Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749168487
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 220 mm

L'Homme battu

Date de parution : 12/05/2021
Récit intime, féroce et drôle d’une fille de vingt ans, L’Homme battu est l’histoire d’une famille ordinaire.
Une mère autoritaire et manipulatrice, un père faible et effacé…

Justine plonge dans ses souvenirs et tente de trouver sa place dans un monde de faux-semblants, abruti par le prêt-à-penser.

Surprenante, insaisissable, attachante, la jeune femme incarne, sans le revendiquer et peut-être sans le savoir, la figure d’un féminisme éclairé.
EAN : 9782749168487
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MouffetteMasquee Posté le 30 Août 2021
    Re#769;sume#769; : Justine, une jeune femme d'une vingtaine d'années, vient de perdre son père brutalement. Elle nous dévoile alors son histoire, ou plutôt celle de son père Jérôme, un homme vu comme faible, « sans couilles ». Car un homme se doit d'être viril, fort. C'est clair que dans le couple, ce n'est pas lui qui porte la culotte ! Mais ça va bien au-delà de ça. La mère de Justine est une femme autoritaire, méchante. Abusive. Elle a pris l'ascendant sur son mari depuis bien longtemps. Mon avis : J'ai dévoré ce livre, fiction largement inspirée de la vie d'une amie de l'autrice. Il n'est pas habituel de rencontrer ce schéma, car dans la plupart des livres traitant de violence et d'abus, c'est la femme qui se trouve maltraitée par un mari ou les enfants qui subissent ces horreurs. Mais les hommes peuvent aussi en être les victimes, de manière parfois plus pernicieuse. J'ai eu tellement de peine pour Jérôme, la gentillesse incarnée. Comme à chaque fois, on se demande pourquoi la personne ne part pas, ne fuit pas cet environnement nauséabond et dangereux. Mais on se rend rapidement compte que le pauvre homme a été piégé par une femme manipulatrice.... Re#769;sume#769; : Justine, une jeune femme d'une vingtaine d'années, vient de perdre son père brutalement. Elle nous dévoile alors son histoire, ou plutôt celle de son père Jérôme, un homme vu comme faible, « sans couilles ». Car un homme se doit d'être viril, fort. C'est clair que dans le couple, ce n'est pas lui qui porte la culotte ! Mais ça va bien au-delà de ça. La mère de Justine est une femme autoritaire, méchante. Abusive. Elle a pris l'ascendant sur son mari depuis bien longtemps. Mon avis : J'ai dévoré ce livre, fiction largement inspirée de la vie d'une amie de l'autrice. Il n'est pas habituel de rencontrer ce schéma, car dans la plupart des livres traitant de violence et d'abus, c'est la femme qui se trouve maltraitée par un mari ou les enfants qui subissent ces horreurs. Mais les hommes peuvent aussi en être les victimes, de manière parfois plus pernicieuse. J'ai eu tellement de peine pour Jérôme, la gentillesse incarnée. Comme à chaque fois, on se demande pourquoi la personne ne part pas, ne fuit pas cet environnement nauséabond et dangereux. Mais on se rend rapidement compte que le pauvre homme a été piégé par une femme manipulatrice. Elle a placé ses pions de manière à ce que toute fuite soit impossible. Elle a monté un petit théâtre où elle passe pour la gentille de l'histoire, avec son investissement dans différentes associations, mettant en avant sa soi-disant bonté d'âme. Être respectée, admirée, alors que dans l'ombre, elle s'acharne à détruire Jérôme, impliquant même sa propre fille qui pendant toute son enfance va mépriser son père. Comment peut-on prendre plaisir à rabaisser l'autre plus bas que terre ? Pourquoi ne pas simplement le laisser partir si on ne l'aime pas ? Le pouvoir, l'emprise, l'image. Et une bonne dose de perversion.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nala74 Posté le 27 Août 2021
    L’Homme battu . D’Olivia Koudrine. Un roman gagné lors d’un concours babelio, que je remercie pour l’envoi, ainsi qu’olivia Koudrine et Le Cherche midi. Ce fût une excellente lecture, j’ai aimé beaucoup de chose dans ce roman. La plume, déroutante au début, avec ce mélange de vocabulaire ampoulé et argotique, très acide par moment, si émouvante à d’autres. Captivante en définitive. La structure, avec des souvenirs de l’enfance et de l’adolescence de Justine qui se rappellent à sa mémoire , subtilement intégrés dans le récit de sa vie d’adulte. Ces moments de non dits qui laissent le lecteur lire entre les lignes et comprendre seul. Et Justine, l’héroïne, la narratrice, Pour qui tout bascule le jour de la mort de son père. Sa colère, tellement puissante. Envers une femme abominable, perverse, qui a causé malheur, tristesse et démoli la vie de Justine et de son père. Un roman qui sonne juste, avec une Justine si attachante, si touchante de ses drames , de ses excès, de ses imperfections , de son courage et de ses espoirs. Un court roman, mais intense et percutant.
  • AudreyT Posté le 20 Août 2021
    **** Justine est une jeune fille qui ne sait si elle doit chérir ou regretter le souvenir de son père. Alors qu'il est mort depuis quelques mois, elle revient sur leur vie, leur relation ou plutôt l'absence de toute émotion. Faute à sa mère, autoritaire, tyrannique, destructrice et castratrice. Difficile de prendre du recul et de mettre en lumière ce père resté dans l'ombre depuis toujours... J'ai découvert Olivia Koudrine avec son roman De cinq à Sept et j'avais totalement adhéré à sa sensibilité. Avec L'homme battu, elle confirme l'attachement à des personnages malmenés par la vie, blessés et perdus. Cette histoire est celle d'un homme, Jérôme, professeur de musique, qui a abandonné son amour pour épouser Delphine, professeur de maths. Enceinte, elle ne lui a pas laissé le choix... Delphine est une femme jalouse et acariâtre, qui n'a aucune honte à rabaisser son époux, à lui donner des ordres et à effacer toute trace d'autonomie. Justine, leur fille, vit dans cet environnement pesant, étouffant. Sans véritablement donner raison à sa mère, elle n'éprouve aucune empathie pour son père, faible, sans personnalité ni courage. C'est à la mort de Jérôme que Justine renoue avec son passé, son histoire. Elle découvre alors la correspondance qui n'a... **** Justine est une jeune fille qui ne sait si elle doit chérir ou regretter le souvenir de son père. Alors qu'il est mort depuis quelques mois, elle revient sur leur vie, leur relation ou plutôt l'absence de toute émotion. Faute à sa mère, autoritaire, tyrannique, destructrice et castratrice. Difficile de prendre du recul et de mettre en lumière ce père resté dans l'ombre depuis toujours... J'ai découvert Olivia Koudrine avec son roman De cinq à Sept et j'avais totalement adhéré à sa sensibilité. Avec L'homme battu, elle confirme l'attachement à des personnages malmenés par la vie, blessés et perdus. Cette histoire est celle d'un homme, Jérôme, professeur de musique, qui a abandonné son amour pour épouser Delphine, professeur de maths. Enceinte, elle ne lui a pas laissé le choix... Delphine est une femme jalouse et acariâtre, qui n'a aucune honte à rabaisser son époux, à lui donner des ordres et à effacer toute trace d'autonomie. Justine, leur fille, vit dans cet environnement pesant, étouffant. Sans véritablement donner raison à sa mère, elle n'éprouve aucune empathie pour son père, faible, sans personnalité ni courage. C'est à la mort de Jérôme que Justine renoue avec son passé, son histoire. Elle découvre alors la correspondance qui n'a jamais cessé entre son père et Suzelle, son amour de toujours. Elle comprend alors la perfidie de sa mère et tente de se raccrocher aux souvenirs qu'elle garde de cet homme effacé. J'ai été touchée, émue, mais aussi étonnée et triste pour cette famille. A l'image de Justine, dès les premières pages, on déteste Delphine, cette femme qui baigne dans la méchanceté, on s'agace de Jérôme qui se laisse malmener. Mais doucement, nos sentiments évoluent. Justine nous touche. Le couple disfonctionnel que forme ses parents la déstabilise et ne lui permet pas de grandir sereinement. Comme tout enfant, elle avait besoin d'un père aimant, aux gestes tendres, ce qu'ils lui ont refusé, chacun à sa manière... Merci à NetGalley et aux Editions le Cherche midi pour leur confiance...
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslie-fleur Posté le 20 Août 2021
    Justine vient de perdre son père. Sa mort est un vrai déclic pour elle. Il y a quelque temps, elle ne voulait pas qu'il lui parle ou pose la main sur elle. Elle le voyait comme "une lavette", "un moins que rien". Mais plus maintenant... Aujourd'hui, elle se rend compte que cette vision a été influencée par sa mère, une femme qui prenait plaisir à rabaisser son mari. Elle réalise qu'elle a été aveugle devant les insultes ou les coups qu'il prenait. C'était un homme battu, elle le sait désormais... Ou l'a-t-elle toujours su ? Est-ce de là que viennent son anorexie, son mal de vivre ? Justine doit se reconstruire. Et peut-être qu'il n'est pas trop tard apprendre quel homme il était vraiment ? J'ai apprécié ce livre, qui explore le thème de la violence conjugale, dont la victime est un homme. Un angle moins courant, mais tout aussi important. Un roman fort et poignant ! L'autrice décrit parfaitement les mécanismes de la violence, physique et psychologique. Pluie de coups, dénigrement, isolement de la victime... Avec le personnage de la mère, elle va même plus loin : elle montre comment les rôles peuvent être inversés et comment le bourreau arrive... Justine vient de perdre son père. Sa mort est un vrai déclic pour elle. Il y a quelque temps, elle ne voulait pas qu'il lui parle ou pose la main sur elle. Elle le voyait comme "une lavette", "un moins que rien". Mais plus maintenant... Aujourd'hui, elle se rend compte que cette vision a été influencée par sa mère, une femme qui prenait plaisir à rabaisser son mari. Elle réalise qu'elle a été aveugle devant les insultes ou les coups qu'il prenait. C'était un homme battu, elle le sait désormais... Ou l'a-t-elle toujours su ? Est-ce de là que viennent son anorexie, son mal de vivre ? Justine doit se reconstruire. Et peut-être qu'il n'est pas trop tard apprendre quel homme il était vraiment ? J'ai apprécié ce livre, qui explore le thème de la violence conjugale, dont la victime est un homme. Un angle moins courant, mais tout aussi important. Un roman fort et poignant ! L'autrice décrit parfaitement les mécanismes de la violence, physique et psychologique. Pluie de coups, dénigrement, isolement de la victime... Avec le personnage de la mère, elle va même plus loin : elle montre comment les rôles peuvent être inversés et comment le bourreau arrive à se faire passer pour la victime. Quand une femme bat son compagnon, il arrive qu'elle joue sur les stéréotypes pour se faire plaindre et justifier ses actes, "tu n'es pas assez viril", "je parie que tu regardes d'autres femmes et que tu ne penses qu'au sexe", "ne t'approche pas de notre fille, espèce de pédophile". Ces comportements attribués aux hommes en général sont de bonnes occasions pour s'en prendre à son mari et se défendre aux yeux des autres. Le parfait portrait du manipulateur. Et l'entourage, qui évolue dans cet environnement toxique, devient complice en étant berné. C'est le fardeau de Justine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jupiter999 Posté le 10 Août 2021
    C'est l'histoire d'une jeune femme et de ses parents, un couple constitué d'une femme autoritaire et d'un homme effacé. La narratrice, prénommée Justine comme dans Justine ou les Malheurs de la vertu, est la fille du couple. Elle nous écrit, un peu à la manière d'un journal intime, son quotidien mêlé à ses souvenirs d'enfance, sa vie de jeune femme du XXIème siècle. Pleine de détermination, dotée d'un humour cinglant, elle est à la fois attachante et très cash comme on dit en franglais. Les chapitres s'enchaînent, on a hâte de savoir ce qu'elle découvrira ou fera de son lourd héritage. Le dénouement inattendu est plein d'espoir, on y reconnaitra la nature optimiste de l'auteur. Comme dans son précédent livre et dans une veine balzacienne, elle nous faire rire et pleurer à la fois, c'est excellent je recommande vivement la lecture!!!
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    le cherche midi éditeur

    Olivia Koudrine : « Ce qui est passionnant dans l'écriture, c'est de pouvoir changer de rôle »

    Récit à la fois terrible, drôle et intime conté par une jeune femme de vingt ans, L'Homme battu s’intéresse au père de celle-ci, figure effacée sous les railleries et la violence d’une épouse vindicative. Au fil de souvenirs coupables, Justine nous fait vivre son aveuglement face au comportement de sa mère et l’univers de faux-semblant dans lequel elle devient femme. Rencontre avec Olivia Koudrine, auteur de ce roman sans concession.

    Lire l'article