Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749141954
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 140 x 220 mm

Carnaval

Jean SZLAMOWICZ (Traducteur)
Collection : Thriller
Date de parution : 15/05/2015
Un premier roman exceptionnel, basé sur des faits réels survenus à la Nouvelle Orléans en 1919. Tandis que la musique envahit la ville, un tueur frappe...
Au cœur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents,... Au cœur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la ville. Et pourtant…
Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.


Tensions raciales, corruption, vaudou, jazz et mafia : Ray Celestin a puisé l’inspiration dans cette véritable série de meurtres qui ont enflammé La Nouvelle-Orléans. Il nous offre un premier roman inoubliable, au suspense omniprésent, doublé d’un portrait de la ville d’un réalisme peu commun. Depuis L’Aliéniste de Caleb Carr, on n’avait jamais lu ça !
 

« Un thriller exaltant, qui fait son chemin vers un dénouement bluffant avec toute la grâce et le panache d’une fanfare de La Nouvelle-Orléans. C’est à la fois un premier roman exceptionnel et la promesse de nombreux livres passionnants. » The Times
 

« À la fois une intrigue stupéfiante et le portrait génial d’une ville fascinante. » The Guardian
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749141954
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 140 x 220 mm
Cherche midi

Ils en parlent

"Un remarquable thriller au vague parfum de true crime construit sur une intrigue complexe, formidablement huilée, palpitante jusqu'aux dernières pages."
Philippe Blanchet / Le Figaro Magazine
"Traquenards, ambiance poisseuse et malédictions vaudoues, ce polar a trouvé la formule idéale pour nous envoûter."
François Lestavel / Paris Match
"Luxure et luxuriance, le mélange est envoûtant, la sauce cajun très relevées, la carte postale parfaite."
Julie Malaure / Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jujucaro Posté le 28 Novembre 2019
    Belle découverte, j'ai adoré l'ambiance jazz et ségrégation, appris beaucoup de choses...ce livre a réveillé mon envie de voyager à la Nouvelle-Orléans et d'écouter du jazz! Je vous recommande ce voyage vers Big Easy au début du 20 ème siècle et de courir derrière ce fameux tueur à la hache!
  • MademoiselleMaeve Posté le 25 Novembre 2019
    Lorsque Carnaval de Ray Celestin est sorti, sa couverture m’a fait de l’œil. Je me suis donc penchée sur le résumé et si l’histoire du tueur en série m’a donné envie, j’ai été un peu freinée par La Nouvelle-Orléans. C’est un lieu avec une telle identité qu’il imprègne totalement l’histoire d’une ambiance particulière. Et moi, je n’étais pas certaine que ça me plaise. Le vaudou, la mafia, un tueur à la hache, des esprits… Pas sûre que ce soit ma tasse de thé. Et puis il y a eu Mascarade, avec encore une chouette couverture. Et encore un autre livre de Ray Celestin annoncé par le Cherche-Midi. Et leur super proposition de m’envoyer les trois romans. Au moins, j’allais arrêter de tergiverser et enfin savoir si Carnaval était un livre pour moi ou pas. Un tueur en série – ayant réellement existé – sévit en 1919 à La Nouvelle-Orléans. Son arme de prédilection ? La hache. Et il laisse derrière lui des cartes de tarot. Qui peut-il bien être ? Une personne pratiquant le vaudou ou quelqu’un qui tente de faire chanceler la mafia au pouvoir ? Plusieurs personnes sont à ses trousses, pour des raisons bien différentes. Qui arrivera en... Lorsque Carnaval de Ray Celestin est sorti, sa couverture m’a fait de l’œil. Je me suis donc penchée sur le résumé et si l’histoire du tueur en série m’a donné envie, j’ai été un peu freinée par La Nouvelle-Orléans. C’est un lieu avec une telle identité qu’il imprègne totalement l’histoire d’une ambiance particulière. Et moi, je n’étais pas certaine que ça me plaise. Le vaudou, la mafia, un tueur à la hache, des esprits… Pas sûre que ce soit ma tasse de thé. Et puis il y a eu Mascarade, avec encore une chouette couverture. Et encore un autre livre de Ray Celestin annoncé par le Cherche-Midi. Et leur super proposition de m’envoyer les trois romans. Au moins, j’allais arrêter de tergiverser et enfin savoir si Carnaval était un livre pour moi ou pas. Un tueur en série – ayant réellement existé – sévit en 1919 à La Nouvelle-Orléans. Son arme de prédilection ? La hache. Et il laisse derrière lui des cartes de tarot. Qui peut-il bien être ? Une personne pratiquant le vaudou ou quelqu’un qui tente de faire chanceler la mafia au pouvoir ? Plusieurs personnes sont à ses trousses, pour des raisons bien différentes. Qui arrivera en premier à le coincer ? Le flic ripoux ? Le flic qui a fait tomber son mentor ? La jeune secrétaire qui rêve de devenir détective ou le journaliste porté sur la bouteille (comme souvent les journalistes dans les romans et les films de cette époque) ? Je craignais un peu que ce soit confus et que j’ai du mal à entrer dans l’histoire, qu’il y ait trop de vaudou, trop de mafia, trop de trucs que je n’aime pas. Et finalement, je me suis glissée dans l’histoire comme dans une vieille paire de pantoufles (pour l’image glamour, on repassera, mais cette image me semble plutôt claire à défaut d’être sexy). Je ne me suis pas sentie noyée dans les détails et les nombreux protagonistes et j’ai vraiment bien accroché sur certains personnages, que l’on retrouvera dans Mascarade, en plus. Après, je n’ai pas eu de coup de cœur, ce qui est probablement lié à la Nouvelle-Orléans et à son atmosphère très particulière. Et à l’intrigue qui ne l’a pas embarquée. Mais je me plongerai tout de même dans Mascarade – en plus les personnages que l’on retrouve, vivent désormais à Chicago – bon, ce n’est pas ma ville américaine préférée, mais je préfère ça à La Louisiane.
    Lire la suite
    En lire moins
  • prettyrosemary Posté le 24 Novembre 2019
    Ahlala si vous aimez autant que moi les villes-personnages, vous ne pourrez que fondre en découvrant cette Nouvelle-Orléans plus vraie que nature. Une ville-instrument, où la musique est reine et où le jazz balbutiant s’apprête à déferler sur le monde (on fait d’ailleurs plus que croiser un certain Lewis Armstrong, encore tout jeunot)… une ville cernée par les bayous et où le vaudou est aussi célébré que perverti, des quartiers gangrénés par le racisme, la pauvreté et le crime organisé… L’intrigue-même et ses personnages semblent être au service de ce merveilleux tableau. Rien que pour ça, le roman vaut le coup et j’y ai retrouvé ce que je préfère dans les thrillers et les romans noirs, l’essence d’une époque et d’un lieu. Les mécaniques sociales, et je pense surtout à cette Amérique profondément ségrégationniste, ne sont pas juste effleurées mais vraiment exploitées à fond. C’est une jolie qualité que l’auteur continue d’ailleurs à déployer dans les livres suivants, ce qui fait qu’on en redemande encore et encore. Et au-delà du cadre fabuleux, on s’intéresse quand même à une véritable affaire qui a secoué la Nouvelle-Orléans entre 1918 et 1919, celle de l’homme à la hache qui a même adressé un courrier... Ahlala si vous aimez autant que moi les villes-personnages, vous ne pourrez que fondre en découvrant cette Nouvelle-Orléans plus vraie que nature. Une ville-instrument, où la musique est reine et où le jazz balbutiant s’apprête à déferler sur le monde (on fait d’ailleurs plus que croiser un certain Lewis Armstrong, encore tout jeunot)… une ville cernée par les bayous et où le vaudou est aussi célébré que perverti, des quartiers gangrénés par le racisme, la pauvreté et le crime organisé… L’intrigue-même et ses personnages semblent être au service de ce merveilleux tableau. Rien que pour ça, le roman vaut le coup et j’y ai retrouvé ce que je préfère dans les thrillers et les romans noirs, l’essence d’une époque et d’un lieu. Les mécaniques sociales, et je pense surtout à cette Amérique profondément ségrégationniste, ne sont pas juste effleurées mais vraiment exploitées à fond. C’est une jolie qualité que l’auteur continue d’ailleurs à déployer dans les livres suivants, ce qui fait qu’on en redemande encore et encore. Et au-delà du cadre fabuleux, on s’intéresse quand même à une véritable affaire qui a secoué la Nouvelle-Orléans entre 1918 et 1919, celle de l’homme à la hache qui a même adressé un courrier à la presse, retranscrit à l’identique dans le roman. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est de suivre les enquêtes parallèles des différents personnages qui ont tous un petit intérêt dans l’affaire ou au moins quelque chose à cacher et de se demander à quel moment tout ça va bien pouvoir faire sens. J’avoue que dans la deuxième moitié du roman, l’avancée globale piétine un peu et on perd légèrement en rythme mais la conclusion est plutôt chouette et ouvre assez admirablement le projet de l’auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SabrinaTrublet Posté le 2 Novembre 2019
    Carnaval Ray CÉLESTIN Louisiane. New Orléans. 1919 Une série de meurtres à la hache fait trembler la ville et s’entre accuser les différentes communautés. Chacun y va de son opinion : le vaudou, les italiens, les créoles... Le seul indice trouvé sur les corps suppliciés est une carte de tarot. Chacun de leur côté plusieurs personnes vont enquêter : Michaël Talbot le policier irlandais mal vu depuis sa trahison envers son collègue. John Riley le journaliste. Ida, jeune femme ni vraiment blanche ni vraiment noire, employée dans un bureau de détective. Et Luca d’Andrea l’ancien collègue de Michaël tout juste sorti de prison. Il va falloir enquêter, se méfier de tout le monde et du tout car un ouragan menace la Louisiane... Un bon policier efficace qui distille les éléments petit à petit et dont, pour une fois, j’ai tout compris en le refermant. Cà se tient, c’est crédible et les personnages sont de bons personnages charismatiques.
  • GribouilleLechat Posté le 1 Novembre 2019
    C'était une très bonne lecture, avec une histoire complexe et une écriture dense et riche, et pas mal de personnages. L'ambiance assez maussade, limite déprimante, faisait un contraste étonnant avec les aspects très festifs et joyeux de la Nouvelle-Orléans. En fait, on découvre que cette ville avait des côtés très sombres sous des apparences de fête permanente. La corruption, la pauvreté et le racisme régnaient en maître en ce début de XXe siècle, et la mafia italienne était très puissante. L'enquête elle-même, très tortueuse, était rendue plus compliquée encore par le fait que 3 "équipes" différentes la menaient en même temps, chacune abordant le problème par un bout différent. Malgré tout, le lecteur n'est jamais perdu et c'est un des points forts de ce roman. Il y a deux choses qui ont étonné la lectrice du XXIe siècle que je suis, tout au long du livre. Tout d'abord, c'est le fait que tout le monde fume, partout et tout le temps, que ce soit dans les locaux de la police ou même à l'hôpital. On est tellement habitué à ne plus avoir le droit de fumer nulle part, et on connaît tellement les méfaits du tabac sur la santé, que l'on a tendance à oublier que ces interdictions... C'était une très bonne lecture, avec une histoire complexe et une écriture dense et riche, et pas mal de personnages. L'ambiance assez maussade, limite déprimante, faisait un contraste étonnant avec les aspects très festifs et joyeux de la Nouvelle-Orléans. En fait, on découvre que cette ville avait des côtés très sombres sous des apparences de fête permanente. La corruption, la pauvreté et le racisme régnaient en maître en ce début de XXe siècle, et la mafia italienne était très puissante. L'enquête elle-même, très tortueuse, était rendue plus compliquée encore par le fait que 3 "équipes" différentes la menaient en même temps, chacune abordant le problème par un bout différent. Malgré tout, le lecteur n'est jamais perdu et c'est un des points forts de ce roman. Il y a deux choses qui ont étonné la lectrice du XXIe siècle que je suis, tout au long du livre. Tout d'abord, c'est le fait que tout le monde fume, partout et tout le temps, que ce soit dans les locaux de la police ou même à l'hôpital. On est tellement habitué à ne plus avoir le droit de fumer nulle part, et on connaît tellement les méfaits du tabac sur la santé, que l'on a tendance à oublier que ces interdictions sont très récentes, en fait. Et ensuite, le fait que les policiers ne prennent aucune précaution sur les scènes de crime. Là aussi, on est tellement conditionné par les séries policières actuelles, où les scènes de crime doivent être préservées le plus possible pour garder chaque indice intact, que j'étais limite choquée de voir la désinvolture des policiers sur ces scènes. Mais il ne faut pas oublier que la police de 1919 ne possédait quasiment pas de techniques scientifiques pour analyser une scène de crime, à part pour relever les empreintes, donc il n'était pas aussi important qu'aujourd'hui de faire attention. Mais ces faits ne sont pas des défauts, pour moi, ce sont juste des détails qui rendent l'histoire d'autant plus crédible et nous immergent encore plus dans l'ambiance. Tout ça pour dire que j'ai passé un excellent moment moment avec ce roman et que je lirai le tome 2 avec plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !