RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            The Mortal Instruments, les origines - Tome 01: L'Ange Mécanique

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266278720
            Code sériel : J3024
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 108 x 177 mm
            The Mortal Instruments, les origines - Tome 01: L'Ange Mécanique

            Julie LAFON (Traducteur)
            Collection : The Mortal Instruments
            Date de parution : 04/05/2017
            Les origines du monde des Chasseurs d'Ombres, en pleine Révolution Industrielle...
            Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau... Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266278720
            Code sériel : J3024
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket jeunesse
            7.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MelV Posté le 31 Mars 2019
              J'avais acheté ce tome à ma fille et comme j'avais besoin d'un break entre deux romans, je m'y suis mis. J'ai lu les trois tomes en trois jours. C'était somme toute bien sympathique.
            • abookcatcher Posté le 8 Novembre 2018
              Cela fait déjà quelques années que j’ai terminé la première trilogie de The Mortal Instruments, qui met en scène Chasseurs de démons et Créatures obscures dans un New-York très actuel. Ce n’est pourtant que dernièrement que j’ai décidé de reprendre cette saga, alors que j’ai une profonde admiration pour le travail de Cassandra Clare et énormément d’affection pour l’univers si riche qu’elle a su créer et dans lequel j’avais aimé me plonger pendant des heures et des heures lors de mes premières lectures. Alors que je flânais en librairie, j’ai eu l’occasion de me procurer le premier tome de la trilogie des origines, et je n’ai donc pas manqué l’occasion. Aussitôt acheté, aussitôt lu. Je n’ai pas perdu de temps, bien trop pressée de retrouver la plume et l’imagination sans limite de l’auteure. Aujourd’hui, après la lecture de ce tome, une seule question subsiste : pourquoi avoir attendu tout ce temps pour continuer cette saga merveilleuse ??! Comme on pourrait s’en douter, ce tome se passe bien des années avant les aventures de Clary. Ici, nous sommes au dix-huitième siècle, plongés en plein coeur de Londres. Notre héroïne, Tessa, vient tout juste d’arriver d’Amérique pour rejoindre son frère Nathaniel en Angleterre. A... Cela fait déjà quelques années que j’ai terminé la première trilogie de The Mortal Instruments, qui met en scène Chasseurs de démons et Créatures obscures dans un New-York très actuel. Ce n’est pourtant que dernièrement que j’ai décidé de reprendre cette saga, alors que j’ai une profonde admiration pour le travail de Cassandra Clare et énormément d’affection pour l’univers si riche qu’elle a su créer et dans lequel j’avais aimé me plonger pendant des heures et des heures lors de mes premières lectures. Alors que je flânais en librairie, j’ai eu l’occasion de me procurer le premier tome de la trilogie des origines, et je n’ai donc pas manqué l’occasion. Aussitôt acheté, aussitôt lu. Je n’ai pas perdu de temps, bien trop pressée de retrouver la plume et l’imagination sans limite de l’auteure. Aujourd’hui, après la lecture de ce tome, une seule question subsiste : pourquoi avoir attendu tout ce temps pour continuer cette saga merveilleuse ??! Comme on pourrait s’en douter, ce tome se passe bien des années avant les aventures de Clary. Ici, nous sommes au dix-huitième siècle, plongés en plein coeur de Londres. Notre héroïne, Tessa, vient tout juste d’arriver d’Amérique pour rejoindre son frère Nathaniel en Angleterre. A son arrivée, elle tombe dans un piège et se retrouve aux prises des Soeurs Noires qui vont lui faire subir différentes tortures afin de développer ses pouvoirs, pouvoirs dont elle ignorait évidemment l’existence, jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombre, va la libérer. A partir de là, Tessa va comprendre qu’elle n’est en réalité pas humaine, et va découvrir un monde dont elle ignorait tout. Chasseurs d’Ombres, Créatures obscures, Démons… Tessa, comme le lecteur, va se retrouver plonger dans l’univers si riche et propre à Cassandra Clare. La jeune fille va alors se mettre en quête de retrouver son frère qui a