Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259221443
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Flic

Date de parution : 01/10/2016
Michel Neyret était le symbole du grand flic. Sa mise en examen l’a placé du côté des truands qu’il traquait. Est-il tombé dans un piège ? Il livre aujourd’hui sa vérité.
Pendant vingt ans, Michel Neyret a été un grand flic. Chasseur dans l’âme, il a traqué les voyous avec l’instinct d’un pisteur. Braquages, casses, prises d’otages, trafics, il a tout vu, tout combattu à Lyon, plaque tournante de la voyoucratie. Sur le terrain, Michel Neyret a servi avec honneur et... Pendant vingt ans, Michel Neyret a été un grand flic. Chasseur dans l’âme, il a traqué les voyous avec l’instinct d’un pisteur. Braquages, casses, prises d’otages, trafics, il a tout vu, tout combattu à Lyon, plaque tournante de la voyoucratie. Sur le terrain, Michel Neyret a servi avec honneur et efficacité. Il a même gagné le respect de truands qu’il a fait tomber : ceux-ci, condamnés, comprenaient les règles du jeu. Puis le jeu a changé : les banques n’ont plus eu de cash, la came a tout envahi, les filières se sont adaptées. Les mentalités se sont perdues, les frontières se sont brouillées. Après une carrière exceptionnelle dans la rue et dans l’action, Michel Neyret a accepté le poste de directeur-adjoint interrégional de la police judiciaire de Lyon. Et là, il n’était plus au contact. Les maffieux en ont profité. Il espérait les utiliser comme indicateurs, mais les choses ont dérapé…
Résultat : du jour au lendemain, Michel Neyret a été destitué, renvoyé de la police, inculpé, honni. Il s’est retrouvé de l’autre côté de la barrière. Méritait-il pareil traitement ? A-t-il changé ? Est-il tombé dans un piège ?
Devant une situation qui le dépasse, sans nier ses erreurs, ce grand serviteur de l’État livre aujourd’hui sa vérité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259221443
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • moussk12 Posté le 21 Février 2020
    C'est avec simplicité que Michel Neyret retrace sa vie professionnelle et il me semble, avec sincérité. La narration n'est pas d'une grande littérature et l'énonciation de faits, par phrases courtes, m'a parfois ennuyée, mais je voulais savoir pourquoi il a été condamné et si oui ou non, il était devenu un flic corrompu comme on l'a accusé. Son histoire, vraie, est surprenante à lire. Neyret est un homme de terrain, un chasseur. Durant vingt ans à partir des années 80, devenu chef de la BRI à Lyon, lui et son équipe ont fait un nombre incroyable d'arrestations. Le grand banditisme consistait en vols à mains armées de banques, fourgons et bijouteries. La psychologie du bandit, il la connaît. C'est un choix de vie et la prison ne les empêchent pas de reprendre leur "métier" dès qu'ils en sortent. Ce sont des professionnels. Neyret n'a qu'un but : que leur peine soit la plus longue possible et pour ça, une seule solution : le flagrant délit, avec le butin. Rien ne peut se faire sans indics. La relation d'un policier et de son indicateur se travaille sur la confiance et l'anonymat pendant de longues... C'est avec simplicité que Michel Neyret retrace sa vie professionnelle et il me semble, avec sincérité. La narration n'est pas d'une grande littérature et l'énonciation de faits, par phrases courtes, m'a parfois ennuyée, mais je voulais savoir pourquoi il a été condamné et si oui ou non, il était devenu un flic corrompu comme on l'a accusé. Son histoire, vraie, est surprenante à lire. Neyret est un homme de terrain, un