Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782380711561
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 128 x 182 mm

Dans l'ombre de Creamy - T2

,

Date de parution : 08/07/2021
Difficile d'être la rivale d'une chanteuse Magical girl... Découvrez les coulisses impitoyables du monde du showbiz avec Megumi 
Depuis que Creamy Mami a fait ses débuts sur scène, Megumi Ayase, la chanteuse du même label, ne se voit offrir que des jobs nuls et elle est sur le point d'exploser !
Flairant la frustration de la star, l'infâme paparazzi Snake Joe lui propose de s'allier avec lui pour découvrir le secret de Creamy Mami !
EAN : 9782380711561
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tachan Posté le 13 Août 2021
    Après un premier tome tenant toutes ses promesses, nous faisant replonger dans l'univers de Creamy de notre enfance mais sous un angle nouveau en suivant cela du point de vue de Megumi, j'étais impatiente de voir comment la suite serait gérée. Les auteurs jouent toujours sur les deux tableaux : revisite de scènes cultes de l'anime et découverte de ce qui se passe aussi en coulisses et qu'on n'avait pas pu voir avant. Dans un premier temps, j'ai été un peu déstabilisée car je trouvais que c'était à la fois répétitif par rapport au tome 1 et qu'on commençait un peu trop à nous présenter Megumi comme la méchante de service, alors que cet écueil avait été évité. Mais tout était planifié et c'était pour mieux nous surprendre ensuite. Les auteurs continuent ainsi de creuser ce personnage mal aimé. Ils nous montrent combien il aurait été facile pour Megumi de glisser et devenir la peste que certaines ont été pour elle à ses débuts, mais au contraire, malgré ce que les autres pensent, elle résiste à la tentation et reste droite dans ses bottes dans l'ensemble. Cependant, elle souffre de cette situation. Et au final, ce n'est pas tant le succès de... Après un premier tome tenant toutes ses promesses, nous faisant replonger dans l'univers de Creamy de notre enfance mais sous un angle nouveau en suivant cela du point de vue de Megumi, j'étais impatiente de voir comment la suite serait gérée. Les auteurs jouent toujours sur les deux tableaux : revisite de scènes cultes de l'anime et découverte de ce qui se passe aussi en coulisses et qu'on n'avait pas pu voir avant. Dans un premier temps, j'ai été un peu déstabilisée car je trouvais que c'était à la fois répétitif par rapport au tome 1 et qu'on commençait un peu trop à nous présenter Megumi comme la méchante de service, alors que cet écueil avait été évité. Mais tout était planifié et c'était pour mieux nous surprendre ensuite. Les auteurs continuent ainsi de creuser ce personnage mal aimé. Ils nous montrent combien il aurait été facile pour Megumi de glisser et devenir la peste que certaines ont été pour elle à ses débuts, mais au contraire, malgré ce que les autres pensent, elle résiste à la tentation et reste droite dans ses bottes dans l'ensemble. Cependant, elle souffre de cette situation. Et au final, ce n'est pas tant le succès de Creamy qui lui fait mal, que leur différence de traitement par Shingo, celui qu'elle aime tant. Nous allons donc petit à petit plonger dans le passé de notre jeune star sur le déclin pour mieux comprendre leur relation, mais également pour assister aux débuts de celle-ci. C'est la partie que j'ai préféré. J'ai trouvé très intéressant de replonger dans les coulisses du showbiz, de voir comment se passaient les castings, sur quels critères étaient choisis les futurs artistes, comment se passait leur entraînement, leur promotion, comment leur manager les gérait, etc. Les auteurs nous propose une vraie plongée réaliste dans le métier dans le fond. C'est également amusant de découvrir la Megumi des débuts qui n'a rien à voir au premier coup d'oeil avec celle d'aujourd'hui, mais qui partage tout de même la même passion pour la musique et le même professionnalisme vis-à-vis de ce qu'elle fait. Non, celui qui a le plus changé, c'est peut-être Shingo et je comprends que ça attriste la star. Avec ce changement d'angle à mi-parcours, la série offre un joli rebond dans ce tome. On a découvert qui était Megumi, la star sur le déclin, place maintenant à la Megumi des débuts. Et peut-être que la réunion des deux nous offrira un très beau final, du moins on le souhaite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Songedunenuitdete Posté le 6 Août 2021
    Je vous le dis tout de suite, j’ai trouvé ce deuxième volume meilleur que le premier qui était déjà pas mal. Pourquoi#8201;? Parce que cette fois, on a vraiment le personnage de Megumi en face de nous. Creamy y est encore moins mise en avant. Ainsi le passé de Mégumi nous est enfin révélé. Et quel passé#8201;! Megumi est tellement plus qu’elle ni parait. Elle m’a bien souvent fait mal au cœur. Car oui, on ne peut que compatir à sa déchéance artistique même si certaines situations comme les publicités ridicules qu’elle est obligée de tourner pour se faire un peu de beurre ne la mettent pas en valeur. Tout comme sa probable alliance avec le paparazzi véreux (surtout quand on connait leur passif commun à tous deux). On la voit passer de la lumière à l’ombre sans que son producteur, Shingo ne lève le moindre petit doigt pour elle. Là encore, j’ai aimé la manière dont la mangaka traite cette relation houleuse qui, dans le dessin animé, était les moments les plus «#8201;What the Fuck#8201;» de la série. Megumi passant ses nerfs sur le pauvre Shingo Tachibana sans que ce dernier fasse quoi que ce soit pour l’arrêter. Cela nous la... Je vous le dis tout de suite, j’ai trouvé ce deuxième volume meilleur que le premier qui était déjà pas mal. Pourquoi#8201;? Parce que cette fois, on a vraiment le personnage de Megumi en face de nous. Creamy y est encore moins mise en avant. Ainsi le passé de Mégumi nous est enfin révélé. Et quel passé#8201;! Megumi est tellement plus qu’elle ni parait. Elle m’a bien souvent fait mal au cœur. Car oui, on ne peut que compatir à sa déchéance artistique même si certaines situations comme les publicités ridicules qu’elle est obligée de tourner pour se faire un peu de beurre ne la mettent pas en valeur. Tout comme sa probable alliance avec le paparazzi véreux (surtout quand on connait leur passif commun à tous deux). On la voit passer de la lumière à l’ombre sans que son producteur, Shingo ne lève le moindre petit doigt pour elle. Là encore, j’ai aimé la manière dont la mangaka traite cette relation houleuse qui, dans le dessin animé, était les moments les plus «#8201;What the Fuck#8201;» de la série. Megumi passant ses nerfs sur le pauvre Shingo Tachibana sans que ce dernier fasse quoi que ce soit pour l’arrêter. Cela nous la rendait antipathique et détestable. Pourtant, il y avait bien un envers et cet envers eh bien, il fait froid dans le dos. Le monde du showbiz est sans pitié et Shingo, nous lui découvrons une facette que nous n’avions jamais vue de lui : celui d’un homme d’affaires qui sait comment manipuler ses poulains. Je dois dire que j’ai trouvé le développement de ces deux personnages (Megumi et Shingo) très intéressant, plus adulte finalement. Megumi a des sentiments pour son producteur, parce qu’il a pris soin d’elle à ses débuts, il l’a protégée envers et contre tous parce qu’il avait décelé en elle un fort potentiel exploitable. Mais aujourd’hui, il n’a d’yeux que pour Creamy. Pour Megumi, c’est l’enfer. Cependant, loin de se laisser faire, notre héroïne est bien décidée à faire tout (et n’importe quoi) pour reconquérir son public et son producteur. Indéniablement, je trouve les thématiques abordées plus adultes, et bien plus abouties. De fait, Emi Mitsuki nous offre une relecture de l’univers de Creamy réaliste et passionnante. Ses dessins servent magnifiquement cette histoire. Le coup de crayon de Emi Mitsuki me plait beaucoup. Est-ce que je suis déjà impatiente de lire la suite des mésaventures de Megumi, la star déchue#8201;? Oh, que oui#8201;!
    Lire la suite
    En lire moins
  • creamy_et_ses_livres Posté le 10 Juillet 2021
    Dans ce tome, l’histoire autour de Megumi et Shinho est plus approfondie, on découvre les débuts de Megumi, c’est très plaisant de voir comment elle en est arrivée là mais aussi comment elle était avant de devenir une pop star. Il y a toujours une grande rivalité entre les deux chanteuses, surtout du côté de Megumi, elle me touche beaucoup plus que dans la série animée puisque c’est vraiment centré sur son personnage. Une lecture très agréable et qui me rend très nostalgique
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.