Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749117935
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 220 mm

Haute Tension

L'Homme-Araignée se raconte

Date de parution : 13/03/2014

Un super héros bien réel...

1,65 m, 50 kg. Alain Robert n’était pas taillé pour réaliser des exploits surhumains. Et pourtant, il a toute sa vie relevé les défis les plus inouïs. Depuis les huit étages de l’immeuble familial qu’il grimpe à l'âge de 12 ans parce qu’il a perdu ses clés, jusqu’au 828 mètres de la Burj Khalifa... 1,65 m, 50 kg. Alain Robert n’était pas taillé pour réaliser des exploits surhumains. Et pourtant, il a toute sa vie relevé les défis les plus inouïs. Depuis les huit étages de l’immeuble familial qu’il grimpe à l'âge de 12 ans parce qu’il a perdu ses clés, jusqu’au 828 mètres de la Burj Khalifa qu’il escalade à Dubaï devant 100 000 spectateurs retenant leur souffle, en passant par les voies les plus extrêmes des falaises sur lesquelles il parfait sa technique, Alain Robert n’a jamais reculé devant la difficulté ni même l’impossible.
 
Malgré son vertige chronique. Malgré ses crises d’épilepsie. Malgré ses nerfs sectionnés, ses os broyés et autres séquelles de chutes qui le rendent invalide à 66 %, selon le verdict des experts médicaux sidérés par son mépris de la douleur et des pronostics alarmistes. Malgré la prison, aussi, où il séjourne souvent : dans certains pays, on ne part pas à l’assaut des gratte-ciel sans se frotter avec la justice.
 
Il faut lire cette histoire pour comprendre comment une volonté s’éveille, s’affirme, s’impose.
 
Alain Robert fait partie de ces hommes qui, dans une quête effrénée et vitale de liberté, interrogent nos limites.

 
 
Édition établie sous la direction de Sylvie Nordheim
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749117935
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • capucapucine Posté le 16 Mai 2016
    Ouvrage surprenant ( je ne m'attendais pas à ce genre de texte) sur un homme hors du commun (pas donné à tout le monde d'escalader le Burj Kalifa en 6 heures). On connais tous plus ou moins ce personnage un peu excentrique qui gravit des buildings à main nues, sauf que non, on ne peut pas prétendre connaitre Alain Robert sans avoir lu ce livre. Il y a toujours cette trame de passion pour l'escalade du début à la fin malgré les obstacles qu'il rencontre, beaucoup de gens disent qu'ils veulent vivre de leur rêves, leur passion, bref de quelque chose qui les animent, mais combien le font vraiment ? Le début pêche un peu pour moi, c'est un moment de sa vie sévère et froid, soit je ne m'attendais pas à ce que ce soit le pays des bisounours, mais la façon dont il décrit ses parents nous donne l'envie limite de les détester. Toujours est il qu'au fil des pages, tout s'arrange pour lui (vis a vis de sa passion j'entends bien) à l’exception de ses chutes mais qui ne l'ont pas arrêté pour autant. La partie la plus intéressante pour moi (et pour d'autre je pense) c'est... Ouvrage surprenant ( je ne m'attendais pas à ce genre de texte) sur un homme hors du commun (pas donné à tout le monde d'escalader le Burj Kalifa en 6 heures). On connais tous plus ou moins ce personnage un peu excentrique qui gravit des buildings à main nues, sauf que non, on ne peut pas prétendre connaitre Alain Robert sans avoir lu ce livre. Il y a toujours cette trame de passion pour l'escalade du début à la fin malgré les obstacles qu'il rencontre, beaucoup de gens disent qu'ils veulent vivre de leur rêves, leur passion, bref de quelque chose qui les animent, mais combien le font vraiment ? Le début pêche un peu pour moi, c'est un moment de sa vie sévère et froid, soit je ne m'attendais pas à ce que ce soit le pays des bisounours, mais la façon dont il décrit ses parents nous donne l'envie limite de les détester. Toujours est il qu'au fil des pages, tout s'arrange pour lui (vis a vis de sa passion j'entends bien) à l’exception de ses chutes mais qui ne l'ont pas arrêté pour autant. La partie la plus intéressante pour moi (et pour d'autre je pense) c'est cette phase de transition entre l'assaut de la paroi rocheuse et celui de la paroi vitrée. Il n'était pas prédestiné à ça, le bruit de la ville, les médias ... Pourtant il s'en sort plutôt bien et plus on s'approche de la fin du livre, plus enchaines les tours, les buildings... Tous ce peut être escalader à des buts parfois engagés, avec un accueil plus ou moins chaleureux des autorités selon les pays. Au niveau du choix du titre " Haute Tension" je le trouve judicieux et approprié à chaque étape de sa vie. Pour ce qui est de la lecture en elle même, c'est très fluide, si j'avais voulu j'aurai pu finir ce livre depuis longtemps, bon point.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !