RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Affaires de famille

            Cherche midi
            EAN : 9782749158693
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 140 x 220 mm
            Affaires de famille
            Immersion au sein de la brigade spéciale

            Collection : Documents
            Date de parution : 06/09/2018
            Immersion au sein de la brigade de protection de la famille.
            Quand les gens me demandent quelle est ma profession, je leur réponds que je suis capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Leur réaction est souvent la même : « Ce doit être dur comme métier, non ? » Si je leur réponds non, je passe pour insensible.... Quand les gens me demandent quelle est ma profession, je leur réponds que je suis capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Leur réaction est souvent la même : « Ce doit être dur comme métier, non ? » Si je leur réponds non, je passe pour insensible. Si je leur réponds oui, je leur mens.

            Retour sur trois affaires : un bébé secoué, un viol sur mineure et un viol conjugal. Derrière elles, ce sont avant tout des personnes, des situations familiales complexes, souvent de la maltraitance ou de la violence. Mais comment en parler en gardant une juste distance ?
            L’auteur passe tout en revue, sans aucun tabou : les autopsies, les interrogatoires, mais aussi ses réactions de jeune flic. À travers ces histoires, Agnès Naudin dévoile ses propres morceaux de vie – deux réalités, professionnelle et privée, se confrontent et s’entrechoquent.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782749158693
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 140 x 220 mm
            Cherche midi
            18.00 €
            Acheter

            Ils en parlent


            "Plus que les faits, son livre vaut autant pour son regard de professionnelle que pour ses réactions de femme, de mère célibataire, régulièrement confrontée à l'abject."
            VSD

