Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262034979
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 154 x 240 mm

Histoire d'Haïti

La première république noire du Nouveau Monde

Date de parution : 06/01/2011

Haïti, c'est mille histoires en une ! Catherine-Eve Roupert raconte ici la longue et passionnante histoire de ce pays magique au destin si tragique avec ses nombreuses tentatives de démocratie avortées, et dont les malheurs incessants suscitent l'émotion sur toute la planète.

L'histoire d'Haïti, si elle n'était pas si poignante, serait un véritable roman d'aventures ! Située au large de Cuba, l'île porte le nom Ayiti inspiré de son premier peuplement, les Améridiens Taïnos, avant l'arrivée des Conquistadors. Son entrée dans l'Histoire est fracassante : les hommes de Colomb éboulis par l'or...

L'histoire d'Haïti, si elle n'était pas si poignante, serait un véritable roman d'aventures ! Située au large de Cuba, l'île porte le nom Ayiti inspiré de son premier peuplement, les Améridiens Taïnos, avant l'arrivée des Conquistadors. Son entrée dans l'Histoire est fracassante : les hommes de Colomb éboulis par l'or dont elle regorge à l'état naturel pillent la région sans vergogne. Est-ce de cette époque que datent ce goût immodéré pour la richesse qui ne cessera plus de miner ses dirigeants ? Après les flibustiers et les corsaires, les colons français s'y installent : la voluptueuse Saint-Domingue sera trois siècles durant le plus riche colonie du royaume de France. Ses élites se métissent et le siècle des Lumières nourrit les rêves de liberté des esclaves haïtiens. Emmenés par Toussaint-Louverture puis Jean-Jacques Dessalines, ils se soulevèrent à la faveur de la Révolution française, jettent à la mer les armées de Bonaparte et obtiennent en 1804 l'indépendance de l'île. La première république noire du monde est née. Sulfureuse Haïti… L'île va payer au prix fort sa liberté, et son apprentissage de la démocratie passe par la pire instabilité politique. Alors que les puissances étrangères tirent les ficelles à l'instar des Etats-Unis, de sanglantes dictatures terrassent régulièrement le pays : les Duvalier, Papa et Baby Doc puis les juntes militaires, soutenus par les cruelles milices des tontons macoutes. Même le père Jean-Bertrand Aristide devenu président se transforme en tyran, comme contaminé par cette violence endémique.
L'île, exsangue après le terrible séisme, puis l'épidémie de choléra, trouvera-t-elle encore la force de se relever ? En exil, elle résiste à l'instar de ces Haïtiens qui n'oublient pas leur mère patrie et portent haut ses couleurs : René Depstre (prix Renaudot 1988), Frankétienne (pressenti pour le prix Nobel), Dany Laferrière (prix Médicis 2009) ou encore Jean-Michel Basquiat, peintre mondialement connu.

Catherine Eve Roupert a vécu à Port-au-Prince où elle était professeur dans une école américaine. Histoire d'Haïti est un hommage au peuple haïtien et à son histoire.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262034979
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Romileon Posté le 4 Mars 2021
    Comment la "Perle des Antilles" peut-elle être aujourd'hui classée parmi les plus pauvres pays du monde ? Je suis partagée entre deux impressions contradictoires à la lecture de ce livre dans lequel je cherchais des réponses. . Voici un livre méritant qui couvre toute l'histoire d'Haïti depuis sa découverte par Christophe Colomb jusqu'à aujourd'hui. Construit chonologiquement, la découverte par les Européens, l'île abandonnée aux flibustiers pendant près de 150 ans, les Français s'y installent et exploitent le sucre, la révolution de Toussaint Louverture, la construction de la 1ère République noire, le chaos depuis ou plutôt les chaos successifs entretenus par les puissances étrangères... L'auteure s'est attachée me semble-t-il à montrer comment s'est constituée la société haïtienne scindée selon la couleur de peau : les Blancs, les Mulâtres, les Noirs car c'est un fait déterminant pour comprendre les circonvolutions et révolutions de l'île. La couleur détermine le statut, les privilèges et la richesse. Est-ce cela qui explique l'avidité de quasi tous les protagonistes de l'Histoire haïtienne, la violence aveugle qui siècle après siècle sappe les espoirs des populations qui évidement font les frais des politiques erratiques et cupides de leurs dirigeants ? Je n'ai toujours pas de réponse. La lecture m'a semblé aisée,... Comment la "Perle des Antilles" peut-elle être aujourd'hui classée parmi les plus pauvres pays du monde ? Je suis partagée entre deux impressions contradictoires à la lecture de ce livre dans lequel je cherchais des réponses. . Voici un livre méritant qui couvre toute l'histoire d'Haïti depuis sa découverte par Christophe Colomb jusqu'à aujourd'hui. Construit chonologiquement, la découverte par les Européens, l'île abandonnée aux flibustiers pendant près de 150 ans, les Français s'y installent et exploitent le sucre, la révolution de Toussaint Louverture, la construction de la 1ère République noire, le chaos depuis ou plutôt les chaos successifs entretenus par les puissances étrangères... L'auteure s'est attachée me semble-t-il à montrer comment s'est constituée la société haïtienne scindée selon la couleur de peau : les Blancs, les Mulâtres, les Noirs car c'est un fait déterminant pour comprendre les circonvolutions et révolutions de l'île. La couleur détermine le statut, les privilèges et la richesse. Est-ce cela qui explique l'avidité de quasi tous les protagonistes de l'Histoire haïtienne, la violence aveugle qui siècle après siècle sappe les espoirs des populations qui évidement font les frais des politiques erratiques et cupides de leurs dirigeants ? Je n'ai toujours pas de réponse. La lecture m'a semblé aisée, facile ce qui n'est pas tojours le cas dans les livres écrits par des historiens. Pourtant les parties sont très inégales. En volume, d'abord et surtout en qualité. J'ai regretté par exemple que les citations ne soient pas référencées. Je précise que suite à un problème d'édition (qui va être réglé avec ma charmante libraire) il manque les 20 dernières pages du livre, soit une partie de la bibliographie, la table des matières, une annexe). J'ai remarqué aussi des erreurs comme "ne parvenant pas à bout" ??? page 246. "reste à élire la bras qui le mettra en oeuvre", page 304. Serait-ce du créole ? Enfin, j'ai à déplorer des références chronologiques trop peu nombreuses, voire confuses voire erronées : Fabre Geffrard aurait dirigé l'île de 1859 à 1867, "usé par dix-huit ans de pouvoir". C'est dommage, car le livre perd en crédibilité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • polarjazz Posté le 31 Octobre 2020
    Haïti, surnommée l'île aux tambours vit depuis sa découverte en 1492 par Christophe Colomb entre espoir et désillusion. Les autochtones indiens sont soumis par les envahisseurs et les missionnaires, puis décimés après les premières révoltes. L'île devient un repaire pour les pirates et les flibustiers qui amassent des fortunes en arraisonnant les vaisseaux espagnols. Les colons français arrivent nombreux alléchés par les richesses issues de la culture sucrière. Ce secteur a besoin de bras. S'engage alors un commerce indigne ; celui de la traite négrière et de l'esclavage. Originaires des pays d'Afrique, ces "marchandises" viendront alimenter les latifundia des blancs. De ce brassage naît une nouvelle classe : les Mulâtres. Puis, certains nègres sont affranchis par des propriétaires bienveillants. 1789. La Révolution Française amorce un courant de liberté pour la lointaine colonie des Caraïbes. Blancs, Mulâtres et nègres s'unissent malgré l'abîme qui les sépare pour la liberté et l'indépendance. La révolution est en marche grâce aux nègres "marron", esclaves fugitifs. de ces esclaves ordinaires émergent des hommes charismatiques tels que François Makandal, Sonthonax et surtout Toussaint Louverture. Portés par la religion Vaudou, rien ne semble les arrêter. Et le 8 juillet 1801, Toussaint Louverture promulgue la Constitution de Saint-Domingue. Libre et indépendant pour... Haïti, surnommée l'île aux tambours vit depuis sa découverte en 1492 par Christophe Colomb entre espoir et désillusion. Les autochtones indiens sont soumis par les envahisseurs et les missionnaires, puis décimés après les premières révoltes. L'île devient un repaire pour les pirates et les flibustiers qui amassent des fortunes en arraisonnant les vaisseaux espagnols. Les colons français arrivent nombreux alléchés par les richesses issues de la culture sucrière. Ce secteur a besoin de bras. S'engage alors un commerce indigne ; celui de la traite négrière et de l'esclavage. Originaires des pays d'Afrique, ces "marchandises" viendront alimenter les latifundia des blancs. De ce brassage naît une nouvelle classe : les Mulâtres. Puis, certains nègres sont affranchis par des propriétaires bienveillants. 1789. La Révolution Française amorce un courant de liberté pour la lointaine colonie des Caraïbes. Blancs, Mulâtres et nègres s'unissent malgré l'abîme qui les sépare pour la liberté et l'indépendance. La révolution est en marche grâce aux nègres "marron", esclaves fugitifs. de ces esclaves ordinaires émergent des hommes charismatiques tels que François Makandal, Sonthonax et surtout Toussaint Louverture. Portés par la religion Vaudou, rien ne semble les arrêter. Et le 8 juillet 1801, Toussaint Louverture promulgue la Constitution de Saint-Domingue. Libre et indépendant pour peu de temps, hélas, le peuple haïtien constitué de trois classes distincts ne parvient pas à créer un environnement équilibré et profitable à tous. Des dissensions entraînent la mort de Toussaint Louverture dans une forteresse française. Au début du XIXe siècle, Saint-Domingue est rebaptisé Haïti et en 1825, Louis XVIII signe une ordonnance annonçant l'indépendance de l'île. de présidents incapables de gouverner en dictateurs avides, le peuple haïtiens s'enfonce dans la violence et la misère. La démocratie ne parvient pas à s'installer. La nature s'en mêle : cyclones dévastateurs endeuillent l'île puis en 2010, Haïti est frappé par un violent séisme. Mais, tout a long de son histoire, le peuple haïtien a prouvé sa résilience, sa force, son identité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elyria Posté le 9 Mai 2016
    Un livre sur une histoire passionante d'une île méconue. Je reprocherait juste un manque de précision des dates : j'ai parfois été un peu perdue dans une époque. Les partis pris de l'autrice se font sentir mais ce n'est pas un mal en soi.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…