disparu, et va s’en suivre toute une série d’aventures qui vont l’amener à découvrir que la réalité est bien plus complexe que ce qu’elle pensait. Autant ne pas passer par quatre chemins, j’ai a-d-o-r-é ce tome. J’admire la facilité qu’a l’auteur de nous immerger à 100% dans son univers. En début de lecture, je craignais un peu de ne pas réussir à m’attacher aux nouveaux personnages, tant j’avais aimé ceux de la trilogie précédente, notamment les personnages « secondaires » qui pour moi ne l’étaient pas tant que ça. Au final, cette crainte a été vite balayée. L’auteure a réussi le pari de créer de nombreux nouveaux personnages, dont les traits ne sont bien sûr pas tous étrangers puisqu’ils sont nécessairement liés aux personnages que nous avons rencontrés dans les trois premiers tomes de la saga. Impossible de ne pas reconnaître certains traits de caractères si propres à Jace derrière ceux de Will, ce qui m’a un peu dérangée en premier lieu, car j’avais l’impression d’avoir une copie conforme de ces deux personnages. J’ai toutefois réussi à faire abstraction de ce petit défaut car pour le reste des personnages, ceux-ci sont tellement travaillés qu’on arrive à les apprécier et à s’y attacher en oubliant totalement les traits qu’ils ont en commun avec d’autres. Aussi, j’ai aimé faire le lien entre cette première partie des Origines et la trilogie précédente, et également retrouver d’anciens personnages pour lesquels j’ai beaucoup d’affection. Si au début il est possible de croire qu’il y un réel parallélisme entre le premier tome de la trilogie précédente et ce tome, cela s’estompe bien vite car l’histoire est bien différente. Bien sûr, on retrouve tous les éléments marquants de la précédente trilogie : action, personnages attachants, rebondissements, intrigue haletante… Et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai autant aimé ce tome. On ne s’ennuie pas. Ici, il s’agit de découvrir ce qui se cache derrière un complot qui apparaît de plus en plus mystérieux à mesure que l’on tourne les pages du livre. L’auteure sait entretenir le suspense, sans jamais relâcher le rythme. Malgré les nombreux personnages et les rebondissements, cette histoire se lit facilement, l’écriture est toujours aussi fluide et prenante. En réalité, il est difficile de lâcher ce roman avant d’avoir atteint la dernière page. Vous savez, je pense que je suis un peu amoureuse de cet univers. C’est l’un des plus aboutis que j’ai pu lire dans une saga jeunesse de ce type, et cela me déclenche des coups de coeur à chacune de mes lectures. Vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller de lire ce roman si ce n’est pas déjà fait. Vraiment, foncez !! Si vous avez aimé les trois premiers tomes, n’attendez plus pour poursuivre la saga qui est pour moi une valeur sûre. Une chose est certaine, je n’attendrai pas bien longtemps avant de me procurer le prochain tome.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesLecturesdOriane Posté le 6 Août 2018
              Après avoir perdu sa tante, Tessa se rend à Londres pour y rejoindre son frère Nate. Seulement une fois arrivé sur place, ce n’est pas son frère qui l’accueille mais deux femmes très étranges qui sont loin de lui vouloir du bien. Dans le même temps, Will et Jem, deux Chasseurs d’Ombres, se retrouve à enquêter sur un club étrange qui pourrait bien être lié au meurtre d’une Terrestre… Le monde de Tessa va entrer en collision avec celui des Chasseurs d’Ombre alors que pour elle, la magie et le monde obscure n’existe que dans les livres. Je pense qu’après mes trois dernières chroniques je n’ai pas besoin de dire à quel point je suis tombé amoureuse de l’univers de The Mortal Instruments. J’aimais déjà les autres supports, mais les livres ont toujours un petit quelque chose en plus je dirais. Et là, ce sont les spin-off qui sont le bon côté. Enfin je dis ça, mais au début j’avais un peu peur de me lancer dans les Origines. Quand j’ai vu qu’il valait mieux, soit alterner les tomes 4 à 6 de la saga principale avec la trilogie des Origines, soit se faire les Origines avant les trois dernier volumes... Après avoir perdu sa tante, Tessa se rend à Londres pour y rejoindre son frère Nate. Seulement une fois arrivé sur place, ce n’est pas son frère qui l’accueille mais deux femmes très étranges qui sont loin de lui vouloir du bien. Dans le même temps, Will et Jem, deux Chasseurs d’Ombres, se retrouve à enquêter sur un club étrange qui pourrait bien être lié au meurtre d’une Terrestre… Le monde de Tessa va entrer en collision avec celui des Chasseurs d’Ombre alors que pour elle, la magie et le monde obscure n’existe que dans les livres. Je pense qu’après mes trois dernières chroniques je n’ai pas besoin de dire à quel point je suis tombé amoureuse de l’univers de The Mortal Instruments. J’aimais déjà les autres supports, mais les livres ont toujours un petit quelque chose en plus je dirais. Et là, ce sont les spin-off qui sont le bon côté. Enfin je dis ça, mais au début j’avais un peu peur de me lancer dans les Origines. Quand j’ai vu qu’il valait mieux, soit alterner les tomes 4 à 6 de la saga principale avec la trilogie des Origines, soit se faire les Origines avant les trois dernier volumes principaux, je me suis dit que c’était bizarre. Surtout que les aventures de Clary, Jace, Alec, Simon et Isabelle sont un coup de cœur ultime. Alors une part de moi avait peur que les aventures de Tessa, Will et Jem ne soit pas à la hauteur. À voir si j’ai eu raison, ou non, d’avoir cette crainte. Nous découvrons donc Tessa Gray, une jeune fille comme les autres qui ne rêve que d’une chose : vivre une vie normale en compagnie de son frère. Sauf que ses plans tombent à l’eau quand elle se fait enlever par les Sœurs Noires, deux sorcières qui ont un but bien précis. Dès lors, Tessa va se rendre compte qu’elle est loin d’être humaine, que son frère est en danger et qu’elle doit apprendre à maîtriser son don. J’ai beaucoup aimé le personnage de Tessa. Cette jeune femme qui entre dans les codes de la fin des années 1800 et qui pourtant n’a pas l’intention de se laisser marcher sur les pieds. Elle m’a beaucoup touché et j’ai trouvé qu’il était simple de s’attacher à elle. Ce n’est pas une héroïne nunuche qui va se cacher derrière un homme. Si elle est loin de savoir ce battre un Chasseur d’Ombre elle ne prendra pas ses jambes à son cou dès que le danger sera présent pour autant. Avec elle nous découvrons William Herondale et James Carstairs. Si vous avez lu les The Mortal Instruments, alors le nom Herondale ne vous sera pas inconnu, mais je ne rentrerai pas trop dans les détails de peur de spoiler quelqu’un. En tout cas nous avons là deux personnages totalement différents mais aussi inséparables. Will est sarcastique, il aime blaguer sur tout et sur rien au risque parfois de blesser les gens et à tendance à se faire haïr de tout le monde, un peu comme si c’était ce qu’il voulait. On sent pourtant que cette carapace cache quelque chose de plus profond, mais ses secrets sont bien gardés. Je ne sais pas vraiment ce que je pense de lui, pour le monde c’est un personnage que j’aime sans l’aimer. C’est un peu bizarre dit comme ça, mais c’est vraiment ce que je ressens. Il est drôle, à de très bons moments mais en même temps il casse souvent tout par la réplique cinglante de trop. Du coup j’attends de le découvrir encore plus dans la suite pour me faire un avis définitif. Du côté de James, plus souvent appelé Jem, il est beaucoup plus doux, prévenant, adorable et aimable. Il est clairement mon coup de cœur de ce premier tome. Lui aussi à son lot de secret, mais son caractère font qu’il est simple de l’apprécier. Si vous avez lu cette histoire après ou pendant la série principale, alors vous retrouverez des noms bien connu. Comme la famille Lightwood, Church ou encore Magnus Bane pour mon plus grand plaisir. C’est vraiment très intéressant de voir les liens entre cette série qui se passe des années en arrière et la première saga. L’histoire nous fait découvrir l’institut de Londres durant l’année 1878, donc bien avant les aventures de Clary et ses amies. C’est une autre ambiance, des ennemis très différents, une autre époque donc d’autres mœurs et le tout est vraiment bien orchestré. Il y a de très bonne révélation, surprise et scène d’action dans ce premier tome. En plus de cela la fin annonce quelque chose de très intéressant. La plume de Cassandra Clare a fait que j’ai bien eu du mal à lâcher le roman une fois commencé, à nouveau. Autant dire que je ne vais pas attendre longtemps avant de commencer la suite !
              Lire la suite
              En lire moins
            • 9004089 Posté le 12 Mars 2018
              J’avais vraiment hâte de pouvoir lire cette trilogie car j’ai rencontré les personnages dans une des chroniques de Magnus et que je les ai immédiatement adorés. J’ai eu un coup de coeur pour Jem et je voulais vraiment le retrouver dans une plus longue histoire et le connaître mieux. Je ne regrette absolument pas ! J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce livre, qui est très différente de celle de la série initiale puisque nous ne sommes pas à la même époque ni dans le même pays. J’ai aussi aimé les personnages et la touche « mécanique » que j’ai trouvée vraiment intéressante et presque détonnante dans cet ancien Londres. Globalement, je trouve l’ambiance assez triste (peut-être parce que je sais déjà comment ils vont tous finir ou peut-être parce qu’ils semblent tous beaucoup souffrir) et c’est donc une lecture difficile, mais je suis tellement attachée aux personnages, que je ne parviens pas à m’arrêter de lire. Dès que je vois le livre, je dois l’ouvrir et lire quelques pages. Ce tome n’en dit pas assez à mon goût sur Jem, Will et Tessa, mais il faut savoir être patient : il y a encore deux volets derrière. Et je ne vais pas attendre... J’avais vraiment hâte de pouvoir lire cette trilogie car j’ai rencontré les personnages dans une des chroniques de Magnus et que je les ai immédiatement adorés. J’ai eu un coup de coeur pour Jem et je voulais vraiment le retrouver dans une plus longue histoire et le connaître mieux. Je ne regrette absolument pas ! J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce livre, qui est très différente de celle de la série initiale puisque nous ne sommes pas à la même époque ni dans le même pays. J’ai aussi aimé les personnages et la touche « mécanique » que j’ai trouvée vraiment intéressante et presque détonnante dans cet ancien Londres. Globalement, je trouve l’ambiance assez triste (peut-être parce que je sais déjà comment ils vont tous finir ou peut-être parce qu’ils semblent tous beaucoup souffrir) et c’est donc une lecture difficile, mais je suis tellement attachée aux personnages, que je ne parviens pas à m’arrêter de lire. Dès que je vois le livre, je dois l’ouvrir et lire quelques pages. Ce tome n’en dit pas assez à mon goût sur Jem, Will et Tessa, mais il faut savoir être patient : il y a encore deux volets derrière. Et je ne vais pas attendre pour les découvrir !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Yoda_Bor Posté le 27 Février 2018
              Après la série télévisée, la première trilogie et les livres dérivés sur Magnus, voilà que je viens aujourd’hui vous parler d’une nouvelle saga prenant place dans l’univers The Mortal Instruments. Pour un peu de dépaysement, on oublie New-York et le XXIème siècle pour partir en Angleterre à la fin du XIXème, en suivant l’arrivée de Tessa, venue dans ce pays pour retrouver son frère. A la place, elle tombe sur deux sœurs sorcières qui lui découvrent un incroyable pouvoir, puis sur l’Institut de Londres et ses shadowhunters locaux qui la mettent à l’abri. Elle se retrouve donc dans un nouvel univers où elle doit tout apprendre, un peu dans la même situation que celle de Clary au début de la trilogie originale, si ce n’est qu’elle n’est pas une chasseuse mais une sorcière. C’est d’ailleurs là un gros reproche qui pourrait être fait à ce livre, il ressemble beaucoup à La Cité des Ténèbres, que ce soit dans cette situation de découverte d’un Institut, encore une fois déserté (à croire que les Instituts sont systématiquement tous vides), jusqu’aux personnages qui manquent d’originalité. C’est notamment le cas pour Will qui est tout simplement Jace en moins drôle. Du coup, c’est Jem qui tire vraiment son épingle du... Après la série télévisée, la première trilogie et les livres dérivés sur Magnus, voilà que je viens aujourd’hui vous parler d’une nouvelle saga prenant place dans l’univers The Mortal Instruments. Pour un peu de dépaysement, on oublie New-York et le XXIème siècle pour partir en Angleterre à la fin du XIXème, en suivant l’arrivée de Tessa, venue dans ce pays pour retrouver son frère. A la place, elle tombe sur deux sœurs sorcières qui lui découvrent un incroyable pouvoir, puis sur l’Institut de Londres et ses shadowhunters locaux qui la mettent à l’abri. Elle se retrouve donc dans un nouvel univers où elle doit tout apprendre, un peu dans la même situation que celle de Clary au début de la trilogie originale, si ce n’est qu’elle n’est pas une chasseuse mais une sorcière. C’est d’ailleurs là un gros reproche qui pourrait être fait à ce livre, il ressemble beaucoup à La Cité des Ténèbres, que ce soit dans cette situation de découverte d’un Institut, encore une fois déserté (à croire que les Instituts sont systématiquement tous vides), jusqu’aux personnages qui manquent d’originalité. C’est notamment le cas pour Will qui est tout simplement Jace en moins drôle. Du coup, c’est Jem qui tire vraiment son épingle du jeu parce que son histoire est intéressante et qu’il ne ressemble à aucun autre personnage, avec ce secret qu’il refuse de dévoiler. J’ai également beaucoup aimé Jessamine et sa volonté de se sortir de l’Institut. C’est la première fois qu’on croise une shadowhunter qui n’a pas envie d’en être une et malgré son caractère assez infect, j’ai trouvé ça plutôt intéressant de voir enfin une autre façon d’appréhender les choses. Et, évidemment, c’est toujours sympathique de croiser des personnages qu’on a déjà rencontrés ou qu’on rencontrera plus tard, ce tome étant très vampirique. Ce sont d’ailleurs ces rencontres qui remettent un peu du rythme à un scénario qui donnait l’impression de ne pas trop savoir où aller après un début en fanfare. Le fait que Tessa découvre ses pouvoirs complètement en dehors du récit est d’ailleurs assez étrange. Heureusement, l’enquête pour découvrir les secrets du Magistere est très intéressante et c’est dans cette partie investigation que le roman tire un peu son épingle du jeu.
              Lire la suite
              En lire moins
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.