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Jellytots01 Posté le 10 Avril 2019
              Pour avoir fait des études spécialisées en droit pénal, en criminologie, en droit des mineurs etc. ce livre est une belle immersion, sans retenue de la part d'Agnès NAUDIN, au sein de la brigade de la protection de la famille. Elle n'exerce ni plus ni moins le métier de mes rêves avec en plus l'objectif de devenir commissaire. Seul bémol à mes yeux : j'ignorais qu'il y aurait autant de passages autobiographiques en dehors du cadre de la Police.
            • Melvie77 Posté le 19 Mars 2019
              J'ai un avis très mitigé sur ce livre... J'ai trouvé que les affaires relatées ici étaient traitées de façon très humaine, avec toute la délicatesse que ce genre d'histoire requiert pour éviter de sombrer dans le pathos. De se rendre compte ce que les policiers doivent traverser dans leur quotidien, à la brigade des mineurs, montre à quel point ce travail est un véritable sacerdoce. Écrit comme un journal, Agnès Naudin nous relate trois affaires sensibles, dans lesquelles elle doit mettre son affect de côté au maximum afin de rester objective et se protéger elle-même des horreurs qu'elle entend et constate. Entrecoupé de moments liés à sa vie personnelle, on peut entrevoir comment elle trouve un équilibre dans sa vie et là, arrive le point négatif pour moi de ce livre... La jeune femme a des croyances ésotériques et une quête spirituelle avancée et elle relate en détail ses week-ends de méditation, de retraite spirituelle et de consultation astrologique. Trop cartésienne pour ce genre de croyances, je suis passée à côté de tous ces passages et me suis profondément ennuyée lors de ces moments du récit... Le souci étant qu'ils sont très présents dans le livre, presque plus que les affaires relatées. Alors oui, je comprends... J'ai un avis très mitigé sur ce livre... J'ai trouvé que les affaires relatées ici étaient traitées de façon très humaine, avec toute la délicatesse que ce genre d'histoire requiert pour éviter de sombrer dans le pathos. De se rendre compte ce que les policiers doivent traverser dans leur quotidien, à la brigade des mineurs, montre à quel point ce travail est un véritable sacerdoce. Écrit comme un journal, Agnès Naudin nous relate trois affaires sensibles, dans lesquelles elle doit mettre son affect de côté au maximum afin de rester objective et se protéger elle-même des horreurs qu'elle entend et constate. Entrecoupé de moments liés à sa vie personnelle, on peut entrevoir comment elle trouve un équilibre dans sa vie et là, arrive le point négatif pour moi de ce livre... La jeune femme a des croyances ésotériques et une quête spirituelle avancée et elle relate en détail ses week-ends de méditation, de retraite spirituelle et de consultation astrologique. Trop cartésienne pour ce genre de croyances, je suis passée à côté de tous ces passages et me suis profondément ennuyée lors de ces moments du récit... Le souci étant qu'ils sont très présents dans le livre, presque plus que les affaires relatées. Alors oui, je comprends qu'on a besoin de savoir que cette jeune femme a besoin de ces moments précieux pour elle afin de ne pas sombrer et de garder le sens des réalités... mais autant, elle garde une certaine distance dans les affaires qu'elle relate, autant elle n'hésite pas à nous faire 5-6 pages pour une consultation chez une astrologue et là, pour moi, c'était trop... Ce livre est intéressant pour se rendre compte du travail et de l'abnégation dont font preuve ces policiers de cette brigade face aux horreurs de leur quotidien et à leurs enquêtes plus que délicates... mais j'ai trouvé trop omniprésent la vie privée de l'auteure qui a bien du mal à élever son enfant seule et à sa quête de spiritualité trop présente dans le récit et que j'ai trouvée ennuyeuse... Ce sera donc une lecture en demi-teinte pour moi :)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Faura Posté le 10 Février 2019
              Agnès Naudin est capitaine de police à la brigade des affaires spéciales de Yvelines. Elle évoque dans son livre trois affaires sur lesquelles elle a été amenée à enquêter : un bébé secoué, un viol sur mineure et une suspicion de viol conjugal. Mais ce livre est aussi un prétexte pour parler de sa propre vie : la narration peut ainsi permettre de percevoir ce métier différemment, car l’auteure cherche également à amener une dimension spirituelle à sa vie. Il s’agit donc autant de mentionner sa conception de la vie et de son rôle de policière que la relation simple des trois enquêtes. Je note que cette jeune femme a énormément de contacts hors de son métier, qu’elle part fréquemment en we chez des amis ou de la famille, ce qui lui permet sans doute de se ressourcer et tenir le coup quand elle est mise en présence d’histoires sordides. Il s’agit d’une jeune femme qui ne souhaite pas rester sur ses acquis, qui se remet en question en permanence, qui veut évoluer, tant dans ses capacités personnelles que professionnelles, l’un étant peut-être le corollaire de l’autre. La manière dont sont relatées les enquêtes est intéressante dans la mesure où elle montre les difficultés... Agnès Naudin est capitaine de police à la brigade des affaires spéciales de Yvelines. Elle évoque dans son livre trois affaires sur lesquelles elle a été amenée à enquêter : un bébé secoué, un viol sur mineure et une suspicion de viol conjugal. Mais ce livre est aussi un prétexte pour parler de sa propre vie : la narration peut ainsi permettre de percevoir ce métier différemment, car l’auteure cherche également à amener une dimension spirituelle à sa vie. Il s’agit donc autant de mentionner sa conception de la vie et de son rôle de policière que la relation simple des trois enquêtes. Je note que cette jeune femme a énormément de contacts hors de son métier, qu’elle part fréquemment en we chez des amis ou de la famille, ce qui lui permet sans doute de se ressourcer et tenir le coup quand elle est mise en présence d’histoires sordides. Il s’agit d’une jeune femme qui ne souhaite pas rester sur ses acquis, qui se remet en question en permanence, qui veut évoluer, tant dans ses capacités personnelles que professionnelles, l’un étant peut-être le corollaire de l’autre. La manière dont sont relatées les enquêtes est intéressante dans la mesure où elle montre les difficultés pour se faire une opinion sur des potentiels victimes/suspects, ainsi que les démarches très longues, les auditions pour aboutir à une résolution des affaires. J’ai bien aimé le côté technique des enquêtes et le rapport psychologique et émotionnel des policiers envers les mis en cause et entre eux, un peu moins les aspects relatifs à la vie privée de l’auteure. Une plongée intéressante dans les milieux d’enquêtes. lirelanuitoupas.wordpress.com
              Lire la suite
              En lire moins
            • Amandine49 Posté le 9 Janvier 2019
              Après avoir lu le livre d’Elise Arfi, avocate, je passe maintenant du côté des flics et d’une brigade en particulier celle de la brigade territoriale de protection de la famille. A travers trois affaires on va vivre le quotidien d’Agnès Naudin, capitaine de police au sein de cette brigade. Les affaires sont décrites dans les moindres détails du début à la fin jusqu’à ce que le dossier soit transmis au magistrat. La première affaire a été la plus dur pour moi. C’est le genre d’affaire qu’Agnès espérait ne pas avoir à traiter un jour car en tant que mère déjà elle fait partie des plus difficiles. En dehors de la description de la procédure (qui est très précise) et de la manière d’enquêter, il y a aussi beaucoup d’humain. Dès le début, elle nous montre bien que le policier est avant tout un être humain qui a des sentiments et qui est doué d’empathie. J’avoue avoir versé ma petite larme à la fin. Pour les deux autres, elles sont plus supportables. On se sent proche d’Agnès. On s’énerves avec elle et on rit avec elle. Pour supporter l’absurdité des déclarations, elle fait preuve de beaucoup d’humour. C’est quelque chose qui est assez connu,... Après avoir lu le livre d’Elise Arfi, avocate, je passe maintenant du côté des flics et d’une brigade en particulier celle de la brigade territoriale de protection de la famille. A travers trois affaires on va vivre le quotidien d’Agnès Naudin, capitaine de police au sein de cette brigade. Les affaires sont décrites dans les moindres détails du début à la fin jusqu’à ce que le dossier soit transmis au magistrat. La première affaire a été la plus dur pour moi. C’est le genre d’affaire qu’Agnès espérait ne pas avoir à traiter un jour car en tant que mère déjà elle fait partie des plus difficiles. En dehors de la description de la procédure (qui est très précise) et de la manière d’enquêter, il y a aussi beaucoup d’humain. Dès le début, elle nous montre bien que le policier est avant tout un être humain qui a des sentiments et qui est doué d’empathie. J’avoue avoir versé ma petite larme à la fin. Pour les deux autres, elles sont plus supportables. On se sent proche d’Agnès. On s’énerves avec elle et on rit avec elle. Pour supporter l’absurdité des déclarations, elle fait preuve de beaucoup d’humour. C’est quelque chose qui est assez connu, les flics font parfois preuve d’humour noir pour prendre un peu de recul. Ce qui est aussi intéressant et qui se retrouve dans les trois affaires c’est qu’on a l’impression d’enquêter avec Agnès. Elle nous emmène dans son processus de réflexion pour voir ce qui se cache derrière certains faits ou certaines paroles. Mais ce qui est aussi très important et qui apporte du rythme au livre, ce sont les moments personnels qui entrecoupent les affaires. Agnès nous raconte entre autre sa vie avec son fils mais aussi son cheminement spirituel. J’avoue avoir été un peu surprise au début mais il y a là rien de religieux. C’est plus une manière de voir sa vie et de la mener. Il y a aussi un côté philosophique. Elle nous présente aussi ceux qui l’entourent. On rentre vraiment dans l’intime de sa vie. On se sent du coup très proche d’elle et il y a comme une forme de respect qui s’installe. Au début à demi-mot et ensuite de manière plus directe, Agnès nous montre et nous donne son avis sur la situation de la police aujourd’hui. Que ce soit côté matériel ou humain, la police est en souffrance et fonctionne comme elle peut. A la fin du livre, on a un profond respect pour ces hommes et ces femmes qui font ce métier. Cette lecture m’a beaucoup plu. En dehors des affaires qui sont marquantes et qui révèlent beaucoup de choses sur notre société d’aujourd’hui, c’est la manière dont est construit et écrit ce livre qui m’ont donné beaucoup de plaisir à le lire. On enchaine très vite les pages sans s’en rendre compte ou presque. Pour les affaires, on a envie de savoir comment elles vont se terminer. Le fait qu’elles soient entre coupés de moment de vie personnelle rend le livre beaucoup plus fluide et nous garde en haleine. Merci Agnès Naudin pour ce livre ! Et merci au cherche midi de l’avoir édité car je pense que dans le climat actuel ce livre peut apporter beaucoup de choses très intéressantes.
              Lire la suite
              En lire moins
            • prettyrosemary Posté le 24 Novembre 2018
              Jour après jour, elle nous livre les détails d’affaires ultra sensibles parce que directement liées au cercle familial et donc à ce qu’il y a de plus intime. Comment intervenir dans un contexte pareil ? Comment gérer l’affect, comment être stratégique dans les interrogatoires et rester calme face à des situations aberrantes qui sont bien souvent le fruit de réalités sociales difficiles (le mot est faible) ? Vous avez peut-être vu le film Polisse… Le service dont parle Maïwenn n’est pas tout à fait le même mais ce sont sensiblement les mêmes affaires qui sont traitées par la brigade d’Agnès Naudin. C’est une parole précieuse parce qu’elle fait la lumière sur un milieu extrêmement fermé et des histoires taboues, tout en conservant une dimension très personnelle. En dehors de son travail, Agnès Naudin évoque aussi sa vie de maman célibataire et une vie spirituelle très riche. On pourra peut-être se dire que le coeur du récit n’est pas là, tout ne m’a pas touchée bien sûr, en revanche, ces éléments se révèlent vite indispensables pour comprendre vraiment ce qu’est le quotidien de cette femme flic et la façon dont elle a trouvé son équilibre. Je pense que l’autrice a voulu partager... Jour après jour, elle nous livre les détails d’affaires ultra sensibles parce que directement liées au cercle familial et donc à ce qu’il y a de plus intime. Comment intervenir dans un contexte pareil ? Comment gérer l’affect, comment être stratégique dans les interrogatoires et rester calme face à des situations aberrantes qui sont bien souvent le fruit de réalités sociales difficiles (le mot est faible) ? Vous avez peut-être vu le film Polisse… Le service dont parle Maïwenn n’est pas tout à fait le même mais ce sont sensiblement les mêmes affaires qui sont traitées par la brigade d’Agnès Naudin. C’est une parole précieuse parce qu’elle fait la lumière sur un milieu extrêmement fermé et des histoires taboues, tout en conservant une dimension très personnelle. En dehors de son travail, Agnès Naudin évoque aussi sa vie de maman célibataire et une vie spirituelle très riche. On pourra peut-être se dire que le coeur du récit n’est pas là, tout ne m’a pas touchée bien sûr, en revanche, ces éléments se révèlent vite indispensables pour comprendre vraiment ce qu’est le quotidien de cette femme flic et la façon dont elle a trouvé son équilibre. Je pense que l’autrice a voulu partager la réalité sans fard de son métier sans prétendre porter la parole de toute une profession non plus et le medium journal est un choix parfait en ce sens.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité du cherche midi éditeur
            Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !