En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Déflagration

        Robert Laffont
        EAN : 9782221202951
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 418
        Format : 1 x 240 mm
        Déflagration
        Dans le secret d'une élection impossible

        ,

        Date de parution : 23/11/2017
        Ancien directeur de la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1995 et de celle de Valérie Pécresse aux élections régionales de 2015, Patrick Stefanini a occupé pendant plus de vingt ans une place discrète mais centrale dans le dispositif politique de la droite. Conseiller de l’ombre, stratège redouté pour son... Ancien directeur de la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1995 et de celle de Valérie Pécresse aux élections régionales de 2015, Patrick Stefanini a occupé pendant plus de vingt ans une place discrète mais centrale dans le dispositif politique de la droite. Conseiller de l’ombre, stratège redouté pour son efficacité qui lui a valu d’être présenté comme une véritable « machine de guerre » au service des candidats qu’il soutient, Patrick Stefanini sort du silence pour livrer son témoignage sur la dernière campagne dont il fut le maître d’oeuvre : celle de François Fillon, d’abord au cours de la primaire, puis de l’élection présidentielle.
        Il explique ici les raisons qui l’ont incité, bien qu’ami et admirateur d’Alain Juppé, à rallier François Fillon. Il nous plonge dans les coulisses de la campagne qui a permis à ce dernier de l’emporter à la surprise générale lors des primaires, nous fait vivre de l’intérieur l’incroyable psychodrame qui a surgi après les révélations sur les emplois de l’épouse du candidat et l’affaire dite des « costumes ». Il montre comment il a découvert la véritable personnalité d’un homme plus dissimulé qu’il ne le pensait, et décrit le comportement de ceux qui, par leurs hésitations ou leur double jeu, ont contribué à rendre la victoire impossible. Organisateur du meeting du Trocadéro, il s’explique aussi sur les motifs qui l’ont conduit à remettre sa démission deux jours avant l’événement.
        Dans ses entretiens avec Carole Barjon, qui le pousse dans ses retranchements, Patrick Stefanini livre pour la première fois une réflexion très personnelle sur l’avenir d’une droite qui ne s’est jamais remise de l’échec de Nicolas Sarkozy en 2012 et qui reste encore assommée par sa dernière défaite. Fourmillant de révélations, cet ouvrage dévoile la face obscure d’une longue campagne qui a aussi marqué la fin d’une époque.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221202951
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 418
        Format : 1 x 240 mm
        Robert Laffont
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Verdure35 Posté le 17 Décembre 2017
          Voici un texte, essai ou roman, plutôt roman même de par son côté tragique. Comment perdre une élection ? P Stefanini en fait une brillante démonstration. Il dissèque non seulement les épisodes récents tristes(pour certains) et rocambolesques pour tous ; mais aussi la genèse de ce qui a permis une telle déroute. Cela a commencé il y a bien longtemps et il n'est pas mauvais de se remémorer les soubresauts de la Vième république. Le directeur de campagne (P.Stefanini) de F.Fillon aurait pu l'être des autres candidats à la primaire de la droite, et il me semble vraiment qu'il n'a agi que pour le bien de son parti. Il est évident que son poulain F.Fillon n'est pas un homme facile à comprendre, le partage est un mot qu'il ignore, que ce soit idées, réflexions, paroles. D'où la difficulté à décrypter et surtout à transmettre aux équipes bénévoles qui se décarcassent. Goût du secret donc, sang froid à toute épreuve, et ..un grand sens tactique , voire ! Mais si le feuilleton alimenté à l'envie n'a pas arrangé les choses, Stefanini doute d'une victoire aux présidentielles : Fillon n'a pas rappelé ses concurrents battus, a oublié le Centre, beaucoup de négligences qui en politique ne pardonnent pas. Quant au rôle de... Voici un texte, essai ou roman, plutôt roman même de par son côté tragique. Comment perdre une élection ? P Stefanini en fait une brillante démonstration. Il dissèque non seulement les épisodes récents tristes(pour certains) et rocambolesques pour tous ; mais aussi la genèse de ce qui a permis une telle déroute. Cela a commencé il y a bien longtemps et il n'est pas mauvais de se remémorer les soubresauts de la Vième république. Le directeur de campagne (P.Stefanini) de F.Fillon aurait pu l'être des autres candidats à la primaire de la droite, et il me semble vraiment qu'il n'a agi que pour le bien de son parti. Il est évident que son poulain F.Fillon n'est pas un homme facile à comprendre, le partage est un mot qu'il ignore, que ce soit idées, réflexions, paroles. D'où la difficulté à décrypter et surtout à transmettre aux équipes bénévoles qui se décarcassent. Goût du secret donc, sang froid à toute épreuve, et ..un grand sens tactique , voire ! Mais si le feuilleton alimenté à l'envie n'a pas arrangé les choses, Stefanini doute d'une victoire aux présidentielles : Fillon n'a pas rappelé ses concurrents battus, a oublié le Centre, beaucoup de négligences qui en politique ne pardonnent pas. Quant au rôle de P.Stefanini, dans cette histoire , il a fait ce qu'il a pu certes, mais prend une bonne part de l'échec, beaucoup d'approximations lui sont imputables. En résumé ce livre « remet les pendules à l'heure » et ce ne sont ni les costumes de Bourghi, ni le travail fictif ou non de Pénélope qui sont les principaux responsables de cette incroyable défaite.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bigmammy Posté le 14 Décembre 2017
          Ce livre nous entraîne à travers les arcanes d'une élection imperdable … et pourtant perdue : celle de François Fillon dès le premier tour de l'élection présidentielle. Après son succès inattendu lors de la primaire de la droite et du centre, chacun pensait en effet que la droite française bénéficierait de l'alternance tant attendue après un quinquennat décevant … Mais c'était sans compter sur les querelles d'égos des uns et des autres, les scandales opportunément révélés, l'émergence d'une volonté populaire de « dégager » les élites démonétisées. Patrick Stefanini est un haut fonctionnaire qui ne fait pas d'ombre. Un homme de droite, catholique, loyal, administrateur acharné, organisateur performant. Ancien directeur de la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1995 et de Valérie Pécresse en 2015. Ami d'Alain Juppé, avec lequel il partage une condamnation avec sursis dans l'affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris, il accepte la proposition de François Fillon de diriger sa campagne pour l'élection primaire de décembre 2016. Pour ce livre en forme d'autocritique sans concession il a choisi, tel Platon jadis, la forme du dialogue avec la journaliste Carole Barjon. Il s'engage avec tout son savoir-faire pour François Fillon dont on dit pourtant, après son fiasco lors... Ce livre nous entraîne à travers les arcanes d'une élection imperdable … et pourtant perdue : celle de François Fillon dès le premier tour de l'élection présidentielle. Après son succès inattendu lors de la primaire de la droite et du centre, chacun pensait en effet que la droite française bénéficierait de l'alternance tant attendue après un quinquennat décevant … Mais c'était sans compter sur les querelles d'égos des uns et des autres, les scandales opportunément révélés, l'émergence d'une volonté populaire de « dégager » les élites démonétisées. Patrick Stefanini est un haut fonctionnaire qui ne fait pas d'ombre. Un homme de droite, catholique, loyal, administrateur acharné, organisateur performant. Ancien directeur de la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1995 et de Valérie Pécresse en 2015. Ami d'Alain Juppé, avec lequel il partage une condamnation avec sursis dans l'affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris, il accepte la proposition de François Fillon de diriger sa campagne pour l'élection primaire de décembre 2016. Pour ce livre en forme d'autocritique sans concession il a choisi, tel Platon jadis, la forme du dialogue avec la journaliste Carole Barjon. Il s'engage avec tout son savoir-faire pour François Fillon dont on dit pourtant, après son fiasco lors de la conquête de la présidence de l'UMP, qu'il « n'imprime pas ! », à la suite d'une année politique particulièrement fertile en événements peu favorables à son candidat : rivalité avec Jean-François Copé, affaire Bygmalion, pénalités pour dépassement des frais de campagne de Nicolas Sarkozy, déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet. C'est un livre destiné aux fanas de la politique, avec plein de portraits d'hommes et de femmes, des satisfecits et des vacheries, des crocs-en-jambe, des petitesses et des hommages. L'auteur ne se ménage pas non plus. Il regrette de ne pas avoir mis l'accent sur plusieurs points, ne pas avoir assez insisté sur ce qu'aurait dû faire François Fillon, un homme que personne en fait ne peut se targuer de connaître et qui ne cesse de l'étonner. S'il en décrit les grandes qualités - sens de l'état, sang froid, intelligence - il découvre et souligne sa part d'ombre (solitaire, indifférent, déconnecté, pas intéressé par les contraintes de l'organisation, son attitude hédoniste ...). Il a beaucoup travaillé pourtant, et son programme libéral servira de base à d'autres candidats - et sans doute à Emmanuel Macron avec le succès que l'on sait - sur bien des domaines. Patrick Stefanini met en lumière l'extraordinaire et indispensable travail des bénévoles pour construire un réseau de représentants départementaux, le rôle et l'utilisation de la société civile si opposée au monde compassé et convenu des élus qui se battent, eux, pour faire abroger la loi sur le non-cumul des mandats, une préoccupation si éloignée de celle des électeurs. Il justifie aussi le rôle de la mouvance « Sens commun », si utile pour organiser des rassemblements, alors même que le candidat reste minoritaire dans son propre camp. Selon Patrick Stefanini, la défaite de François Fillon à la présidentielle n'est pas principalement causée par l'affaire « Penelope », ni même, événement plus grave encore à ses yeux, à l'affaire des costumes. le noeud du problème est l'incapacité de François Fillon à maîtriser les rivalités de personnes, le procès en légitimité, les aigreurs des battus, les conflits latents, sa décision au lendemain de sa victoire à la primaire de ne pas immédiatement tendre la main aux autres ténors des Républicains ou des Centristes comme Jean-Louis Borloo ou François Bayrou, propres à élargir sa base. Ses ennuis judiciaires seront l'occasion de remettre en question sa victoire surprise à la primaire. En tout cas, c'est sa décision de ne pas retirer sa candidature après sa mise en examen qui motive la démission de Patrick Stefanini à deux jours du meeting du Trocadero, comme de l'abandon de plusieurs ténors de la droite comme Bruno le Maire. En conclusion, Patrick Stefanini livre un vademecum de tout ce qu'il convient de faire et surtout de ne pas faire pour réussir la prochaine campagne de la droite. Cinq références sont à privilégier : liberté, autorité, volonté de réduire les fractures de la société française, pari sur l'intelligence et la connaissance, attachement résolu à la cause de la construction européenne. Ce livre deviendra certainement l'ouvrage de référence sur « l'Art de perdre ».
          Lire la suite
          En lire moins
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
        Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
        Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com