En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Fascisme et Totalitarisme

            Robert Laffont
            EAN : 9782221109601
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1088
            Format : 132 x 198 mm
            Fascisme et Totalitarisme

            Stéphane COURTOIS (Préface)
            Collection : Bouquins
            Date de parution : 06/03/2008

            En 1963, Ernst Nolte, philosophe de formation, fait irruption dans le champ de l'histoire contemporaine en publiant un ouvrage monumental, Le Fascisme dans son époque. Il voit dans l'émergence du fascisme le fruit d'un enchaînement dialectique : une double réaction de type révolutionnaire face au système libéral et démocratique et,...

            En 1963, Ernst Nolte, philosophe de formation, fait irruption dans le champ de l'histoire contemporaine en publiant un ouvrage monumental, Le Fascisme dans son époque. Il voit dans l'émergence du fascisme le fruit d'un enchaînement dialectique : une double réaction de type révolutionnaire face au système libéral et démocratique et, surtout, face au mouvement marxiste incarné à partir de novembre 1917 par la révolution bolchevique.
            L'historien philosophe cherche à comprendre les deux phénomènes typiques du XXe siècle que sont le communisme et le fascisme. L'une des grandes originalités de sa démarche est l'attention qu'il porte à l'histoire des idéologies, ensembles d'idées qui traduisent des « émotions fondamentales » et peuvent mettre en mouvement des populations entières. Ces émotions fondamentales - peur, haine, mépris, colère, mais aussi enthousiasme, espoir, foi -, François Furet les nommait « passions » et a montré leur importance Nolte n'est pas un historien des idées, mais des idéologies vécues par leurs adeptes comme des religions séculières se livrant à une surenchère permanente dans les promesses de bonheur.
            Figurent ici trois textes majeurs de l'auteur sur une époque (1917-1945) qui « a exigé de la vie plus de victimes qu'aucune autre », ainsi que son article de 1986, « Un passé qui ne veut pas passer », qui déclencha en Allemagne la célèbre « querelle des historiens ». Ils sont accompagnés d'une esquisse autobiographique inédite d'Ernst Nolte qui éclaire le parcours intellectuel de l'un des historiens majeurs du fascisme et du totalitarisme, récemment salué par René Girard.
            Stéphane Courtois.

            Ce volume comprend Le Fascisme dans son époque ; la seconde partie des Mouvements fascistes : l'Europe de 1919 à 1945 ; une sélection d'articles (1988-1996) et un extrait de Quand tombe la nuit, Les Fondements historiques du national-socialisme.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221109601
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1088
            Format : 132 x 198 mm
            Robert Laffont
            32.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Bigmammy Posté le 4 Octobre 2016
              Ernst Nolte était un professeur allemand de philosophie et d'histoire, qui vient juste de décéder à l'âge de 93 ans. Il doit sa célébrité à une thèse qu'il a développée dans ses ouvrages, notamment  « le fascisme dans son  époque » (1963) et « la guerre civile européenne » (2011). Pour Nolte, il existe un lien étroit entre le nazisme et le communisme, la violence de l'un induisant la violence de l'autre. Dans l'Europe de 1980, où les communistes se sentaient déjà le dos au mur – la fin du communisme commencera en 1989 en Allemagne -, cette liaison étroite a été perçue comme insupportable. Il en est résulté une « querelle des historiens », (Historikerstreit) qui a pris un tour venimeux. Certains ont clairement reproché a Nolte de minimiser la responsabilité des Nazis, voire de favoriser le révisionnisme. Les liens intellectuels entre Nolte et le vieux Heidegger, dont les sympathies nazies ne sont plus guère contestées, ont achevé de susciter des soupçons contre Nolte (qui a été physiquement menacé). Je me garderai de prendre parti, sauf à souligner que, plutôt que le choc des idées, il vaudrait mieux examiner les réalités historiques. De quoi est-il question ? - de l'histoire européenne du XXème siècle - du totalitarisme, qui asservit tout à la politique, - de la contrainte... Ernst Nolte était un professeur allemand de philosophie et d'histoire, qui vient juste de décéder à l'âge de 93 ans. Il doit sa célébrité à une thèse qu'il a développée dans ses ouvrages, notamment  « le fascisme dans son  époque » (1963) et « la guerre civile européenne » (2011). Pour Nolte, il existe un lien étroit entre le nazisme et le communisme, la violence de l'un induisant la violence de l'autre. Dans l'Europe de 1980, où les communistes se sentaient déjà le dos au mur – la fin du communisme commencera en 1989 en Allemagne -, cette liaison étroite a été perçue comme insupportable. Il en est résulté une « querelle des historiens », (Historikerstreit) qui a pris un tour venimeux. Certains ont clairement reproché a Nolte de minimiser la responsabilité des Nazis, voire de favoriser le révisionnisme. Les liens intellectuels entre Nolte et le vieux Heidegger, dont les sympathies nazies ne sont plus guère contestées, ont achevé de susciter des soupçons contre Nolte (qui a été physiquement menacé). Je me garderai de prendre parti, sauf à souligner que, plutôt que le choc des idées, il vaudrait mieux examiner les réalités historiques. De quoi est-il question ? - de l'histoire européenne du XXème siècle - du totalitarisme, qui asservit tout à la politique, - de la contrainte terrorisante (prison, camps d'internement, famines sciemment organisées), - enfin des assassinats massifs, pour des raisons raciales, religieuses ou sociales. L'Allemagne  et ses territoires occupés, de 1933 à 1945, l'URSS de 1918 à 1991, les démocraties populaires de 1947 à 1991, ont connu ces crimes. Plutôt que de lire Nolte, qui écrit comme un philosophe universitaire, il vaut mieux revoir le terrible film Shoah de Claude Lanzmann sur les crimes nazis, et, sur le communisme, le gros ouvrage de Robert Conquest, la Grande terreur, sur les camps soviétiques (Collection Bouquins). Le foisonnement des faits est beaucoup plus pertinent que la réflexion pure, aussi approfondie soit-elle. Il montre que les atrocités des uns ne sont pas la reproduction de celles des autres, mais le fruit de circonstances locales : pour les Russes, l'existence de déserts glacés et le besoin de rétablir l'ordre dans une population difficile, pour les Allemands, des aptitudes industrielles malheureusement adaptées au massacre de masse.
              Lire la suite
              En lire moins
            Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
            Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com