Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264071651
Code sériel : 5341
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 168
Format : 108 x 177 mm

Traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir

Romaric VINET-KAMMERER (Traducteur)
Date de parution : 18/10/2018
Cookie Mueller n’aura eu de cesse de consumer sa vie. Elle était une enfant sauvage, une alchimiste, une bombe à retardement. Cette vie incroyable, les délectables anecdotes qu’elle racontait à ses proches, tous ses amis insistaient pour qu’elle les écrive. C’est ce qu’elle a fait. Son livre est une chronique... Cookie Mueller n’aura eu de cesse de consumer sa vie. Elle était une enfant sauvage, une alchimiste, une bombe à retardement. Cette vie incroyable, les délectables anecdotes qu’elle racontait à ses proches, tous ses amis insistaient pour qu’elle les écrive. C’est ce qu’elle a fait. Son livre est une chronique inoubliable des années 60, 70 et 80, depuis son enfance dans les banlieues de Baltimore jusqu’aux très hypes soirées new-yorkaises, en passant par le quartier de Haight-Ashbury période hippie, le tout assaisonné de pas mal de drogue, de sexe et d’alcool.

« Ces histoires sont à la fois hilarantes, effroyables et, surtout, bien trop barrées pour ne pas être vraies ! »
Héléna Villovitch, ELLE

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Romaric Vinet-Kammerer
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264071651
Code sériel : 5341
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 168
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Fandol Posté le 7 Mai 2020
    Cette plongée dans une Amérique, les USA, de la seconde moitié du XXe siècle, ne m’a pas laissé indifférent. Cookie Mueller, présentée comme une égérie de l’underground new-yorkais, a tout connu et tout essayé. Surtout, elle a prouvé un talent pour l’écriture, talent dont elle ne se doutait pas elle-même alors qu’à dix ans, elle avait déjà écrit un roman, disparu, hélas. Traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir conte quelques tranches de sa vie et c’est le mot drogue qui me vient d’abord à l’esprit en repensant à ce livre. Héroïne, haschich, cocaïne, MDA, opium, médicaments, elle a tout consommé pour faire la fête ou tout simplement pour tenir debout. Cookie Mueller, de son vrai prénom Dorothy Karen mais appelée, toute petite, Cookie, est née en 1949, à Baltimore, dans un coin isolé. Dix ans plus tard, ses parents lui ont fait découvrir le pays. Avant qu’on la retrouve internée dans un hôpital psychiatrique à vingt ans, elle a déjà goûté à l’alcool, à la drogue, aux médocs, dès l’âge de quinze ans. Puis, elle côtoie Janis Joplin, tourne avec John Waters, baise avec Jimi Hendrix. Si elle épouse un fermier un peu plus tard, sa vie est tellement... Cette plongée dans une Amérique, les USA, de la seconde moitié du XXe siècle, ne m’a pas laissé indifférent. Cookie Mueller, présentée comme une égérie de l’underground new-yorkais, a tout connu et tout essayé. Surtout, elle a prouvé un talent pour l’écriture, talent dont elle ne se doutait pas elle-même alors qu’à dix ans, elle avait déjà écrit un roman, disparu, hélas. Traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir conte quelques tranches de sa vie et c’est le mot drogue qui me vient d’abord à l’esprit en repensant à ce livre. Héroïne, haschich, cocaïne, MDA, opium, médicaments, elle a tout consommé pour faire la fête ou tout simplement pour tenir debout. Cookie Mueller, de son vrai prénom Dorothy Karen mais appelée, toute petite, Cookie, est née en 1949, à Baltimore, dans un coin isolé. Dix ans plus tard, ses parents lui ont fait découvrir le pays. Avant qu’on la retrouve internée dans un hôpital psychiatrique à vingt ans, elle a déjà goûté à l’alcool, à la drogue, aux médocs, dès l’âge de quinze ans. Puis, elle côtoie Janis Joplin, tourne avec John Waters, baise avec Jimi Hendrix. Si elle épouse un fermier un peu plus tard, sa vie est tellement chaotique qu’on se demande comment elle a pu élever son petit Max qu’elle emmène en vacances en Sicile avec son amie. Là, elle décrit les autochtones comme de grands obsédés sexuels. Au Festival de Berlin, en 1989, elle apprécie beaucoup la vie de festivalier et rêve de courir les festivals et, pour cela, veut devenir réalisatrice. Dans cet épisode mouvementé de sa vie, comme tant d’autres, je recommande particulièrement le récit de son arrivée à l’aéroport de Berlin ! Hélas, sa vie est toujours aussi chaotique. Rien ne se passe normalement. Ses aventures sont extraordinaires. Elle se produit même comme go-go danseuse topless dans un cabaret pendant un an et termine son autobiographie en poussant un cri de détresse devant les dégâts causés par le sida qui fauche beaucoup de ses amis artistes avant de causer sa mort en 1989, à quarante ans. Sur les sept romans qu’elle a publiés, seul celui-ci a été traduit en français. Elle a tourné dans douze films et joué une pièce de théâtre avant de se distinguer aussi comme critique d’art. À elle seule, Cookie Mueller est le témoin d’une période complètement bouleversée, ouvrant quantité de libertés incroyables mais causant des dégâts considérables. Elle a choisi, comme tant d’autres, de vivre une vie intense en prenant des risques, sans savoir que certains choix pouvaient se révéler mortels.
    Lire la suite
    En lire moins
  • myosotis93 Posté le 30 Novembre 2019
    J'ai beaucoup aimé "comme une version Arty de la réunion de couture". Cookie Mueller nous raconte ses vies multiples, ses révoltes, son dynamisme mais aussi son mode de vie sexe, drogue, rock. Séduite par son écriture je me suis plongée ensuite dans Une traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir. L'écriture de Cookie reste captivante mais je n'ai pas retrouvée l'entrain de la Version Arty.
  • blandine5674 Posté le 2 Octobre 2019
    Quelle femme incroyable que cette icône américaine ! Si vous vous plongez dedans, il faut avant tout se mettre dans le contexte des années 70. Sexe, alcool, dope et rock and roll. La prose est un peu brute de pomme et on aurait voulu qu’elle s’attarde sur ses relations avec Hendrix, Joplin, Morrison, Patti Smith, en autre. Elle nous raconte sa vie de baroudeuse libre tour à tour tragique et drôle. Et surtout ses multiples métiers. A la fin, une lettre bouleversante. Un roman qui ne ressemble à aucun autre. A ne pas rater pour ceux qui aiment la singularité.
  • chadik Posté le 22 Septembre 2019
    Un roman que j'ai eu à l'occasion d'un concours sur la page de la maison d'édition. Je ne connaissais absolument pas Cookie Mueller et assez peu l'univers de la contre culture Américaine, ce livre m'aura permis d'en savoir un peu plus sur cette époque. La vie de Cookie ressemble à un roman, elle a traversé dans de choses et survécu à tant de situations rocambolesques, dangereuses, insensées... Elle a côtoyé des stars, des serial killers, survécu à la pauvreté, les agressions, les overdoses... Destin d'une femme libre et rebelle, elle semble avoir tout vu, tout essayé, tout connu. Ce portrait est aussi celui d'une époque faussement innocente où tout semblait encore possible, cette ambiance surannée ressors de chaque page et nous laisse un gout de cendre. Ce livre regroupe des chapitres qui abordent chacun une anecdote particulière. Le dernier est particulièrement touchant, le destin a rattrapé Cookie et ses amis, dont beaucoup succomberont au sida avant la fin du XXème siècle. Un livre qui se lit très rapidement et vous fera connaitre le destin d'une femme libre et indomptée.
  • Paulinecllg Posté le 13 Septembre 2019
    Une vie de débauche et de fête, racontée avec humour et poésie. Un excellent moment avec Cookie Muller !
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…