Lisez! icon: Search engine

Affaires de famille

Cherche midi
EAN : 9782749158693
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 220 mm
Affaires de famille
Immersion au sein de la brigade spéciale

Collection : Documents
Date de parution : 06/09/2018
Immersion au sein de la brigade de protection de la famille.
Quand les gens me demandent quelle est ma profession, je leur réponds que je suis capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Leur réaction est souvent la même : « Ce doit être dur comme métier, non ? » Si je leur réponds non, je passe pour insensible.... Quand les gens me demandent quelle est ma profession, je leur réponds que je suis capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Leur réaction est souvent la même : « Ce doit être dur comme métier, non ? » Si je leur réponds non, je passe pour insensible. Si je leur réponds oui, je leur mens.

Retour sur trois affaires : un bébé secoué, un viol sur mineure et un viol conjugal. Derrière elles, ce sont avant tout des personnes, des situations familiales complexes, souvent de la maltraitance ou de la violence. Mais comment en parler en gardant une juste distance ?
L’auteur passe tout en revue, sans aucun tabou : les autopsies, les interrogatoires, mais aussi ses réactions de jeune flic. À travers ces histoires, Agnès Naudin dévoile ses propres morceaux de vie – deux réalités, professionnelle et privée, se confrontent et s’entrechoquent.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749158693
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent


"Plus que les faits, son livre vaut autant pour son regard de professionnelle que pour ses réactions de femme, de mère célibataire, régulièrement confrontée à l'abject."
VSD

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeslyAzy Posté le 10 Novembre 2019
    J'ai a la fois aimé cette lecture mais été déçue par certains passages. J'ai apprécié en savoir plus sur le travail de la BTPF, j'ai dévoré les passages sur les enquêtes et j'ai vraiment lu ce livre rapidement. Néanmoins, je trouve Mme Naudin beaucoup dans le jugement, surtout lors des affaires. Certains termes envers les gens me choquent surtout venant d'une capitaine de police. Je n'ai pas compris également pourquoi toutes ces pages sur sa consultation d'astrologie. Bref, j'ai apprécié vraiment la version sur les enquêtes et j'aurais apprécié que le livre ne se concentre que sur ça. Je regrette également de ne pas avoir la fin des enquêtes.
  • milk_chocolate Posté le 17 Août 2019
    Ce roman autobiographique a été pour moi une lecture tout particulière. En effet, je travaille dans un commissariat, ce qui m’amène à côtoyer des policiers au quotidien et à relire toutes leurs procédures, de la plus banale petite affaire de vol de portefeuille dans le métro parisien à la tentative de meurtre, cas heureusement beaucoup plus rare. Les policiers avec qui je travaille parlent très peu de leurs expériences sur le terrain. Il est vrai que je n’ose pas leur demander par peur d’être trop intrusive. Ils ont tendance à me raconter d’eux-mêmes les anecdotes les plus farfelues ou les plus plus atypiques mais font l’impasse sur les cas sensibles. Pudeur de flic sans doute. C’est pour cela que je me suis ruée sur ce livre qui revient sur 3 affaires, celle d’un bébé secoué, d’un viol sur mineur et d’un viol conjugal. Agnès Naudin y concentre les auditions des victimes, témoins et mis en cause, ses ressentis personnels, elle y parle de ses collègues, de sa hiérarchie, des personnes qu’elle côtoie dans son quotidien de flic. Avec pudeur et sincérité, elle relate ses doutes et ses questionnements sur un métier difficile où l’on se doit de faire face à l’horreur... Ce roman autobiographique a été pour moi une lecture tout particulière. En effet, je travaille dans un commissariat, ce qui m’amène à côtoyer des policiers au quotidien et à relire toutes leurs procédures, de la plus banale petite affaire de vol de portefeuille dans le métro parisien à la tentative de meurtre, cas heureusement beaucoup plus rare. Les policiers avec qui je travaille parlent très peu de leurs expériences sur le terrain. Il est vrai que je n’ose pas leur demander par peur d’être trop intrusive. Ils ont tendance à me raconter d’eux-mêmes les anecdotes les plus farfelues ou les plus plus atypiques mais font l’impasse sur les cas sensibles. Pudeur de flic sans doute. C’est pour cela que je me suis ruée sur ce livre qui revient sur 3 affaires, celle d’un bébé secoué, d’un viol sur mineur et d’un viol conjugal. Agnès Naudin y concentre les auditions des victimes, témoins et mis en cause, ses ressentis personnels, elle y parle de ses collègues, de sa hiérarchie, des personnes qu’elle côtoie dans son quotidien de flic. Avec pudeur et sincérité, elle relate ses doutes et ses questionnements sur un métier difficile où l’on se doit de faire face à l’horreur humaine au quotidien. Agnès Naudin n’est pas que flic. Elle est aussi une mère célibataire et une trentenaire comme les autres. Ce roman, c’est aussi une introspection sur sa vie personnelle, sur qui elle est lorsqu’elle ne travaille pas. La question ésotérique et spirituelle y est très souvent abordée. On pourrait penser qu’elle est trop présente et prend trop souvent le dessus sur l’aspect policier et ce ne serait pas mentir. Je ne suis pas très cartésienne alors cela ne m’a pas du tout dérangée. Mais mon métier fait aussi que je cultive une certaine curiosité pour les affaires dites « sensibles » et je suis restée sur ma faim. Néanmoins je souhaite féliciter @agnes.naudin pour l’écriture de ce roman mais aussi pour le courage qu’il a fallut pour le faire, pour sa sincérité et son dévouement et pour cette belle part d’humanité qu’elle a su si bien nous offrir. Le monde de la Police peut être difficile, dangereux et compliqué, d’autant plus lorsqu’on est une femme. D’où l’importance de trouver son équilibre personnel en dehors des murs du commissariat. J’attends avec impatience le prochain roman (écrit par une jeune commissaire peut être? 😉) Encore bravo!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jellytots01 Posté le 10 Avril 2019
    Pour avoir fait des études spécialisées en droit pénal, en criminologie, en droit des mineurs etc. ce livre est une belle immersion, sans retenue de la part d'Agnès NAUDIN, au sein de la brigade de la protection de la famille. Elle n'exerce ni plus ni moins le métier de mes rêves avec en plus l'objectif de devenir commissaire. Seul bémol à mes yeux : j'ignorais qu'il y aurait autant de passages autobiographiques en dehors du cadre de la Police.
  • Melvie77 Posté le 19 Mars 2019
    J'ai un avis très mitigé sur ce livre... J'ai trouvé que les affaires relatées ici étaient traitées de façon très humaine, avec toute la délicatesse que ce genre d'histoire requiert pour éviter de sombrer dans le pathos. De se rendre compte ce que les policiers doivent traverser dans leur quotidien, à la brigade des mineurs, montre à quel point ce travail est un véritable sacerdoce. Écrit comme un journal, Agnès Naudin nous relate trois affaires sensibles, dans lesquelles elle doit mettre son affect de côté au maximum afin de rester objective et se protéger elle-même des horreurs qu'elle entend et constate. Entrecoupé de moments liés à sa vie personnelle, on peut entrevoir comment elle trouve un équilibre dans sa vie et là, arrive le point négatif pour moi de ce livre... La jeune femme a des croyances ésotériques et une quête spirituelle avancée et elle relate en détail ses week-ends de méditation, de retraite spirituelle et de consultation astrologique. Trop cartésienne pour ce genre de croyances, je suis passée à côté de tous ces passages et me suis profondément ennuyée lors de ces moments du récit... Le souci étant qu'ils sont très présents dans le livre, presque plus que les affaires relatées. Alors oui, je comprends... J'ai un avis très mitigé sur ce livre... J'ai trouvé que les affaires relatées ici étaient traitées de façon très humaine, avec toute la délicatesse que ce genre d'histoire requiert pour éviter de sombrer dans le pathos. De se rendre compte ce que les policiers doivent traverser dans leur quotidien, à la brigade des mineurs, montre à quel point ce travail est un véritable sacerdoce. Écrit comme un journal, Agnès Naudin nous relate trois affaires sensibles, dans lesquelles elle doit mettre son affect de côté au maximum afin de rester objective et se protéger elle-même des horreurs qu'elle entend et constate. Entrecoupé de moments liés à sa vie personnelle, on peut entrevoir comment elle trouve un équilibre dans sa vie et là, arrive le point négatif pour moi de ce livre... La jeune femme a des croyances ésotériques et une quête spirituelle avancée et elle relate en détail ses week-ends de méditation, de retraite spirituelle et de consultation astrologique. Trop cartésienne pour ce genre de croyances, je suis passée à côté de tous ces passages et me suis profondément ennuyée lors de ces moments du récit... Le souci étant qu'ils sont très présents dans le livre, presque plus que les affaires relatées. Alors oui, je comprends qu'on a besoin de savoir que cette jeune femme a besoin de ces moments précieux pour elle afin de ne pas sombrer et de garder le sens des réalités... mais autant, elle garde une certaine distance dans les affaires qu'elle relate, autant elle n'hésite pas à nous faire 5-6 pages pour une consultation chez une astrologue et là, pour moi, c'était trop... Ce livre est intéressant pour se rendre compte du travail et de l'abnégation dont font preuve ces policiers de cette brigade face aux horreurs de leur quotidien et à leurs enquêtes plus que délicates... mais j'ai trouvé trop omniprésent la vie privée de l'auteure qui a bien du mal à élever son enfant seule et à sa quête de spiritualité trop présente dans le récit et que j'ai trouvée ennuyeuse... Ce sera donc une lecture en demi-teinte pour moi :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Faura Posté le 10 Février 2019
    Agnès Naudin est capitaine de police à la brigade des affaires spéciales de Yvelines. Elle évoque dans son livre trois affaires sur lesquelles elle a été amenée à enquêter : un bébé secoué, un viol sur mineure et une suspicion de viol conjugal. Mais ce livre est aussi un prétexte pour parler de sa propre vie : la narration peut ainsi permettre de percevoir ce métier différemment, car l’auteure cherche également à amener une dimension spirituelle à sa vie. Il s’agit donc autant de mentionner sa conception de la vie et de son rôle de policière que la relation simple des trois enquêtes. Je note que cette jeune femme a énormément de contacts hors de son métier, qu’elle part fréquemment en we chez des amis ou de la famille, ce qui lui permet sans doute de se ressourcer et tenir le coup quand elle est mise en présence d’histoires sordides. Il s’agit d’une jeune femme qui ne souhaite pas rester sur ses acquis, qui se remet en question en permanence, qui veut évoluer, tant dans ses capacités personnelles que professionnelles, l’un étant peut-être le corollaire de l’autre. La manière dont sont relatées les enquêtes est intéressante dans la mesure où elle montre les difficultés... Agnès Naudin est capitaine de police à la brigade des affaires spéciales de Yvelines. Elle évoque dans son livre trois affaires sur lesquelles elle a été amenée à enquêter : un bébé secoué, un viol sur mineure et une suspicion de viol conjugal. Mais ce livre est aussi un prétexte pour parler de sa propre vie : la narration peut ainsi permettre de percevoir ce métier différemment, car l’auteure cherche également à amener une dimension spirituelle à sa vie. Il s’agit donc autant de mentionner sa conception de la vie et de son rôle de policière que la relation simple des trois enquêtes. Je note que cette jeune femme a énormément de contacts hors de son métier, qu’elle part fréquemment en we chez des amis ou de la famille, ce qui lui permet sans doute de se ressourcer et tenir le coup quand elle est mise en présence d’histoires sordides. Il s’agit d’une jeune femme qui ne souhaite pas rester sur ses acquis, qui se remet en question en permanence, qui veut évoluer, tant dans ses capacités personnelles que professionnelles, l’un étant peut-être le corollaire de l’autre. La manière dont sont relatées les enquêtes est intéressante dans la mesure où elle montre les difficultés pour se faire une opinion sur des potentiels victimes/suspects, ainsi que les démarches très longues, les auditions pour aboutir à une résolution des affaires. J’ai bien aimé le côté technique des enquêtes et le rapport psychologique et émotionnel des policiers envers les mis en cause et entre eux, un peu moins les aspects relatifs à la vie privée de l’auteure. Une plongée intéressante dans les milieux d’enquêtes. lirelanuitoupas.wordpress.com
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !