En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Ciel est à nous

        Cherche midi
        EAN : 9782749156552
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 140 x 220 mm
        Le Ciel est à nous

        Anne-Sophie BIGOT (Traducteur)
        Collection : Ailleurs
        Date de parution : 15/03/2018
        « Un roman magnifique, déchirant, qui évoque brillamment la vulnérabilité du cœur humain […]. Allnutt est un conteur magistral. » Lori Nelson Spielman, auteur de Demain est un autre jour.
        Rob Coates vit en Cornouailles et partage son existence solitaire entre l’alcool et les aventures d’un soir. La brume ne se lève que lors de ses promenades aux airs de pèlerinages : Rob retourne sur les lieux où il a emmené son jeune fils Jack. Il prend alors des photos... Rob Coates vit en Cornouailles et partage son existence solitaire entre l’alcool et les aventures d’un soir. La brume ne se lève que lors de ses promenades aux airs de pèlerinages : Rob retourne sur les lieux où il a emmené son jeune fils Jack. Il prend alors des photos panoramiques qu’il poste sur son site, baptisé « Le ciel est à nous ». Derrière ces rares moments de grâce se dévoile, par instantanés, ce que cache la détresse de Rob : l’amour avec Anna, son ex-femme, la réussite professionnelle, un fils chéri, leur complicité partagée. Et puis le drame, et un champ de ruines.
        Rob fait de son mieux pour se détruire à petit feu, mais une découverte va le forcer à se remettre en question. Il lui faudra revenir aux sources de sa peine et projeter une lumière nouvelle sur son histoire.
        Au-delà du chagrin et de la culpabilité, pourra-t-il trouver la paix et se réconcilier avec le monde ?

        Le ciel est à nous a été écrit alors que Luke Allnutt, époux et père de famille, débutait une chimiothérapie. Dans ce voyage jusqu’au bout de la peine et de l’acceptation, c’est pourtant la beauté de la vie qu’Allnutt nous donne à voir au travers d’une écriture hyperréaliste profondément émouvante. Cette voix est celle d’un homme ordinaire, confronté au défi immense de se pardonner pour réapprendre à aimer.

        Comparé à Nos étoiles contraires et Un jour, le manuscrit a été vendu à une vingtaine d’éditeurs à travers le monde lors d’enchères fiévreuses.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782749156552
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 140 x 220 mm
        Cherche midi
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Stelphique Posté le 14 Mai 2018
          Les personnages: Rob. Anna. Jack: Petite cellule familiale qui nous ouvre les portes de leur foyer et nous fait lever les yeux vers l’immensité bleutée… Dans ce roman nous avons le point de vue du père, Rob. Il nous raconte sous forme de flash-back, la relation qu’il a avec sa femme Anna. Des avants/après qui nous évoque leur complicité, la solidité de leur couple et enfin Jack, fruit de leur amour, après les vents contraires… « Nous n’étions pas juste tombés amoureux, nous avions sombré. » Ce que j’ai ressenti: Parce qu’elle m’aura marquée cette lecture, voici une chronique en ping-pong Citations/Émotions: « Je suis désolée, je ne voulais pas te faire pleurer. » Cette phrase est adressée à Rob, à un moment charnière de cette histoire, mais elle vient cueillir la lectrice que je suis me surprenant tout autant que le personnage, à verser des larmes presque malgré nous. Pleurer en même temps que les personnages, crée une sorte d’alchimie complice, un lien intime avec le livre. Ce livre est émouvant de par son drame, mais finalement, on se rend compte que c’est dans l’instantané des petites choses de la vie qu’il arrive à nous renverser. Ce père qui se déraisonne, qui s’emprisonne dans son chagrin,... Les personnages: Rob. Anna. Jack: Petite cellule familiale qui nous ouvre les portes de leur foyer et nous fait lever les yeux vers l’immensité bleutée… Dans ce roman nous avons le point de vue du père, Rob. Il nous raconte sous forme de flash-back, la relation qu’il a avec sa femme Anna. Des avants/après qui nous évoque leur complicité, la solidité de leur couple et enfin Jack, fruit de leur amour, après les vents contraires… « Nous n’étions pas juste tombés amoureux, nous avions sombré. » Ce que j’ai ressenti: Parce qu’elle m’aura marquée cette lecture, voici une chronique en ping-pong Citations/Émotions: « Je suis désolée, je ne voulais pas te faire pleurer. » Cette phrase est adressée à Rob, à un moment charnière de cette histoire, mais elle vient cueillir la lectrice que je suis me surprenant tout autant que le personnage, à verser des larmes presque malgré nous. Pleurer en même temps que les personnages, crée une sorte d’alchimie complice, un lien intime avec le livre. Ce livre est émouvant de par son drame, mais finalement, on se rend compte que c’est dans l’instantané des petites choses de la vie qu’il arrive à nous renverser. Ce père qui se déraisonne, qui s’emprisonne dans son chagrin, mais qui cherche encore obstinément la beauté de la vie, est un souffle de fraîcheur dans la noirceur de sa dépression. C’est touchant, et c’est le passage le plus intense de ce livre, car ses deux personnages qui s’aiment mais encore déchirés, arrivent à passer par dessus les difficultés, et à se dire encore mille merveilles intimes… « Le ciel aussi, il est à nous? » Peut être que dans cette simple question enfantine, se cache l’idée fédératrice d’union, sous une même voûte, sous le même toit. Sans doute qu’un peu plus de tolérance et de mains tendues vers son prochain, profiter de la vie aussi dans chaque instant, est la philosophie qui se dégage derrière les lignes de ce livre et du blog artistique de Rob… L’art est un moyen de mettre en valeur la beauté du monde, et avec cette intuition qui le traverse au delà de la peine immense et violente qu’il ressent, Rob se préoccupe encore de photographier le ciel, dans le flou opaque de son quotidien, et de l’offrir aux autres…Le ciel est à nous…Comme une bouée de sauvetage, comme un devoir de mémoire, il s’évertue à trouver les nuances de lumières et d’éclats, les petits bouts de souvenirs qui le feront triompher, à force de temps et de patience, de la tragédie. « C’est possible en rêve. C’est possible tout court. » Les rêves sont plus forts que la maladie. Ils ont cette force incroyable de nous emmener, au delà de la douleur. L’auteur a écrit ce livre en étant en chimiothérapie, et je dirais que l’on ressent dans ses pages à quel point cette plume est réaliste, comme chaque choc et espoir incertain, est palpable. Pour autant, Luke Allnutt tend vers un message de paix et de résilience, pour des cieux plus doux et des amours apaisés…Parce que l’on sait que de telles tempêtes peut frapper n’importe qui, et n’importe quand, j’ai eu des orages au cœur et des pluies torrentielles dans les yeux, mais quand je me tourne vers le bleu, je sais que Le ciel est à nous… Ma note Plaisir de Lecture 10/10 Remerciements: Je tiens à remercier très chaleureusement le site Babelio et ses opérations Masses Critiques, qui nous permettent de faire toujours de très belles découvertes livresques. Merci aussi infiniment à la maison d’éditions Cherche-Midi éditeur pour l’envoi de ce livre! Ce fût une lecture très émouvante qui va me marquer longtemps.
          Lire la suite
          En lire moins
        • linabdl Posté le 6 Mai 2018
          Merci à Babelio et aux éditions du Cherche midi pour cet envoi. Cet ouvrage m'a littéralement bouleversée, et ce n'était pas arrivé depuis bien longtemps. Luke Allmut réussi avec brio à traiter un sujet ô combien sensible et délicat : la maladie d'un enfant. Malgré la tristesse de nombreux passages, la gorge qui se noue lors de certains dialogues, le tout est magnifiquement sublimé avec des touches d'humour et la beauté de certains mots. Impossible pour moi de ne pas pleurer à certains passages, impossible de ne pas s'attacher à Rob, Anna et au petit Jake... Même si le thème de ce livre apparaît comme étant déprimant, sans parler des "spéculations" sur la mort qui rythment la plupart du récit, la plume de Luke Allmut est une véritable ode à l'espoir et à la vie. Un très bon premier roman que je conseille à tous.
        • LeslecturesdeLily Posté le 26 Avril 2018
          Le ciel est à nous est un gros coup de cœur, un roman extrêmement bien écrit, touchant et beau. Mon avis est disponible sur mon blog Les lectures de Lily (www.leslecturesdelily.com) ou en suivant ce lien : http://www.leslecturesdelily.com/2018/04/le-ciel-est-nous-coup-de-cur-ecrit-par.html#more
        • sylire Posté le 24 Avril 2018
          Rob vit seul en Cornouailles et noie son chagrin dans l'alcool. Sa femme l'a quitté après avoir tenté, sans succès, de le l'empêcher de se détruire. L'auteur nous fait remonter le temps pour que nous comprenions pourquoi l'homme se trouve "au fond du trou".  Rob forme une famille heureuse et unie quand on détecte dans le cerveau de son petit garçon une vilaine tumeur. Du jour au lendemain, la famille se trouve confrontée à un combat perdu d'avance. Bien vite, le seul traitement proposé est palliatif. Rob refuse le le diagnostic et cherche du côté de la médecine parallèle et expérimentale le traitement miracle susceptible de sauver son fils. Les charlatans net tardent à se manifester, masqués, bien-entendus. Rob perd un peu la raison, tout en se pliant en quatre pour adoucir la fin de vie de son fils. Rien est épargné au lecteur de la maladie de Jack mais l'humanité des personnages nous apporte malgré tout une forme de consolation. La maladie d'un enfant est cruelle et injuste et nous tremblons tous à l'idée que le sort puisse désigner un jour notre famille. Quand Rob parvient enfin à trouver le chemin de l'apaisement, qu' Anna et lui parviennent de nouveau à parler ensemble de Jack, il est rassurant de constater... Rob vit seul en Cornouailles et noie son chagrin dans l'alcool. Sa femme l'a quitté après avoir tenté, sans succès, de le l'empêcher de se détruire. L'auteur nous fait remonter le temps pour que nous comprenions pourquoi l'homme se trouve "au fond du trou".  Rob forme une famille heureuse et unie quand on détecte dans le cerveau de son petit garçon une vilaine tumeur. Du jour au lendemain, la famille se trouve confrontée à un combat perdu d'avance. Bien vite, le seul traitement proposé est palliatif. Rob refuse le le diagnostic et cherche du côté de la médecine parallèle et expérimentale le traitement miracle susceptible de sauver son fils. Les charlatans net tardent à se manifester, masqués, bien-entendus. Rob perd un peu la raison, tout en se pliant en quatre pour adoucir la fin de vie de son fils. Rien est épargné au lecteur de la maladie de Jack mais l'humanité des personnages nous apporte malgré tout une forme de consolation. La maladie d'un enfant est cruelle et injuste et nous tremblons tous à l'idée que le sort puisse désigner un jour notre famille. Quand Rob parvient enfin à trouver le chemin de l'apaisement, qu' Anna et lui parviennent de nouveau à parler ensemble de Jack, il est rassurant de constater que la vie continue malgré tout, qu'il est possible de surmonter le désespoir.  Quand Babelio m'a proposé de découvrir ce livre, j'ai eu un mouvement de recul en découvrant qu'il était question de la maladie puis de la mort d'un enfant. En faisant quelques recherches, j'ai pu constater que le roman avait de bonnes critiques à l'étranger ce qui m'a décidée à passer outre mes appréhensions. Je ne l'ai pas regretté car le sujet est bien traité, sans pathos. Pour ce qui ont lu "nos étoiles contraires", on peut faire un parallèle entre les deux livres. C'est un roman difficile à conseiller, vu le thème, mais qui vaut la peine que l'on surmonte ses appréhensions
          Lire la suite
          En lire moins
        • Mateiva Posté le 22 Avril 2018
          Un roman complètement bouleversant qui nous montre toute la détresse d'un homme face à l'inacceptable, toute la folie et tout le désespoir où cela peut mener. Page après page, nous découvrons l'histoire de Rob, un homme comme les autres, qui construira sa vie et sa famille. Nous apprenons à connaître, avec ses yeux, sa femme Anna, sa force, ses faiblesses qu'elle dissimule. Nous lisons leur rencontre et tout ce qui s'ensuit jusqu'au mot famille. Leur petit garçon, Jack, est juste merveilleux. Puis, quand le drame survient, nous restons sans voix, juste avec nos larmes comme seule vérité. J'ai été très touchée par ce texte car c'est une histoire qui peut arriver à chacun de nous. L'auteur démontre ici toutes les pensées et les actes qu'un être humain peut avoir, peut accomplir, comme seul rempart à l’inacceptable, au tsunami qui vous emporte, impuissant, très loin. Chaque phase que ressent Rob face à ce drame est expliquée très clairement, nous embarquant avec lui dans sa quête de l'espoir, de l'impossible. Des décisions pas toujours très judicieuses, mais si porteuses d'espoir, si aveuglantes face à la logique, nous submergent et nous font de la peine pour Rob, pour son déni pourtant si clair, si évident. J'ai aimé le personnage... Un roman complètement bouleversant qui nous montre toute la détresse d'un homme face à l'inacceptable, toute la folie et tout le désespoir où cela peut mener. Page après page, nous découvrons l'histoire de Rob, un homme comme les autres, qui construira sa vie et sa famille. Nous apprenons à connaître, avec ses yeux, sa femme Anna, sa force, ses faiblesses qu'elle dissimule. Nous lisons leur rencontre et tout ce qui s'ensuit jusqu'au mot famille. Leur petit garçon, Jack, est juste merveilleux. Puis, quand le drame survient, nous restons sans voix, juste avec nos larmes comme seule vérité. J'ai été très touchée par ce texte car c'est une histoire qui peut arriver à chacun de nous. L'auteur démontre ici toutes les pensées et les actes qu'un être humain peut avoir, peut accomplir, comme seul rempart à l’inacceptable, au tsunami qui vous emporte, impuissant, très loin. Chaque phase que ressent Rob face à ce drame est expliquée très clairement, nous embarquant avec lui dans sa quête de l'espoir, de l'impossible. Des décisions pas toujours très judicieuses, mais si porteuses d'espoir, si aveuglantes face à la logique, nous submergent et nous font de la peine pour Rob, pour son déni pourtant si clair, si évident. J'ai aimé le personnage d'Anna. Femme d'apparence si froide. Grâce aux yeux de Rob, nous découvrons qu'il n'en est rien. Une femme courageuse, réaliste, même si la situation, l'évidence, lui brise le cœur et l'âme. Je n'ai pas envie de vous en dire plus sur ce roman car franchement, avec ce haut niveau de texte et cette réalité si palpable, et bien il faut le lire, le lire et le ressentir, s'engouffrer dedans les yeux fermés et s'envoler si haut que votre cœur aura du mal à suivre. Je vous jure, ce roman est terriblement poignant... et si injuste ! Mais voilà, c'est la vie, la vie qui peut parfois se montrer une véritable *biiip*, bon, vous m'avez comprise, je ne vais pas me montrer vulgaire ici. Le récit est construit de manière intelligente. Les descriptions des paysages sont extraordinairement réalistes et nous donne l'impression de nous y trouver. Chaque personnage a son identité propre et son rôle à jouer. Certains vous surprendrons, d'autres vous décevrons. La plume de l'auteur est un véritable plaisir. C'est beau, c'est dur, c'est magnifique. Avec des mots simples, communs, il réussit à nous faire ressentir une vive émotion, terrible, forte, intense. Des sentiments si réels, si vrais. C'est décrit d'une façon naturelle, vivante, vibrante. En bref, un beaucoup coup de cœur pour ce roman bouleversant. Magnifique. Poignant. D'un réalisme déchirant. Des bribes de poésie et de détresse pour nous faire ressentir toute la douleur de Rob, de Jack, d'Anna, leurs réactions propres face au destin. LE CIEL EST A NOUS : un titre parfait pour un sublime entremêlement au texte. A lire absolument !
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        "Le Ciel est à nous est le premier roman fort de Luke Allnutt, publié chez le cherche-midi éditeur. Amour, peine, bonheur et détresse sont les ingrédients de ce roman qui écrit dans le vrai. Puissant et sensible, c'est un texte bouleversant sur la famille et le drame familial."
        Jonas / Librairie Lhériau
        Toute l'actualité du cherche midi éditeur
        Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com