Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749141954
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 140 x 220 mm

Carnaval

Jean SZLAMOWICZ (Traducteur)
Collection : Thriller
Date de parution : 15/05/2015
Un premier roman exceptionnel, basé sur des faits réels survenus à la Nouvelle Orléans en 1919. Tandis que la musique envahit la ville, un tueur frappe...
Au cœur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents,... Au cœur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la ville. Et pourtant…
Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.


Tensions raciales, corruption, vaudou, jazz et mafia : Ray Celestin a puisé l’inspiration dans cette véritable série de meurtres qui ont enflammé La Nouvelle-Orléans. Il nous offre un premier roman inoubliable, au suspense omniprésent, doublé d’un portrait de la ville d’un réalisme peu commun. Depuis L’Aliéniste de Caleb Carr, on n’avait jamais lu ça !
 

« Un thriller exaltant, qui fait son chemin vers un dénouement bluffant avec toute la grâce et le panache d’une fanfare de La Nouvelle-Orléans. C’est à la fois un premier roman exceptionnel et la promesse de nombreux livres passionnants. » The Times
 

« À la fois une intrigue stupéfiante et le portrait génial d’une ville fascinante. » The Guardian
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749141954
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 140 x 220 mm
Cherche midi

Ils en parlent

"Un remarquable thriller au vague parfum de true crime construit sur une intrigue complexe, formidablement huilée, palpitante jusqu'aux dernières pages."
Philippe Blanchet / Le Figaro Magazine
"Traquenards, ambiance poisseuse et malédictions vaudoues, ce polar a trouvé la formule idéale pour nous envoûter."
François Lestavel / Paris Match
"Luxure et luxuriance, le mélange est envoûtant, la sauce cajun très relevées, la carte postale parfaite."
Julie Malaure / Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • virginielibercier Posté le 14 Novembre 2020
    J'ai choisi ce livre pour la couverture! Et je ne suis pas déçue. Un bon polar qui nous plonge dans la Nouvelle Orléans de 1919. Un meurtrier en série s'acharne. On suit plusieurs personnages qui enquêtent sous fond de ségrégation raciale. De plus, une tempête comme il en arrive frequemment dans cette region, arrive sur la ville. L'intrigue devient palpitante au fur et à mesure de la lecture. Les personnages gagnent en puissance. Avec un très bon final.
  • Pinklychee Posté le 6 Novembre 2020
    Ca va faire environ 2 semaines que j'ai fini ce livre, et je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non. J'ai longtemps hésité à me le procurer: le mélange de mafia, de vaudou, la présence de Lewis (Louis) Armstrong (avant qu'il ne devienne l'immense star que l'on connaît) me faisait craindre que ce bouquin ne soit pas pour moi. J'aime que l'on mélange fiction et faits historiques, mais quand on fait intervenir un personnage ayant réellement existé, avec moi il y a de grandes chances pour que je trouve le résultat désastreux. Il m'a fallu plus de trois semaines pour venir à bout de ce roman. J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, ça m'a semblé confus, je me mélangeais les pinceaux entre les personnages (surtout la mafia sicilienne), bref ce n'était pas simple. J'ai également trouvé le rythme lent, je pense que certains passages auraient pu facilement être écourtés. L'auteur a fait le pari de chapitres courts pour donner du rythme, ce qui en soi n'est pas une mauvaise idée, mais le fait de changer à chaque fois de point de vue ne m'a finalement pas aidée. Je me suis définitivement perdue dans l'enquête: très franchement, je ne suis pas sûre... Ca va faire environ 2 semaines que j'ai fini ce livre, et je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non. J'ai longtemps hésité à me le procurer: le mélange de mafia, de vaudou, la présence de Lewis (Louis) Armstrong (avant qu'il ne devienne l'immense star que l'on connaît) me faisait craindre que ce bouquin ne soit pas pour moi. J'aime que l'on mélange fiction et faits historiques, mais quand on fait intervenir un personnage ayant réellement existé, avec moi il y a de grandes chances pour que je trouve le résultat désastreux. Il m'a fallu plus de trois semaines pour venir à bout de ce roman. J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, ça m'a semblé confus, je me mélangeais les pinceaux entre les personnages (surtout la mafia sicilienne), bref ce n'était pas simple. J'ai également trouvé le rythme lent, je pense que certains passages auraient pu facilement être écourtés. L'auteur a fait le pari de chapitres courts pour donner du rythme, ce qui en soi n'est pas une mauvaise idée, mais le fait de changer à chaque fois de point de vue ne m'a finalement pas aidée. Je me suis définitivement perdue dans l'enquête: très franchement, je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, la fin m'a paru nébuleuse. Je pense avoir raté deux ou trois choses, car même en rassemblant toutes les preuves éparses retrouvées par les différents groupes d'enquêteurs, j'ai du mal à me faire une vision d'ensemble. De plus, il reste pour moi des questions en suspens: quid de Simone et de Luca? J'avoue que j'aurais aimé qu'on leur consacre quelques lignes supplémentaires. On pourrait donc croire que ce roman a été un total flop pour moi, pourtant il n'en est rien. Le gros point positif du livre, c'est son ambiance. La Nouvelle-Orléans est une ville qui me fascine, surtout depuis ma lecture d'Entretien avec un vampire. Ici, la ville est un personnage à part entière, avec ses rues sombres, ses bordels, ses clubs de jazz, la mafia qui semble tenir tout cela d'une main de fer, le bayou, le Vieux Carré, il y a un vrai travail de recherche qui facilite encore plus l'immersion dans cette ville en plein changement. Les personnages ne sont pas en reste, ce sont eux l'autre gros point fort. Entre Michael, le flic à la vie personnelle compliquée; Ida, qui se rêve enquêtrice mais qui travaille comme secrétaire dans une agence de détectives; Lewis, sur le point de signer le contrat qui fera décoller sa carrière; Riley, le journaliste adepte des paradis artificiels; Simone, la jolie Créole mystérieuse qui vit au fond du bayou et semble si bien connaître les âmes tourmentées, et enfin Luca, le flic ripou qui vient de sortir de prison, tous ont leur importance et chacun a la part belle au milieu de ce récit foisonnant. Bref, une lecture en demi-teinte pour moi. Pour moi, on est finalement plus dans un roman d'ambiance que dans un vrai roman policier, et ce malgré les meurtres et l'enquête. Je me laisserais bien tenter par le tome 2, Mascarade, qui cette fois se passe à Chicago, mais je crains d'être une fois de plus totalement perdue dans la prochaine enquête de Michael et Ida. Si l'occasion se présente, pourquoi pas, mais je ne pense pas procéder de suite à son achat.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Laehb80 Posté le 4 Septembre 2020
    J'ai beaucoup apprécié ce polar très dépaysant et assez déstabilisant. Ray Celestin part d'un horrible réel fait divers : un tueur en série muni d'une hache terrorise la Nouvelle Orléans au début du XXème siècle. Roman choral ( j'adore cette présentation ) mettant en scène quatre enquêteurs à la poursuite de ce fantôme du bayou : une jeune détective en herbe, un journaliste, un ex-flic mafieux fraîchement libéré de prison et le flic mal aimé - mal léché. L'ambiance jazzy pré prohibition, les personnages attachants tant ils semblent fragilisés, le mystère des paysages du bayou et surtout les différentes pistes et suspects suivis en font un roman policier original et très riche en rebondissements et découvertes. Très bon divertissement qui m'a, en plus, appris beaucoup de choses à propos de la Louisiane. Je continuerai sans aucun doute cette série.
  • SChaptal Posté le 11 Août 2020
    919. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, La Nouvelle-Orléans est une ville marquée par son passé esclavagiste, la ségrégation et la Mafia. Alors que la mairie tente de débarrasser la ville de son image de vice et de violence, un tueur en série sévit : le Tueur à la hache. Partant d’un fait divers réel, Ray Celestin va mêler dans Carnaval la petite et la grande histoire de la Louisiane et du jazz dans un polar poisseux. S’y entrecroisent plusieurs destins : deux policiers – l’un honnête, l’autre ripou sortant de prison, une métisse sur les traces de Sherlock Holmes et un journaliste véreux. Mais également un certain Louis Armstrong quelques semaines avant son ascension vers la gloire. Si dans la réalité, les crimes du Tueur à la hache n’ont jamais été élucidés, dans Carnaval l’enquête suit son terme. Elle est surtout l’occasion de dresser le portrait d’une ville vivante, terre d’immigration et de fusion des cultures au tournant du siècle dernier dans toute sa splendeur et toute sa crasse. Chaque narrateur de l’histoire apporte un prisme différent pour aborder la ville, qu’il soit homme ou femme, noir ou blanc, immigré irlandais ou italien ou créole installé depuis plusieurs générations. Le tout... 919. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, La Nouvelle-Orléans est une ville marquée par son passé esclavagiste, la ségrégation et la Mafia. Alors que la mairie tente de débarrasser la ville de son image de vice et de violence, un tueur en série sévit : le Tueur à la hache. Partant d’un fait divers réel, Ray Celestin va mêler dans Carnaval la petite et la grande histoire de la Louisiane et du jazz dans un polar poisseux. S’y entrecroisent plusieurs destins : deux policiers – l’un honnête, l’autre ripou sortant de prison, une métisse sur les traces de Sherlock Holmes et un journaliste véreux. Mais également un certain Louis Armstrong quelques semaines avant son ascension vers la gloire. Si dans la réalité, les crimes du Tueur à la hache n’ont jamais été élucidés, dans Carnaval l’enquête suit son terme. Elle est surtout l’occasion de dresser le portrait d’une ville vivante, terre d’immigration et de fusion des cultures au tournant du siècle dernier dans toute sa splendeur et toute sa crasse. Chaque narrateur de l’histoire apporte un prisme différent pour aborder la ville, qu’il soit homme ou femme, noir ou blanc, immigré irlandais ou italien ou créole installé depuis plusieurs générations. Le tout étant inscrit dans une époque et une atmosphère bouillante et tumultueuse. Si vous aimez les bons polars solides avec une composante historique, n’hésitez pas, ce Carnaval de Ray Celestin va vous régaler.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pietro38 Posté le 15 Mai 2020
    "Ce premier roman possède ce qu'il faut de swing dans le style et de tempo dans l'action pour transporter aussi bien l'amateur de roman historique que de thriller." Le monde des livres. Le monde des livres a raison sur tout ce qui est évoqué dans cette critique très juste de Carnaval, premier roman du très talentueux et prometteur Ray Celestin. Ce premier roman possède ce qu'il faut de swing dans le style et de tempo dans l'action... Oui, Ray Celestin est un écrivain, aucun doute là-dessus. Pour un premier roman, l'auteur montre déjà une maîtrise impressionnante dans la conduite de son récit fort bien documenté. Ce roman frappe par sa maîtrise du rythme et des atmosphères, et la puissance évocatrice de son écriture. Un style intense, limpide, visuel, au service d'une intrigue surprenante et intelligente. Carnaval est un opéra policier avec un suspense hallucinant, tendu et efficace. Le dénouement spectaculaire atteint des sommets d'intensité dramatique. ... Pour transporter aussi bien l'amateur de roman historique que de thriller. Oui, en effet, Carnaval est un mélange épicé de polar historique et de serial killer thriller. Un récit à plusieurs voix âpre et saisissant. Nous sommes en 1919 à La Nouvelle-Orléans. Prenez un policier en activité,... "Ce premier roman possède ce qu'il faut de swing dans le style et de tempo dans l'action pour transporter aussi bien l'amateur de roman historique que de thriller." Le monde des livres. Le monde des livres a raison sur tout ce qui est évoqué dans cette critique très juste de Carnaval, premier roman du très talentueux et prometteur Ray Celestin. Ce premier roman possède ce qu'il faut de swing dans le style et de tempo dans l'action... Oui, Ray Celestin est un écrivain, aucun doute là-dessus. Pour un premier roman, l'auteur montre déjà une maîtrise impressionnante dans la conduite de son récit fort bien documenté. Ce roman frappe par sa maîtrise du rythme et des atmosphères, et la puissance évocatrice de son écriture. Un style intense, limpide, visuel, au service d'une intrigue surprenante et intelligente. Carnaval est un opéra policier avec un suspense hallucinant, tendu et efficace. Le dénouement spectaculaire atteint des sommets d'intensité dramatique. ... Pour transporter aussi bien l'amateur de roman historique que de thriller. Oui, en effet, Carnaval est un mélange épicé de polar historique et de serial killer thriller. Un récit à plusieurs voix âpre et saisissant. Nous sommes en 1919 à La Nouvelle-Orléans. Prenez un policier en activité, un ancien policier ripou qui sort tout juste de prison, un journaliste, la jeune secrétaire d'un détective alcoolique, et enfin un jeune musicien surdoué. Qu'ont en commun tous ces personnages ? La traque d'un redoutable tueur en série qui découpe ses victimes à la hache. L'auteur nous entraîne dans une enquête complexe, étouffante, et surtout impitoyable. Car en 1919 à La Nouvelle-Orléans, il y a beaucoup de misère et beaucoup de violence. Les multiples rebondissements de l'enquête se doublent donc d'un portrait fascinant, mais surtout terrifiant de cette ville-monde écartelée entre la corruption, le grand banditisme, la ségrégation, et la pauvreté. Une ville construite au-dessous du niveau de la mer, coincée entre un lac et un fleuve, cernée par les eaux, et donc constamment menacée par de terribles inondations. Ray Celestin restitue avec brio toute une époque et tout un contexte. Au final, Carnaval est un premier roman déjà culte, totalement réussi, portant la marque d'un écrivain de talent, qui sait raconter une histoire et captiver ses lecteurs. L'intrigue très noire, taillée au couteau, est chargée d'atmosphère et d'émotions. Il y a du suspense, des rebondissements, des scènes d'action chocs, tous les ingrédients du très bon polar sont réunis. Carnaval inaugure donc une très prometteuse série policière consacrée à l'histoire de l'Amérique.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !