Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782749160818
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 220 mm
Les Misophones
Collection : Romans
Date de parution : 18/04/2019
Éditeurs :
Cherche midi

Les Misophones

Collection : Romans
Date de parution : 18/04/2019
« Et je coupe le son. »
Damien est misophone. Tous les petits bruits du quotidien lui sont insupportables : les croustillements de pop-corn au cinéma, les aspirations interdentaires d’un voisin de table, les mastications de chewing-gum dans... Damien est misophone. Tous les petits bruits du quotidien lui sont insupportables : les croustillements de pop-corn au cinéma, les aspirations interdentaires d’un voisin de table, les mastications de chewing-gum dans le métro… À sa solitude s’ajoute ce fardeau qu’il pense être seul à porter. Jusqu’au jour où il croise le... Damien est misophone. Tous les petits bruits du quotidien lui sont insupportables : les croustillements de pop-corn au cinéma, les aspirations interdentaires d’un voisin de table, les mastications de chewing-gum dans le métro… À sa solitude s’ajoute ce fardeau qu’il pense être seul à porter. Jusqu’au jour où il croise le chemin d’Alexi, serveur à la repartie grinçante.
Ces deux naufragés du cœur vont devenir complices grâce à leur misophonie. De leur handicap ils feront un atout. Leur vie, ballottée entre tumulte sentimental et chaos acoustique, va être bouleversée, pour le meilleur et pour le pire…
Damien et Alexi réussiront-ils à s’écouter pour mieux se soigner ?
Un roman vif, plein d’humour et d’esprit, qui aborde sans détour la misophonie, dont près de quinze pour cent des Français sont atteints.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749160818
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MymyyS Posté le 9 Novembre 2021
    C'est grâce à ma meilleure amie Cynthia que ce livre s'est retrouvé dans ma PAL, aimant beaucoup Bruno Salomone, j'ai voulu connaître son univers et en particulier ce trouble qui m'était totalement inconnu. #8467;'#1085;#953;#1109;#1090;#963;#953;#1103;#1108; : Bruno Salomone a choisi de ne pas parler de la misophonie à travers un témoignage pur et dur mais à travers l'histoire de Damien et d'Alexi, deux hommes que ce trouble va rapprocher et éloigner au fil des pages. Au départ, Alexi est serveur dans un café mais suite à sa réaction à un son déclencheur, perdra son emploi. Pour ajouter à son malheur, sa femme Karine – qui minimise la misophonie – le met à la porte. Damien hébergera son ami mais la cohabitation sera difficile. #8467;#1108;#1109; #961;#1108;#1103;#1109;#963;#1080;#1080;#945;g#1108;#1109; : Je n'ai pas vraiment apprécié le personnage d'Alexi et avec du recul, je me demande même comment il a réussi à trouver une femme qui l'a supporté autant de temps. De prime abord, il paraît bizarre avec ses réactions frisant l'impolitesse et parfois la méchanceté. Puis plus les pages ont défilé, plus je l'ai trouvé insupportable. Intrusif, manipulateur, parasite (n'ayons pas peur des mots), sans-gêne. J'ai souvent eu envie de le remettre à sa place et de... C'est grâce à ma meilleure amie Cynthia que ce livre s'est retrouvé dans ma PAL, aimant beaucoup Bruno Salomone, j'ai voulu connaître son univers et en particulier ce trouble qui m'était totalement inconnu. #8467;'#1085;#953;#1109;#1090;#963;#953;#1103;#1108; : Bruno Salomone a choisi de ne pas parler de la misophonie à travers un témoignage pur et dur mais à travers l'histoire de Damien et d'Alexi, deux hommes que ce trouble va rapprocher et éloigner au fil des pages. Au départ, Alexi est serveur dans un café mais suite à sa réaction à un son déclencheur, perdra son emploi. Pour ajouter à son malheur, sa femme Karine – qui minimise la misophonie – le met à la porte. Damien hébergera son ami mais la cohabitation sera difficile. #8467;#1108;#1109; #961;#1108;#1103;#1109;#963;#1080;#1080;#945;g#1108;#1109; : Je n'ai pas vraiment apprécié le personnage d'Alexi et avec du recul, je me demande même comment il a réussi à trouver une femme qui l'a supporté autant de temps. De prime abord, il paraît bizarre avec ses réactions frisant l'impolitesse et parfois la méchanceté. Puis plus les pages ont défilé, plus je l'ai trouvé insupportable. Intrusif, manipulateur, parasite (n'ayons pas peur des mots), sans-gêne. J'ai souvent eu envie de le remettre à sa place et de lui rappeler que son trouble ne le dispensait pas de respect et de reconnaissance envers son ami. Quant au personnage de Damien, si je l'ai trouvé plus supportable, plus « normal », j'ai rarement réussi à le comprendre. Peut-être est-il extrêmement gentil et patient ? Ou bien aime-t-il être pris pour un con ? Sa misophonie n'étant pas au même stade que celle d'Alexi, ses réactions sont donc moindres. Je n'ai pas compris son besoin de calme et en même temps son besoin de piment dans sa vie. Il dit aimer la solitude mais il a prouvé tout au long de ce livre que c'était faux. L'énergie qu'il met à aider m'a souvent laissée confuse. On en parle de ce chèque de 1000 euros qu'il signe sans sourciller ? Pourtant, dans sa naïveté, je l'ai trouvé très touchant. #1103;#1108;#1109;#1109;#1108;#1080;#1090;#953; gé#1080;é#1103;#945;#8467; : Difficile pour moi de dire si j'ai aimé ou pas. La plume était fluide et très agréable, voire addictive malgré le peu de dialogues. J'ai aimé le suspense que l'auteur a insufflé à certains passages. Et que dire de ces touches d'humour constantes ? J'ai adoré, vraiment. Cependant, avec cet humour omniprésent, j'ai eu énormément de mal à prendre ce livre au sérieux. Je dis bien le livre et non la misophonie. Car il a très bien su retranscrire ce que les personnes atteintes de ce trouble ressentent. J'ai eu l'impression que toutes les situations étaient exagérées, parfois absurdes. En plus de cette impression, j'ai ressenti un malaise tout au long de ma lecture. À la description des sentiments de Damien ou d'Alexi, je me suis sentie comme la femme la plus bruyante de la planète. Je ne sais pas si c'était l'effet recherché par Bruno Salomone mais j'ai aussi l'impression que le monde entier était peuplé de gens extrêmement bruyants et égoïstes. Quelques uns, sans doute, mais tous... Comme si la Terre entière faisait exprès de les incommoder alors que nous ne faisons que vivre. Mais finalement, j'ai tout de même aimé la façon qu'a eue l'auteur d'écrire ce livre plein d'humour et qui m'a appris un trouble supplémentaire. Je suis carrément sortie de ma zone de confort mais c'était très agréable !
    Lire la suite
    En lire moins
  • L_Bookine Posté le 6 Septembre 2020
    Ce roman de Bruno Salomone est court, facile et rapide à lire. Si certains passages m'ont semblé parfois invraisemblables, je dois avouer qu'il ne m'a pas laissé indifférente. Dans cette première partie, je vais essayer de vous parler du roman sans trop vous spoiler, tandis que dans la seconde partie, je vais vous donner mon point de vue sur la misophonie. Dans «Les Misophones», nous suivons Damien et Alexi, deux Français pour qui la vie n'est pas toujours facile. Ils sont tous les deux atteints de misophonie et si l'un sait de quelle pathologie il souffre, l'autre en revanche ne le sait pas et subit de plein fouet les conséquences qu'entraîne son handicap. Qu'est-ce que la misophonie ( 4S ou Selective Sound Sensitivity Syndrome en anglais) ? Ce roman l'explique à travers différentes scènes du quotidien et montre peu à peu à quel point cette pathologie invisible aux yeux de tous peut détruire une personne et créer un profond mal-être. Au début du roman, Damien explique que ça fait cinq ans qu'il se rend tous les matins au bar de La Criée dans le XIIe arrondissement de Paris, afin d'observer Alexi, le serveur à l'humour "so British", qui le fascine.... Ce roman de Bruno Salomone est court, facile et rapide à lire. Si certains passages m'ont semblé parfois invraisemblables, je dois avouer qu'il ne m'a pas laissé indifférente. Dans cette première partie, je vais essayer de vous parler du roman sans trop vous spoiler, tandis que dans la seconde partie, je vais vous donner mon point de vue sur la misophonie. Dans «Les Misophones», nous suivons Damien et Alexi, deux Français pour qui la vie n'est pas toujours facile. Ils sont tous les deux atteints de misophonie et si l'un sait de quelle pathologie il souffre, l'autre en revanche ne le sait pas et subit de plein fouet les conséquences qu'entraîne son handicap. Qu'est-ce que la misophonie ( 4S ou Selective Sound Sensitivity Syndrome en anglais) ? Ce roman l'explique à travers différentes scènes du quotidien et montre peu à peu à quel point cette pathologie invisible aux yeux de tous peut détruire une personne et créer un profond mal-être. Au début du roman, Damien explique que ça fait cinq ans qu'il se rend tous les matins au bar de La Criée dans le XIIe arrondissement de Paris, afin d'observer Alexi, le serveur à l'humour "so British", qui le fascine. Un jour, un incident survient et Damien ressent le besoin de tendre la main à Alexi afin de le réconforter et de l'aider à comprendre ce qu'il vient de se passer. En effet, le serveur est misophone sans le savoir et Damien, qui est ici le narrateur, tente d'expliquer à Alexi la pathologie dont il souffre. Si au début Alexi ne veut pas accepter sa condition, il va finalement écouter Damien et le suivre. C'est ainsi que démarre leur amitié et leur voyage dans le monde des misophones. Le personnage de Damien est, selon moi, comme un guide. Bien qu'il soit lui aussi atteint de misophonie, il semble pouvoir se maîtriser et faire face à toutes ces agressions du quotidien, en plus d'être bien informé sur le sujet. De ce fait, il sert de guide à Alexi qui lui est complètement dépassé par la situation et ne comprend pas ce qui lui arrive. Peu à peu et au travers de scènes du quotidien, parfois agrémenté d'humour, on voit les deux protagonistes évoluer, se dépasser et réussir à vivre dans cette société bruyante et agressive. Avec ce roman, Bruno Salomone exprime son mal-être et celui de tous les misophones à travers le récit de Damien et Alexi, en plus d'expliquer aux non-misophones ce qu'est cette pathologie encore méconnue et dont on ne parle pas beaucoup. Si vous êtes misophones, lisez cette oeuvre ! Vous vous sentirez moins seuls et vous pourrez relativiser. Si les sons ne vous font rien, mais que vous êtes curieux ; si vous connaissez quelqu'un qui réagit au moindre bruit et que vous ne le comprenez pas... Je vous invite également à livre ce roman. Si vous souhaitez en lire plus, rendez-vous sur le blog : https://lespagesquitournent.wordpress.com/2020/09/06/les-misophones-de-bruno-salomone/
    Lire la suite
    En lire moins
  • AliceMasson Posté le 23 Juillet 2019
    J’avais vraiment hâte de lire ce premier roman de Bruno Salomone : Les misophones. D’abord, parce que j’étais assez intriguée par le titre mais aussi parce que j’avais envie de me plonger dans l’univers de ce comédien-humoriste que je suis depuis que je l’avais vu sur scène dans les années 90 dans son trio « les Nous C Nous » avec Jean Dujardin et Eric Collado ! Je n’ai pas été déçue… J’ai été emportée dès les premières pages aux côtés de Damien et Alexi pour un voyage en absurdie, où la douleur psychologique côtoie de près la dérision. On découvre cette pathologie dont chacun souffre à de moindres degrés (j’ai horreur des gens qui mangent la bouche ouverte, et le souvenir du crissement de la craie à l’école me donne encore la chair de poule…). On ne peut que se sentir en empathie avec les deux personnages du livre qui évoluent dans une sorte de vortex où chaque son est une agression. La plume de Bruno Salomone m’a beaucoup plu, délicate quand il le faut, lourde quand c’est nécessaire, toujours juste et affûtée comme une lame de rasoir. Il décrit la médiocrité du quotidien avec talent, en montrant à... J’avais vraiment hâte de lire ce premier roman de Bruno Salomone : Les misophones. D’abord, parce que j’étais assez intriguée par le titre mais aussi parce que j’avais envie de me plonger dans l’univers de ce comédien-humoriste que je suis depuis que je l’avais vu sur scène dans les années 90 dans son trio « les Nous C Nous » avec Jean Dujardin et Eric Collado ! Je n’ai pas été déçue… J’ai été emportée dès les premières pages aux côtés de Damien et Alexi pour un voyage en absurdie, où la douleur psychologique côtoie de près la dérision. On découvre cette pathologie dont chacun souffre à de moindres degrés (j’ai horreur des gens qui mangent la bouche ouverte, et le souvenir du crissement de la craie à l’école me donne encore la chair de poule…). On ne peut que se sentir en empathie avec les deux personnages du livre qui évoluent dans une sorte de vortex où chaque son est une agression. La plume de Bruno Salomone m’a beaucoup plu, délicate quand il le faut, lourde quand c’est nécessaire, toujours juste et affûtée comme une lame de rasoir. Il décrit la médiocrité du quotidien avec talent, en montrant à quel point l’âme humaine peut aller à sa propre perte en pensant d’abord à l’autre avant de penser à soi. Cette étude psychologique m’a épatée, réjouie et beaucoup amusée aussi ! Les misophones de Bruno Salomone aux éditions du Cherche Midi est un roman enlevé, drôle et instructif pour comprendre cette pathologie grave et singulière, tout en se divertissant grâce au talent de conteur de l’auteur. Une pure réussite, bravo Bruno !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 30 Mai 2019
    J’ai acheté ce livre car je ne supporte pas les bruits de bouche, les reniflements me rendent folle, tout comme les « clacs-clacs » sur les touches de clavier, le bruit d’un couteau contre une fourchette, les ronflements, les sons de mastication, certaines façons très bruyantes d’éternuer, le bruit d’une cuillère pour racler un pot en verre, les tic-tac des horloges, etc. Maintenant, je sais que la colère que je suis obligée de retenir dans ces moments-là vient de la misophonie et que cela touche 15% de la population. Tout de suite, je me sens moins seule.😀 Pour parler de ce sujet qu’il connaît très bien, étant lui-même misophone, Bruno Salomone a choisi la voie de l’humour. Lorsque deux misophones se rencontrent et que le sentiment d’appartenance est passé, il reste les situations du quotidien qui rendent chèvre. Eh oui, car le misophone est intolérant aux bruits des autres, mais en fait lui-même sans forcément s’en apercevoir. Ce livre montre les difficultés du quotidien pour une personne atteinte de ce trouble, mais aussi ce que cette dernière peut faire subir à son entourage. Après cette lecture, je sais que je n’aimerais pas vivre avec un misophone.😂 Ouf, j’ai aussi pu... J’ai acheté ce livre car je ne supporte pas les bruits de bouche, les reniflements me rendent folle, tout comme les « clacs-clacs » sur les touches de clavier, le bruit d’un couteau contre une fourchette, les ronflements, les sons de mastication, certaines façons très bruyantes d’éternuer, le bruit d’une cuillère pour racler un pot en verre, les tic-tac des horloges, etc. Maintenant, je sais que la colère que je suis obligée de retenir dans ces moments-là vient de la misophonie et que cela touche 15% de la population. Tout de suite, je me sens moins seule.😀 Pour parler de ce sujet qu’il connaît très bien, étant lui-même misophone, Bruno Salomone a choisi la voie de l’humour. Lorsque deux misophones se rencontrent et que le sentiment d’appartenance est passé, il reste les situations du quotidien qui rendent chèvre. Eh oui, car le misophone est intolérant aux bruits des autres, mais en fait lui-même sans forcément s’en apercevoir. Ce livre montre les difficultés du quotidien pour une personne atteinte de ce trouble, mais aussi ce que cette dernière peut faire subir à son entourage. Après cette lecture, je sais que je n’aimerais pas vivre avec un misophone.😂 Ouf, j’ai aussi pu constater que je tolérais, sans soucis, des sons que d’autres ne peuvent pas endurer. En choisissant la forme du roman, l’auteur permet d’apprendre sur ce fait peu connu, que vous soyez concerné ou pas. C’est instructif tout en étant distrayant. Mettez ensemble deux personnes intolérantes aux sons, et la situation devient vite explosive ou lorsqu’elle est racontée par Bruno Salomone, elle devient cocasse. J’ai ri à de nombreuses reprises. J’ai aimé le duo Damien-Alexi. J’ai été sensible à leur mal-être, même dans les situations ne me concernant pas, car je me suis attachée à eux. Plus de details sur mon blog
    Lire la suite
    En lire moins
  • AlouquaLecture Posté le 24 Mai 2019
    Savez-vous ce qu’est un misophone ? Eh bien je dois bien avouer que je ne le savais pas, c’est en lisant le résumé d’une part, en allant sur le net d’autre part. La misophonie (terme apparu en 2000 qui veut dire forte aversion aux sons) est un état chronique caractérisé par une aversion à certains sons répétitifs produits par d’autres personnes (adultes) que soi (bruits gutturaux, nasaux ou buccaux, tapotements des doigts sur un clavier…)Les sons en lien avec des mâchements de bouche sont les plus fréquemment mis en cause. Source : Passeport Santé C’est le fait que j’allais apprendre quelque chose qui m’a donné envie de découvrir ce livre de Bruno Salomone. J’étais également curieuse de voir ce que Bruno, que je connais en tant qu’acteur, pouvais donner en tant qu’auteur. J’ai aimé ce livre, principalement parce que l’auteur connait le sujet, même mieux que bien, il n’a pas du faire des recherches pour en connaître les inconvénients car il en est lui-même atteint. Mais ce que j’ai apprécié, c’est qu’à aucun moment il n’est question d’apitoiement, le ton de l’humour reste omniprésent et cela rend le récit plaisant à lire. Je trouve que c’est même intelligent de faire connaître ce genre de... Savez-vous ce qu’est un misophone ? Eh bien je dois bien avouer que je ne le savais pas, c’est en lisant le résumé d’une part, en allant sur le net d’autre part. La misophonie (terme apparu en 2000 qui veut dire forte aversion aux sons) est un état chronique caractérisé par une aversion à certains sons répétitifs produits par d’autres personnes (adultes) que soi (bruits gutturaux, nasaux ou buccaux, tapotements des doigts sur un clavier…)Les sons en lien avec des mâchements de bouche sont les plus fréquemment mis en cause. Source : Passeport Santé C’est le fait que j’allais apprendre quelque chose qui m’a donné envie de découvrir ce livre de Bruno Salomone. J’étais également curieuse de voir ce que Bruno, que je connais en tant qu’acteur, pouvais donner en tant qu’auteur. J’ai aimé ce livre, principalement parce que l’auteur connait le sujet, même mieux que bien, il n’a pas du faire des recherches pour en connaître les inconvénients car il en est lui-même atteint. Mais ce que j’ai apprécié, c’est qu’à aucun moment il n’est question d’apitoiement, le ton de l’humour reste omniprésent et cela rend le récit plaisant à lire. Je trouve que c’est même intelligent de faire connaître ce genre de chose à travers un roman, car qui l’aurait lu s’il s’agissait simplement d’un témoignage ? Peu de monde je pense, alors moi, je dis bravo pour cette initiative de la part de l’auteur ainsi qu’à l’éditeur de l’avoir publié. Même moi qui lis également des témoignages lorsque j’en ai l’occasion, je ne suis pas certaine que je l’aurais lu, encore moins si cela avait été un genre de guide médical. Alors qu’à travers un roman, non seulement me voilà moins bête, mais j’ai par la même occasion passé un très bon moment en découvrant Bruno sous une autre facette. J’ai adoré le duo Alexi/Damien, ils sont parfois déroutants, mais franchement attachants et touchants. Qui aurait pu croire que ce serait leur pathologie qui les rapprocherait ? Certainement pas eux, mais vu de l’extérieur en tant que simple spectatrice, je dis que c’est un mal pour un bien, même si la route est sinueuse. Etant donné que je prône l’honnêteté dans mes avis, il me faut avouer que je ne pensais pas découvrir un récit aussi bien mené. Pas que je doutais des talents de l’auteur, mais je ne pensais pas que cela serait si prenant à lire. J’ai aimé découvrir la plume de Bruno Salomone, je savais déjà ce qu’il valait en tant qu’acteur et humoriste, mais cette facette de lui m’a conquise également. Si l’envie lui prend d’écrire un nouveau roman, je sais déjà que je le lirai sans hésiter.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    le cherche midi éditeur

    Bruno Salomone : l'interview

    Dans ce premier roman, Bruno Salomone explore la relation entre deux naufragés du cœur qui deviennent complices grâce à leur misophonie. Leur vie, ballottée entre tumulte sentimental et chaos acoustique, va être bouleversée, pour le meilleur et pour le pire…

    Lire l'article