temps mort... Ce bouquin a tous les ingrédients d'un bon page-turner, sans en faire trop. On pourrait même le classer dans plusieurs genres... Mais je ne vous en dirai pas plus. Pour garder toute la surprise, en le découvrant par vous même. C'est tout l'intérêt de cette obscure histoire. Laissez vous emporter dans les méandres de la mémoire ! Merci à L'archipel de m'avoir si gentiment fait parvenir ce livre, que j'ai pu savourer avec grand plaisir, sous le soleil catalan et à cet ami qui m'a donné envie de relire cet auteur. Arno Strobel, je n'en ai pas fini avec vous... A la prochaine, alors !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Trollibi Posté le 4 Août 2019
    L’intrigue en très très bref : Sybille se réveille d’un coma de deux mois à l’hôpital, elle se souvient parfaitement de toute sa vie mais ses proches ne la reconnaissent pas… Elle est convaincue que son fils Lukas a été enlevé mais tout le monde lui dit qu’elle n’a jamais eu d’enfant… Pourtant, elle n’a qu’une idée en tête : retrouver son fils. Ce qu’elle va découvrir n’est pas vraiment ce à quoi elle s’attendait... Manipulation de la mémoire, souvenirs effacés, emprise de l’homme sur le cerveau… Des sujets déjà très (trop ?) souvent traités en littérature et au cinéma. C’était donc ma petite crainte en entamant la lecture du roman d’Arno Strobel : me retrouver face à un énième thriller sur le sujet. Si ce n’était pour découvrir un nouvel auteur, grâce aux éditions l’Archipel, je ne suis pas certaine que j’aurais mis de moi-même la main sur « Souvenirs effacés ». C’est clair, le sujet est un peu bateau, avec une fin frôlant la science-fiction que le réalisme présent tout au long du roman ne laissait pas présager. En fait, plus l’intrigue avance, plus on se doute de ce qui est arrivé en réalité à Sybille : c’est sur le... L’intrigue en très très bref : Sybille se réveille d’un coma de deux mois à l’hôpital, elle se souvient parfaitement de toute sa vie mais ses proches ne la reconnaissent pas… Elle est convaincue que son fils Lukas a été enlevé mais tout le monde lui dit qu’elle n’a jamais eu d’enfant… Pourtant, elle n’a qu’une idée en tête : retrouver son fils. Ce qu’elle va découvrir n’est pas vraiment ce à quoi elle s’attendait... Manipulation de la mémoire, souvenirs effacés, emprise de l’homme sur le cerveau… Des sujets déjà très (trop ?) souvent traités en littérature et au cinéma. C’était donc ma petite crainte en entamant la lecture du roman d’Arno Strobel : me retrouver face à un énième thriller sur le sujet. Si ce n’était pour découvrir un nouvel auteur, grâce aux éditions l’Archipel, je ne suis pas certaine que j’aurais mis de moi-même la main sur « Souvenirs effacés ». C’est clair, le sujet est un peu bateau, avec une fin frôlant la science-fiction que le réalisme présent tout au long du roman ne laissait pas présager. En fait, plus l’intrigue avance, plus on se doute de ce qui est arrivé en réalité à Sybille : c’est sur le « comment » ça lui est arrivé que joue l’effet de surprise… L’héroïne est un peu (très ?) naïve : « M’enfin, Sybille ! Réfléchis, voyons ! » doit être la réflexion qui m’a traversé l’esprit plus d’une fois au cours de ma lecture. Et pourtant, j’ai passé un moment de lecture agréable. Arno Strobel parvient à ménager le suspense pour nous faire tourner les pages l’une après l’autre sans que l’on s’en rende compte. L’intrigue efficace avance à un rythme assez soutenu, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Le style est fluide et abordable, ce qui renforce l’impression d’une lecture rapide. Il faudra que je lise un second roman de l’auteur pour me faire une idée plus précise, mais je ne regrette pas ma découverte de « Souvenirs effacés ». Un grand merci aux Editions l’Archipel/Archipoche !
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés