Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749165127
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 96
Format : 110 x 180 mm

J'aime le sport de petit niveau

Date de parution : 05/03/2020
Le sport et la résilience.
« La résilience par le sport, c’est la métamorphose du handicap auquel on ne se soumet pas, et qui nous conduit ainsi à la réparation narcissique. Au concept de "morale sportive", je préfère celui d’empathie, dans lequel je me représente le monde de l’autre. Même sans loi, quelque chose m’empêche. Dans... « La résilience par le sport, c’est la métamorphose du handicap auquel on ne se soumet pas, et qui nous conduit ainsi à la réparation narcissique. Au concept de "morale sportive", je préfère celui d’empathie, dans lequel je me représente le monde de l’autre. Même sans loi, quelque chose m’empêche. Dans le sport, c’est le règlement qui freine, et non le sujet lui-même. L’empathie est plus morale que le sport.
J’aime le sport de “petit niveau” parce qu’il socialise, il moralise, il produit une relation humaine, et fait naître une épopée. »
 
Par le prisme du sport, qu’il a pratiqué jeune adulte, Boris Cyrulnik nous entretient de la « condition humaine », avec la bienveillance qui le caractérise.
Phénomène social majeur du xxe siècle, le sport constitue à ses yeux un magnifique terrain de reconstruction. Le concept de résilience, qu’il a fait connaître, trouve dans le sport une application exemplaire.
Son approche anthropologique le conduit aussi à former l’hypothèse de la naissance des conventions de jeux dès l’avènement de la conscience de l’autre chez l’enfant, et du plaisir qui jaillira de se mesurer à lui. Ainsi, ce « protosport » de l’Homo ludens s’enracinerait dans l’être en devenir dès les premiers temps de l’humanité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749165127
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 96
Format : 110 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Zora-la-Rousse Posté le 19 Août 2021
    Pourquoi le sport ? Voici la question posée en préambule de cet entretien avec Boris Cyrulnik, mené par François L'Yvonnet. Neuro-psychiatre et éthologue, mais aussi sportif et amateur de sports, Boris Cyrulnik nous offre là un avis éclairé et original, tout en restant fidèle à ses contributions propres comme le concept de résilience. Il aborde le sport comme un jeu dans l'histoire humaine mais aussi animale, le jeu au sens noble, celui qui nous apprend les règles, le collectif, le dépassement de soi. Il n'hésite pas en réponse à l'intervieweur à en aborder les excès et les limites, les dangers. Il aborde également le sport d'un point ontogénétique, le jeu chez l'enfant qui se poursuit dans sa vie de jeune adulte sous forme d'activité sportive, et constitue un apprentissage à part entière. Il en envisage les bienfaits, pour le corps et l'esprit, l'apprentissage du plaisir à jouer, à pratiquer le sport. Un seul regret, il m'aura fallu attendre le chapitre 5 (sur 9) pour avoir le point de vue de Boris Cyrulnik sur le sport de petit niveau, arriver enfin à la promesse de ce titre si accrocheur et malheureusement si peu développé dans ce court opus. Dommage...
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    le cherche midi éditeur

    Une nouvelle collection fait son arrivée au cherche midi

    Portée par deux grands noms de la pensée contemporaine, la nouvelle collection « Homo Ludens » fait du sport son vaste sujet d’étude et s’interroge autant sur le sportif que sur le corps humain, toujours plus performant(s). Boris Cyrulnik et Edgar Morin offrent, pour ce lancement, de passionnantes réflexions à parcourir entre deux matchs.

    Lire l'article