Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749164106
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 140 x 220 mm

Coccinelle

Collection : Récits
Date de parution : 12/03/2020
Les morts sont des invisibles, ils ne sont pas des absents.
Dehors, il fait 5 °C, le temps est gris et venteux. Dans un instant, le prêtre va célébrer la messe d’enterrement de maman. Une coccinelle se pose sur ma main. D’où vient-elle, en ce mois de janvier ?
Quelques semaines plus tard, une deuxième coccinelle surgira, et d’autres encore… J’aimerais imaginer que c’est...
Dehors, il fait 5 °C, le temps est gris et venteux. Dans un instant, le prêtre va célébrer la messe d’enterrement de maman. Une coccinelle se pose sur ma main. D’où vient-elle, en ce mois de janvier ?
Quelques semaines plus tard, une deuxième coccinelle surgira, et d’autres encore… J’aimerais imaginer que c’est maman qui se manifeste, et, pourtant, le doute m’assaille. La prudence voudrait que je n’y croie pas, mais, au fil du temps, de nouveaux signes – un papillon, une biche, une bague… – m’entraînent dans un monde parallèle. Comme si les êtres disparus n’abandonnaient pas leurs proches et continuaient à les aider.
Saint Augustin et Victor Hugo auraient-ils raison : les morts seraient-ils « des invisibles, mais pas des absents » ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749164106
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • coccinelle5926 Posté le 9 Novembre 2020
    Coccinelle est un récit poignant par certains faits que Mme Florence Belkacem relate. J'ai perdu quelqu'un de très cher. Les coccinelles ont une très grande importance à mes yeux. Votre livre est un régal. Il m'a procuré un grand bien et je suis assurée que nos chers Disparus nous montrent leur présence de n'importe quelle manière ! 🐞🐞📚🖋 Vive La Coccinelle ! Merci pour ce beau récit qui nous donne du baume au coeur ❤🐞
  • Fanatiquelivre Posté le 16 Octobre 2020
    Un très joli témoignage qui nous interroge sur notre rapport à la mort et les liens que l'on entretient avec les défunts.
  • Bea_enviedelire Posté le 24 Septembre 2020
    Lors de l’enterrement de sa mère, Florence Belkacem, si proche d’elle, note de nombreux signes. L’arc-en-ciel, sur le chemin, l’apaise. Une coccinelle, en plein hiver, se pose sa main pendant la cérémonie. Elle sera la première de plusieurs apparitions. Si Florence y trouve un peu de réconfort, elle n’ose totalement y croire. Elle y reste réceptive, se documente en journaliste, explore l’au-delà. Et si nul ne quittait vraiment la vie? Si nous pouvions toujours prendre soin, discuter et sentir la présence de ceux qui sont partis? Il y a les livres qu’on dévore et ceux qu’on lit lentement, parce qu’ils nous chahutent ou qu’ils viennent nous chercher. Il y a les livres qu’on peut chroniquer la lecture à peine finie, d’autres qui demandent à décanter dans notre esprit. Vous l’aurez compris, « Coccinelle » est de la seconde catégorie en ce qui me concerne. La perte de ceux qui nous sont proches est un événement qui nous bouleverse au plus profond de nos vies, bouscule nos repères, laisse un grand vide. Chacun y réagit à sa manière, avec, selon sa conviction intime, l’espoir ou non que cet être cher continuera à être là, quelque part. Florence Belkacem nous délivre un message... Lors de l’enterrement de sa mère, Florence Belkacem, si proche d’elle, note de nombreux signes. L’arc-en-ciel, sur le chemin, l’apaise. Une coccinelle, en plein hiver, se pose sa main pendant la cérémonie. Elle sera la première de plusieurs apparitions. Si Florence y trouve un peu de réconfort, elle n’ose totalement y croire. Elle y reste réceptive, se documente en journaliste, explore l’au-delà. Et si nul ne quittait vraiment la vie? Si nous pouvions toujours prendre soin, discuter et sentir la présence de ceux qui sont partis? Il y a les livres qu’on dévore et ceux qu’on lit lentement, parce qu’ils nous chahutent ou qu’ils viennent nous chercher. Il y a les livres qu’on peut chroniquer la lecture à peine finie, d’autres qui demandent à décanter dans notre esprit. Vous l’aurez compris, « Coccinelle » est de la seconde catégorie en ce qui me concerne. La perte de ceux qui nous sont proches est un événement qui nous bouleverse au plus profond de nos vies, bouscule nos repères, laisse un grand vide. Chacun y réagit à sa manière, avec, selon sa conviction intime, l’espoir ou non que cet être cher continuera à être là, quelque part. Florence Belkacem nous délivre un message d’espoir. Soyons attentifs aux signes, continuons à évoquer, communiquer avec nos défunts, car alors peut-être pourrions-nous découvrir que nous ne sommes pas seuls. Si le récit prend une forme de journal intime, il est aussi extrêmement documenté entre références littéraires, philosophiques, scientifiques même à travers les travaux d’Edison. J’ai appris aussi de cette plongée dans le regard des grands penseurs et de leur rapport à leurs morts à travers le temps.
    Lire la suite
    En lire moins
  • celemenia Posté le 13 Août 2020
    Livre touchant. Aucun chapitre plus ennuyant qu'un autre. Florence Belkacem parvient à retenir l'attention du lecteur de bout en bout, avec trois deuils en un. Pour chacun d'entre eux, une ode à l'immortalité, une lueur d'espoir. Je n'ai pas cherché à croire ou non en tous les signes que l'auteure a reçus, je n'ai pas cherché à me demander s'il s'agissait là de simples hasards ou non. Le récit se résume à lui-même : il est captivant, fait réfléchir et donne de l'espoir. J'en ressors sans un réel avis tranché sur la question, mais le livre apaise. Merci.
  • dannso Posté le 8 Août 2020
    C'est un livre qui bouleverse, et qui donne de l'espoir. C'est un livre sur la mort, et qui ouvre la porte sur une vie plus riche. C'est un livre érudit, mais que l'on dévore en quelques heures. Je ressors de ce livre l'esprit ouvert à de nouvelles possibilités. Je ne sais toujours pas s'il y a une vie après la mort, mais je l'espère de tout mon coeur et Florence me montre le chemin. Je l'en remercie. Je remercie NetGalley et les éditions Le Cherche Midi pour l'envoi de ce roman. #Coccinelle #NetGalleyFrance
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Cherche midi

    "Coccinelle" de Florence Belkacem : un livre poétique qui relie le visible à l'invisible

    C’est un hommage mais aussi une forme d’exutoire. Dans Coccinelle (cherche midi éditeur), la journaliste Florence Belkacem raconte comment elle a fait face à la mort de sa mère. Avec poésie et tendresse, l’autrice revient sur les jours, les semaines, et les mois qui ont suivi la disparition de celle qui était son pilier. Un livre rempli d’espoir et qui interroge : doit-on faire confiance aux signes ?

    Lire l'article