Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262077105
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 150 x 225 mm
Le siècle des dictateurs
, Collectif
Date de parution : 22/08/2019
Éditeurs :
Perrin
En savoir plus

Le siècle des dictateurs

, Collectif

Date de parution : 22/08/2019
Les maudits de l’histoire
« Il est remarquable que la dictature soit à présent contagieuse, comme le fut jadis la liberté. »
Paul Valéry, Regards sur le monde actuel

Si la dictature est aussi ancienne que l’histoire, le...
« Il est remarquable que la dictature soit à présent contagieuse, comme le fut jadis la liberté. »
Paul Valéry, Regards sur le monde actuel

Si la dictature est aussi ancienne que l’histoire, le phénomène prend un tournant majeur au sortir de la Première Guerre mondiale avec l’avènement des totalitarismes soviétique et fasciste, avant...
« Il est remarquable que la dictature soit à présent contagieuse, comme le fut jadis la liberté. »
Paul Valéry, Regards sur le monde actuel

Si la dictature est aussi ancienne que l’histoire, le phénomène prend un tournant majeur au sortir de la Première Guerre mondiale avec l’avènement des totalitarismes soviétique et fasciste, avant que la crise de 1929 ne favorise le triomphe du nazisme.

Quatre générations durant, sur tous les continents, des régimes hantés par l’idéologie vont faire régner un ordre de fer, présidant aux guerres et exterminations d’un siècle barbare qui a retourné le progrès contre l’humanité.

Cette forme absolue de l’absolutisme est orchestrée par des chefs impitoyables et cruels, tous jouant par essence un rôle prépondérant au sein d’un régime qu’ils marquent au fer rouge de leur empreinte. Leurs profils et leurs caractères sont différents, souvent opposés, mais ils communient dans une même soif de pouvoir fondée sur la banalisation de la terreur, une même défiance envers leurs semblables et le mépris le plus profond de la vie humaine et, plus largement, de toute forme de liberté.

Pour la première fois est ici brossé le portrait des plus édifiants d’entre eux, qu’ils soient célèbres, méconnus ou oubliés ; vingt-deux portraits d’envergure où l’exhaustivité de l’enquête se conjugue avec l’art narratif des meilleurs journalistes et historiens actuels réunis à dessein par Olivier Guez qui signe une préface magistrale.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262077105
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 150 x 225 mm
Perrin
En savoir plus

Ils en parlent

"Un document éclairant"
Florent Barraco / Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cinhre Posté le 2 Mai 2022
    Assez déçue. Je m'attendais à un livre mettant en avant les faits, ce que ces dirigeants ont entreprit pour être qualifiés de dictateurs. Il s'agit surtout de biographies. Je l'ai trouvé aussi très parti pris. Je peux affirmer que pour certains noms, les populations concernées trouvaient que c'était mieux quand ces dirigeants étaient au pouvoir.
  • Mangeur_de_livre Posté le 10 Novembre 2021
    « Le siècle des dictateurs » c’est, même si le phénomène est aussi ancien que l’Histoire elle-même, le 20ème siècle. Le livre retrace ces décennies où, après la première guerre mondiale, sur tous les continents, des régimes vont, au nom d’une idéologie propre, prendre le pouvoir, imposer leurs règles et entrainer le monde dans le chaos et la barbarie. Par l’intermédiaire des portraits de leurs dirigeants, certains bien connus et d’autre rapidement effacés des mémoires, c’est tout un pan de la légende noire du 20ème siècle qui transparait. Je pensais avoir une vue relativement complète de cette période et de ses dérives. Et pourtant cette galerie de portraits a réussi à me surprendre et à me faire changer de regard sur cette période. Il nous pousse à adopter un regard global sur cette époque pendant laquelle les dictateurs ont semblé nourrir les dictateurs, comme en Amérique du Sud autour de l’opération Condor (Chili, Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay et Uruguay). On se rend compte que la guerre froide a également été un terreau privilégié pour la dictature. En effet, les Etats-Unis, mais aussi l’URSS, sont prêts à tout pour disposer d’un régime allié quelque part dans le monde. Y compris déstabiliser un... « Le siècle des dictateurs » c’est, même si le phénomène est aussi ancien que l’Histoire elle-même, le 20ème siècle. Le livre retrace ces décennies où, après la première guerre mondiale, sur tous les continents, des régimes vont, au nom d’une idéologie propre, prendre le pouvoir, imposer leurs règles et entrainer le monde dans le chaos et la barbarie. Par l’intermédiaire des portraits de leurs dirigeants, certains bien connus et d’autre rapidement effacés des mémoires, c’est tout un pan de la légende noire du 20ème siècle qui transparait. Je pensais avoir une vue relativement complète de cette période et de ses dérives. Et pourtant cette galerie de portraits a réussi à me surprendre et à me faire changer de regard sur cette période. Il nous pousse à adopter un regard global sur cette époque pendant laquelle les dictateurs ont semblé nourrir les dictateurs, comme en Amérique du Sud autour de l’opération Condor (Chili, Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay et Uruguay). On se rend compte que la guerre froide a également été un terreau privilégié pour la dictature. En effet, les Etats-Unis, mais aussi l’URSS, sont prêts à tout pour disposer d’un régime allié quelque part dans le monde. Y compris déstabiliser un régime élu démocratiquement ou fermer les yeux sur les pires exactions (quand ce n’est pas porter assistance). Les dictateurs eux-mêmes semblent constituer une sorte d’internationale du régime autoritaire tant ils ont pu essaimer à travers le monde sur tous les continents. Chacun a bien sûr sa spécificité idéologique, politique ou humaine. Par exemple le dictateur albanais est adepte des discours à rallonge (16 heures non-stop pour le premier). Le chef de l’Etat paraguayen lui est adepte des chasses à l’homme… Mais d’autres éléments sont communs à tous, notamment la mise au pas de toute opposition, la torture et les assassinats de masse. Le lecteur se laisse happer par cette galerie de portraits qui font froid dans le dos mais qui sont également particulièrement éclairants sur l’histoire et le contexte global de chaque régime. Le dernier d’entre eux, toujours en vigueur en Syrie, nous est particulièrement bien mis en perspective par Bernard Bajolet, diplomate et spécialiste du renseignement. Un livre édifiant et une vraie réussite !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pixie-Flore Posté le 27 Septembre 2021
    Les dictatures ont foisonné aux XXe siècle. Sous la direction d'Olivier Guez, ce documentaire nous livre les portraits de certains dictateurs plus ou moins connus. Chaque biographie présentée est intéressante, non pas forcément par l'homme qu'elle évoque - parce qu'il s'agit uniquement d'hommes dans ce livre - mais le plus souvent par les mécanismes totalitaires, voir génocidaires, qui se mettent en place. Il y a des similitudes dans les régimes, dans certains profils qui peuvent légitimement nous amener à nous poser des questions sur cet éternel recommencement des pratiques pourtant condamnées par les autres États. Comment peut-on laisser faire ça ? On se doute que les réponses ne vont pas nous plaire car rien n'est manichéen. Lorsque le dictateur sert les intérêts de plusieurs nations, il est plus libre de ces actes, mêmes si ça relève du crime purement et simplement. C'est un peu tout ça que montre ce livre finalement. Si chaque portait, pris séparément, n'est pas forcément pointu et suffisant pour cerner le totalitarisme, sa mise en place et ses acteurs, leur regroupement et leur confrontation permettent de faire un bilan historique, psychologique, sociologique, diplomatique et politique vraiment intéressant.
  • Polardesglaces Posté le 3 Décembre 2020
    Le siècle des dictateurs est un très bon ouvrage de vulgarisation historique. Il s'attache surtout aux personnages et permet d'apprendre une foule d'éléments très intéressants. Le fait que chaque article soit écrit par un auteur différent, ne nuit pas à la cohérence de l'ouvrage. Un excellent condensé de l'histoire mondiale du XXème siècle.
  • Zippo Posté le 24 Août 2020
    Ce livre édifiant débute par une préface d'Olivier Guez disséquant avec précision ce qu'est la dictature, ce que sont les dictateurs. Quoi de plus clair que le passage suivant : "A l'origine, ils n'étaient rien ou pas grand chose. Des illuminés, des marginaux ou des militaires frustrés qui rongeaient leur frein dans des cantonnements de province : ces ratés mythomanes et revanchards ne se seraient jamais approchés du pouvoir sans un coup de pouce (ou de pied) du destin." Nous découvrons vingt-deux chapitres pour vingt-deux dictateurs. Chacune de ces biographies est écrite par un historien différent. Il n'y a pas de choix idéologique, ce sont TOUS les dictateurs qui font l'objet de cet ouvrage...qu'ils soient fascistes ou communistes. Nous lisons avec effarement ce que tous ces tyrans ont pu faire au nom de leur goût du pouvoir et/ou de leur idéologie. Lénine, Mussolini, Staline, Hitler, Franco, Pétain, Hideki, Tito, les Kim, Mao, Enver Hodja, Stroessner, les Duvalier, Fidel Castro, Mobutu, Kadhafi, Honecker, Pinochet, Pol Pot, Khomeyni, Saddam Hussein et la famille Assad. Cette brochette de sanglants chefs d'Etat ont malmené leurs peuples, les ont privé du minimum de liberté. Chacun de ces tristes sires affirmaient avoir de "bonnes raisons" pour agir de la sorte... Ce livre édifiant débute par une préface d'Olivier Guez disséquant avec précision ce qu'est la dictature, ce que sont les dictateurs. Quoi de plus clair que le passage suivant : "A l'origine, ils n'étaient rien ou pas grand chose. Des illuminés, des marginaux ou des militaires frustrés qui rongeaient leur frein dans des cantonnements de province : ces ratés mythomanes et revanchards ne se seraient jamais approchés du pouvoir sans un coup de pouce (ou de pied) du destin." Nous découvrons vingt-deux chapitres pour vingt-deux dictateurs. Chacune de ces biographies est écrite par un historien différent. Il n'y a pas de choix idéologique, ce sont TOUS les dictateurs qui font l'objet de cet ouvrage...qu'ils soient fascistes ou communistes. Nous lisons avec effarement ce que tous ces tyrans ont pu faire au nom de leur goût du pouvoir et/ou de leur idéologie. Lénine, Mussolini, Staline, Hitler, Franco, Pétain, Hideki, Tito, les Kim, Mao, Enver Hodja, Stroessner, les Duvalier, Fidel Castro, Mobutu, Kadhafi, Honecker, Pinochet, Pol Pot, Khomeyni, Saddam Hussein et la famille Assad. Cette brochette de sanglants chefs d'Etat ont malmené leurs peuples, les ont privé du minimum de liberté. Chacun de ces tristes sires affirmaient avoir de "bonnes raisons" pour agir de la sorte : pureté de la race, le bonheur du peuple, l'égalité.... Le plus navrant, c'est qu'internationalement, il y a toujours eu une caution pour ces dictatures, notamment en France. Dans les années trente, des intellectuels français rentraient ravis et enthousiasmés de leurs séjours en Allemagne nazie et dans l'Italie fasciste. Certains d'entre eux seront de zélés serviteurs du nazisme sous l'Occupation. Leurs plumes serviles cautionneront le pillage de la France et l'Holocauste... Dans les années cinquante, soixante et soixante-dix, un grand nombre d'intellectuels français vantaient les mérites de l'URSS ou de la Chine maoïste. Ils furent "câlinés" par les dirigeants communistes qui les surnommaient les "compagnons de route". Compte tenu de ce que fut la réalité du "paradis communiste", il leur fut appliqué le surnom "d'idiots utiles". Cet ouvrage a une indéniable utilité : les différents historiens mettent à nu ce que furent ces despotes, et ce sans concession. Une instructive et saine lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Perrin

    9 ouvrages pour commémorer les 30 ans de la chute du mur de Berlin

    En 1961, la guerre froide fait naître le symbole le plus marquant d'une Europe divisée par le rideau de fer : le mur de Berlin. L'affaiblissement de l'Union soviétique et la détermination des Allemands de l'Est qui organisent de grandes manifestations provoquent le 9 novembre 1989 la chute de ce mur. Trente ans plus tard, retour sur cet événement marquant la fin du communisme à travers neuf ouvrages.

    Lire l'article