chasseur. Durant vingt ans à partir des années 80, devenu chef de la BRI à Lyon, lui et son équipe ont fait un nombre incroyable d'arrestations. Le grand banditisme consistait en vols à mains armées de banques, fourgons et bijouteries. La psychologie du bandit, il la connaît. C'est un choix de vie et la prison ne les empêchent pas de reprendre leur "métier" dès qu'ils en sortent. Ce sont des professionnels. Neyret n'a qu'un but : que leur peine soit la plus longue possible et pour ça, une seule solution : le flagrant délit, avec le butin. Rien ne peut se faire sans indics. La relation d'un policier et de son indicateur se travaille sur la confiance et l'anonymat pendant de longues années. Après de bons et loyaux services rendus à l'Etat, l'ardoise de l'indic est effacée, car lui vient de ce monde avec lequel il se confond parfaitement. Hyper organisés malgré l'absence de GPS et de téléphones portables, Neyret et ses hommes, sans qu'aucun d'eux ne soit jamais tué ou blessé, réussirent à mettre sous les verrous les plus grands noms du banditisme. Il reçut la légion d'honneur du ministre de l'intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy. Au bout de 20 ans, en 2004 ,il fut muté divisionnaire à Nice. Mais, le bureau n'est pas fait pour lui et le banditisme a bien changé avec l'absence d'argent dans les banques. Aujourd'hui, c'est en costume-cravate que tout se joue. Il est devenu international et brasse, non plus des dizaines de milliers d'euros, mais des millions. Neyret se sent dépassé. Insistant, il revient à Lyon en 2007, après avoir rencontré Olivier Marchal en tournage à Nice. Sympathique, l'ex-flic, reconverti en réalisateur de films policiers, lui a fait connaître le monde de la nuit, à Nice. C'est là que Neyret rencontra Gilles Bénichou et son cousin Alzraa. Devenus amis, il ne les quitta plus. Grosses voitures, jet privé, font partie de leur vie quotidienne et Neyret et son épouse Nicole, des paillettes plein les yeux, profitent de la vie. Neyret, pourtant, se doute que des affaires illégales en sont à l'origine. Et tous sont sur écoute... Si vous vous souvenez de Michel Neyret, lisez son histoire; elle est très intéressante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • asciena Posté le 26 Novembre 2019
    C’est un livre très intéressant sur la vie d’un flic, cependant on s’attendait en tant que lecteur à avoir certainement plus d’élément consacré à l’affaire « Neyret » … le livre n’est déjà pas gros, mais du coup on a plus l’impression que c’est un livre mea-culpa puisque l’homme se justifie plusieurs fois. Ce n’est pas forcément ce que j’attendais d’une biographie.
  • ilo21 Posté le 8 Octobre 2017
    On ne lit pas ce livre pour le style employé puisque L'auteur n'est pas écrivain. On le lit pour l'histoire de cet homme qui a passé sa vie professionnelle à pourchasser les voyous et qui du jour au lendemain, est considéré comme un voyou et mis en prison. Pour essayer de comprendre la vie de ce commissaire haut gradé pour qui, un jour, tout à basculé. Pris sans doute dans un engrenage, dépassant parfois les limites du raisonnable, il s'est piégé lui meme malgré ses grandes connaissances du milieu. Cet homme m'a intrigué, J'ai donc lu son livre. On y decouvre certaînes techniques de la police pour obtenir des renseignements dans les milieux du banditisme, la vie peu commune de ces flics, l'histoire de ce grand flic qui, dans sa carrière, à été hautement reconnu puis considéré comme un voyou. Livre intéréssant qui m'a permis de comprendre cette histoire hors norme.
  • Bazart Posté le 30 Mars 2017
    Pour notre dernière chronique Quais du Polar avant l'ouverture demain (on en fera encore quelques uns avec normalement quelques interviews d'auteurs invités), on oublie un peu les fictions pour vous parler d'un essai mais qui a forcément à avoir avec le polar puisqu'il est l'oeuvre d'un ancien flic, sans doute un des flics les plus connus du monde, surtout pour les lyonnais tant il a fait la une de tous les journaux au début des années 2010. . Ce commissaire c'est bien entendu Michel Neyret dont la mise en examen ultra médiatisée l'a placé du côté des truands qu'il traquait, et lui collant à la peau une image de ripou sans foi ni loi. Du jour au lendemain, Michel Neyret va être destitué, renvoyé de la police et condamné à deux ans de prison ferme pour "trafic d’influence et corruption". Dans Flic, paru aux éditions Plon qu'il viendra présenter ce week end à Quais du Polar, il revient avec un peu du recul sur cette incroyable affaire et nous révèle sa version des faits.. Comme toujours avec ce genre de témoignage, on sait qu'on affaire qu'à une partie seulement de la vérité et que sans doute, il y a des faits et des... Pour notre dernière chronique Quais du Polar avant l'ouverture demain (on en fera encore quelques uns avec normalement quelques interviews d'auteurs invités), on oublie un peu les fictions pour vous parler d'un essai mais qui a forcément à avoir avec le polar puisqu'il est l'oeuvre d'un ancien flic, sans doute un des flics les plus connus du monde, surtout pour les lyonnais tant il a fait la une de tous les journaux au début des années 2010. . Ce commissaire c'est bien entendu Michel Neyret dont la mise en examen ultra médiatisée l'a placé du côté des truands qu'il traquait, et lui collant à la peau une image de ripou sans foi ni loi. Du jour au lendemain, Michel Neyret va être destitué, renvoyé de la police et condamné à deux ans de prison ferme pour "trafic d’influence et corruption". Dans Flic, paru aux éditions Plon qu'il viendra présenter ce week end à Quais du Polar, il revient avec un peu du recul sur cette incroyable affaire et nous révèle sa version des faits.. Comme toujours avec ce genre de témoignage, on sait qu'on affaire qu'à une partie seulement de la vérité et que sans doute, il y a des faits et des évenements que Neyret passe sous silence, mais à la lecture de ce Flic on a envie de le croire tant le type parait humble et fait plutot profil bas. . Michel Neyret, lors de sa convocation devant le conseil de discipline de la police, le 04/09/2012 Pendant plus de vingt ans, Neyret, enfant de mineur lorrain qui aura réussi du second coup son concours de commissaire, à la grande fierté de ses parents nous raconte comment il a traqué les voyous à Lyon, du braquague anodin à la prise d'otage, avec ce qu'il faut d' honneur et efficacité. Il a même gagné le respect de truands qu'il a fait tomber car selon Neyret, ceux ci comprenaient et acceptaient les règles du jeu. Connu pour son sérieux et ses nombreux succès, ce flic particulièrement charismatique fait alors figure d'exemple. Mais après une carrière exceptionnelle sur le terrain, Michel Neyret accepte le poste de directeur-adjoint interrégional de la police judiciaire de Lyon. Et là, les choses ont méchamment dérapé et les relations flics indics n'ont plus eu la même clareté qu'avant.,..et ses relations avec le grand banditisme lyonnais vont dès lors se teinter de trouble manifeste. S’il reconnaît lui-même avoir fait des "conneries", l’ex-grand flic se donne le beau rôle et charge surtout la barque de Claude Guéant, alors ministre de l’Intérieur en 2011. Connaissant le bonhomme lui même qui a connu des problèmes avec la justice, on peut comprendre aisément l'amertume de Neyret . Mais le plus interessant dans son livre et plus que l'affaire en elle même dont il dit finalement assez peu, c'est la description réaliste d'un sytème de démantélement des réseaux de voyous, avec l'informateur en pièce essentielle dont la protection est alors essentielle, comme on le voit souvent dans les films policiers.. Michel Neyret lors d'une comparution pour diffamation au tribunal de Lyon le 16 décembre. Et le livre est aussi captivant par ce qu'il dit sur l'évolution des méthodes de travail comment le travail artisananal du début des années 80 a laissé sa place au développement et comment même le grand banditisme lié jadis à la prostitution, aux braquages de bijouteries et de banques et aux trafics de drogue a mué aussi avec la spéculation financière et la corruption plus lucrative. A la lecture de ce Flic, on voit à quel point Neyret a flirté avec les limites et si pour lui, il estime ne pas avoir franchi la ligne rouge, il s'est quand même dangereusement approché des sirènes de l'interdit et du luxe en acceptant même des vacances financées par ses informateurs avec une passion pour les belles choses et l'argent qui l'aura forcément perdu. Difficile de porter un jugement bien tranché sur la culpabilité de Neyret à la fin de notre lecture, mais on aura passé un bon moment devant ce témoignage lucide sur les dessous de la machine policière et les dérives qui l'ont conduit devant le tribunal.
    Lire la suite
    En lire moins
  • zorrajess Posté le 9 Janvier 2017
    Excellent ouvrage emplis d'une réelle passion pour le métier. Le Courage et la Ténacité sont palpables.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…